samedi 31 mai 2014

Concert cuisine "Poulisca" interprété par 2 musiciens-chanteurs-comédiens hongrois.

Le sujet : l'intimité d'une maison quelque part en Hongrie, une femme cuisine en temps réel le plat traditionnel hongrois "La Poulisca" (qui est partagé à la fin du spectacle avec le public), elle attend depuis des années le retour de son mari parti à la guerre, un jour, un homme frappe à sa porte...
C'est une histoire tendre, poétique, joyeuse, chaleureuse : il y a la musique hongroise, plein de bonnes odeurs de cuisine, des rires, des pleurs, des chansons...
C'est pour tout public à partir de 10 ans  

site Web :   poulisca.free.fr 

7 juillet à Gahard http://lesartsagahard.org/
26 septembre à Paris www.parizs.balassiintezet.hu/

László Trócsányi, Ambassadeur de Hongrie en France depuis 2010, ministre de la Justice du nouveau gouvernement hongrois

Communiqué de l'Ambassade de Hongrie en France
Dans une lettre adressée au Président du Parlement Laszlo Kövér, le Premier ministre Viktor Orbán a dévoilé hier la composition du nouveau Gouvernement hongrois, dont les membres seront officiellement nommés par le Président de la République le 6 juin prochain.
László Trócsányi, Ambassadeur de Hongrie en France depuis 2010, occupera dès lors le poste de ministre de la Justice.
Pour connaître la liste complète de la nouvelle équipe gouvernementale du Premier ministre, je vous invite à consulter le site du Gouvernement hongrois : http://www.kormany.hu/en/prime-minister-s-office/news/prime-minister-names-members-of-new-cabinet

Millau : la Hongrie s’inspire des circuits courts du territoire aveyronnais

"Une délégation passait mercredi par le Comptoir paysan.
Depuis lundi, une délégation hongroise encadrée par le Parc naturel régional des grands causses et la chambre d’agriculture, s’inspire de notre savoir-faire en matière de circuits courts. Dans le cadre du programme de développement européen Leader, cinq personnes ont fait le déplacement depuis les rives du Danube afin de visiter certaines structures du Sud-Aveyron et rencontrer les producteurs locaux. De quoi observer et échanger sur de nombreux points." La suite sur midilibre.fr

Les nuits et les jours de Querbes du 7 au 10 août 2014

FESTIVAL DU 7 AU 10 AOÛT 2014

Sur le thème "Querbes-Budapest", la 17e édition du "plus petit des grands festivals de jazz" plonge au cœur de la Hongrie contemporaine.

QUERBES BUDAPEST
Comme émergeant d’une très longue histoire de dominations et de révoltes, la Hongrie contemporaine a-t-elle trouvée en Europe toute sa place et toute sa liberté ? Toute sa singularité aussi que souligne une langue rare, portée par les plus grands écrivains, ceux du douloureux XXème siècle comme par ceux de notre génération ? La Hongrie d’aujourd’hui n’a-t-elle pas commencé à troquer la quête (illusoire ?) d’un passé glorieux pour l’affirmation d’elle même, d’une voix propre qui nous parle et nous interroge ?
Le programme et toute l'information sur querbes.fr

Asprières. Festival de Querbes : six musiciens hongrois en résidence l'été prochain

"Dans le cadre de son projet «Querbes-Budapest», le Festival de Querbes va recevoir en résidence, au mois d'août prochain, six musiciens de jazz hongrois Ces musiciens sont ceux de deux des meilleures formations de jazz de Budapest, Agoston Bela Quartet et trio Dzsindzsa. Le festival est très heureux d'avoir pu décrocher, au terme d'une longue négociation, la participation de ces deux formations de renom.
Pendant cette résidence, les jazzmen assureront une masterclasse de deux jours avec les musiciens amateurs de Cap'Musique et se produiront avec eux, le dimanche 10 août, en fin d'après-midi, sous la halle de Capdenac-Gare, pour un concert gratuit." La suite sur ladepeche.fr

Voir aussi Les nuits et les jours de Querbes

vendredi 30 mai 2014

Sziget: la bonne raison de passer une semaine en Hongrie

"
Depuis 1993, Budapest voit défiler plusieurs centaines de milliers de spectateurs début août. Bien plus qu'un festival de musique, le Sziget s'auto-décrit comme l'île de la liberté. Alors si vous hésitez encore à partir à l'est cet été, on va vous donner quelques raisons de prendre votre décision !" La suite sur touslesfestivals.com

Hongrie: démission du chef des socialistes après deux débâcles électorales

"Le chef de file du parti socialiste hongrois (MSZP) Attila Mesterhazy a démissionné jeudi de son poste, après les débâcles électorales de son parti (centre gauche) aux élections européennes du 25 mai et aux élections législatives du 6 avril." La suite sur lesoir.be

Hongrie: l'OSCE dénonce une décision de la Cour constitutionnelle

"L'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) a dénoncé jeudi un jugement de la Cour constitutionnelle hongroise, qui rend responsable les sites internet des commentaires publiés, redoutant une limitation de la liberté de débat.
La Cour constitutionnelle hongroise a rejeté mercredi soir l'appel d'une association de fournisseurs de contenu, les rendant ainsi responsables de tous les commentaires publiés sur leurs sites internet.
"Internet ne peut pas être un espace sans lois, une responsabilité doit être prise", a justifié la Cour constitutionnelle." La suite sur notretemps.com

Hongrie: le taux de chômage au plus bas depuis près de six ans

"Le taux de chômage en Hongrie a baissé pour la treizième fois consécutive sur la période février-avril, à 8,1% de la population active, atteignant son plus bas depuis près de six ans, a annoncé jeudi le Bureau central des statistiques KSH.Lors de la période précédente, de janvier à mars, le taux de chômage du pays s'était établi à 8,3%." La suite sur dhnet.be

Concert exceptionnel de Klara Csordas et Agneta Södersten - Église suédoise le 12 juin 2014 à 20 h


jeudi 29 mai 2014

« Fehér Isten » (The White God) du Hongrois Kornél Mundruzco au Reflet Médicis

« Un certain regard » au Reflet Médicis
Le cinéma du quartier latin réalise du 28 mai au 3 juin une rétrospective de la sélection Un Certain Regard, très appréciée par nos critiques. « Fehér Isten » du Hongrois Kornél Mundruzco, primé par le jury 2014, sera présenté samedi 31 mai à 15 h 10 et lundi 2 juin à 17 h 35. En ouverture de la compétition Un Certain Regard, « Party girl » de Marie Amachoukeli, Claire Burger, Samuel Theis sera diffusée au Reflet Médicis samedi 30 mai à 20 heures et mardi 3 juin à 15 h 30. Le film a obtenu la Caméra d’or, samedi 24 mai.
Retrouvez le programme complet de l’événement ici." Extrait de la-croix.com

mercredi 28 mai 2014

Théâtre Caché présente Envie du 10 au 20 juin

Bonjour,
Nous avons le plaisir de vous annoncer :

le GK dans le cadre de sa résidence à Mains d'Œuvres, 
http://www.mainsdoeuvres.org/article121.html
présente:

le nouveau THéâTRe CaCHé VoL# 1.4.2



-    E n V i e    -
un spectacle pour plusieurs spectateurs


du 10 au 20 juin 2014
à 15h et à 20h

relâche le 16 juin.

Réservez uniquement par ici:
http://www.mainsdoeuvres.org/EnVie.html
Au plus tard 48h avant le spectacle.

Dès votre réservation vous entrez dans l’histoire.
Préparez votre adresse postale.
Faites vite.
 
                                                                          
        Le GK a déjà proposé plusieurs THéâTRe CaCHé : "La Liberté à Brême", de R.W. Fassbinder, "B.B.", d’après "Barbe Bleue, espoir des femmes", "Bulles", d’après "Le Temps et la Chambre" de Botho Strauss, un spectacle pour 7 comédiens et 1 seul spectateur, mis en scène par Gabriella Cserháti.

Le GK  a créé aussi "Urgence", une performance pour un seul spectateur,  et "Les Fantômes du Labyrinthe", à Mains d'Œuvres, pour Paris Face Cachée.
   
                         

Copyright © GK 2014, All rights reserved.


Our mailing address is:
theatrecache@gmail.com

Barbara Palvin pour InStyle Hongrie Juin 2014, le photoshoot chic et rock

"Le magazine InStyle Hongrie a choisi le mannequin Barbara Palvin pour sa couverture du mois de juin. Le modèle pose vêtu de noir et blanc avec des cheveux bouclés devant l’objectif de Vince Barati.
Le visage de L’Oréal a troqué ses cheveux bruns pour une chevelure aux reflets blonds et un maxi volume bouclé. Oublié le look nude et fleuri que Barbara Palvin arborait pour le Marie Claire du mois de juin. Ce photo shoot pour le magazine InStyle Hongrie nous présente des looks Haute Couture exclusivement en noir et blanc pour un rendu chic et sophistiqué." La suite sur meltyfashion.fr

Hongrie: baisse du taux directeur de 10 points

"La Banque centrale hongroise (MNB) a annoncé aujourd'hui une nouvelle baisse de son principal taux d'intérêt de 10 points de base à 2,40%, un nouveau plus bas historique.
Cette réduction, largement anticipée par le marché, intervient dans un cycle d'assouplissement monétaire entamé par la Banque centrale en août 2012, pour soutenir l'économie du pays, désormais en voie de reprise." La suite sur lefigaro.fr

Hongrie : des plaques pour commémorer les Juifs déportés par Horthy

"Au total 11 plaques seront installées d’ici le 3 juin dans autant de gares de Transylvanie.
Des plaques à la mémoire des Juifs déportés en 1944 de Transylvanie, région du nord-ouest de la Roumanie cédée à la Hongrie de Miklos Horthy en 1940, ont été érigées dans plusieurs gares roumaines, a-t-on appris mardi de source officielle.
« Il s’agit d’un hommage à la mémoire des quelque 132.000 Juifs de la Transylvanie du nord morts à Auschwitz, le premier geste officiel de l’Etat roumain à leur égard depuis 70 ans », a déclaré à l’AFP Alexandru Florian, le directeur de l’Institut Elie Wiesel pour l’étude de l’Holocauste en Roumanie, à l’origine de cette initiative." La suite sur timesofisrael.com 

Hongrie. La CEDH condamne le limogeage du président de la Cour suprême

"La Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) condamne la Hongrie pour avoir limogé en 2012 le président de la Cour suprême, Andras Baka.
La CEDH juge qu'il y a eu « violation de la liberté d'expression », Andras Baka ayant été « révoqué parce que, alors qu'il était président de la Cour suprême, il avait publiquement critiqué la politique gouvernementale en matière de réforme judiciaire ».
Elle estime que la Hongrie a violé le droit d'accès à un tribunal, car il avait été impossible à Andras Baka d'en saisir un pour contester la cessation prématurée de ses fonctions. Cette dernière était prévue par une loi adoptée par le Parlement hongrois -- où le parti Fidesz du Premier ministre Viktor Orban dispose d'une écrasante majorité -- et « échappait dès lors à toute forme de contrôle par le juge », a relevé la Cour de Strasbourg." La suite sur ouest-france.fr

Hongrie - Une ville débaptise une place qui portait le nom du dictateur Horthy, allié des nazis

"Une ville hongroise a décidé mardi de débaptiser sa place centrale, qui portait depuis 2012 le nom de Miklos Horthy, dirigeant hongrois allié des nazis pendant la Seconde guerre mondiale.
"C'était une erreur, je m'excuse pour tous ceux qui se sont sentis blessés", a déclaré Levente Gyenes, maire de Gyomro, une quarantaine de kilomètres à l'est de la capitale hongroise. La principale place de la petite bourgade de 15.000 habitants avait été baptisée Place Miklos Horthy sur proposition du parti d'extrême droite Jobbik, troisième force politique au Parlement hongrois. Elle portera à partir de dimanche le nom de "place principale", selon la décision du conseil municipal." La suite sur levif.be

mardi 27 mai 2014

Exposition du groupe "Athénia" du 28 mai au 10 juin 2014 à Valenciennes

Chers Amis,
L’exposition annuelle du groupement artistique « Athénia » a lieu 
du 28 mai au 10 juin
tous les jours de 14h30 à 18h30
à lHôtel de Ville de Valenciennes

Vous êtes chaleureusement invités au vernissage qui a lieu 
le mercredi 28 mai à 18h30.

Szeretettel meghívok mindenkit csoportos kiállitásunkra,
mely május 28. és június 10. között lesz
Valenciennes-ben, a Városháza kiállítótermében.
Megnyitó: május 28-án 18h30-kor.
Nyitva minden nap 14h30 és 18h30 között.


Rozsa Millet

mes blogs (cliquer):

Land of Storms d’Ádám Császi Cinéma 11 juillet à 23h Institut hongrois

Institut hongrois 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Informations : accueil@instituthongrois.fr
+33 1 43 26 06 44
2014 (Viharsarok), 105 minutes, VOST anglais
Film non recommandé aux spectateurs de moins de seize ans.
Partir pour se retrouver soi-même est un voyage qui peut entraîner dans des contrées inconnues, embrumées, loin de ses certitudes. Land of Storms est un drame de l’adolescence, une histoire bouleversante sur des jeunes qui se cherchent. Compagnons de chambre et amis inséparables, Szabolcs et Bernard jouent dans la même équipe de foot en Allemagne. À la suite d’un match perdu et d’une dispute violente, Szabolcs commence à se poser des questions sur sa vie et décide de rentrer dans son pays. En Hongrie, il fait rapidement connaissance d’Áron, les deux garçons deviennent de plus en plus proches quand Bernard réapparaît à l’improviste… Le film a été présenté dans le cadre du programme Panorama de la Berlinale de 2014.
Entrée libre

Concert de l’orchestre Anima Musicae 18 juin à 20h Institut hongrois

Institut hongrois 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Informations : accueil@instituthongrois.fr
+33 1 43 26 06 44


L’orchestre de musique de chambre Anima Musicae a été fondé par le violoniste László G. Horváth, en 2010. Il est composé d’anciens et d’actuels étudiants à l’Université de musique Ferenc Liszt de Budapest. Titulaire d’un premier prix décerné par le festival international de musique de la jeunesse Summa Cum Laude de Vienne, lauréat du prix Junior Prima de Budapest, l’orchestre a participé à de nombreux festivals, parmi les plus prestigieux (festival de printemps de Budapest, festival Kodály de Kecskemét, festival Ars Sacra).
Au programme :
Dohnányi : Sérénade, 1er, 2ème et 3ème mouvements
Bartók : Danses populaires roumaines
J. Suk : Sérénade, 1er mouvement
Vivaldi : Sinfonia
Tchaïkovski : Sérénade pour cordes, 1er mouvement
Mozart : Divertimento en mi bémol majeur
Bartók : Divertimento, 3ème mouvement
Entrée : 3€ avec réception

Stream of Love d'Ágnes Sós Cinéma 4 juillet à 23h Institut hongrois

ANNULÉ

Institut hongrois 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Informations : accueil@instituthongrois.fr
+33 1 43 26 06 44

2013 (Szerelempatak), documentaire, 70’, VOST anglais
Le documentaire réalisé par Ágnes Sós est une œuvre drôle, surprenante et fascinante sur l’amour, la sexualité, les souvenirs. Il emmène le spectateur dans un petit village de la Transylvanie, où on lui raconte les histoires d’amour que le vieux Feri, âgé de plus de 80 ans, a vécues avec les femmes du village. Au cours de ce film profondément sensible, parfois coquin, au langage quelques fois même très libre, les participants qui ont tous atteint un âge vénérable dévoilent devant la caméra leurs rêves et pensées les plus intimes.
Entrée libre

Pexiora. Des fournitures scolaires pour la Hongrie

"L'association Escapade hongroise, en partenariat avec l'association hongroise Agraria et deux écoles primaires hongroises, a depuis plusieurs mois lancé l'opération «solidarité-scolarité». Spontanément, de nombreuses personnes ont apporté des fournitures scolaires au siège de l'association, 5, rue des Remparts." La suite sur ladepeche.fr

Hongrie: le PDG de MOL blanchi des accusations de fraude et de corruption

"Zsolt Hernadi, PDG du groupe énergétique hongrois MOL, a été blanchi, lundi, des accusations de fraude et de corruption par un tribunal hongrois, mais il reste visé par des accusations de corruption en Croatie.
Le tribunal métropolitain de Budapest a déclaré M. Hernadi non coupable de fraude, et l'a également relaxé dans le cadre d'une affaire de corruption internationale liée à l'acquisition par MOL d'une participation majoritaire dans la société pétrolière croate INA en 2009." La suite sur romandie.com

La Hongrie bat le record de la plus haute tour en Lego au monde

"Elle mesure plus de 34 mètres et figure désormais au Guinness des records. La tour a pu être admirée dimanche en Hongrie en face de la basilique Saint-Etienne de Budapest.
Budapest s'est transformée pendant quelques jours en salle de jeux géante. La plus haute tour construite avec des Lego a été dressée dimanche sur le parvis de la basilique Saint-Etienne de la capitale hongroise. Cette prouesse a été homologuée par le Guinness des records à 34 mètres 76 précisément." La suite sur bfmtv.com

lundi 26 mai 2014

Rencontre avec Krisztina Tóth chez Tschann Littérature 27 mai à 19h30

Librairie Tschann 125 Boulevard du Montparnasse 75006 Paris

Krisztina Tóth à Paris
A l’occasion de la parution de son roman intitulé Code-barres en français chez Gallimard (2014), la poétesse, écrivaine et traductrice hongroise participe à trois événements littéraires organisés à Paris.
Rencontre autour du travail de romancier et de traducteur de Krisztina Tóth qui réunit, outre la romancière, Emmanuel Moses, poète, romancier, traducteur et Guillaume Métayer, chercheur au CNRS et traducteur littéraire.
Entrée libre

Elections européennes 2014: Le parti d'Orban ultra-dominateur, tassement de l'extrême-droite

"Politique - Le parti conservateur Fidesz en tête, le Jobbik se tasse
Le parti conservateur Fidesz du dirigeant hongrois Viktor Orban a largement dominé les élections européennes en Hongrie dimanche, tandis que l'extrême-droite du Jobbik se tassait de près de 6 points par rapport aux législatives d'avril.
Le Jobbik arrive en seconde position Selon les résultats définitifs communiqués par la commission électorale, le Fidesz remporte 51,5% des suffrages, ce qui lui vaudra 12 des 21 sièges hongrois à Strasbourg." La suite sur 20minutes.fr

dimanche 25 mai 2014

Il y a 60 ans, mourait le photographe Robert Capa

"La Normandie s’apprête à célébrer le 70ème anniversaire du 6 juin 1944. Un débarquement à jamais immortalisé par Capa, mort dix ans plus tard, le 25 mai 1954, dans une guerre trop oubliée, celle de l’Indochine.
Ici et maintenant, à Bayeux en Normandie, le débarquement est le mot du moment. Les hôtels sont pleins et la rue est «alliés » et « ennemis » mixée. L’anglais et le français se conjuguent parsemés d’allemand et autres." La suite sur blogs.mediapart.fr

Les étrangers, Sándor Márai

"Livre complètement à part, que ce Sandor Marai, publié en 1930. Superbe écriture classique, qui vaudrait modèle pour tellement d’écrivains actuels se pensant aboutis ; modernité totale de la syntaxe, du phrasé, de l’organisation du récit, de son parti pris, aussi, et, pour tout dire, du sujet.
Filiation, certes, dans les pas de Stafan Zweig – cela a été dit, ça et là – mais, aussi, en fond d’écran, passe L’idiot, et cette Suite française d’Irène Némirovsky, qui offre à l’identique une facture parfaitement classique et une étonnante modernité.
L’histoire tient dans le petit sac que l’étranger porte sur le dos, dans son errance française : Hongrois – milieu aisé, intellectuel (le père vit au bord des vignes, en peaufinant un ouvrage d’Histoire, jamais fini, au titre impossible). Lettré et diplômé lui-même, nanti de bonnes études en Allemagne. Il prend le train pour Paris – c’est le début du livre –, et le dernier chapitre le trouve en gare, avec, à la main, un billet retour pour Budapest. Entre les deux, la France de l’entre-deux guerres ; les pérégrinations de ce Hongrois, jeune, dont on ne sait même pas le nom ; ses ressentis, ses rares rencontres." La suite sur lacauselitteraire.fr

samedi 24 mai 2014

Kaddish pour l'enfant qui ne naîtra pas au Théâtre de l'Oeuvre du 13 mai au 29 juin 2014

Comment donner la vie après la Shoah ? Telle est la question que pose ce texte majeur.
C’est pour l’enfant auquel il n’a jamais voulu donner naissance qu’Imre Kertész prononce ici le kaddish. D’une densité et d’une véhémence qui font songer à Thomas Bernhard, ce monologue intérieur est aussi le récit d’une existence confisquée par le souvenir de la tragédie concentrationnaire. La vie d’Imre Kertész, qui connut la déportation à Auschwitz et Buchenwald, est littéralement lacérée par le sentiment de l’exil intérieur que renforcent les conditions de la vie intellectuelle et quotidienne de la Hongrie d’avant 1989.
Proférée du fond de la plus extrême souffrance, cette magnifique oraison funèbre affirme l’impossibilité d’assumer le don de la vie dans un monde définitivement traumatisé par l’Holocauste. Ce que pleure le narrateur, ce n’est pas seulement "l’enfant qui ne naîtra pas" : c’est l’humanité tout entière.

Offre spéciale aux lecteurs du Blog des Mardis hongrois

Pour bénéficier de l’OFFRE SPECIALE cliquez-ici
1ère catégorie : 27€ au lieu de 34€
2ème  catégorie : 22€ au lieu de 27€
3ème  catégorie : 16€ au lieu de 19€
Offre limitée, selon les places disponibles.
L'auteur : Imre Kertész 
Imre Kertész est né le 9 novembre 1929 dans une famille juive et modeste de Budapest. Déporté à l’âge de quinze ans à Auschwitz, il est ensuite transféré à Buchenwald puis au camp de travail de Zeitz. Son expérience des camps de concentration le marque profondément et imprègne toute son œuvre. Il déclare lui-même : « Quand je pense à un nouveau roman, je pense toujours à Auschwitz ».
Libéré en 1945, il retourne en Hongrie où il découvre que toute sa famille a été exterminée. Il exerce le métier de journaliste pour le quotidien Világossá, mais est licencié en 1951, lorsque le journal devient l’organe du parti communiste. Il se consacre alors à la littérature, après la lecture, marquante, de L’Étranger de Camus et traduit des auteurs de langue allemande tels que Hofmannsthal, Freud, Canetti, Nietzsche et Wittgenstein.
Être sans destin est son premier roman. Paru en 1975 dans l’indifférence générale. Écrivain de l’ombre pendant quarante ans, Kertész gagne alors sa vie en écrivant des comédies musicales et des pièces de boulevard et en faisant des traductions.
Refusant tout nationalisme, il se décrit lui-même comme un Juif européen et vit avec sa femme à Budapest. Gravement atteint de la maladie de Parkinson, il a dû en effet renoncer en 2013 à son choix de vivre à Berlin où il s’était fixé en 2002.
Kertész a obtenu le prix littéraire du Brandebourg en 1995, le prix Herder en 2001, le Prix d'honneur de la Fondation Robert Bosch 2002.
En 2002, il devient le premier écrivain hongrois à recevoir le prix Nobel de littérature.

Toutes les œuvres sont traduites par Natalia Zaremba-Huszvai et Charles Zaremba et publiées chez Actes Sud.

1975 : Être sans destin (Sorstalanság), Actes Sud, 1998
1977 : Le chercheur de traces (A nyomkereső), Actes Sud, 2003
1977 : Roman policier (Detektívtörténet), Actes Sud, 2006
1988 : Le Refus (A kudarc), Actes Sud, 2001
1990 : Kaddish pour l'enfant qui ne naîtra pas (Kaddis a meg nem született gyermekért), Actes Sud, 1995
1991 : Le Drapeau anglais (Az angol lobogó), Actes Sud, 2005
1992 : Journal de galère (Gályanapló), Actes Sud, 2010
1993 : Procès verbal (Jegyzőkönyv), Actes Sud 2010
1993 : L'Holocauste comme culture (A holocaust mint kultúra), Actes Sud, 2009
1997 : Un autre : chronique d'une métamorphose (Valaki más: a változás krónikája), Actes Sud, 1999
2001 : La langue expatriée (A száműzött nyelv), Actes Sud, 2009
2003 : Liquidation (Felszámolás), Actes Sud, 2004
2006 : Dossier K, Actes Sud, 2008
2011 : Sauvegarde (Journal 2001-2003), Actes Sud, 2012

Vive l’Histoire !

"Demander d’apprendre par cœur quantité d‘évènements et de dates appartient de plus en plus au passé dans l’enseignement de l’Histoire : aujourd’hui, de nouvelles pistes sont explorées pour rendre les cours plus captivants. C’est le cas par exemple en Hongrie, au Japon et aux Etats-Unis.
Hongrie : l’Histoire en marche
Dans un établissement de Budapest baptisé “Lycée alternatif dédié à l‘économie”, on invite les lycéens à une promenade guidée dans la ville organisée par une association. L’occasion pour eux de découvrir grandeur nature les lieux où l’Histoire s’est faite. Nous avons suivi une visite aux côtés d‘élèves de seize ans où l’accent est mis sur la Seconde Guerre mondiale et l‘ère communiste. Le groupe s’est notamment rendu aux abords d’une villa qui fut utilisée jadis comme prison politique secrète et dans un hôpital militaire où son activité fait l’objet d’une reconstitution. Pour Anna Lénárd, de l'association Bupap qui propose ces visites, “les sites où les faits se sont produits renforcent le sentiment de réalité : les jeunes peuvent”, dit-elle, “découvrir concrètement toutes ces choses qui leur semblent si abstraites et distantes quand ils les découvrent dans les livres”. Une fois la promenade achevée, il faut encore remettre l’Histoire dans son contexte et se plonger dans les manuels." La suite sur euronews.com

Cannes 2014: "White God" remporte le prix "Un certain regard" et la Palm Dog

"Ce film original où les chiens errants se rebellent contre les humains a séduit le jury de la sélection "Un certain regard", vendredi. Les deux chiens ont, eux, remporté la très convoitée Palme Dog, qui récompense le chien le plus expressif des films sélectionnés à Cannes.
Le prix de la section "Un certain regard" a été attribué vendredi soir à Cannes au film "White God" du cinéaste hongrois Kornel Mundruczo, oeuvre originale où les chiens errants se rebellent contre les humains.
Dans ce film futuriste, Hagen, le chien bien aimé de Lili, 13 ans, est abandonné sur le bord de l'autoroute. L'animal a le coeur brisé, mais il va bientôt reprendre du poil de la bête et songer à la vengeance, ralliant à sa cause bâtards et chiens errants." La suite sur bfmtv.com

vendredi 23 mai 2014

Festival de Cannes 2014 : "Un certain regard" récompense "White God" du Hongrois Mundruczo

"White God" du cinéaste hongrois Kornel Mundruczo a reçu le prix de la section "Un certain regard" vendredi soir à Cannes.
Le prix de la section "Un certain regard" a été attribué vendredi soir à Cannes au film futuriste "White God" du cinéaste hongrois Kornel Mundruczo, oeuvre originale où les chiens errants se rebellent contre les humains." La suite sur rtl.fr

Kati Horna au Jeu de Paume à partir du 03 juin jusqu’au 21 septembre 2014.


Voilà 10 ans que le Jeu de Paume dédie son atout culturel à l’image, le Centre d’art contemporain et de photographie nous invite à découvrir l'exposition "Kati Horna" et gratuitement les samedi 7 et dimanche 8 juin 2014. Accès libre et gratuit de 11 h à 19 h
Ce lieu emblématique de la place de la Concorde place son attrait à l’image sous toutes ses formes comme un vecteur identitaire, celui sur les êtres, celui de l’environnement et donc implicitement celui de l’art de la perception." La suite sur blog-habitat-durable.com

Vilmos Zsigmond : « Cannes est un zoo »

"Un double café pour le monsieur… Vilmos Zsigmond, 83 ans, s'installe dans un fauteuil de l'hôtel Martinez à Cannes. Regard pétillant et affable, il offre les madeleines au chocolat qui arrivent avec le plateau. « Je sors de table », sourit-il. Il vient de loin, habite aux Etats-Unis entre « San Francisco et Big Sur », non loin d'une plage sublime de la Côte Ouest. Il pourrait y aller avec les habits qu'il porte, pantalon de toile, chemise, casquette…
Mais bon, ce n'est pas le jour : ce jeudi 22 mai, le programme est chargé pour l'ancien chef-opérateur du « Nouvel Hollywood », parenthèse de l'histoire du cinéma, pétrie de contre-culture, qui dura de la fin des années 1960 au début des année 1980. Zsigmond y a d'ailleurs survécu, travaillant sans relâche jusqu'à aujourd'hui – en 2010, il a signé l'image de Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu (You Will Meet a Tall Dark Stranger), de Woody Allen." La suite sur lemonde.fr

Décès du sabreur hongrois Imre Gedovari, champion olympique en 1988

"Le sabreur hongrois Imre Gedovari, sacré champion olympique par équipes en 1988 à Séoul, est décédé jeudi soir à l'âge de 62 ans des suites d'une longue maladie, a annoncé le Comité olympique hongrois." La suite sur eurosport.fr

La Hongrie condamne l'attentat terroriste d'Urumqi en Chine

"Le ministère hongrois des Affaires étrangères a fait part de son choc et de son indignation suite à l'attentat terroriste commis à Urumqi, le chef-lieu de la Région autonome ouïgoure du Xinjiang, dans le nord-ouest de la Chine, qui a fait 31 morts et plus de 90 blessés jeudi matin.
Le ministère a adressé ses sincères condoléances aux familles des victimes dans une déclaration." La suite sur cri.cn

Chiens et humains : des émotions connectées

"Les chiens sont particulièrement sensibles aux émotions humaines véhiculées par la voix et nos cerveaux respectifs présentent sur ce plan des similitudes remarquables.
Ces chercheurs hongrois (université Lorand Eotvos, à Budapest) disent être les premiers à avoir comparé le fonctionnement cérébral de l’être humain avec celui d’un animal non primate, en l’occurrence le chien, face à la connotation émotionnelle de la voix." La suite sur passionsante.be

La nouvelle ligne du métro de Budapest équipée des systèmes de sécurité Clearsy

"Dans le cadre du chantier de l'extension du métro de Budapest, Siemens a fait appel à Clearsy, une PME française spécialisée dans la conception de logiciels et de systèmes de sûreté, pour contribuer à la sécurité de la nouvelle ligne inaugurée le 28 mars 2014. 
Après neuf années d’attente, la nouvelle ligne M4 du métro de Budapest à été mise en circulation le 28 mars 2014.
La sécurité en premier lieu
Dix stations de cette nouvelle ligne sont désormais opérationnelles, et desservent la Gare de l’est au sud ouest de Budapest. L’ouverture des autres portions de la ligne est prévue d’ici 2017.
Siemens a fait appel à Clearsy, une PME française spécialisée dans la conception de logiciels et de systèmes de sureté certifié SIL1 à SIL4, les niveaux les plus élevés du domaine ferroviaire, pour contribuer à la sécurité du métro Budapestois.
" La suite sur 24press.com

jeudi 22 mai 2014

Soigner ses dents en Hongrie, étudier au Danemark... les « bons plans » de l'Europe

"S'offrir un sourire éclatant en Hongrie
La Hongrie est la première destination en Europe pour ceux qui veulent un sourire éclatant mais ont peu de moyens. Quelque 70 000 étrangers – Allemands, Autrichiens et, de plus en plus, Français – se font soigner chaque année les dents à Budapest ou dans les 280 cliniques spécialisées de l'ouest du pays. Le bon niveau professionnel des chirurgiens-dentistes hongrois, les salaires modérés du personnel médical et les lignes aériennes à tarifs réduits expliquent ce succès. Du transport à l'hébergement, en passant par les excursions touristiques, tout est organisé pour satisfaire les patients en un temps record : deux jours pour un implant dentaire, une semaine pour une prothèse complète. Les prix sont inférieurs de 50 %, voire davantage, à ceux pratiqués en Allemagne." La suite sur lemonde.fr en version payante

“Mamma Mia” version hongroise

"1975, ABBA cartonne avec “Mamma Mia”. 1999, la Britannique Catherine Jonhson écrit une comédie musicale basée sur les chansons du groupe suédois qui va connaître un succès populaire retentissant : 54 millions de spectateurs dans 40 pays et plus de 400 villes.
Déjà traduit en 13 langues, ce sera bientôt au tour des Hongrois de découvrir “Mamma Mia” dans leur langue natale et dans une nouvelle version proposée par le théâtre Madach à Budapest et son directeur Tamas Szirtes :
“Ce sera une version non-conforme à la production originale, ce qui veut dire que l’on peut seulement utiliser le texte et la musique, mais aucun autre élément de la précédente production, donc on doit créer notre propre mise en scène, nos chorégraphies et le décor, tout sera nouveau et bien sûr, nous c’est une version en hongrois.” La suite sur euronews.com

Hongrie: le sélectionneur irascible devra prendre des cours de communication

"Le sélectionneur hongrois de l'équipe nationale de football, Attila Pinter, va devoir suivre des cours de communication, après avoir perdu son sang-froid contre un arbitre dans une rencontre disputée par son fils." La suite sur lematin.ch

mercredi 21 mai 2014

Söndörgő à La Courneuve samedi 24 mai 2014 à 20 h 30

Centre Culturel Houdremont La Courneuve, France
CONCERT HORS LES MURS Espace Guy-Môquet

Söndörgő : Tamburising - Lost Music of the Balkans
musique du monde / Hongrie

Découvrez avec Söndörgö « l’autre musique des Balkans », celle des orchestres de tambura mêlée à celle des cuivres balkaniques, venez danser les čoček et vous étourdir à la palinka sur les rythmes délirants de ce groupe hongrois enivrant…
Les cousins et frères Eredics sont originaires de Szentendre, un petit village des environs de Budapest sur les rives du Danube. Multi-instrumentistes et virtuoses malgré leur jeune âge, ils sont les gardiens de cette musique des Balkans que l’on joue encore chez les minorités serbo-croates de Hongrie.
Leur nouvel album «Tamburising - Lost Music of the Balkans » reprend les plus belles mélodies transmises par le chef de file de l’orchestre de tambura de Mohacs, dernier bastion de ce style en Hongrie.
« Ce luth à cinq cordes, dont une double, cousin du saz ou du setar, est né dans l’empire ottoman et fut exporté par les Turcs. La musique qui en découle est tour à tour cristalline, romantique ou euphorique, mais toujours délicate. » Benjamin Minimum - Mondomix

Réservation : 01 49 92 61 61 - resacentreculturel@ville-la-courneuve.fr
Tarif plein 10 euros, tarif réduit 5 euros, associations et scolaires 2,5 euros

Venir à l'Espace Guy-Môquet : 119 avenue Paul-Vaillant-Couturier – 93120 La Courneuve.
Métro: ligne 7 arrêt La Courneuve 8-Mai-1945, puis 2 minutes à pieds.

Petit guide de la Hongrie, chapitre 5: Frigyes Karinthy – Voyage autour de mon crâne

« Il était ridicule pour un homme d’être allongé comme ça, avec le crâne ouvert et son cerveau exposé à tout le monde, ridicule d’être là ainsi et de vivre. »
Après le roman d’aventure historico-patriotique, la critique sociale humoristique, le roman expérimental et le roman psychologique, mon exploration de la littérature hongroise du siècle passé m’amène à un genre nouveau : l‘autobiographie médicale. Voyage autour de mon crâne fut l’un des gros succès des années 1930 en Hongrie et pas tant parce que ce genre de récit ne devait pas courir les rues à l’époque que par la stature de son auteur et protagoniste." La suite sur passagealest.wordpress.com

Anna Stein nous invite dans son atelier lundi 26 mai 2014 à partir de 18 h


J'ai le plaisir de vous inviter
à la soirée de mon atelier
Le lundi 26 mai 2014 à partir de 18 h
23 passage Choiseul 75002 PARIS

Métro 4 septembre ou Pyramides
Bus 21, 27, 68, 95, 81
Tél :0603697117
Site : www.annastein.fr
Code après 20h 40 rue des Petits Champs : 35B98

ANNA STEIN

Et si Léonard... à Paris et à Choisy-le-Roi en juin 2014

Trois comédiens espiègles, de la musique (vielle à roue) et une machine extraordinaire,
inspirée par Léonard de Vinci,  qui se construit sous nos yeux. Un spectacle tout public. 

Mercredi 4 Juin à 15h
Jeudi 5 Juin à 10h et 14h30
CITÉ DE LA MUSIQUE
221 Avenue Jean Jaurès. 75019 Paris
*
Mercredi 18 Juin à 16h
Médiathèque Aragon
17 rue Pierre Mendès-France. 94600 Choisy-le-Roi.

Pour voir un extrait vidéo : http://youtu.be/zRwIznWYYTM
Pointure 23. Tel : 09 62 55 21 58 courriel ; pointure 23(AT)wanadoo.fr
site : www.pointure23.free.fr

A Tiszavasvári, la ségrégation des Roms "ne date pas" du Jobbik

"Le blog Trans'Europe Extrêmes se rend pendant la campagne des élections européennes dans cinq pays où la droite populiste et eurosceptique est en plein essor. Après la Finlande, le Royaume-Uni, l'Allemagne et l'Italie, direction la Hongrie.
Ils avaient annoncé qu'ils emploieraient la "manière forte", quitte à "stériliser les femmes Roms déjà mères de trois enfants". En octobre 2010, la mairie de Tiszavasvári, 12 000 habitants dont 3 000 Roms, perdue au milieu d'une campagne verdoyante au Nord-Est de la Hongrie, est remportée par le Jobbik. La ville devient la plus grande municipalité hongroise sous administration de ce parti ultranationaliste, antisémite et anti-Roms. Depuis, "ça n'a rien changé", déplore György, un électeur déçu, qui papote à la sortie du guichet de la loterie." La suite sur francetvinfo.fr

La Hongrie se dit prête à normaliser ses relations avec l’Arménie

"La Hongrie est prête à rétablir ses relations avec l’Arménie dès que possible, a déclaré l’ambassadeur hongrois en Géorgie Sandor Szabo dans un entretien accordé à la Radio publique d’Arménie. L’Arménie avait suspendu ses relations diplomatiques avec la Hongrie en août 2012 en réponse à l’extradition de l’officier azerbaïdjanais Ramil Safarov, qui avait tué à coups de hache durant son sommeil l’officier arménien Gurgen Margaryan alors que les deux militaires participaient à un stage..." La suite sur armenews.com (version payante)

La Hongrie accélère les livraisons de gaz à l'Ukraine

"La Hongrie a commencé à livrer des quantités commerciales de gaz naturel à l'Ukraine voisine mardi après avoir testé son réseau de gazoducs ces 20 derniers jours, selon des médias.
Quelque 2,46 millions de mètres cubes de gaz ont été livrés à l'Ukraine mardi, indique le quotidien d'affaires ilaggazdasag, citant des sources au sein de FGSZ Zrt, l'opérateur du réseau de gazoducs hongrois." La suite sur romandie.com

Siemens: commande ferroviaire en Hongrie

"Siemens indique ce matin avoir reçu trois commandes pour des équipements de signalisation et de contrôle du trafic ferroviaires de la part du groupe public hongrois gérant les infrastructures, Nemezeti Infrastruktúra Fejlesztő. Les affaires sont chiffrées à 60 millions d'euros environ au total." La suite sur lefigaro.fr

Les chiens aussi font les beaux sur la Croisette

"Une jeune fille pédale sur son vélo dans les rues désertes de Budapest. Soudain, surgit une meute de chiens sauvages qui se ruent sur elle : après "White God", film du Hongrois Kornel Mundruczo présenté à Cannes, vous ne regarderez plus le meilleur ami de l'homme de la même façon.
La scène d'ouverture de ce film futuriste, en compétition dans la catégorie "Un certain regard", donne le ton d'une oeuvre originale où les chiens errants en ont assez des humains et se rebellent.
Jour de gloire

Dans Fehér Isten, le titre hongrois du film, le chien bien aimé de la jeune Lili, 13 ans, est abandonné sur le bord de l'autoroute.  Hagen, c'est son nom, a le coeur brisé, mais il va bientôt reprendre du poil de la bête et songer à la vengeance, ralliant à sa cause bâtards et chiens errants." La suite sur france3.fr

Hongrie: Viktor Orban s'insurge contre les demandes de réformes judiciaires de l'UE

"Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a jugé mardi "scandaleux" un arrêt des autorités européennes demandant à Budapest de réformer son système de réexamen des peines à perpétuité au nom du respect des droits de l'homme.
La Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) a jugé dans un arrêt publié mardi que la Hongrie avait violé plusieurs lois européennes interdisant les traitements "inhumains ou dégradants" en condamnant en 2009 un Hongrois "à la réclusion à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle". " La suite sur lalibre.be

Concert de Trio Bujdosó 21 juin à 18h devant l'Institut hongrois

devant l'Institut hongrois | 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Informations : accueil@instituthongrois.fr
+33 1 43 26 06 44
Ambiances méditerranéennes, rythmes du Proche-Orient, rumba rêveuse, explosions dramatiques… La musique instrumentale du Trio Bujdosó est difficile à ranger dans un style musical précis. Elle appartient à la fois à l’univers de la musique de film et aux tendances de l’avant-garde new-yorkaise (John Zorn, Marc Ribot). Riches de l’expérience accumulée au cours de leurs collaborations avec les meilleurs groupes alternatifs, de jazz et musique du monde du pays (Kistehén, Egy Kiss Erzsi Zene, Kampec Dolores, Specko Jedno, Pop Ivan), János Bujdosó (guitares, mandoline), Árpád Vajdovich (contrebasse) et Csaba Németh (percussions) ont créé en 2011 un trio qui a immédiatement remporté un succès fulgurant dans les clubs de Budapest.
Entrée libre

Entre Budapest et Bruxelles, face-à-face et jeu de dupes

"Le premier ministre hongrois entend défendre la souveraineté de son pays au sein des Vingt-Huit. Malgré plusieurs entraves aux principes fondamentaux de l’Union européenne, la Hongrie n’a pas été sanctionnée.
Viktor Orban, le charismatique premier ministre hongrois, a une idée bien à lui du contrat qui lie son pays et l’Union européenne (UE). Il ne remet pas en cause le mariage célébré il y a tout juste dix ans mais, au prix de coups de force et de pas de côté, entend défendre la souveraineté de la « Nation hongroise » face à l’Europe, un « empire de bureaucrates » selon ses propres mots." La suite sur la-croix.com

mardi 20 mai 2014

Une promesse d’éternité par Flora

Il y a quelques jours, je suis tombée sur une phrase, très connue, de Lacan: “L'amour, c'est donner ce qu'on n'a pas à quelqu'un qui n'en veut pas”. Terrible constat, terrifiante solitude. Impossibilité de la Rencontre.
Depuis, cette phrase revient sans cesse me hanter. N'est-ce pas la négation même de l'amour qui se cache dans le nœud coulant de cette double négation?...
Est-ce cela qui me dérange? Comme la plupart d'entre nous, j'ai vécu des histoires d'amour dont certaines n'étaient que des fantasmes merveilleux, parfois d'autant plus intenses que non aboutis. Je pense qu'avant tout, c'était du sentiment amoureux que j'étais éprise même s'il s'incarnait en personnes concrètes. Et qu'au fond, je préférais qu'il n'aboutisse pas... sans doute de peur d'être déçue.
Jusqu'à la Rencontre... Et là, je citerai une autre définition, celle d'Alain Badiou: “L'Amour, c'est ce qui transforme le hasard en destin.” Parmi les innombrables rencontres de notre vie, seules quelques unes deviennent Destin. Auparavant, une épreuve terrifiante nous attend: la déclaration. Il faut la “subir”, pire, l'échanger avec l'autre. Pour moi, elle a toujours été le moment d'une tension insoutenable, une question de vie ou de mort. D'ailleurs, la plupart du temps, je l'ai esquivée... Sauf une fois.
La définition d'Alain Badiou me rassure sur ma “normalité”: “La déclaration d'amour est le passage du hasard au destin, et c'est pourquoi elle est si périlleuse, si chargée d'une sorte de trac effrayant. (…) Elle signifie justement le passage d'une rencontre hasardeuse à une construction aussi solide que si elle avait été nécessaire.”*
* in Alain Badiou avec Nicolas Truong “Eloge de l’amour”  éd. Flammarion coll. Café Voltaire
Rózsa Tatár

Rozsa Millet
mes blogs (cliquer):

Vive la grève !!! par Alain Dodeler



il y a maintenant quelques années des amies hongroises
étaient venues passer le week-end à l'hôtel Dodeler.
Mais surprise en arrivant à l'aéroport, il y avait
grève des bagagistes
et donc l'une d'elles se retrouva contrainte de rester
quelques jours de plus pour récupérer sa valise.
Nous avons donc profité de ce temps, une fois son amie partie,
pour poursuivre les ballades dans Paris,
et un soir en rentrant après avoir visité une expo
je lui proposai de poser pour moi,
et elle fût d'accord pour cet échange de regards.
En voici donc une image, un peu inspirée par " la prière de Man Ray "

comme Brassens qui remercie l'orage, moi je remercie les grévistes.
Hélas cela n'arriva plus !

Le site d'Alain Dodeler : alain-dodeler.fr

La Hongrie et l’Europe

Dans l'émission la Marche de l'Histoire, Jean Lebrun a invité Thomas Schreiber Journaliste spécialiste des anciens Pays de l'Est européen

"La Hongrie est entrée voici dix ans dans l’Union européenne, après un referendum, en 2003, où plus de 83% des électeurs s’étaient prononcés pour cette option. A l’époque, le bouillant Viktor Orbán était dans l’opposition. Revenu au pouvoir en 2010, avec une majorité des deux tiers, reconduit en avril de cette année, le parti d’Orbán maintient l’adhésion mais d’une façon qui n’appartient qu’à lui." La suite et l'émission à écouter sur franceinter.fr

Le pasteur Lorant Hegedüs jr. dénonce «les ragots contre la nation hongroise»

"La Hongrie fait figure de laboratoire du national-populisme. La Tribune de Genève a demandé un entretien au représentant du Jobbik, le parti d’extrême droite hongrois. Refus.
Dans cette campagne pour les élections européennes du 22 au 25 mai, la Hongrie fait figure de laboratoire du national-populisme parmi les 28 pays de l’Union. C’est pourquoi, lors d’un reportage à Budapest, La Tribune de Genève a demandé un entretien au représentant du Jobbik, le parti d’extrême droite hongrois. Celui-ci a catégoriquement refusé de nous rencontrer.En revanche, et sous condition d’une retranscription dans son intégralité, le pasteur calviniste du Temple du retour (à la patrie), haut-lieu du parti Jobbik qui a fait érigé une croix de Saint-Etienne devant l’édifice, a accepté de répondre par écrit à nos questions." La suite sur tdg.ch

VIDÉO. Pour ses 40 ans, Rubik's Cube colore Google

"En 1974, le Hongrois Ernő Rubik inventait le casse-tête le plus connu au monde. Un Doodle met en avant aujourd'hui ce jeu aussi agaçant que passionnant.
À quoi tient le destin ? À une géniale invention qui, en quelques mois, vous fait passer de l'ombre à la lumière... Ernő Rubik, sculpteur et professeur d'architecture hongrois, a mis au point en 1974 un jeu diabolique qui porte son nom. Il s'agit d'un casse-tête géométrique à trois dimensions composé de 26 petits cubes (il n'y a pas de cube central) qui, à première vue, semblent pouvoir se déplacer sur toutes les faces et paraissent libres de toute attache sans tomber pour autant. Un système d'axes dont le mécanisme a été breveté par son auteur, Ernő Rubik, se cache au centre du cube. Celui-ci, d'abord conçu avec des faces de 9 carrés, comptera bientôt un petit frère avec 4 carrés par face et des grands frères de 16 et même 25 vignettes par face... Divertissement reposant ou torture stressante, c'est selon les goûts..." La suite sur lepoint.fr

[Cannes, Un certain regard] « White God »: Kornel Mundruczo se met au niveau du chien

"Le virtuose du cinéma hongrois nous offre un drôle de conte, qu’on trouve abscons jusqu’aux deux tiers. Jusqu’à ce que…
Le début de White God est tout simplement sublime. Un père (le magnifique Sandor Zsoter), également contrôleur des viandes dans les boucheries, récupère sa fille, très jeune, pour quelques temps. Celle-ci a, pour l’accompagner, un chien nommé Hagen. Dans leur immeuble, une voisine âgée et désagréable (l’excellente Lili Monori) leur précise qu’ils doivent payer une taxe avec un tel chien. C’est un bâtard… en Hongrie, ça n’est plus accepté… Ironie, absurde, et stylisation discrète du quotidien. On en redemande." La suite sur toutelaculture.com

Tour d'Europe des campagnes pour les Européennes : direction la Hongrie

"Treizième étape de notre tour d'Europe des campagnes pour les élections européennes : la Hongrie, où deux partis anti-européens, le Jobbik et le Fidesz du Premier ministre Viktor Orban, devraient sortir en tête d'un scrutin qui sera marqué par une très forte abstention.
Atlantico : A l'approche des élections européennes, quels sont les principaux thèmes qui occupent les débats en Hongrie ? Par quels partis sont-ils portés, et sont-ils focalisés sur l'Europe en elle-même, ou bien les préoccupations d'ordre national prévalent-elles ?" La suite sur atlantico.fr

Sanctions contre la Russie: l'Europe de l'Est déplore l'hypocrisie occidentale

"Les leaders tchèque, hongrois et slovaque craignent une potentielle aggravation des problèmes économiques en raison des nouvelles sanctions imposées par l'Occident contre la Russie et accusent l'Europe de l'Ouest d'hypocrisie, rapporte le journal Bloomberg. 
"Les pays d'Europe occidentale continuent de conclure des transactions avec les compagnies russes tout en menaçant la Russie de nouvelles sanctions, c'est de l'hypocrisie", a déclaré le premier ministre slovaque Robert Fico lors d'une conférence à Bratislava, cité par la source." La suite sur ria.ru

Hongrie : 60 tests ADN pour un portable volé

"C’est souvent sur les blogs que l’on déniche les histoires les plus originales ou les plus insensées. A Budapest, Laszlo Csokasi, un barman, raconte ses aventures sur son blog. Ses tribulations et son bras de fer avec le FBI hongrois ont agité la blogosphère hongroise. Il vient de porter plainte pour « abus de pouvoir »." La suite sur rfi.fr

Le Budapest de Cécile

"Visa Étudiant", c'est la chronique des étudiants voyageurs qui partagent chaque semaine avec nous leur découverte du monde. Aujourd'hui, découvrez le récit de Cécile, une étudiante française qui est partie quatre mois à Budapest." La suite sur franceinfo.fr

Le Hongrois Orban et le Polonais Tusk s'affrontent sur les relations avec la Russie

"L'Ukraine divise les Européens. La démonstration en a été apportée, jeudi 15 mai, lors de la conférence Globsec, à Bratislava. Les premiers ministres des quatre pays membres du groupe de Visegrad (Slovaquie, Hongrie, République Tchèque, Pologne) étaient assis côte à côte face à une assistance obnubilée par la nouvelle politique agressive de la Russie dans sa périphérie. Derrière les politesses et les appels à l'unité européenne, une vraie divergence est apparue entre le Polonais Donald Tusk et le Hongrois Viktor Orban." La suite sur lemonde.fr version payante

Un eurodéputé hongrois soupçonné d’espionnage au profit de la Russie

"En Hongrie, un eurodéputé du puissant parti d’extrême-droite Jobbik est au cœur d’un scandale d’espionnage. Béla Kovács est soupçonné de travailler secrètement avec les services de renseignement russe, et ce au détriment des institutions de l’Union européenne. L’intéressé dément :
‘‘Je n’ai jamais été membre des services de renseignement, qu’ils soient hongrois ou étrangers. Je n’ai jamais coopéré avec eux et ils ne m’ont pas demandé de travailler avec eux’‘, a-t-il expliqué en conférence de presse." La suite sur euronews.com

Insolite, le porc laineux de Hongrie

"Un reportage diffusé récemment sur Arte évoque une race de cochons peu commune, élevée en Hongrie, le porc laineux. (inclus, la vidéo).
Le porc laineux est décrit comme une race vorace, devant être nourri toutes les 10 heures. Vous découvrirez aussi l'histoire de Rudi (sous réserve de l'orthographe), ce porc étalon qui fait le bonheur des truies... On évoque même tout un élevage où il est l'unique père !" La suite sur wikiagri.fr

Croissance solide en Europe de l'Est, l'Ukraine ne pèse pas

"La croissance des économies des pays d'Europe de l'Est a été solide au premier trimestre, la Hongrie, la Pologne et la Roumanie faisant mieux qu'attendu, grâce à la progression des exportations vers la zone euro et au redémarrage de la demande intérieure.
Contrairement aux attentes, la région, et notamment la Pologne, ne semble pas avoir souffert de la crise politique en Ukraine, entrée dans sa phase aigüe début mars, et a pleinement bénéficié des solides performances de l'Allemagne, son partenaire commercial clé.
"Les événements en Ukraine n'ont jusqu'à présent pas eu de grosses répercussions sur la performance du commerce extérieur des pays de la région", note David Nemeth, économiste chez K&H Bank. "Il est beaucoup plus important pour la région que la croissance allemande se soit accélérée au premier trimestre." La suite sur usinenouvelle.com

Découvrez la splendeur de Budapest, la magnifique capitale de la Hongrie

"Dans ce court-métrage, Joe nous présente Budapest sous ses plus beaux aspects. Il nous dévoile ainsi différents paysages et endroits insoupçonnés de cette charmante capitale. Embarquez pour un joli voyage.
Joe Simon Films est une boîte de production basée à Austin, au Texas. Ils réalisent des films emplis de rêve et nous délivrent ici un court-métrage de Budapest réalisé en hyperlapse et en time-lapse. Le rendu est à couper le souffle !" Vidéo à voir sur dailygeekshow.com

vendredi 16 mai 2014

UKRAINE Référendums d'autodétermination : à qui le tour ?

"Bien que la Russie ne semble pas aspirer au total morcellement de l'Ukraine et à l'annexion de la moitié de son territoire, elle a créé un précédent pour d'autres pays. La Hongrie vient de lancer sa première sonde.
Le Premier ministre de Hongrie, Victor Orban, s'est exprimé dans la foulée des référendums de Donetsk et de Louhansk, sur la nécessité pour les Hongrois d'Ukraine d'obtenir l'autonomie et la double citoyenneté. "Nous considérons la question hongroise comme une question européenne. Les Hongrois vivant dans les Carpates ukrainiennes doivent bénéficier des droits afférents à la communauté nationale, du droit à la double citoyenneté et à l'autonomie, a-t-il déclaré. La situation des 200 000 Hongrois ethniques vivant en Ukraine donne à cette question une acuité particulière. Telles sont nos attentes vis-à-vis de la nouvelle Ukraine." La suite sur courrierinternational.com

jeudi 15 mai 2014

Peu connue des Tchèques, la littérature hongroise à l’honneur du 20e Monde du livre à Prague

"La 20e édition du salon « Le monde du Livre » - « Svět Knihy » démarre ce jeudi et pour quatre jours au Palais industriel du Parc des expositions (Výstaviště), dans le quartier de Holešovice. L’un des événements littéraires les plus importants en République tchèque accueille plusieurs dizaines d’écrivains de renom et offre plus de cinq cents programmes d’accompagnement.
Comme chaque année, le festival met à l’honneur un pays en particulier. Si l’année dernière, le festival s’est articulé autour de la Slovaquie, cette année, c’est la Hongrie et ses auteurs qui seront présentés aux bibliophiles tchèques. Les éditeurs proposeront les dernières traductions d’une littérature finalement assez mal connue du public tchèque. Dans ce cadre, l’écrivain Péter Esterházy, pour lequel la culture tchèque n’est pas étrangère, y présentera ses nouveautés : un livre sur Bohumil Hrabal et un second intitulé « Édition revisitée », qui fait suite à une saga familiale amorcée par le passé." La suite sur radio.cz

Mais qui étais-tu, Béla Guttman?

"Bien avant José Mourinho, le boss du football portugais était hongrois et s'appelait Béla Guttman. Le sorcier est connu pour avoir donné deux C1 à Benfica avant de maudire le club lisboète pour un siècle. Mais à part ça, qui étais-tu, Béla ?
Béla bois dormant
Il était une fois à Lisbonne une équipe indestructible, une machine capable d'écraser les colossaux Real Madrid et FC Barcelone. Une équipe menée par son capitaine Mário Coluna, rendue divine par l'immortel Eusébio et dirigée par l'immense Béla Guttman. Championnat portugais, Coupe du Portugal et surtout Coupe des clubs champions : pas un titre n'échappe alors à l'insatiable faim de victoire de la bête féroce, qui connaît son apogée en 1961 et 1962 en décrochant le graal européen deux fois de suite." La suite sur sofoot.com

Serbie: démantèlement d'un réseau de passeurs d'immigrés clandestins vers l'UE

"La police serbe a démantelé un réseau de passeurs d’immigrés clandestins vers l’Union européenne, et procédé à l’arrestation de dix personnes, dont un ressortissant de la Croatie, a-t-on annoncé de source officielle. Les dix passeurs sont accusés d’avoir rendu possible, entre janvier et mai 2014, l’entrée illégale en Hongrie de près de 100 clandestins originaires principalement du Pakistan, de Syrie et d’Afghanistan, précise un communiqué du ministère serbe de l’Intérieur." La suite sur sudinfo.be

Hongrie/gaz: Budapest pour l'accélération du projet South Stream

"Le Premier ministre hongrois Viktor Orban et le PDG de Gazprom ont soutenu mercredi l'accélération de la construction du gazoduc South Stream, selon le cabinet du Premier ministre hongrois, à Budapest.
La situation en Ukraine a confirmé que le projet South Stream est devenu une question clé de l'approvisionnement en gaz de l'Europe, a indiqué le service de presse du cabinet du Premier ministre." La suite sur romandie.com

La Hongrie nie tout appel à un territoire autonome en Ukraine


"La Hongrie ne réclame pas de territoire autonome pour la minorité hongroise de l'ouest de l'Ukraine, a déclaré mercredi le ministre des Affaires étrangères, Janos Martonyi, pour nuancer les propos tenus samedi par Viktor Orban.
Le Premier ministre hongrois a déclaré samedi que "les Hongrois qui vivent dans le bassin des Carpates ont le droit d'avoir la double nationalité, des droits communautaires et aussi l'autonomie". "C'est clairement ce que l'on attend de la nouvelle Ukraine qui prend forme aujourd'hui", a-t-il ajouté, en allusion à la crise actuelle entre Kiev et des séparatistes pro-russes dans l'est." La suite sur zonebourse.com

La Hongrie juge son passé communiste

"Béla Biszku, 92 ans, a été condamné à cinq ans et demi de prison pour sa responsabilité lors des tueries en 1956. Un procès qui n'est pas sans arrière-pensée.
Un ancien haut responsable du Parti communiste hongrois, Béla Biszku, 92 ans, a été condamné à cinq ans et demi de prison pour crimes de guerre commis durant la répression du soulèvement de 1956. C’est le premier procès d’un ancien dirigeant communiste depuis la chute du socialisme en Hongrie, en 1990. Le parquet avait requis la prison à vie. Béla Biszku a fait appel de ce jugement en première instance. Qui est cet ancien apparatchik, pourquoi un procès aussi tardif ? Décryptage." La suite sur liberation.fr

mercredi 14 mai 2014

Le hongrois MOL nie avoir ruiné la compagnie pétrolière croate

"Le groupe hongrois pétrolier et gazier MOL a fermement démenti mardi les accusations de Zagreb selon lesquelles la compagnie hongroise avait ruiné la pétrolière croate INA, qu'il contrôle depuis 2009.
La dernière intervention médiatique du ministre (croate de l'Economie Ivan Vrdoljak) ne peut être interprétée que comme un effort pour détourner l'attention de ses dernières réglementations, qui ont causé des pertes de plus de 1 milliard de kunas (131,7 millions d'euros) à INA, a indiqué MOL dans un communiqué envoyé à l'AFP." La suite sur romandie.com

Hongrie : première baisse des prix en avril depuis 1968

"Les prix à la consommation sont entrés en territoire négatif au mois d’avril en Hongrie et ce pour la première fois depuis l’année 1968. La baisse est de 0,1% sur un an alors que les économistes tablaient sur une hausse de 0,2%." La suite sur euronews.com

Coupe du monde 1954 : la RFA surprend la Hongrie

"En attendant le coup d'envoi de la Coupe du monde, retrouvez les grands moments des précédentes éditions. Aujourd'hui : Suisse 1954. Champions olympiques en 1952, les Hongrois illuminent le monde par leur jeu ultra-offensif. Mais c'est bien la RFA qui remporte sa première Coupe du monde." La suite sur eurosport.fr

Un ex-communiste hongrois de 92 ans coupable de crimes de guerre

"La justice hongroise a reconnu mardi un ancien haut responsable du parti communiste, Bela Biszku, coupable de crimes de guerre commis durant la répression du soulèvement de 1956.
Il s'agissait du tout premier procès jamais tenu en Hongrie à l'encontre d'un ancien dirigeant communiste. Bela Biszku, aujourd'hui âgé de 92 ans, a été condamné à cinq ans et demi de prison." La suite sur nouvelobs.com

Le double jeu du Hongrois Orban face au «diktat de Bruxelles»

"Dix ans après l'entrée de son pays dans l'Union européenne, le premier ministre, conforté par une victoire éclatante de la coalition Fidesz-KNDP aux élections législatives du 6 avril, est proeuropéen ou souverainiste, selon les circonstances.
Alors que la campagne européenne bat son plein en Hongrie, les affiches électorales se font bien plus discrètes qu'à l'occasion des législatives du 6 avril, qui ont confirmé Viktor Orban à la tête du gouvernement. La coalition Fidesz-KNDP, forte d'une nouvelle majorité des deux tiers au Parlement, s'affiche bel et bien dans les rues du pays en vue du scrutin du 25 mai, mais sans drapeau européen. Une photo de Viktor Orban grand format s'accompagne de la mention «Voici notre message à Bruxelles: “respect envers les Hongrois”», sous-entendu: la Hongrie n'est pas un État européen de seconde zone, elle ne s'écrasera pas." La suite sur lefigaro.fr

mardi 13 mai 2014

Littérature sur ordinateur Rencontre avec Tibor Papp - 12 juin 2014

12 juin de 17h à 17h15 - Marché de la Poésie - Place Saint-Sulpice
12 juin à 19h - Institut hongrois 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Informations : accueil@instituthongrois.fr
+33 1 43 26 06 44

Si Tibor Papp vit depuis 50 ans à Paris, c’est en hongrois, sa langue maternelle, qu’il a bâti son œuvre particulièrement riche. Mais parmi ses créations, on trouve aussi de nombreuses poésies visuelles en français, ainsi que des poèmes générés par ordinateur. Sa carrière littéraire a été jalonnée par la publication de 25 ouvrages, parmi lesquels des romans, des recueils de poésie visuelle, des essais, etc., ainsi que par un grand nombre de performances littéraires et d’expositions de poésie visuelle. Il est né à Tokaj en 1936 ; il a survécu à une guerre, à une révolution, à la dictature communiste, pendant laquelle tout épanouissement intellectuel lui était interdit. Après 1956, il se réfugie en Occident. En 1962, à Paris, il est l’un des fondateurs du célèbre magazine littéraire et artistique Magyar Műhely (Atelier hongrois), qui a influencé d’une manière significative la vie littéraire hongroise. Il publie son premier livre en 1964. Il programme en 1985 sa première œuvre littéraire sur ordinateur, dont la présentation a lieu la même année au Centre Georges Pompidou. En 1972, il fonde avec Philippe Dome et Paul Nagy la revue et Maison d’édition d’atelier, en 1989, avec Philippe Bootz et Claude Maillard, le premier magazine entièrement consacré à la littérature programmée sur ordinateur : alire.
Entrée libre

Les mouvements d’avant-garde dans les années 1920 - Exposition 5 juin - 12 juillet Institut hongrois

Vernissage : 5 juin à 19h
Institut hongrois | 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Informations : accueil@instituthongrois.fr
+33 1 43 26 06 44
Couverture de la revue MA, 1924
 
Les relations internationales de Lajos Kassák et de la revue MA
Considéré comme l’instigateur de l’avant-garde hongroise, Lajos Kassák (1887-1967) est une figure exceptionnelle de la culture hongroise. Poète, écrivain et peintre, il était également rédacteur en chef de plusieurs revues de premier plan. Après le bref épisode de Tett (Action) (1915-1916), interdite en raison de son antimilitarisme, Kassák lance MA (1916-1925), sa revue peut-être la plus connue. Émigré à Vienne en 1920, il réinvente son journal avec l’aide de ses nouveaux collaborateurs, László Moholy-Nagy et Ernő Kállai. À son retour en Hongrie, il dirige Dokumentum (1926-1927), forum trilingue de l’avant-garde internationale qui disparaît rapidement par manque d’intérêt du public. Entre les deux guerres, Kassák se consacre aux problèmes sociaux des ouvriers : sa revue Munka (Travail) et le cercle du même nom qui réunit de jeunes intellectuels ouvriers deviennent des piliers essentiels de la culture ouvrière en Hongrie. 
L’exposition met en avant la période viennoise de MA, entre 1920 et 1925, pendant laquelle Kassák a joué un rôle actif dans le développement des échanges internationaux entre mouvements d’avant-garde. Le personnage de Kassák nous sert de fil conducteur pour mieux comprendre les liens, les réseaux particulièrement vivants qui s’étaient tissés entre les différentes revues de l’époque. Documents originaux, photos et planches explicatives à l’appui, l’exposition témoigne de l’importance primordiale des revues de l’avant-garde pour la diffusion des nouvelles tendances artistiques dans l’Europe des années 1920.
Commissaire de l’exposition : Edit Sasvári, directrice du Musée Kassák de Budapest.
Entrée libre

Concert de Katalin Szvorák Commémoration 4 juin à 19h Section consulaire de l’Ambassade de Hongrie

Section consulaire de l’Ambassade de Hongrie 7, square Vergennes 75015 Paris
Informations : accueil@instituthongrois.fr
+33 1 43 26 06 44

Le concert propose un voyage à la croisée des musiques ancienne, religieuse et populaire du bassin des Carpates. Hymnes et psaumes aux motifs traditionnels, mélodies sacrées devenues des chansons profanes, les variations transgressent les genres, elles nous guident au cœur de l’héritage musical hongrois.
Lauréate des prix Liszt, Kodály, Bartók et Kossuth, Katalin Szvorák, en 35 ans de carrière, a donné plus de trois mille concerts dans 39 pays et a publié une trentaine de disques.
Entrée libre

Comment promouvoir l’héritage de Franz Liszt dans le monde d’aujourd’hui ? Table ronde 24 juin à 14h30 Institut hongrois

Institut hongrois 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Pour s’inscrire, merci d’écrire à : ynaze@free.fr


Table ronde Lisztomanias International
Le programme définitif sera connu en mai en fonction des disponibilités des intervenants.
Certaines communications pourront être faites par écrit, lues et discutées sur place.
14h30 -14h50 : les valeurs lisztiennes aujourd’hui : exposé introductif de Jean-Yves Clément, Directeur artistique
14h50-15h10 : Echanges et débat Modérateur : Yves Nazé, Secrétaire Général de Lisztomanias International
15h10-16h10 : Interventions et témoignages proposés :
- Le regard des pianistes (Cyprien Katsaris, Pierre Reach)
- Liszt et le soft power en 2014 (Anne Gazeau-Secret)
- Le regard de l’universitaire (Nicolas Dufetel)
- Liszt et son message spirituel en 2014 (René Roudaut)
- Noor Inayat Khan, un projet lisztien (Alain Rechner).
- Le rève indien d’Alexandre Scriabine » (Mikhael Rudy, JY Clément) Modérateur : Yves Nazé
16h10–16h20 : Pause café (Andrée Nazé)
16h20-17h20 : Quelles priorités possibles pour Lisztomanias International ? (Alain Rechner, Claude Julien Cartier)
- LI, pour quoi faire ? Diffusion, formation, création ?
- De Châteauroux à … ? : Europe, Russie, Asie, autres territoires ?
- Les voyages lisztiens : un possible tourisme musical ?
- La recherche des moyens : coopération décentralisée, fonds européens, mécénat privé ?
Modératrice : Paule Roudaut, Secrétaire Générale adjointe
17h20-17h30 : Conclusions
17h30 : fin de la table ronde.
NB : un déjeuner convivial sera organisé de 12h30 à 14h00, dans un restaurant du quartier, pour les personnes disponibles et intéressées (coût 25-30 € par personne environ, tout compris). Yves Nazé se chargera de l’organisation.

Être musicien après la Shoah : composer, témoigner, s’engager - 3 juin à 19h Institut hongrois

Institut hongrois 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Informations : accueil@instituthongrois.fr
+33 1 43 26 06 44
Jean-Sébastien Noël, chercheur à l’Université de Nancy, fin connaisseur des musiques de l’Europe Centrale et Raoul Jehl, professeur de piano, impliqué dans de nombreuses  expériences musicales, présenteront un ensemble de pièces qui témoignent de la manière dont les compositeurs ont pu écrire de la musique après le traumatisme de la Shoah. Le concert se déroulera en deux parties dont la première sera intégrée à la conférence. La partie musicale présentera des œuvres de Ligeti, Kurtag, Stefan Litwin, Luigi Nono et Morton Feldman.
Entrée libre