samedi 19 août 2017

Cinéma - Free Fall (Szabadesés) de György Pálfi 19 septembre 2017 à 19h30 Institut hongrois

Institut hongrois 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Réservation obligatoire : reservation@instituthongrois.fr
+33 1 43 26 06 44

projection en présence du réalisateur (sous réserve)
Porté par le réalisme magique, style développé par le cinéma hongrois contemporain, Free Fall raconte l'histoire d'une vieille dame qui en a assez de sa vie misérable et décide de grimper l'escalier avec son caddie et ses affaires pour se jeter du toit de son immeuble. Cette expérience visuelle, à la fois exubérante et absurde, nous conduit vers un questionnement très contemporain sur la vie sociale en Hongrie actuelle. Le film a remporté de nombreux prix, notamment celui de la mise en scène et le Prix spécial du jury au Festival de Karlovy Vary.
Fiction, 2014, 80 ‘ vostf.
Séance organisée en partenariat avec l’association Kino Visegrad ( www.kino-visegrad.fr)
Entrée : 5€

Abdeslam / Hongrie : le scoop qui n'intéresse pas les médias français... mais la fachosphère, oui

"Nouvel élément dans l’enquête sur Salah Abdeslam, unique survivant parmi les auteurs des attentats de Paris du 13 novembre 2015 : selon Ouest-France, qui reprend une information du quotidien hongrois Magyar Idök, Abdeslam aurait convoyé depuis la Hongrie treize terroristes se faisant passer pour des migrants, lesquels auraient été hébergés involontairement par des militants d'ONG d'aide aux réfugiés. L’information, relayée par la presse hongroise, n’a pas encore été reprise par l’AFP ni par les médias français. Hormis le site RT France qui titre sur l’aide des ONG.
"Salah Abdeslam aurait convoyé treize terroristes depuis la Hongrie" révèle mercredi 16 août le site du quotidien Ouest-France. Si on savait depuis un an qu’Abdeslam, seul survivant parmi les terroristes des attentats de Paris, s’était rendu à Budapest en Hongrie pour rapatrier les trois auteurs de la tuerie du Bataclan, lesquels arrivaient de Syrie, on ignorait cependant qu’il avait également aidé dix autres terroristes. Toujours selon Ouest-France, "ces derniers s'étaient infiltrés dans la zone Schengen par la frontière entre la Hongrie et la Serbie, dissimulés parmi les flots de migrants. […] Le réseau pourrait aussi avoir profité de l'assistance involontaire des nombreux bénévoles qui venaient en aide aux migrants : Salah Abdeslam a séjourné à deux reprises dans l'appartement d'un membre d'une organisation humanitaire." La suite sur arretsurimages.net

vendredi 18 août 2017

Komlóska, paradis fiscal hongrois

"Vidé de sa population par les communistes peu après la Libération, ce village montagneux isolé de 300 âmes, proche de la Slovaquie, a éradiqué le chômage, protégé sa poste, maintenu son bistrot et contenu l’exode rural. Comment? En supprimant l’impôt local sur les entreprises.
Sur l’autoroute M3 reliant Budapest au nord-est de la Hongrie, un minibus rutilant avale les 244 kilomètres séparant la capitale magyare de Komlóska dans la pénombre automnale. Rivalisant d’anecdotes tout en dévorant des sandwichs et des pommes à l’arrière du véhicule, un groupe de femmes pimpantes de quarante ans et plus ramène le Prix du meilleur potager décerné le matin même à leur paisible contrée cerclée de collines et de conifères. Une carte postale vivante type Vallon de Réchy accolée à la région viticole de Tokaj, célèbre pour son cru blanc liquoreux haut de gamme adoubé par Louis XIV." La suite sur sept.info (article payant)

Festival / Bilan de la 25ème édition du Sziget

"Cela fait déjà un quart de siècle que le Sziget anime la ville de Budapest pendant l'été. Cette année, les festivaliers du monde entier se sont retrouvés en Hongrie du 9 au 16 août pour une semaine de musique non-stop.
Pour cette 25ème édition, 2 jours affichaient complet, et plus de 450 000 festivaliers venant de plus de 100 pays se sont déplacés pour l'occasion. Si ce nombre n'atteint pas les chiffres records de l'année dernière, le festival s'est tout de même très bien déroulé.
Le rendez-vous est d'ores et déjà donné pour l'année prochaine : le Sziget reviendra du 8 au 15 août à Budapest !" Source : infoconcert.com

Moscou: plainte contre le FSB afin d'obtenir la vérité sur l'affaire Wallenberg

"Un tribunal de Moscou vient d’entamer l’examen de la plainte déposée contre les services secrets russes - le FSB - par des proches du diplomate suédois Raoul Wallenberg. Sauveur de milliers de juifs hongrois, l'homme avait été arrêté par les soldats soviétiques à Budapest à la fin de la Deuxième Guerre mondiale. Aujourd'hui, les autorités russes continuent de refuser aux proches de Wallenberg l’accès aux archives de la police politique soviétique de l’époque, le KGB, qui a longtemps détenu le Suédois à son siège de la Loubianka à Moscou. De ce fait, la date et les raisons de son décès restent encore incertaine." La suite sur rfi.fr

American Airlines dévoile ses nouveaux plans en Europe

"American Airlines vient d’annoncer de nouvelles destinations européennes qui intègreront son programme de vols à l’été 2018.
On en sait plus sur le programme de vols d’American Airlines pour l’été prochain. La compagnie US vient de dévoiler trois nouvelles liaisons transatlantiques. L’aéroport de Philadelphie sera relié à Budapest et Prague en Boeing 767-300." La suite sur voyages-d-affaires.com

Reportage : les listes opaques qui régissent les passages des migrants de la Serbie à la Hongrie

"Des milliers de migrants attendent en Serbie de pouvoir entrer en Hongrie, pays membre de l’UE. Des listes d’attente informelles déterminent quelles sont les dix personnes qui quitteront chaque jour le territoire serbe, mais l’opacité du système laisse le champ libre aux irrégularités.
La canicule écrase toute la Serbie en ce mois de juillet. Les couloirs du centre d’accueil de Krnjaca, les seuls espaces climatisés, sont devenus des lieux de vie à part entière.
Dans ce centre de la banlieue de Belgrade, mis à part les quelques personnes qui souhaitent demander l’asile en Serbie, tout le monde tue le temps en attendant de pouvoir passer la frontière vers la Hongrie. C’est à partir de ces centres d’accueil, répartis sur le territoire serbe, que les autorisations de passage sont délivrées, au compte-goutte.
Si environ 6 000 migrants se trouvent en Serbie, la Hongrie ne permet qu’à dix personnes par jour de passer sa frontière - totalement close les week-ends, jours fériés et pendant les vacances. Alors, côté serbe, l’attente se prolonge. En moyenne, une famille patiente environ un an avant de pouvoir passer en Hongrie, un homme seul, quatre ans." La suite sur infomigrants.net

jeudi 17 août 2017

Imre Széchenyi, redécouverte d’un compositeur oublié

"Même Mozart était tombé dans l’oubli tout au long du XIXe siècle, aussi le XXe siècle ne se priva-t-il pas d’infliger le même supplice à Imre Széchenyi (1825-1898), un compositeur hongrois connu en son temps principalement pour ses compositions pour le piano.
Issu d’une famille de la haute aristocratie hongroise, Imre Széchenyi naît à Vienne où son père Ludwig exerce la charge de Oberhofmeister à la cour, si bien qu’Imre grandira en familier de l’empereur François-Joseph et de son frère Maximilien, l’éphémère et infortuné empereur du Mexique. Comme il est d’usage dans son milieu, il voue sa carrière au service de l’Etat. Il a le choix entre les armes et la diplomatie ; ce sera la diplomatie qui le verra occuper des postes dans les principales capitales de l’Europe et représenter son pays enfin en qualité d’ambassadeur à Berlin auprès du Reich allemand nouvellement créé." La suite sur letemps.ch

Hongrie: confessions explosives de Netanyahou lors d’une réunion privée

“L’Europe doit décider si elle veut vivre et s’épanouir, ou pourrir et disparaître”
Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a admis mercredi qu’Israël avait ciblé “une douzaine de fois” le groupe terroriste Hezbollah en Syrie, puis qualifié de “folle” la politique de l’Union européenne à l’égard de l’Etat hébreu, lors d’une réunion à huis clos avec les Premiers ministre hongrois, tchèque, slovaque et polonais à Budapest, a révélé le journal Haaretz.
Alors que le dirigeant israélien entamait un entretien privé avec ses homologues, ses confidences ont été divulguées par erreur aux journalistes via les écouteurs distribués au préalable à la presse et dont la transmission n’a pas été coupée au début de la rencontre." La suite sur les-crises.fr

Semaines musicales. B. Kele-Baujard : « Faire bouger la musique »

"L'Ensemble Zene sera demain [14 août 2017], à 20 h 30 à la cathédrale, dans le cadre des Semaines musicales. Bruno Kele-Baujard, son chef, a choisi un beau programme qui rassemble des oeuvres de Scarlatti, Purcell, Bach... Pour lui, la musique est une vraie passion.
Pour vous, la musique, c'est aussi une histoire de famille ?
Je suis d'origine hongroise par ma mère, et j'ai grandi dans un univers très musical. Je savais chanter avant de parler. J'ai appris la musique comme le font les petits Hongrois : selon la méthode Kodaly. Basée sur le geste, le son, la lecture, celle-ci permet de lire les partitions très simplement. Très utilisée dans les pays anglo-saxons et en particulier en Angleterre, cette méthode permet d'acquérir des réflexes musicaux rapidement." La suite sur letelegramme.fr

Hongrie: la croissance décélère à 0,9% au 2ème Trimestre

"La croissance de l'économie hongroise a décéléré à 0,9% au deuxième trimestre, après 1,4% au trimestre précédent, selon une première estimation publiée mercredi par l'office statistique KSH à Budapest. Ce ralentissement s'explique notamment par un tassement de la production industrielle et un recul du secteur agricole, la consommation des ménages restant toutefois dynamique, selon l'institut." La suite sur lefigaro.fr

Budapest : Clément Bazin triomphe sur la scène du Sziget Festival

"VIDÉO - Le Français est un spécialiste du « steel drum », le tambour d'acier. Et c'est une des têtes d'affiche du plus grand rendez-vous de musique électro d'Europe, qui compte cette année une forte présence française, jusqu'au 17 août.
Clément Bazin confirme bel et bien son statut de figure montante de l'électro française. À preuve, le Sziget Festival de Budapest (jusqu'au 17 août), plus important du genre en Europe, lui réserve une place de choix parmi ses têtes d'affiche. Le jeune artiste parisien s'est produit sur une des 11 scènes construites sur l'Île d'Obuda, en plein cœur de la capitale hongroise, devant les centaines de milliers de festivaliers venus des quatre coins du monde." La suite sur lefigaro.fr

mercredi 16 août 2017

Salah Abdeslam aurait convoyé treize terroristes depuis la Hongrie

"Le parcours du terroriste présumé des attentats du 13 novembre 2015 se précise. Il aurait même profité de l'assistance involontaire des nombreux bénévoles qui venaient en aide aux migrants à Budapest.
À la demande des autorités françaises, le contre-terrorisme hongrois (TEK) continue d'enquêter sur le parcours et les éventuelles complicités dont aurait bénéficié Salah Abdeslam, actuellement en détention provisoire à la prison de Fleury-Mérogis. Les enquêtes menées par diverses polices en Europe avaient déjà permis d'établir qu'il s'était rendu à Budapest à trois reprises, au cours de l'été 2015, quelques mois avant les attentats de Paris, le 13 novembre 2015, et Bruxelles le 22 mars 2016." La suite sur ouest-france.fr

Maroc: La compagnie aérienne low cost Wizz Air annonce quatre routes vers Agadir

"La compagnie aérienne low cost Wizz Air lancera cet automne quatre nouvelles liaisons vers Agadir, au départ de Budapest en Hongrie, de Vilnius en Lituanie, et de Katowice et Wroclaw en Pologne.
A partir du 31 octobre 2017, la spécialiste hongroise du vol pas cher proposera deux vols par semaine entre sa base à Budapest-Ferenc Liszt et l’aéroport d’Agadir-Al Massira, opérés en Airbus A320 de 180 places. Les départs sont programmés mardi et samedi à 16h20 pour arriver à 20h05, les vols retour quittant le Maroc à 20h45 pour atterrir le lendemain à 2h15. Wizz Air sera sans concurrence sur cette route." La suite sur maghrebemergent.com

Le Sziget festival, c'est Woodstock sur le Danube

"VIDÉOS - Avec 500.000 festivaliers, 600 concerts et spectacles, le Sziget festival qui se termine ce mercredi à Budapest reste le plus grand festival européen. Visite dans la démesure.
Sziget, c'est la marque hongroise la plus connue et pourtant, il ne s'agit ni d'un soda, ni d'un opérateur téléphonique mais bien d'un festival. Son slogan «l'Ile de la liberté», sonne comme un manifeste politique, ce qui a le don d'énerver le gouvernement ultraconservateur de Viktor Orban. Le premier ministre n'a d'ailleurs jamais daigné faire la moindre apparition à la plus grande manifestation culturelle européenne qui a pourtant lieu sur une île du Danube à quelques kilomètres du fameux et superbe Parlement. C'est que Sziget donne le droit de cité aux arts vivants dans toute leur diversité, et si les autorités grincent des dents, elles n'osent s'opposer à cette manifestation où toute la jeunesse hongroise se rassemble depuis 25 ans et qui de plus accueille aujourd'hui 50 % d'étrangers." La suite sur lefigaro.fr

Oeufs contaminés: la Hongrie touchée

"La Hongrie a retiré mardi de la vente des produits à base d'oeufs contaminés par l'insecticide Fipronil importés d'Allemagne par une société hongroise, devenant le 17e pays européen touché par cette crise, a annoncé l'agence de sécurité alimentaire hongroise.
L'agence a annoncé avoir ordonné le retrait de produits surgelés destinés à des plats asiatiques importés d'Allemagne par cette société. "La société hongroise ne fournissait que des restaurants", a indiqué l'agence, précisant que les clients du fournisseur avaient été informés de ce retrait." La suite sur lefigaro.fr

mardi 15 août 2017

Anna Stein expose à l’abbaye de Fatouville-Grestain

Vous pouvez admirer les œuvres d’Anna Stein à l’abbaye
"Fatouville-Grestain.
Les œuvres de la peintre hongroise Anna Stein sont à découvrir à l’abbaye lors d’une exposition qui se terminera le dimanche 17 septembre.
Nicolas Wapler, directeur du Centre culturel de l’ancienne abbaye de Fatouville-Grestain, présente les œuvres de la peintre Anna Stein jusqu’au dimanche 17 septembre. N’hésitez pas à vous y rendre pour les admirer.
Cinquante œuvres
L’exposition, qui se tient à l’intérieur de la chapelle du site, comprend une cinquantaine d’œuvres de l’artiste. « Cela fait partie des activités du centre culturel, qui devient un lieu emblématique de la région de Honfleur (14) en organisant des conférences, des représentations des pièces de théâtres, des concerts et des expositions, d’un niveau remarquable », détaille Nicolas Wapler." La suite sur paris-normandie.fr

Série photographique : Humans of Budapest

"D’une rive à l’autre du Danube, l’équipe de BKL a promené ses objectifs pour capturer un instant de la vie des Budapestois.
Cet article a été publié sur la page Facebook du Budapest Kultur Lab, sur laquelle vous pouvez retrouver toutes les productions des étudiants du master 1 de l’Institut de journalisme de Bordeaux-Aquitaine (IJBA), en immersion à Budapest du 8 au 16 mai 2017. " La suite sur hu-lala.org

lundi 14 août 2017

Les Européens de l’Est sont loin d’être appréciés au sein de l’Union européenne

"Pour le moment, les Européens de l’Est sont loin d’être appréciés au sein de l’UE. On pourrait penser qu’ils veulent systématiquement perturber le consensus politique de Bruxelles et diviser l’Union.
Avec à leur tête des hommes politiques puissants comme le chef du gouvernement hongrois, Viktor Orbán, le président tchèque, Miloš Zeman, ou encore Jarosaw Kaczynski, président du parti politique au pouvoir en Pologne, le PiS, ce sont des agitateurs qui ne s’accommodent pas des exigences de répartition des migrants et des réfugiés dans leurs pays." La suite sur tdg.ch

Récital de piano avec Elemér Balázs 15 septembre 2017 à 20h Institut hongrois

Institut hongrois 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Réservation obligatoire : reservation@instituthongrois.fr
+33 1 43 26 06 44

Le jeune pianiste Elemér Balázs est né à Budapest en 2000. Élève d’Imre Hargitai, il suit actuellement une formation de piano classique et de composition au prestigieux Conservatoire Béla Bartók de Budapest. Malgré son jeune âge, il possède une culture riche et s’inspire de la littérature musicale. Il cherche à établir un lien profond et harmonieux entre musique et âme où la virtuosité ne prime pas sur le contenu. Les techniques et la recherche dans l’improvisation le passionnent depuis toujours. Il travaille actuellement sur son premier album solo.
Lors de la soirée, il interprètera les œuvres de Bartók, Kodály, Scarlatti, Bach, Debussy, Boulanger, Haendel, ainsi que ses propres compositions.
Entrée libre

Chemins d’une lissière : Frédérique Bachellerie de l’Atelier 3 Exposition 15 septembre - 28 octobre 2017 Institut hongrois

Institut hongrois 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Informations : accueil@instituthongrois.fr
+33 1 43 26 06 44
Vernissage : 14 septembre 2017 à 19h
Frédérique Bachellerie : Feuilles d’érable, tapisserie, 1980, 177 x 249 cm

Née d’un père hongrois et d’une mère française, Frédérique Bachellerie vit à Paris depuis 1968. Diplomée de l’École des arts appliquées de l’université de Santiago en section art et textile, à son arrivée en France elle rejoint d’abord l’atelier Marais puis l’atelier de Saint-Cyr sous la direction de Pierre Daquin.  En 1972, elle fonde son propre atelier nommé Atelier 3 avec Peter Schönwald et Michel Slaghenauffi. Depuis, l’atelier a travaillé avec plus de 100 artistes et réalisé autour de 800 tapisseries. En dehors des commandes d'artistes, Frédérique a une activité parallèle, elle réalise des tapisseries inspirées de ses propres projets.  Dans ses créations, ce sont les formes qui parlent, l’alternance des différentes matières et des couleurs donne un résultat particulier, avant-gardiste. Son univers artistique est en perpétuel mouvement entre figuration et abstraction, et met aussi en valeur la richesse des matières. Plonger dans ses œuvres donne l’impression de contempler des bas-reliefs.
Entrée libre
 

Un groupe de Toulouse en concert dans le plus grand festival de musique d’Europe

"Le groupe de Toulouse Babes in Woods jouera mardi 15 août 2017 au Sziget Festival à Budapest (Hongrie). Ce gigantesque événement est surnommé « le Woodstock européen ». Détails.
Toulouse représentée à l’un des plus grands festivals de musique au monde !
Après Big Flo & Oli en 2013, le groupe toulousain Babes in Woods, sera sur l’une des (très nombreuses) scènes du Sziget festival situé à Budapest (Hongrie). Malgré son nom difficile à prononcer pour les français, il et considéré comme le plus grand festival de musique d’Europe. En tête d’affiche cette année : Pink, PJ Harvey, Interpol… et plus de 300 groupes venus des quatre coins du monde." La suite sur actu.fr

Les Vitréens de La Gâpette au Sziget festival le 14 août

"Trois questions à Rodo, chanteur et fondateur de La Gâpette, groupe vitréen, avant leur concert au Sziget festival, grand festival hongrois.
Comment parvient-on à être programmé au Sziget festival ?
D’abord, on y croit. Il y a encore des programmateurs qui regardent les cultures indépendantes. On a déjà joué deux fois à Budapest et le Sziget festival nous avait déjà appelés l’année dernière en remplacement mais on n’était pas disponibles. Il faut croire qu’on est restés dans les petits papiers pour cette année. Et Sylvain Gandon, responsable de la communication, a réussi à placer le Ooz band, fanfare rennaise qui avait participé aux Fanfarfelues." La suite sur actu.fr

dimanche 13 août 2017

Prochaine soirée des Mardis hongrois de Paris le 15 août 2017 à partir de 20 h à la brasserie Le Saint-André

Prochaine soirée
le mardi 15 août 2017
à partir de 20 h
à la brasserie Le Saint-André
2, rue Danton 75006 Paris Métro Saint-Michel
Crédit Photo : Erwan Le Touze
Kedves Mardis Hongrois-látogatók,
A legközelebbi összejövetel augusztus 15. este 8 órakor kezdődik
Le Saint-André kávéházban
2, rue Danton 75006 Paris
 Métro Saint-Michel
Les Mardis hongrois sur Youtube
Les Mardis hongrois sur France 2 émission Télématin
Les Mardis hongrois de Paris sur France Inter
Les Mardis hongrois de Paris sur Hulala
Crédit Photo : Erwan Le Touze

Crédit Photo : Erwan Le Touze
 


Crédit Photo : Erwan Le Touze
 

Sziget festival : 500 000 personnes attendues !

"Halott Pénz est l’un des plus grands groupes hongrois. Impossible donc de rater Sziget, festival qui se tient à Budapest chaque année et qui fête son 25e anniversaire. Un festival en plein air avec un facteur climatique à prendre en compte. D’autant que les membres du groupe s’occupe eux même de l’installation.
“S’il y a un fort vent, pour les DJ comme moi qui utilisent une platine, ça peut être un problème. Car le vent peut pousser le diamant”, explique le DJ du groupe.
Mais vent ou pas, il faudra assurer le spectacle. Jusqu’au 16 août, 500 000 fêtards sont attendus pour participer au “Woodstock de l’Est” sur l‘île d‘Óbuda, située sur le Danube. Un lieu où sont également attendus nombre de Français, d’Anglais et de Néerlandais. Car ce festival n’est pas réservé aux amateurs de musique hongroise…" La suite et vidéo sur euronews.com

samedi 12 août 2017

Le caporal et les autres (Márton Keleti, 1965), célèbre comédie satirique hongroise

Bientôt en DVD chez Clavis Films:
SYNOPSIS : Peu avant la fin de la Seconde Guerre Mondiale, le caporal Molnár déserte et s’enfuit avec le solde du régiment. Il se réfugie dans une ferme abandonnée où il rencontre d’autres déser- teurs. Il prend alors le commandement du groupe et distribue les missions, qu’il s’agisse de se battre contre les Allemands, éviter les fascistes hongrois, ou soigner des soldats so- viétiques blessés. Mais les déserteurs ont beau vouloir éviter la guerre, les Allemands et l’Armée Rouge, ils enchaînent situations dangereuses et aventures rocambolesques...
Toutes les infos sorties DVD chez Clavis Films : http://bit.ly/2u4zcWm

12 août 1687: la „seconde” bataille de Mohács...

Par Pierre Waline
"Mohács (prononcer „mohatche”): commune de 18 000 habitants située au bord du Danube, au Sud de la Hongrie, aux confins de l’actuelle frontière croate. Un nom qui ne dira certainement rien à nos compatriotes . Et pourtant.... Un lieu qui fut le siège d’une des plus tragiques batailles, non seulement de l’Histoire de Hongrie, mais de l’Histoire en général. Au point qu’aujourd’hui encore, près de six siècles après, les Hongrois en restent profondément marqués. Un véritable traumatisme, événement qualifié ici de „débâcle de Mohács” (mohácsi vész). Et il y a de quoi !
Ce 29 août 1526, l’armée ottomane de Soliman le Magnifique allait anéantir les troupes hongroises, marquant par là une occupation qui allait durer plus de 150 ans et diviser le royaume en trois. Et ce en à peine plus de deux heures.... Buda allait être prise un mois plus tard." La suite sur francianyelv.hu

Pékin veut moderniser la voie ferrée qui relie la Grèce à la Hongrie

« Nouvelles routes de la soie » 7/8. Le chantier de 1,8 milliard de dollars permettrait de relier Belgrade à Budapest en trois heures, au lieu des huit nécessaires actuellement.

C’est devenu l’arlésienne des sommets qui réunissent chaque année les dirigeants chinois et ceux de l’Europe émergente : Pékin tente de faire avancer les négociations pour moderniser le tracé du chemin de fer qui relie, sur environ 1 500 kilomètres, le port du Pirée, en Grèce, à Budapest, en Hongrie. Le projet a même un nom, c’est la « route express terre mer ».
La Chine a signé en 2014 un accord avec la Hongrie, la Serbie et la Macédoine, mais depuis, les discussions avancent très lentement. Selon le Financial Times, qui reprend des informations des médias chinois, un contrat entre le gouvernement hongrois et Pékin aurait été paraphé en novembre 2016, concernant le tronçon allant de Budapest à la frontière serbe. Le ministère hongrois concerné n’a pas répondu aux sollicitations du Monde." La suite sur lemonde.fr (article payant)

Barbara Palvin, shooting sexy aux Antilles

"La supposée ex-petite amie du pilote Lewis Hamilton, Barbara Palvin, est devenue une des mannequins les plus iconiques de sa génération. La Hongroise de 23 ans, que l’on a vu dans les gradins des championnats du monde de natation à Budapest, a elle aussi fait le « grand » plongeon aux Antilles pour Sports Illustrated. Flashback." La suite et diaporama sur sportetstyle.fr

L’impact de la canicule est indéniable en Europe


"BELGRADE, Serbie — L’impact de la canicule sur les récoltes, la flore et la faune dans plusieurs régions d’Europe est indéniable.
Le mercure devrait friser les 40 degrés en Serbie, en Roumanie, en Hongrie et en Croatie, après quelques jours de temps plus frais, pendant qu’on rapporte au Portugal une explosion du nombre de feux de forêt.
Environ 60 pour cent des récoltes de maïs ont été perdues en Serbie. Le ministère de l’Environnement prévient également que les populations de poissons sont menacées par la chute dramatique du niveau des cours d’eau à travers le pays.
La Hongrie voisine a perdu environ 7 pour cent de ses récoltes de céréales. Dans le parc national de Koros-Maros, la majorité des nids de cigognes étudiés ne contenaient que trois oisillons, au lieu de quatre, et aucun n’en avait plus de cinq. Plusieurs nids comptaient un seul occupant." La suite sur journalmetro.com

Hongrie : 500 000 fêtards pour les 25 ans du festival Sziget, le "Woodstock de l'Est"

"Le festival Sziget, en Hongrie, bat son plein jusqu'au 16 août. Baptisé le "Woodstock de l'Est", le plus grand festival musical d'Europe qui attire près de 500 000 visiteurs chaque année fête ses 25 ans.
À Budapest, en Hongrie, le mois d'août rime avec Sziget. Le festival fête cette année ses 25 ans et comme d'habitude, il attire des centaines de milliers de visiteurs. Sziget se trouve sur l'île d'Óbuda, au milieu du Danube, et s'y retrouvent toutes les nationalités. Les plus nombreux sont les Néerlandais, les Anglais puis les Français. Cette année, ils sont 500 000 fêtards à s'y être donnés rendez-vous jusqu'au 16 août.
50 000 Français ont fait le déplacementLes francophones sont très nombreux à Sziget cette année encore. Après 1 500 kilomètres de voitures, Charline et ses copains ne sont pas fâchés de planter enfin leur tente dans le parc du festival. Le petit groupe arrive de Lille et de Tournai en Belgique.  "Cela faisait longtemps que je voulais visiter Budapest. C'est mon chéri qui a proposé et j'ai dit : 'Allons-y !'" raconte Charline. Pour son amie blege Chloé, les premières sensations sont excellentes : "C'est très chouette, on est tombé directement devant le bar, c'est déjà bien !" La suite sur francetvinfo.fr

Dans les entrailles de Kelenföld, centrale électrique devenue temple Art déco

"« M » (le magazine) explore tout l’été des lieux abandonnés. Cette semaine, la perle de technologie conçue en 1927, classée « patrimoine industriel » et endormie sur les bords du Danube, à Budapest.
En 2007, les vieilles turbines de la centrale électrique de Kelenföld ont marqué une pause définitive. Cela faisait près d’un siècle, pourtant, qu’elles alimentaient en courant une bonne partie de la ville de Budapest. Au moment de son ouverture, en 1914, l’usine de Kelenföld incarnait à plein l’optimisme soulevé par la seconde révolution industrielle et l’avènement de l’électricité. Une production de masse pour une consommation de masse, voilà le nouveau paradigme des sociétés européennes d’alors, hérité de Taylor et de Ford." La suite sur lemonde.fr

Université d'Europe centrale: les exigences hongroises sont injustifiées pour le Conseil de l'Europe

"Le Conseil de l'Europe a jugé vendredi "injustifiées" les exigences imposées par la Hongrie à l'Université d'Europe Centrale (CEU) fondée par le financier américain d'origine hongroise George Soros, bête noire du Premier ministre hongrois Viktor Orban.
Les experts juristes de la Commission de Venise, organe consultatif du Conseil de l'Europe, considèrent que "beaucoup d'exigences de la nouvelle loi sur les universités étrangères adoptée en avril sont trop contraignantes, voire injustifiées si elles s'appliquent à des universités existantes", indique le Conseil de l'Europe dans un communiqué." La suite sur rtbf.be

vendredi 11 août 2017

Hongrie: des cours d'éducation physique patriote pour les jeunes élèves

"En Hongrie, le Premier ministre de droite nationaliste Viktor Orban poursuit sa vaste réforme de l’école publique. Le chantier démarré dès 2011 a suscité de nombreuses manifestations d'enseignants et d'élèves. Ils ont protesté contre le retour à un système scolaire hyper-centralisé qui rappelle la période communiste. Viktor Orban projette de mettre en place des cours d’éducation physique patriotique.Dans un décret signé le 25 juillet 2017, le Premier ministre Viktor Orban demande à son administration de préparer d’ici la fin de l’année un rapport sur l’enseignement du patriotisme dans le cadre des cours d’éducation physique." La suite sur rfi.fr

jeudi 10 août 2017

Le Sziget Festival en direct sur Arte

"Le festival hongrois est devenu au fil des ans l’un des plus grands rassemblements musical au monde. Cette année il a lieu du 9 au 16 août et si vous n’avez pas la chance de vous y rendre, Arte est sur place pour retransmettre les concerts en direct.

Né en 1993 à Budapest, en Hongrie, le Sziget Festival s’appelait alors l’Île des étudiants, “sziget” signifiant “île”. Lorsqu’un rockeur et un programmateur musical découvre un parc sur l’île d’Obuda, au bord du Danube, ils décident d’y installer un petit festival pour promouvoir la musique hongroise et les échanges entre artistes. Tous les ans depuis durant la mi-août, le festival accueille des milliers de visiteurs. En 2016, ce sont presque 500.000 festivaliers qui se sont repus de musique sur les bords danubiens. Le Sziget nommé aussi le “Woodstock européen” est connu pour un éclectisme très marqué, des artistes qui se produisent sur une cinquantaine de scènes, pour comparaison le Festival de Dour possède huit scènes. Le Festival hongrois est devenu une véritable machine et certains connaisseurs trouvent que la programmation ressemble de plus en plus à celle des autres festivals, et se place moins dans l’alternatif. " La suite sur rtbf.be

Roumanie : les Hongrois boudent le centenaire de « l’État-nation unitaire »

"Alors que Bucarest fête l’année prochaine le centenaire des traités de paix de Versailles et Trianon, et la constitution de la Roumanie moderne, certains représentants de la communauté hongroise ont dénoncé « l’assimilation » dont auraient été victimes les minorités.
Par Nicolas Trifon « Les Roumains devraient accepter que nous ne pouvons ni ne voulons fêter 2018 », c’est-à-dire le centenaire de la Grande Union, le 1er décembre 1918, de la Roumanie avec la Transylvanie, a déclaré le 4 août, Kelemen Hunor, le président de l’Union démocrate magyare de Roumanie (UDMR). « Je suis certain que si l’État roumain n’avait pas cherché systématiquement et ouvertement ces cent dernières années à assimiler les minorités et à liquider tout ce qui n’est pas roumain, la génération actuelle prendrait une tout autre position sur la question », a-t-il déclaré au site HotNews.ro]. « La plus grande erreur serait pour nous d’adopter (...)" La suite sur courrierdesbalkans.fr (article payant)

Les conséquences de cette prise de position en langue hongroise
szabadsag.ro

Le nombre de visas accordé par la Hongrie aux Algériens a "quadruplé" ces derniers mois

"ALGER- Le nombre de visas accordé par la Hongrie aux  Algériens a "quadruplé" ces derniers mois, vu que celle-ci est devenue une  destination "de plus en plus prisée" pour les touristes, les professionnels  et les étudiants, indique mercredi l'ambassade de la Hongrie dans un  communiqué.
"Etat membre de l’espace Schengen, la Hongrie est une destination de plus  en plus prisée par les voyageurs algériens +touristes, professionnels,  étudiants+", souligne la même source à l'occasion de la visite de  l'ambassadeur de la Hongrie Mme Helga Katalin Prits aux bureaux centraux de  VFS Global, agence qui prend en charge la majorité des demandes de visa  pour ce pays de l’Europe centrale." La suite sur aps.dz

mercredi 9 août 2017

[Reportage] Hongrie: les Français s'invitent au Sziget festival

"En Hongrie, le festival Sziget démarre ce mercredi 9 août au soir. Il dure jusqu'au 16 août et fête ses 25 ans cette année. Baptisé le « Woodstock de l'Est », c'est le plus grand festival musical d'Europe avec près de 500 000 visiteurs. Il a lieu à Budapest, sur une île au milieu du Danube. Et il attire de nombreux Français, festivaliers et artistes." A écouter avec en prime une interview du photographe Alain Dodeler, l'un des fondateurs des Mardis hongrois de Paris sur rfi.fr

Eurobaromètre : les Hongrois aiment l’UE ?

"L’Eurobaromètre actuel indique une satisfaction en hausse à l’endroit de l’UE - y compris parmi les Hongrois. 70 pour cent des personnes interrogées disent se sentir européennes. Il en ressort en outre que 46 pour cent des sondés font confiance aux institutions de l’UE, contre 39 pour cent de confiance accordée au gouvernement hongrois. Ces chiffres sont l’occasion pour la presse hongroise de discuter les rapports du pays avec l’UE." La suite sur eurotopics.net

Deux enfants de 9 ans évacués du mont Blanc

"Samedi 5 août, un groupe de Hongrois a tenté l’ascension du mont Blanc après avoir voulu passer une nuit au refuge du Goûter. Le problème : des jumeaux de neuf ans faisait partie de l’expédition.
Il est 8 h 30, samedi 5 août, quand le Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Chamonix est alerté par un guide présent sur le massif du Mont-Blanc. Des parents et leurs jeunes enfants, des jumeaux de neuf ans, accompagnés de l’un de leurs amis se préparent à faire l’ascension du mont Blanc. Hubert Chaudeurge, témoin de la scène, rapporte sur les réseaux sociaux, que « les enfants étaient tétanisés, en pleurs et ne parvenaient plus à progresser sous le poids de leur sac dans la partie la plus verticale ».
Il a filmé l’évacuation de la famille par le PGHM :" La suite et vidéo sur lemessager.fr

mardi 8 août 2017

Les Destinations Vacances Virgin Radio : Budapest, des bains thermaux jusqu'au Sziget Festival

"Ville thermale et festive, Budapest est un endroit où vivre est agréable. Une destination à ne pas manquer en Europe que Virgin Radio vous fait découvrir aujourd'hui !
En panne d'idées pour choisir la destination parfaite de vos vacances ? C'est bien votre jour de chance puisque Virgin Radio s'efforce tous les mardis de vous faire découvrir des villes incroyables où chaque voyageur peut trouver son compte pour passer des vacances au top ! Si le road trip en Californie en s'arrêtant évidemment à Los Angeles n'est pas pour vous, alors vous serez peut-être plus convaincus par notre nouvelle destination du jour : direction... Budapest ! Ville thermale et très festive, la capitale de la Hongrie regorge d'activités et animations en tous genres qui peuvent convenir à tout le monde ! Et surtout, si vous aimez la musique, on vous conseille alors de réserver votre séjour du 9 au 16 août prochains pour assister à l'un des plus grands festivals du monde : le Sziget. 5 bons plans pour Budapest, c'est tout de suite !" La suite sur virginradio.fr

Travail détaché : Macron cherche des alliés à l’Est

"Le président va effectuer à la fin du mois un déplacement à l’est de l’Europe. Sans passer par la Pologne et la Hongrie.
Pas de bataille difficile sans alliés. L'Elysée se cherche des appuis sur le dossier du travail détaché , si l'on en juge par l'annonce d'un déplacement d'Emmanuel Macron, fin août, à l'est de l'Union européenne. La présidence de la République a fait savoir, lundi, que le chef de l'Etat se rendrait, du 23 au 25 août, en Autriche, en Roumanie et en Bulgarie. Le thème du travail détaché sera abordé « dans tous les entretiens » du président avec ses homologues. A Vienne, les discussions incluront également les Premiers ministres tchèque et slovaque. Aucune rencontre n'est prévue, en revanche, avec les dirigeants de la Hongrie et de la Pologne ." La suite sur lesechos.fr

Cinéma. Ágoston, la cinquantaine, un voyage, du travail et un lapin - Out de György Kristóf

"ENTRETIEN RÉALISÉ PAR MICHÈLE LEVIEUX
Mardi, 8 Août, 2017
Humanite.fr
Après avoir développé son scénario à l’Atelier de la Cinéfondation (1) en 2015, le cinéaste slovaque, György Kristóf a vu son premier long métrage, Out, sélectionné à "Un Certain Regard" au dernier festival de Cannes. Il sort en salles.
Né dans la partie orientale de la Tchécoslovaquie d’alors, dans une famille issue de la minorité hongroise, le jeune György Kristóf a vécu dans différents pays d’Europe centrale, en Hongrie d’abord puis en République tchèque où il a fait ses études de cinéma. Avant de s’installer pendant une période à Riga en compagnie de son épouse lettone. Après s’être posé à Paris, il a pu écrire le scénario de son premier long métrage, Out, en résidence à l’Atelier de la Cinéfondation. Il n’est pas étonnant, connaissant les déambulations du cinéaste, de découvrir que son héros, Ágoston, part lui aussi pérégriner du centre au nord de l’Europe dans un trip de plus de mille kilomètres, se colletant à l’Autre, inconnu, pour mieux se retrouver. A sa manière. " La suite sur humanite.fr

Hongrie: l'excédent commercial en baisse

"L'excédent commercial hongrois a baissé à 1,06 milliard d'euros en juin, contre 1,16 milliard un an plus tôt, selon une première estimation du Bureau des statistiques (KSH) publiée mardi.
Les exportations, principalement dans le secteur automobile, ont progressé de 4,5% à 8,8 milliards d'euros, et les importations de 6,5% à 7,8 milliards." La suite sur lefigaro.fr

Hongrie: l'inflation à 2,1% sur un an en juillet

"La hausse des prix à la consommation en Hongrie s'est accélérée à 2,1% en juillet sur un an après 1,9% en juin, a annoncé mardi le Bureau des statistiques (KSH). L'inflation a principalement été tirée par l'alimentation (3,3%), l'alcool et le tabac (5,2%) ainsi que les services (1,8%). Sur un mois, les prix à la consommation sont restés stables, après une hausse de 0,2% en juin." La suite sur lefigaro.fr

Records du monde pour Katinka Hosszu et Ranomi Kromowidjojo

"Katinka Hosszu (100m 4 nages) et Ranomi Kromowidjojo (50m libre) se sont offerts chacune un record du monde, lundi à Berlin, deuxième étape de la Coupe du monde en petit bassin.
Une semaine après la fin des Championnats du monde de Budapest, Katinka Hosszu et Ranomi Kromowidjojo ont frappé très fort lundi à Berlin. A l'occasion de la deuxième journée de la Coupe du monde de natation en petit bassin, la première a battu le record du monde du 100m 4 nages (56''51, devant Sarah Sjöström en 57''30), tandis que la seconde est devenue la première nageuse de l'histoire à passer sous la barre des 23 secondes sur 50m libre (22''93)." Source : lequipe.fr

La Hongrie désire intégrer un cours «militaire et patriotique» à l’école

"Le gouvernement hongrois voudrait introduire un cours de stratégie à l’école, indique lundi le secrétaire d’Etat à l’Enseignement Zoltan Maruzsa au quotidien pro-gouvernemental «Magyar Idök». Le gouvernement de droite conservateur du Premier ministre Viktor Orban a décidé fin juillet d’instaurer de nouvelles directives d’enseignement pour le cours d’éducation physique à l’école et d’y ajouter désormais une «formation militaire et patriotique»." La suite sur metrotime.be

Hongrie : le Défenseur des droits s'alarme au sujet des données personnelles

"Le Défenseur hongrois des droits, Attila Péterfalvi, s'est alarmé ce lundi d'un projet de loi visant à centraliser les données personnelles et à en déréglementer l'accès par les autorités, une menace "grave" aux droits des citoyens selon lui.
Discrètement déposé fin juillet au Parlement, le texte permettrait la surveillance des citoyens sans qu'ils en aient la connaissance et hors de tout contrôle judiciaire, a-t-il relevé sur les ondes de la radio Klubradio.
"Le projet de loi confierait à une organisation centrale de stockage de données les enregistrements d'images et de sons réalisés par divers organes, les traitant uniformément", a détaillé Attila Péterfalvi, qui préside l'Autorité hongroise pour la protection des données." La suite sur nouvelobs.com

dimanche 6 août 2017

Le sud de l'Europe sous la canicule: des morts

"Météo - Selon les spécialistes, le réchauffement climatique réserve au Vieux Continent d'autres canicules à venir.
Une vague d'extrême chaleur frappait samedi le sud de l'Europe. Elle a fait plusieurs morts, causé des millions d'euros de dégâts à l'agriculture et constitue, selon les scientifiques, un avant-goût de ce que le réchauffement climatique réserve au continent dans les décennies à venir.
La canicule a fait au moins cinq morts en Italie et en Roumanie depuis qu'elle s'est installée début août sur une grande partie de l'Europe du sud. Des températures exceptionnellement élevées, parfois sans précédent, ont été enregistrées en Espagne, au Portugal, dans le sud de la France, en Italie, en Hongrie et dans les Balkans." La suite sur tdg.ch

samedi 5 août 2017

Hongrie: la production industrielle en baisse

"La production industrielle de la Hongrie a baissé de 1,2% en juin, après une hausse de 2,3% en mai, selon une première estimation du Bureau central des statistiques (KSH) publié vendredi. Sur un an, la production industrielle augmente de 6,5% après une hausse de 8,8% en mai." La suite sur lefigaro.fr

Les ours polaires de Budapest en quête de fraîcheur

"Au zoo de Budapest, en Hongrie, les ours polaires sont dans l’incompréhension. Il fait tellement plus chaud que dans leur environnement naturel ! Alors, soucieux de préserver la bonne santé de leurs bêtes, les employés du parc ont donné aux ours des gros glaçons pour leur permettre, pour quelques heures, de se rafraîchir un peu." Vidéo sur euronews.com

vendredi 4 août 2017

Nóra, Hongroise, est tombée sous le charme de la France

"La jeune hongroise Nóra Göncz, 26 ans, et étudiante en droit, a appris le français au lycée. Participante aux échanges franco-hongrois depuis huit ans, elle invite à découvrir son pays, au-delà de Budapest.
Comment une jeune hongroise décide d'apprendre le français ?En Hongrie, les jeunes apprennent surtout l'anglais et l'allemand. J'ai étudié le français pendant mes trois ans au lycée. À la fin du lycée, l'examen comporte cinq disciplines : maths, littérature, histoire, langue et la cinquième discipline que l'on choisit. Mon choix a été de prendre le français.
Je termine mes études de droit à Pécs, ville universitaire proche de Kaposvár et pour mon travail chez un notaire à Budapest, je pense que connaître le français est un plus." La suite sur ouest-france.fr

jeudi 3 août 2017

Football : Bordeaux éliminé au troisième tour préliminaire de l’Europa League

"Un but du défenseur cap-verdien Stopira aura suffi aux Hongrois pour valider leur ticket pour les barrages.
Les Girondins de Bordeaux, vainqueurs à l’aller (2-1), n’ont pas pu conserver leur avantage, jeudi 3 août, au match retour du troisième tour préliminaire de l’Europa League, battus par les Hongrois de Videoton (1-0), une défaite synonyme d’élimination.Un but du défenseur cap-verdien Stopira (45+ 5), au sortir d’un cafouillage de la défense bordelaise, aura suffi aux Hongrois pour valider leur ticket pour les barrages." La suite sur lemonde.fr

Chad Le Clos et Katinka Hosszu ont brillé à Moscou

"Chad Le Clos, Federica Pellegrini et Katinka Hosszu ont brillé mercredi à Moscou pour la première journée de la Coupe du monde en petit bassin.
Trois jours après la fin des Championnats du monde de Budapest, les nageurs et nageuses ont déjà lancé la Coupe du monde en petit bassin, à Moscou. Le Sud-Africain Chad Le Clos, couronné champion du monde sur 200 m papillon en Hongrie, a dominé le 200 m nage libre et le 100 m papillon.

Chez les femmes, l'Italienne Federica Pellegrini a confirmé son excellent état de forme, en remportant le 400 m nage libre, tout comme la Suédoise Sarah Sjostrom, qui a battu le record du monde sur 50 m nage libre, une course qu'elle avait gagnée en Hongrie. Enfin, Katinka Hosszu, la reine de Budapest pour les Hongrois, s'est tranquillement imposé sur le 100 m dos avant de s'employer sur 100 m 4 nages pour devancer de huit dixièmes... Sjostrom!" Source : lequipe.fr

Soirée des Mardis hongrois du 1er août 2017 - Quelques images

©photos peter gabor

©photos peter gabor

©photos peter gabor

©photos peter gabor

©photos peter gabor

©photos peter gabor

©photos peter gabor

©photos peter gabor

©photos peter gabor

©photos peter gabor

©photos peter gabor

©photos peter gabor

©photos peter gabor

©photos peter gabor

©photos peter gabor

©photos peter gabor

©photos peter gabor

©photos peter gabor

©photos peter gabor

©photos peter gabor

©photos peter gabor

©photos peter gabor

©photos peter gabor

©photos peter gabor

©photos peter gabor

©photos peter gabor

©photos peter gabor

©photos peter gabor

©photos peter gabor

©photos peter gabor

©photos peter gabor

©photos peter gabor

©photos peter gabor

©photos peter gabor

©photos peter gabor

©photos peter gabor