samedi 30 avril 2016

Le Sziget 2016 affiche un éclectisme follement dansant

"Non seulement foisonnant de vibrations électro, le festival de Budapest Sziget, qui attire beaucoup de français, tant festivaliers que artistes, fera aussi cohabiter en 2016 fanfares vibrionnantes et découvertes rock.
Si le Sziget s'impose comme l'une des principales destinations électro d'Europe du fait de son ampleur et de son brassage, il reste aussi très généraliste. La preuve les premiers noms qui composent l'affiche de ce festival se déroulant en Hongrie du 10 au 17 août 2016 à Budapest sont vraiment issus de tous les univers musicaux. De Rihanna à Rachid Taha en passant par Les Hurlements d'léo, Boys Noize, Manu Chao La Ventura ou Muse." La suite sur concertlive.fr

Puskás, la légende madrilène

"Cinquante ans après avoir disputé son dernier match sous les couleurs du Real Madrid, Ferenc Puskás est toujours dans les cœurs des supporters hongrois et Merengues.
Considéré comme l’un des meilleurs attaquants de l’histoire et le meilleur gaucher à avoir foulé la pelouse du stade Santiago Bernabéu, Puskás a marqué les esprits.
Le magicien hongrois, l’un des plus grands artistes à n’avoir jamais remporté la Coupe du monde, est mort à Budapest en 2006, mais les souvenirs demeurent à l’image de ce numéro 10 qui a tant fait vibrer les supporters." La suite sur euronews.com

Daimler investit 580 M EUR supplémentaires en Hongrie

"Le groupe automobile allemand Daimler va investir d'ici 2018 environ 580 millions d'euros supplémentaires dans son usine hongroise Mercedes-Benz de Kecskemét, pour y produire une nouvelle génération de voitures compactes.
Le constructeur de Stuttgart (sud-ouest) compte ainsi agrandir l'usine actuelle, située à 70 kilomètres au sud de Budapest, et la doter de nouvelles installations, selon un communiqué publié vendredi.
"Cet investissement est un engagement clair envers notre site de production et offre aux salariées et salariés de Kecskemét une bonne perspective d'avenir", a commenté Christian Wolff, directeur de Mercedes-Benz en Hongrie." La suite sur lepoint.fr

vendredi 29 avril 2016

Sátántangó de Béla Tarr samedi 30 avril 2016, 14h00 à la Cinémathèque française

Sátántangó
Hongrie-Allemagne-Suisse / 1994 / 450 min
Avec Mihály Vig, Putyi Horváth, László Lugossy.
Une épopée de plus de sept heures sur la chute du communisme en Europe de l'Est.

Salle Georges Franju
14h00 → 21h30 (450 min)
cinematheque.fr
La cinémathèque française 51 rue de Bercy 75012 Paris

Dans une prison hongroise, détenus et chiens retissent des liens

"Prison de Debrecen (Hongrie) - Dans la prison hongroise de Debrecen, des prisonniers sont les maîtres. Plusieurs heures par semaine, ils ont sous leurs ordres Sergey, Cuki, Scottie, Kicsi, Dagi, un groupe de chiens abandonnés auxquels ils transmettent le sens de l'écoute et de la discipline.
Apprendre à obéir, à gérer son agressivité, les jeunes bergers du Caucase qui franchissent toutes les semaines l'enceinte de la prison partagent plus d'un objectif avec les détenus qui en ont la charge.
"Ils s'aident mutuellement à aller dans la bonne direction. Leurs destins présentent des points communs", observe Annamaria Nagy, éducatrice dans une école canine qui participe à ce programme de réinsertion lancé en 2014." La suite sur lexpress.fr

jeudi 28 avril 2016

Les artistes francophones à l'honneur au Sziget Festival !

Deluxe ☀ La Smala ☀ We Are Match ☀ Las Aves ☀ Perturbator ☀Photøgraph ☀ Woodbell ☀ La Cafetera Roja ☀ Marcel et ses Drôles de Femmes ☀ Les Dudes ☀ David Pereira ☀ Transe Express ☀ Manu Chao La Ventura ☀ M83 ☀ JAIN ☀ David Guetta ☀ Les Hurlements d'Léo ☀ Oscar And The Wolf ☀ Soviet Suprem
 Fin des tarifs malins : 5 mai à midi !

Trois concertos de Peter Eötvös par l’Orchestre Philharmonique de Radio-France

"Peter Eötvös (né en 1944) : DoReMi ; Cello Concerto Grosso ; Speaking Drums. Midori, violon ; Jean-Guihen Queyras, violoncelle ; Martin Grubinger, percussions. Orchestre Philharmonique de Radio-France, Peter Eötvös : direction. 1 CD Alpha Classics. Enregistré en novembre 2014 à l’Auditorium de la Maison de la Radio. Durée : 71’02
Le compositeur et chef d’orchestre Peter Eötvös a l’habitude de nous livrer une musique intense, lyrique, en dehors des cadres. Son nouvel opus discographique regroupe trois concertos (pour violon, violoncelle, et percussions), tous captés au sein du nouvel auditorium de Radio-France lors des festivités organisées autour de son 70e anniversaire, en compagnie d’une belle brochette de solistes, ainsi que d’un Orchestre Philharmonique en belle forme." La suite sur resmusica.com

Les Suisses courtisés par les dentistes hongrois

"Santé - Les dentistes hongrois essaient d'attirer les clients suisses avec des prix défiant toute concurrence. Mais pas sans risques.
Les coûts des soins dentaires en Suisse sont tellement élevés qu'ils rebutent bon nombre de patients. La situation n'a pas échappé à des dentistes hongrois, réunis au sein du collectif «Dental Europe».
Ces derniers ont lancé dernièrement une campagne de publicité sur Facebook, en promettant des frais de 50 à 70% moins cher qu'en Suisse, rapporte 20 Minuten dans son édition du 28 avril." La suite sur tdg.ch

M. Météo n'aurait pas dû jouer les pétomanes

"Un présentateur météo d'une chaîne privée hongroise s'est fait licencier après une blague peu raffinée à l'antenne.
Un présentateur de TV2, une chaîne privée hongroise, est au chômage depuis un gag douteux. Au début du mois d'avril, Szilard Horvath a sonorisé son bulletin météo, diffusé en direct, avec un tonitruant bruit de pet. Il avait trouvé drôle d'illustrer ainsi ses prévisions pour une journée «venteuse»." La suite sur lessentiel.lu

Football - Euro 2016 - Hongrie (groupe F) : présentation, effectif, calendrier

"Après 30 ans d'absence en compétitions internationales, la Hongrie est de retour dans le groupe F de cet Euro 2016 où elle devra se confronter au Portugal et à l'Autriche.
À l’instar de l'Irlande du nord ou de l'Albanie, la Hongrie fait figure d'invité surprise pour cet Euro 2016, après une qualification inattendue décrochée en barrages contre la Norvège. L'élargissement de l'Euro à 24 équipes aura donc profité à cette nation d'Europe centrale qui n'avait plus participé à une grande compétition internationale depuis 30 ans, et dont le dernier Euro remonte à 1972. Compétition où ils avaient tout de même atteint les demi-finales. Les Magyars, qui sont bien loin de leur glorieux passé, auront bien du mal à rééditer la même performance. En effet, ils apparaissent comme l'équipe la plus faible d'un groupe où le Portugal et l'Autriche font figure de favori." La suite sur ouest-france.fr

mercredi 27 avril 2016

Béla Tarr : De la colère au tourment


Sous la direction de Sylvie Rollet et Corinne Maury 

Béla Tarr déclarait en 1987 : " Je déteste les histoires, puisque les histoires font croire qu'il s'est passé quelque chose. Or il ne se passe rien : on fuit une situation pour une autre. De nos jours, il n'y a que des situations, toutes les histoires sont dépassées. Il ne reste que le temps. La seule chose qui soit réelle, c'est probablement le temps. " Ces propos, qui sont programmatiques de l'oeuvre du cinéaste, éclairent ce qui l'a amené - à l'orée des années 80 - à abandonner l'approche sociocritique qui fondait ses premiers films dont les histoires humaines étaient tissées des espoirs déçus du communisme. Avec la " trilogie démoniaque " (Damnation, Sátántangó, Les Harmonies Werckmeister), Béla Tarr entame une collaboration avec le romancier László Krasznahorkai. Il ne cessera, dès lors, de filmer les laissés pour compte qui parcourent les plaines boueuses de la Hongrie postcommuniste et s'égarent dans des bars vétustes, manipulés par de petits escrocs. Il élit un formalisme cinématographique strict et singulier : pellicule noir et blanc, travellings latéraux, longs plans au steadycam accompagnant ceux qui errent, filoutent, épient ou, simplement, attendent. Enfermés dans des situations de désintégration de plus en plus radicales, hommes et animaux ont surtout pour lien la pluie, le vent et la boue qui rythment le quotidien. De la colère et de la révolte des premiers films aux oeuvres récentes empreintes de désillusion, cet ouvrage propose de questionner l'oeuvre d'un cinéaste majeur et pourtant trop méconnu. Une oeuvre où se manifeste, dans un formalisme radical à la beauté noire, le déclin inflexible des existences et le passage implacable du temps.

EAN139782873403737
ISBN978-2-87340-373-7
ÉditeurYellow now
Date de publication 03/2016
Nombre de pages176
Dimensions24 x 17 x 1 cm
Poids415 g
Prix : 25 €

La Hongrie accueille le Bocuse d'or Europe

"Dernière étape avant la finale lyonnaise.
Grande rencontre des jeunes chefs européens les plus brillants, le Bocuse d’Or Europe est la dernière marche à franchir pour les postulants du vieux continent afin d’atteindre la prestigieuse finale lyonnaise de 2017, qui fêtera ses 30 ans à cette occasion. C’est Budapest et plus particulièrement Hungexpo, qui a été choisi par GL events Exhibitions, organisateur de l’événement, pour accueillir les 20 concurrents ainsi que les supporters par milliers les 10 et 11 mai.
En effet, la Hongrie a connu il y a près de dix ans une véritable révolution gastronomique, qui a redonné à sa cuisine couleurs et intensité. Un effort collectif qui s’est avéré fructueux : par deux fois, les candidats hongrois ont accédé à l’étape finale du Bocuse d’Or depuis la création du concours européen en 2008. La suite logique : porter cet événement gastronomique international en donnant l’exemple à la nouvelle génération et en révélant de belles aventures culinaires." La suite sur gl-events.com

Soirée des Mardis hongrois du 26 avril 2016 avec Laura Elko













Enfin vieille ! One woman show musical de Laura Elko

Tous les mercredis soirs à 21h15, jusqu'au 29 juin, au théâtre du BO Saint-Martin, métro République 

Semaine de la littérature hongroise du 16 au 22 mai 2016

Organisée par Musée du Luxembourg
Toute la semaine du 16 mai, découvrez les écrivains, cinéastes et musiciens hongrois mis en valeur dans le fonds de la bibliothèque André Malraux
Inscription auprès de la bibliothèque André Malraux
Tél. : 01 45 44 53 85
Bibliothèque André Malraux, 112 rue de Rennes, 75006 Paris

mardi 26 avril 2016

Budapest, perle du Danube - La naissance d’une métropole

Avec Noémi Saly, historienne de la littérature, muséologue au musée hongrois du Commerce et de l’Hôtellerie à Budapest Comment Budapest se forme-t-elle à partir des trois villes de Obuda, Buda et Pest ? Suivez son développement irrégulier aux 18e et 19e siècles - parsemé de révoltes et d’épidémies -, couronné par les Fêtes Millénaires en 1896 et interrompu par la Grande Guerre. Découvrez une communauté cosmopolite qui vit et survit dans les cafés, meurt et ressuscite dans cette ville du commerce et de la communication. Conférence proposée dans le cadre de l’exposition Chefs-d’œuvre de Budapest, présentée au Musée du Luxembourg jusqu’au 10 juillet. Cette exposition est organisée par la Réunion des musées nationaux-Grand Palais, le musée des Beaux-Arts de Budapest et la Galerie nationale hongroise.

Festival de Cannes : László Nemes membre du Jury

Le réalisateur et scénariste hongrois Monsieur László Nemes membre du Jury du 69ème Festival de Cannes !

Prochaine soirée des Mardis hongrois le 26 avril 2016 - Rencontre avec Laura Elko pour son One woman show musical « Enfin vieille ! »

Le mardi 26 avril 2016
 à partir de 20 h 30
au Bistrot Marguerite
1, place de l'Hôtel de Ville 75004 Paris
Métro Châtelet-Les Halles ou Hôtel de Ville
Accessible facilement à pied, à vélo,
à vespa, à moto, par RER, métro et bus
***
Kedves Mardis Hongrois-látogatók,
A legközelebbi összejövetel április 26. este 8 óra 30 kezdődik
A Bistrot Marguerite kávéházban
1, place de l'Hôtel de Ville 75004 Paris
Métro Châtelet-Les Halles ou Hôtel de Ville
Laura Elko viendra présenter son spectacle et répondra aux questions des participants de la soirée

Tous les mercredis soirs à 21h15, jusqu'au 29 juin, au théâtre du BO Saint-Martin, métro République.
Comédienne, chanteuse et ventriloque, Laura Elko est la petite fille d'une Hongroise, et sa grand-mère, qui était une femme très marquante, est devenue le personnage (parmi d'autres) d'un spectacle qu'elle a écrit et qu'elle joue en ce moment.
"Le hongrois est une langue qui m'est très familière mais je sais seulement imiter l'accent en français !! et chanter "az a szep" et "debrecen bake" (je ne sais même pas comment ça s'écrit !) car ma grand-mère ne m'a jamais parlé hongrois à moi."

C'est un one-woman-show avec de l'opéra et de la ventriloquie. Laura Elko joue le personnage d'une fille qui espère faire une carrière d'artiste, mais tout le monde lui dit qu'il faut commencer très jeune pour réussir, que pour elle c'est déjà trop tard. Mais comme elle a sa grand-mère comme modèle, elle va en fait connaître le succès à l'âge d'être elle-même grand-mère... 
 
Teaser "Enfin vieille !" from Laura Elko on Vimeo.

Fondation Vasarely - MultipliCITE

Chers Amis,
L'exposition triptyque Victor Vasarely MultipliCITE, coproduite par la Fondation Vouland d'Avignon et la Fondation Vasarely d'Aix-en-Provence, en partenariat avec la Commune de Gordes, a besoin de votre soutien.
Construisez ce projet avec nous pour les 110 ans de la naissance d'un des plasticiens les plus célèbres de la seconde moitié du XXe siècle qui a choisi la Provence pour réaliser son grand projet de diffusion sociale de l'art.
En soutenant l'exposition Victor Vasarely MultipliCITE, vous contribuez au rayonnement de la culture et de la création dans votre région.
N'hésitez pas à partager l'information afin de garantir la réussite de cette campagne en permettant à un maximum de donateurs d'accompagner ce projet !
Accédez à la campagne et devenez donateur (anonyme si vous le souhaitez !) via la plateforme DARTAGNANS.
Chaque donateur recevra un reçu fiscal à l'issue de la collecte.
Nous comptons sur votre soutien, et vous remercions.
Bien à vous.

Un parcours en 3 lieux au coeur de la Provence 

Avignon - Fondation Vouland
Le volet Victor Vasarely en mouvement présente une rétrospective de la brillante carrière de Vasarely, graphiste publicitaire et plasticien, de sa formation au foyer hongrois du Bauhaus à la fin des années 1920 aux années 1990, grâce à 150 œuvres originales dont certaines inédites essentiellement issues de collections particulières.
L'art optique instaure un dialogue avec les collections d'arts décoratifs du Musée.
Gordes - Château Renaissance
L'alphabet plastique au Château de Gordes propose une évocation du Musée Didactique (1970-96), installé dans le Château Renaissance par Victor Vasarely (1906-1997).
Cette exposition rappelle que c'est la vision du village de Gordes qui a révélé au plasticien les phénomènes optiques des contrastes noir et blancs, le jeu du fond de la forme qui le conduit à l'invention d'un alphabet plastique.











Aix-en-Provence - Fondation Vasarely
L'Art pour tous à la Fondation Vasarely d'Aix-en-Provence se penche sur le travail de synthèse des arts plastiques à la dimension architecturale et urbaine qui conduit Vasarely à la vision utopique de la cité polychrome du bonheur, dans le rêve d'un environnement urbain transfiguré.
C'est aussi l'occasion de découvrir les travaux de restauration en cours du centre architectonique classé Monument Historique en 2013.
Participez activement à cet événement majeur en devenant mécène :
suivez le guide en cliquant sur le lien ci-après !
Devenez Mécène !
Lorena O'Neill, notre responsable Mécénat se fera un plaisir de vous apporter toutes les précisions que vous souhaitez.

Tel. 0 607 522 630
Email lorena.oneill@fondationvasarely.org
 

Visite en France de Monsieur Róbert Ésik, Président de l’Agence hongroise pour la Promotion de l’Investissement (HIPA) – 21 et 22 avril 2016

"
Jeudi 21 et vendredi 22 avril 2016, Monsieur Róbert Ésik, Président de l’Agence hongroise pour la Promotion de l’Investissement (HIPA) s’est rendu à Paris, Strasbourg et Mulhouse afin de donner un nouvel élan à la coopération économique hungaro-française en matière d’industries et de filières spécifiques telles l’automobile ou l’électromobilité.
Accompagné de Monsieur l’Ambassadeur Georges Károlyi et des diplomates de la section commerciale de l’ambassade, Monsieur Ésik s’est entretenu – entre autres – avec les sociétés membres du pôle Véhicule du Futur et a poursuivi des discussions avec les représentants de différents groupes industriels français. Monsieur Ésik a également été reçu par Cap Digital (Cap-Digital Paris Region), le pôle de compétitivité dédié au soutien des start-ups franciliennes de la création numérique, et a discuté des possibilités de rapprochement et de collaboration entre sociétés hongroises et françaises dans le domaine des TIC.
A Strasbourg, la délégation a eu l’opportunité d’échanger avec le président de la Région Alsace Champagne-Ardenne Lorraine, Monsieur Philippe Richert, le Premier Vice-Président Monsieur André Reichardt ainsi que la conseillère régionale Madame Marie-Reine Fischer." Source : Ambassade de Hongrie à Paris

Hongrie: démission de journalistes qui dénoncent les financements de leur média

"Budapest - Le rédacteur en chef d'un site d'information hongrois, Vs.hu, et onze de ses journalistes ont annoncé leur démission lundi, après avoir appris que leur société éditrice avait perçu de l'argent d'un proche du Premier ministre Viktor Orban, régulièrement accusé de chercher à contrôler les médias.
"Il apparaît que cette société privée a utilisé des fonds publics reçus de façon non transparente", a expliqué sur les réseaux sociaux l'un de ces journalistes, Sandor Joob, assurant qu'il reverserait à des organisations humanitaires les salaires perçus depuis son embauche en mars." La suite sur lexpansion.lexpress.fr

lundi 25 avril 2016

Hongrie - Emission 1/5 sur France musique

Csardas (pinterest.com)

A écouter sur francemusique.fr

Traditionnel
Transdanubian fast Csárdás
Ensemble Muzsikás
Márta Sebestyén,  voix
Nascente NSDCD031
http://dnc/dnc/Ressources/Images/transparent.gif 

Traditionnel
Csárdás-potpourri - zöld ablakos (little house with green windows)
Bazsa mári - á moll gyros (quick a minor Csárdás)
Matyi Csányi Gypsy Band
Arrangements Erzsébet Csányi
Polydor 184 019


Mark Rózsavölgy
Csárdás
Budapest Strings
Béla Banfalvi, direction
Capriccio 1052


Franz Liszt
2 Csárdás S 225
Dezső Ránki, piano
Harmonia Mundi 903024


Léo Delibes / Néni Egressy
Extrait de Bánk bán
Budapest Philharmonic Orchestra
Janos Ferencsik, direction
Hung 696002 2


Jenő Hubay
Scenes de la Csárdás  n° 4 opus 32
Ferenc Szecsodi, violon
István Kassai, piano
Hung HCD 32060


Léo Delibes
Coppélia : Csárdás  (Acte I, scène 7)
Orchestre de L'Etat Hongrois
János Ferencsik, direction
Hungaroton HCD 32459


Peter Illich tchaikovsky
Le lac des cygnes opus 20 : Danse hongroise - suite de ballet pour orchestre
Orchestre Symphonique du Rias De Berlin
Ferenc Fricsay, direction
DGG 449343-2


Johann Strauss Fils
Ritter Pázmán opus 441 : Csárdás
Orchestre Philharmonique De Vienne
Carlos Kleiber, direction
CBS M2XK 45564


Johann Strauss Fils
La chauve-souris : Klange der Heimat (Acte II - Air de Rosalinde) - Czárdás
Diana Damrau, soprano (Rosalinde)
Orchestre Philharmonique Royal De Liverpool
David Charles Abell, direction
Erato 5099960266620


Emmerich Kalman
Extrait de Princess Czárdás
Orchestre Symphonique Graunke
Willy Mattes, direction
EMI 7696002

Mercredi des bouquins Littérature 4 mai 2016 à 19h Institut hongrois

Institut hongrois 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Informations : accueil@instituthongrois.fr
+33 1 43 26 06 44

Dans le cadre de ses rencontres littéraires habituelles, l’Institut hongrois vous invite à découvrir une histoire d’amour improbable, racontée par un fils, un cinéaste hongrois contemporain. La Fièvre de l’aube, premier roman de Péter Gárdos est paru aux Editions Robert Laffont en avril 2016. Le héros, Miklós (le père), rescapé des camps d’extermination nazis, est accueilli en Suède après la guerre pour soigner sa tuberculose mais les médecins ne lui donnent que six mois à vivre. Il décide de se marier et de guérir. Dans cet espoir, il écrit des lettres à 117 inconnues... Parmi les réponses se trouve celle de Lili Reich (la mère).
Traduit en français par Jean-Luc Moreau, le livre sort en France au moment où le film (dont le scénario est écrit par l’auteur lui-même) paraît sur les écrans en Hongrie.
Intervenants : Gabrielle Napoli, docteure en littérature comparée, critique littéraire ; Jean-Luc Moreau, professeur émérite à l’INALCO, traducteur littéraire ; Maggie Doyle, directrice « littérature étrangère », Editions Robert Laffont et Mátyás Simon, comédien.
Entrée libre

Bartók Impressions 27 mai 2016 à 20h Institut hongrois

Institut hongrois 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Informations : accueil@instituthongrois.fr
+33 1 43 26 06 44

Le projet est né de la rencontre du contrebassiste hongrois Mátyás Szandai et du violoniste français Mathias Lévy. Après avoir joué ensemble dans le «Mathias Lévy Quartet», ils décident de monter un projet dédié à Béla Bartók et font appel pour cela au joueur de cymbalum hongrois Miklós Lukács, compagnon de route de longue date de Mátyás Szandai. Avec le soutien du Budapest Music Center, ils font une première résidence de création en janvier 2016.
Bartók impressions est une invitation au voyage et surtout à la rencontre, entre la musique classique et jazz, savante et populaire, écrite et improvisée, la France et la Hongrie. A la croisée des chemins et des styles, nous revendiquons une vision multiculturelle, ouverte et moderne de la musique, à l’image du grand voyageur et inventeur de l’ethnomusicologie, qu’était Béla Bartók. Ils interprètent des morceaux d’inspirations traditionnelles, comme les Mikrocosmos ou les danses roumaines, dont les origines folkloriques et d’autres fois les climats complexes et savants sont multiples. Les musiciens utilisent la richesse des idées rythmiques et harmoniques comme pont entre le langage musical de Bartók et celui du jazz contemporain et de l’improvisation. Le trio cymbalum contrebasse violon évoque instantanément la musique traditionnelle des Balkans, mais permet aussi une infinité de climats, de recherches sonores et de modes de jeux. les trois instrumentistes repoussent les limites de leurs instruments et développent chacun un style très personnel, ce qui donne au groupe un son et une identité unique. De plus c’est une instrumentation parfaitement inédite pour jouer la musique de Bartók.
Mathias Lévy – violon
Miklós Lukács – cymbalum
Mátyás Szandai - contrebasse

« Un Divan sur le Danube » 13ème Colloque International de Psychiatrie, de Psychanalyse et de Psychologie clinique et Expositions d’arts plastiques associées Budapest, 3-6 mai 2016

Mardi 3 mai
Matin : visite de Forrásház Gondozási Központ (Fountainhouse – un établissement de soin) adresse : 1191 Budapest Dobó Katica u. 18.
Rendez-vous à Kálvin tér à 09.30 au pied de la statue de Kálvin. Accès par le métro bleu (3) et le tram 42

14.30-18.00 Institut Français (1011 Budapest, Fő utca 17. Auditorium)
14.30
1. Atelier commun Divan-Association des Médecins francophones de Hongrie avec Peter Temesvári (Budapest) et Jean-Yves Feberey (Nice)
- L'éthique du soin dans la prise en charge par chirurgie bariatrique - Brigitte Kärcher
- L'expression faciale au point de vue de l'anatomie - Robert Kesmarszky (Budapest)

2. Atelier sur la problématique des réfugiés en Europe - Zsuzsa Bene
Projection de court-métrage « Egy napra visszamennék » (J’y retournerais un jour, Lakos

18.00 Vernissage de l’exposition d’Art-thérapie

Mercredi 4 mai
10.00 – 16.30
Journée à Kálvária tér (exposés, ateliers, expression artistique) Centre de psychiatrie communautaire de l’Université Semmelweis de Budapest, avec Ébredések Alapítvány -
Deux ou trois ateliers : addictologie et jeux de rôles, construction/déconstruction dans la thérapie (avec applications pratiques), l’Atelier Elément présent (Japon)

***
18h Institut Français (1011 Budapest, Fő utca 17. 1. em. Auditorium)

Projection du film « Les gens normaux n’ont rien d’exceptionnel » (Laurence Ferreire-
Barbosa, 1993. En français avec sous-titres anglais.

Martine, jeune femme de 25 ans qui gère sa vie au jour le jour, ne supporte plus de ne connaître que de brèves aventures sentimentales. Au cours d'une dispute avec François, qui vient de la quitter, elle provoque involontairement un accident et devient partiellement amnésique. Envoyée dans un hopital psychiâtrique, elle se met à changer du tout au tout.


La projection sera suivie d’un débat. En français et en hongrois avec traduction simultanée.

Jeudi 5 mai

Journée à l’Institut Italien de Culture de Budapest (Budapest 8e Bródy Sándor u. 8.)
En italien et en anglais !

9h30-12h30
1. Atelier d’addictologie, Rita Annoni-Manghi (Genève)
- La politique des quatre piliers en Suisse: intégration ou enkystement? - Daniele ZULLINO
- L'accueil du patient Addict: de l'urgence à la crise - Rita MANGHI (Ginevra)
- Les Benzodiazépines font leur cinéma, ou l'utilisation des Media dans les soins – Gérard CALZADA (Ginevra, titre provisoire,)

14.30 – 18.00
2. Regards sur la psychiatrie - Sguardi sulla psichiatria
- Psichiatria, etica e filosofia - Lorenzo TORESINI (Trieste)
- Reti o reticolati ? - Saverio Maria SILECI (Torino)
- The Deconstruction of Psychiatry - Judit HARANGOZO (Budapest)

3. Les travaux et les jours - Le opere e i giorni, Jean-Yves Feberey (Nice)
- Construction et déconstruction dans le soin - Marie-Laure SOLET (Breil/Roya)
- Le prénom et ses signifiants dans Le Bruit et la fureur de William Faulkner - Patricia GAZEL
- La crise comme mise en jeu du réel dans la psychose : fonction possible de l'institution Camille VEIT (Nice)

19h Bal Musette à Kálvária tér
Coordination: Marie-Laure SOLET (Breil/Roya) et Robert KRISTOF (Budapest)

Vendredi 6 mai

Journée à l’Institut Français de Budapest (Budapest 1er Fő utca 17.)
9h30-13h
Quatre ateliers répartis le matin et l’après-midi avec traduction simultanée en français et en hongrois.

1. Atelier « Ohne Sympathie keine Heilung » Robert Maebe (Binkom)
- Sym-pâtir (Hippocrate, Stahl, Ferenczi, Szondi, Schotte, Maldiney, Rey), titre provisoire Bob
- Pourquoi Ferenczi aujourd’hui ? Judit Mészáros (Budapest)
- (Titre en attente) Anne Santagostini (Paris)

2. Atelier Addictologie avec Rita Annoni-Manghi (Genève), Jean-Yves Feberey (Nice)
" Le pavé dans le Léman", une expérience de psychiatrie citoyenne - Rita MANGHI / Daniele ZULLINO (Genève)

14h30-18h
3. Atelier ALFAPSY : La pédopsychiatrie en pratique privée, évolution actuelle et enjeux d’avenir - Paul Lacaze (Montpellier)

4. Atelier Art(s) et Soin (s) : Bea Verbist, Robert Maebe (Binkom), Zsuzsa Bene (Budapest)
- L'atelier mental de Patrick Corillon comme espace potentiel - Sarah WILLEMS (Liège)
- L’atelier, objet ou site? - Joannes KESENNE (Hasselt)
Zsuzsa BENE (Budapest)

18.30-20.00 Discussion de clôture à l’Institut français (dans la téléthèque ; 2ème étage) - Robert Maebe (Binkom), Jean-Yves Feberey (Nice)

Cette manifestation est organisée depuis 2004 sans aucun soutien commercial ni industriel par

l’Association de FMC Piotr-Tchaadaev (Versailles) et ses associations partenaires. N° FMC Piotr-Tchaadaev 11 78 0511778

Contact : Dr Jean-Yves FEBEREY, Psychiatre des Hôpitaux, Breil/Roya (France) Mail : jean-
yves.feberey@wanadoo.fr ; Tel. : + 33 (0)4 93 04 37 00 (jusqu’au 15 avril 2016)

***

Migrants - Arrestation de trois passeurs en Hongrie

"BUDAPEST, 24 avril (Reuters) - Deux Britanniques et un Indien ont été arrêtés samedi soir en Hongrie où ils sont accusés d'avoir tenté de faire passer une dizaine de migrants illégalement en Autriche, indique la police hongroise. Les deux Britanniques, un homme de 26 ans identifié par les initiales A.S. et un homme de 31 ans identifié par les initiales S.M.S., convoyaient 11 ressortissants syriens et afghans dans leur véhicule quand ils ont été interpellés sur une autoroute menant à la frontière autrichienne." La suite sur boursorama.com

dimanche 24 avril 2016

Orban : l'UE "s'est livrée à la Turquie" dans la crise des réfugiés

"L'UE "s'est livrée à la Turquie" dans la crise des réfugiés sous l'impulsion d'Angela Merkel, avec des conséquences "impossibles à prévoir", a dénoncé samedi le Premier ministre hongrois Viktor Orban.
Le dirigeant lâche cette salve contre la chancelière allemande dans une interview à l'hebdomadaire allemand Wirtschaftswoche, le jour-même où Mme Merkel et plusieurs dirigeants européens se rendent en Turquie pour une visite délicate, avec l'espoir de huiler les rouages d'un accord sur les migrants qu'Ankara menace de ne plus respecter." La suite sur lorientlejour.com

Le Maroc et la Hongrie renforcent leur coopération dans le domaine juridique : Administration judiciaire, migration, terrorisme et COP22

"Entre le Maroc et la Hongrie, les liens de coopération, déjà exceptionnels, continuent de se renforcer grâce à la volonté politique affichée des deux parts de relever ensemble les défis communs, a déclaré, jeudi à Rabat, Mme Mbarka Bouaida, ministre déléguée auprès du ministre des affaires étrangères et à la coopération, lors d’un point de presse qui a suivi la signature d’un mémorandum d'entente dans le domaine judiciaire entre les deux pays.
M. Laszlo Trocsanyi, ministre hongrois de la justice, a affirmé, pour sa part, que la coopération juridique entre les deux pays cherche à répondre aux « phénomènes angoissants » du terrorisme et de la migration, qui concerne tout autant l’Europe que l’Afrique, sujets qui ont été soulevé lors de la rencontre, le même jour à Rabat, du responsable hongrois avec le chef du gouvernement, M. Abdellah Benkirane." La suite sur lopinion.ma

samedi 23 avril 2016

Bartók : Le Château de Barbe-Bleue film d’opéra, 63’ 29 avril 2016 à 20h Institut hongrois

Institut hongrois 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Informations : accueil@instituthongrois.fr
+33 1 43 26 06 44

En 1911, à trente ans, Béla Bartók présenta ce qui devait être son unique opéra : le Château de Barbe-Bleue,opéra en un acte. Il pense à la composition dès 1910 après que Zoltan Kodaly eut refusé le livret de Béla Balázs (1884-1949), et que celui-ci le lui repropose. Bartók s’en empare tant les résonances en lui du texte sont profondes. Cette parabole amère et pessimiste lui parle intimement. De plus Béla Balázs a tenté de retrouver les couleurs des ballades anciennes de la Transylvanie, région natale de Bartók, et dont il connaît toutes les caractéristiques musicales. Il va y travailler intensément de février au 20 septembre 1911. Il le présente en 1911 à la Commission des Beaux-Arts, mais le jury épouvanté devant le thème choisi et aussi par la musique novatrice, le rejette et refuse de le monter. Blessé, meurtri, Bartók va reprendre plusieurs fois sa partition en 1918 et 1921, surtout le finale, mais plus jamais il ne voudra écrire un autre opéra. Chaque scène a une couleur particulière, dominante, chaque univers de Barbe-Bleue est peint comme une toile. Cette recherche de couleur est la clé de cet opéra, rejoignant les recherches de Scriabine, de Schönberg, et plus tard Messiaen. Du thème du sang, en passant par les larmes, c’est une palette inouïe comme un tapis de douleur que Bartok déroule.
Avec la participation de : István Kovács (Barbe-Bleue), Klára Kolonics (Judith) et L’orchestre symphonique de la radio hongroise
Entrée libre

Nuit des Musées 21 mai 2016 à partir de 20h Institut hongrois

Institut hongrois 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Informations : accueil@instituthongrois.fr
+33 1 43 26 06 44

21h concert de l’ensemble Zengő et atelier de danse folklorique
20h et 22h visite de l’exposition Le temps des asiles

L’ensemble Zengő s’attache à jouer de façon authentique la musique folklorique, tout en s’accordant au son d’aujourd’hui. Fondé en 1983, le groupe a participé à de nombreux enregistrements TV et radio et a auto-produit 6 albums. En plus des scènes hongroises, il s’est produit dans 18 pays. Parmi les festivals où il s’est produit : Kaustinen Folk Music Festival 1992, Sidmouth Folk Week 1994, Bardentreffen Nürnberg 1995, TFF Rudolstadt 1999, Qurain Festival Kuwait 2010, Printemps Thes Arts De Monte - Carlo 2014.
« Les chants et les musiques du monde prennent leur source a la terre, aux rivières, aux montagnes, aux histories anciennes souvent très modernes. Riche en ornamentations et en rythmes, tendre et sauvage, chaude et endiablée la musique de Zengő capable de créer immédiatement une atmosphère enchanteresse, qui nous touche. Sur scène et sur disque, ces artistes savent nous envouter avec talent, authenticité, générosité et fierté. » (Yves-Marie Denniel)
Entrée libre