vendredi 31 juillet 2015

Prochaine soirée des Mardis hongrois de Paris le 4 août 2015 à partir de 20 h au Café Bords de Seine

Prochaine soirée
le mardi 4 août 2015
 à partir de 20 h
1, place du Châtelet 75001 Paris
Métro Châtelet-Les Halles


 Kedves Mardis Hongrois-látogatók,
A legközelebbi összejövetel augusztus 4. este 8 kor kezdődik
A Bords de Seine kávéházban
1, place du Châtelet 75001 Paris
Métro Châtelet-Les Halles
©photos peter gabor
©photos peter gabor
 ©photos peter gabor
Les Mardis hongrois sur Youtube

Les Mardis hongrois sur France 2 émission Télématin
Les Mardis hongrois de Paris sur France Inter

Quand RTL fait l’actu

"Chaque jeudi, la rédaction de Paperjam.lu revient sur les événements ayant marqué l’actualité un an auparavant. Cette semaine, les déboires de RTL Group en Hongrie mais aussi une importante acquisition par le groupe de médias luxembourgeois." La suite sur paperjam.lu

L'été 2015 en Vendée. Exposition Noirmoutier pendant la Grande Guerre

"Cet été, il est encore possible de profiter de l’exposition sur la guerre 14-18 qui occupe tout l’intérieur du château de Noirmoutier.
Installée depuis le mois de novembre l’année dernière, à l’occasion du centenaire, l’exposition sur la guerre 14-18 s’arrêtera en novembre. La collection permanente reste pour le moment dans les réserves.
Sur quatre étages, photos, objets, costumes d’époque retracent la vie des Noirmoutrins pendant la Grande Guerre. Une période difficile, avec des pénuries de pétrole et de nourriture à répétition, la menace des sous-marins… Plusieurs familles de l’île et des musées hongrois ont prêté des pièces au musée." La suite sur ouest-france.fr

Le capital d'apport de l'International Investment Bank augmente avec la contribution de la Hongrie

"BUDAPEST, Hongrie et MOSCOU, July 30, 2015 /PRNewswire/ --
Aujourd'hui, la contribution de la Hongrie au capital d'apport de l'IIB a augmenté de 30 millions d'euros, portant la part du pays à 9,91 % et le total du capital versé à la banque à 302,6 millions d'euros. Actuellement, les parts des états membres sont reparties comme suit : Russie - 49,58 %, pays de l'Union européenne (Bulgarie, République tchèque, Hongrie, Roumanie, Slovaquie) -- 47,09 %, pays asiatiques (Mongolie, Vietnam) -- 1,56 %, Cuba - 1,77 %." La suite sur lelezard.com

jeudi 30 juillet 2015

Ces étrangers qui nous accueillent en Suisse: sur l’alpe, un provocateur musical

"Musique. En Hongrie où il est né, le directeur de l’Orchestre de chambre du Verbier Festival a appris à «tout oser». Il se sent chez lui à Genève, où il vit et enseigne.
Abordée à Budapest, à l’Académie Franz Liszt, la carrière du violoniste est lancée par des prix d’interprétation avant de prendre une tournure résolument internationale. En 1975, il fonde en effet le Quatuor Takács, qu’il va emmener, durant près de vingt ans, dans les plus prestigieuses salles de concert du monde et dans des collaborations avec des personnalités comme Georg Solti, Menuhin, Rostropovitch, Andras Schiff… Ainsi, à l’image des musiciens et artistes venus s’établir en Suisse, Gábor Takács-Nagy a tracé, et trace encore, une trajectoire artistique se jouant allégrement des frontières. Jusqu’à ce que Cupidon dépose devant lui une partition moins nomade à inventer… En 1993, il s’installait en effet près de Genève, où vit celle qui allait devenir sa femme et la mère de ses enfants." La suite sur hebdo.ch

Discours de M. Viktor Orbán à l’Université de Baile Tusnad

"Comme chaque année, le premier ministre hongrois M. Viktor Orbán a participé à l’Université d’été organisée dans la petite ville balnéaire de Baile Tusnad (Tusnádfürdő en hongrois) en Transylvanie. Il y a prononcé le 25 juillet dernier un discours dont nous communiquons ci-dessous la traduction française.
"Discours de M. Viktor Orbán à la XXVIème Université d’Eté de Bálványos le 25 juillet 2015, à Băile Tuşnad en Transylvanie (Roumanie)." La suite sur la page Facebook de l'Ambassade de Hongrie en France

Le multiculturalisme, coupable idéal pour Viktor Orbán

L’Europe doit rester aux mains des Européens”! Lors de la 26e édition de l’Université d’été de Băile Tuşnad, en Transylvanie (Roumanie), Viktor Orbán a encore une fois bousculé l’opinion publique européenne. Lors de son intervention, aux côtés de plusieurs autres responsables politiques magyars de Hongrie et de Roumanie, dimanche 26 juillet, le Premier ministre hongrois a annoncé la finalisation du mur long de 175 km qui doit marquer la frontière entre la Serbie et la Hongrie, rapporte le quotidien roumain Adevărul. Devant les plus de 60 000 personnes venues selon les organisateurs dans cette ville thermale peuplée à 90% de Sicules (Hongrois de Roumanie), Orbán a également expliqué les raisons de la construction du mur et du refus de la Hongrie de participer au plan de répartition des demandeurs d’asile de la Commission européenne." La suite sur voxeurop.eu

mercredi 29 juillet 2015

Immigration. L’Europe sans frontières est morte en Hongrie

"A la frontière entre la Hongrie et la Serbie, les engins militaires ont commencé à ériger une clôture de barbelés qui deviendra un mur de 4 mètres, censé protéger Budapest du “tsunami des migrants”. Ces derniers tentent de saisir leur ultime chance pour entrer dans l’Union européenne.
A trois ou quatre kilomètres de la petite ville de Mórahalom, située à la frontière avec la Serbie, les excavateurs et les dragues de l’armée hongroise sont en train de tasser le sol sablonneux pour ériger une clôture destinée à protéger la Hongrie de la ruée des migrants en provenance de l’Afrique et de l’Asie." La suite sur courrierinternational.com (version abonnés)

Elizabeth Bathory : La Comtesse sanglante

La comtesse Elizabeth Báthory (Báthory Erzsébet en hongrois) dite la comtesse sanglante (1560 – 1614), est une aristocrate hongroise connue pour avoir fait torturer à mort par plaisir sadique 650 jeunes femmes (le chiffre varie selon les sources). Elle les aurait mordues et aurait fait verser leurs sangs dans sa baignoire comme un élixir de jouvence. Cette dernière version ne fut pas soutenue par les actes contemporains de son procès en 1611.On raconte une curieuse anecdote sur la naissance de la fascination d’Elizabeth pour le sang qui coule : un jour qu’elle avait frappé une servante assez violemment pour la faire saigner du nez, parce qu’elle lui avait tiré les cheveux en la peignant, un peu du sang de la jeune fille tomba sur le poignet d’Elizabeth ; un peu plus tard, la comtesse crut remarquer que la peau de l’endroit où était tombé le sang était devenue plus blanche et plus douce que la peau environnante ; intriguée, elle se baigna le visage avec le sang d’une des victimes de ses orgies : son visage lui sembla rajeuni et revivifié par le traitement.
Source : www.arcanum-revelation.com

Députés italiens et hongrois attendus en Crimée: Kiev menace de réagir

"Une délégation de parlementaires italiens et hongrois et plusieurs hommes politiques européens envisagent de se rendre en Crimée, dans le sillage des parlementaires français.
L'Ukraine réagira si une autre délégation de parlementaires étrangers se rend en Crimée, a déclaré mercredi à Kiev la porte-parole du ministère ukrainien des Affaires étrangères Mariana Betsa.
"Si cette visite a lieu contrairement à la législation ukrainienne et aux normes du droit international, il y aura sans doute une réaction et des conséquences", a indiqué Mme Betsa lors d'un point presse." La suite sur sputniknews.com

Le furmint : à l’origine des meilleurs vins hongrois

Photo : DR
"L’un des principaux cépages hongrois à l’origine des délicieux vins Tokaj de Hongrie.
Une légende raconte que ce cépage hongrois fut importé par des missionnaires italiens au milieu du XIIème siècle, alors qu’ils étaient invités par Stephen II, roi de la Hongrie et de la Croatie. Cependant, cette légende est largement controversée et les spécialistes lui accordent plutôt des origines hongroises ou autrichiennes. Variété reine en Hongrie - on en trouve près de 4.000 hectares dans le pays - le furmint est aussi cultivé dans l’Europe Centrale, en Roumanie, en Slovaquie, en Slovénie et en Croatie." La suite sur lefigaro.fr

mardi 28 juillet 2015

La chasse aux migrants en Hongrie

"Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a déclaré samedi dernier que son pays établirait une barrière sur sa frontière avec la Serbie d'ici le 31 août prochain. Cette construction de quatre mètres de haut, prévue sur les 175 km de la frontière entre les deux pays est pour ce populiste dangereux un rempart contre les migrants venus d'Irak, d'Afghanistan, de Syrie et d'Afrique. Le parlement hongrois a récemment durci les condition d'octroi de l'asile et autorisé la maintien des migrants dans des camps provisoires. Selon M. Orban l'immigration illégale est liée au terrorisme et entraîne un accroissement de la criminalité, dont les viols, et du chômage. «L'Europe doit rester aux Européens», a-t-il déclaré. Et le tribun de lancer une consultation anti-migrants." La suite et les images sur parismatch.com

Söndörgő Festival Paris quartier d’été du 2 au 9 août 2015

Informations : www.quartierdete.com
+33 1 44 94 98 00


Festival Paris quartier d’été Le Festival Paris quartier d'été est un festival artistique international et pluridisciplinaire se tenant chaque été à Paris et ses alentours depuis 1990 : danse, musique, théâtre, cirque et manifestations inclassables investissent parcs, jardins, squares, avenues, théâtres et monuments.
Avec pour credo de “faire voir et revoir autrement”, le festival cultive l'inattendu dans la rencontre des artistes, des lieux et des publics, invite côte à côte les créateurs contemporains, les arts de la rue, les musiques du monde, les grands rassemblements festifs comme les petites formes incongrues.

Söndörgő 

Gratuit

Ils devront s’armer de courage, ceux qui entendent remonter sans se perdre le fil des migrations des musiques populaires de l’Europe de l’Est… À moins qu’ils ne trouvent les bons guides. Nés en Hongrie dans des familles musiciennes, trois frères, un cousin et un copain s’emparent des folklores hongrois, tziganes ou serbo-croates pour les faire aimer et connaître à un large public. Plébiscités par les plus grands festivals, les cinq de Söndörgő apportent aux musiques traditionnelles leur énergie jeune, joyeuse et très rock.
Entrée libre

Il était une fois un petit juif - 23 septembre 2015 à 20h - Institut hongrois

Institut hongrois 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Informations : accueil@instituthongrois.fr
+33 1 43 26 06 44
Avec Dániel Gryllus, Vilmos Gryllus et Ági Szalóki

Inspiré des Chansons folkloriques yiddish de Transylvanie, recueil de traductions de Sándor Kányádi, le spectacle réunit sur scène deux membres fondateurs du groupe légendaire Kaláka, Dániel et Vilmos Gryllus ainsi qu’Ági Szalóki, l’une des voix les plus originales de la jeune génération dans l’univers de la musique traditionnelle en Hongrie.
« Il n’existe probablement pas d’ethnie pure dans le monde et encore moins sous nos latitudes. Pourtant, il y a quelque chose dans le visage des Juifs qui le distingue des autres visages : le regard. Une frayeur, une terreur plusieurs fois séculaire qui se transmet et se reflète même dans les yeux des Juifs assimilés. La poésie populaire yiddish ressemble à bien des égards à la poésie populaire des peuples que les Juifs ont côtoyés pendant des siècles. Mais elle s’en distingue justement par ce regard particulier. Du tragique douloureux au sentimental, voire à la mièvrerie, en passant par le sarcasme, cette littérature conserve quelque chose de commun, quelque chose de particulier, de juif, si vous voulez. C’est cela qui la rend, pour moi, particulièrement précieuse. Elle fait partie de nos valeurs communes, de l’histoire culturelle de notre contrée. » (Sándor Kányádi)

Entrée libre Réservation obligatoire : reservation@instituthongrois.fr

Prix Nicole Bagarry-Karátson 2014 à Jean-Louis Vallin

Un lecteur du blog, que je remercie au passage, me signale un oubli ancien.

Le prix Nicole Bagarry-Karátson 2014 a été attribué à Jean-Louis Vallin pour sa version de la Zrinyiade ou Le péril de Sziget (Szigeti veszedelem, 1651)

Cette traduction est à présent publiée:
http://www.septentrion.com/en/imprimable/?GCOI=27574100652650
http://www.septentrion.com/fr/livre/?GCOI=27574100652650&fa=author&person_ID=12341
notes complémentaires:
http://baroque.revues.org/486
Deux modèles de la poésie épique (Miklós Zrínyi et István Gvöngvösi)
http://www.akademiai.com/doi/abs/10.1556/HStud.25.2011.1.4
Invitation à la Zrinyiade Préambule à une Traduction

Tournée éthylique dans les Balkans

« En Hongrie, tout le monde connaît au moins une personne qui fabrique sa propre palinka », prévient Mark Zentai, une ancienne star à minettes hongroises. On est assis à l’arrière de la voiture orange de sa copine et on trace à travers les rues sombres de Budapest. 
La palinka, c’est la version hongroise cette eau-de-vie fruitée typique qu’on trouve dans la région des Balkans. Et la palinka, ce n’est pas juste une simple liqueur, c’est un élément fondamental de la culture du pays. Elle occupe une place dans les cœurs des Hongrois que rien d’autre ne peut égaler. Pour se faire une meilleure idée, on pourrait la comparer au rakija de l’ex-Yougoslavie, au schnapps autrichien ou encore au tuica roumain." La suite sur munchies.vice.com

Hongrie : la communauté Rom, première victime de la percée de l’extrême-droite

"En Hongrie, l’extrême-droite, incarnée dans le pays par le parti Jobbik, gagne chaque jour du terrain. Politique antisémite, ségrégation... Les minorités ont la vie dure dans certains villages." Vidéo sur lci.tf1.fr

Hongrie: faible mobilisation pour la consultation anti-migrants du gouvernement

"Une consultation controversée sur l’immigration, lancée en mai par le Premier ministre populiste hongrois Viktor Orban, n’a mobilisé que quelque 13% des électeurs, selon des résultats publiés lundi.
Contestée notamment par le Haut-commissariat de l’ONU pour les droits de l’Homme et par l’Union européenne, cette consultation comportait une douzaine de questions visant à limiter les droits des migrants, et liant notamment immigration et terrorisme." La suite sur lavenir.net

lundi 27 juillet 2015

« Mort ou vif » : l’enfer d’un militant LGBT en Hongrie

"La semaine des Fiertés LGBTQ s’est terminée à Budapest par une Gay Pride historique : 20 000 militants et sympathisants de la cause se sont rassemblés pour défiler dans les rues de la capitale hongroise. Si pour la plupart des marcheurs les conséquences de cet engagement sont minimes ou inexistantes, ça n’est malheureusement pas le cas de tous.
La vingtième Gay Pride de Budapest s’est déroulée sans accroc majeur le samedi 11 juillet dernier, encadrée par un sévère cordon policier. Les sympathisants de la cause LGBTQ ne pouvaient ainsi ni rejoindre le cortège en cours de route ni d’ailleurs le quitter avant une certaine heure." La suite sur cafebabel.fr

Le Balaton: un charme irrésistible ... (mais trompeur....)

Par Pierre Waline
"Les Romains l’appelaient le „lac plat” (lacus pelso), appellation reprise par les Allemands et les Autrichiens (Plattensee). Son nom viendrait du vieux slave „blato” qui signifie „vase, marécage” et c’est ainsi que le nomment les Slaves du Sud („Blatno jezero”). Les Hongrois, quant à eux, le qualifient volontiers de „mer hongroise” et se plaisent à lui conférer le diminutif affectueux de „balcsi” [pron. „bâltchi”]. Une appellation de „mer hongroise” non usurpée, tant il est vrai que, moyennant un minimum d’imagination, on pourrait par moments s’y croire au bord d’une mer." La suite sur francianyelv.hu

Géraldine - Petőfi Irodalmi Múzeum 2015. szeptember 8. 18 óra

Apponyi Géraldine arisztokrata családban született, albán királyné lett és több mint hatvan évet élt száműzetésben. Josephine Dedet személyes hangú, ugyanakkor alapos portrét fest erről a különleges sorsú asszonyról, aki az idén ünnepelné századik születésnapját.

A könyv szerzőjével, Josephine Dedet írónővel, Csaplár-Degovics Krisztián történésszel és gróf Károlyi Lászlóval, Apponyi Géraldine rokonával Veiszer Alinda beszélget.


Petőfi Irodalmi Múzeum Károlyi utca 16., Budapest, 1053

************
"Géraldine Apponyi est née dans une famille aristocratique. Elle est restée toute sa vie profondément attachée à sa Hongrie natale (née à Budapest), où elle a vécu jusqu'à son mariage en 1938 avec le roi Zog des Albanais. Elle est devenue reine d'Albanie et a vécu plus de soixante ans en exil. Joséphine Dedet dresse un portrait très personnel et en même temps documenté de cette femme au sort très particulier qui cette année fêterait son centième anniversaire. Discussions au Petőfi Irodalmi Múzeum Károlyi utca 16., Budapest, 1053 avec l'auteure Joséphine Dedet l'historien, Krisztián Csaplár-Degovics, le comte László Károlyi, et un membre de la famille de Géraldine Apponyi, Veiszer Alinda.

En français :
Géraldine, reine des albanais
Joséphine DEDET
Éditions Belfond
Février 2012
Domaine Français - Histoire / Biographie
21 € - 360 p.

Joséphine Dedet, l'auteure de cet ouvrage a bien connu la reine, et son livre est fondé sur son témoignage direct et ses archives, nourri par les témoignages de ses proches et de témoins de cette époque. Il avait fait l'objet en 1997 pour sa première sortie en France d'importantes émissions de radio, dont une heure avec Frédéric Mitterrand sur Europe 1 et La Tribune de l'Histoire avec Alain Decaux. Ce livre a fait l'objet d'une deuxième édition en 2012 chez Belfond, toujours en France, à l'occasion du centenaire de l'indépendance de l'Albanie.


Il sortira le 27 août 2015 en Hongrie aux éditions Europa pour le centenaire de la naissance de la reine Géraldine, née comtesse Apponyi.

Migrants: en Hongrie, les solidarités contre la xénophobie d’État

"La politique du gouvernement hongrois génère des sursauts de solidarité envers les migrants qui traversent le pays pour gagner l’Allemagne. Le reportage est signé Corentin Léotard, journaliste à Hulala, quotidien en ligne hongrois en langue française, partenaire de notre projet Ouvrez l'Europe #OpenEurope.
Budapest, correspondance.- Budapest n’a jamais tant ressemblé aux capitales multiculturelles d’Europe de l’Ouest que ces dernières semaines. Plus de 80 000 entrées illégales sur le territoire hongrois ont été enregistrées depuis le début de l’année. Inimaginable ce printemps encore : des groupes d’Afghans, de Pakistanais, de Bangladais, de Syriens… se retrouvent à errer dans la capitale hongroise. Sans trop savoir comment faire pour poursuivre leur périple vers l’Allemagne ou pour rejoindre le centre d’accueil auquel ils ont été assignés le temps de traiter leur demande d’asile. On voit des familles avec parfois des bébés ; des groupes de jeunes, vêtus à la mode et smartphone à ..." La suite sur mediapart.fr (version abonnés)

dimanche 26 juillet 2015

Carnet de voyages : départ pour la Hongrie

"De petits domaines, quasiment uniquement plantés en cépages locaux"
Arrivée à Budapest, je m’imprègne de la ville. Des restaurants typiques sont alignés le long du Danube, et j’observe sur l’autre rive (Pest), de magnifiques bâtiments éclairés par le soleil couchant. Puis, direction les régions de Kunság, d’Etyek-Buda, de Neszmély et de Balaton où de nombreux rendez-vous m’attendent.
Je constate qu’il s’agit de petits domaines, quasiment uniquement plantés en cépages locaux : keknyelu, harslevelu, vulcanus, kekfrankos, zeux, olaszrizling mais aussi du pinot noir, du cabernet sauvignon, du sauvignon blanc et du chardonnay. Malgré la vague de chaleur qui s’abat actuellement sur l'Europe, je visite avec joie (et fraîcheur), les nombreuses caves, dont certaines sont en tuffeau, et je me délecte de magnifiques sparkling ainsi que de vins contenant une belle fraîcheur, une forte puissance aromatique et une belle acidité.
Je ne pouvais pas visiter la Hongrie sans aller dans la région de Tokaj afin de comprendre la réputation de ses vins liquoreux." La suite sur lefigaro.fr

samedi 25 juillet 2015

Hongrie: la barrière antimigrants sera installée d'ici fin août

"La Hongrie achèvera l'installation de la barrière sur sa frontière avec la Serbie, destinée à endiguer le flux des migrants, d'ici le 31 août, soit bien plus tôt prévu précédemment, a annoncé samedi le Premier ministre hongrois Viktor Orban.
"La barrière sera construite d'ici le 31 août, tous les autres délais ne sont pas valables", a déclaré M. Orban au cours d'une Université d'été, tenue en hongrois, à Baile Tusnad en Roumanie, selon l'agence de presse officielle hongroise MTI." La suite sur leparisien.fr

Stand hongrois au marché de la Tour Eiffel du 24 juillet au 22 août 2015 !











Nos produits principaux seront disponibles au Marché du Quai Branly, organisé pour fêter le 126ème anniversaire de la Tour Eiffel.

du vendredi 24 juillet au samedi 22 août !
Notre stand sera toujours ouvert de 11 h à 23 h, du lundi au dimanche. C’est exactement au même endroit qu’en hiver : si l’on est en face de la Tour Eiffel, à gauche du pont d’Iéna. Ce n’est pas possible de le rater car il est au milieu du marché, et le plus grand emplacement du site.

A Budapest, l’opposition ne veut pas des Jeux

"Début difficile pour le projet olympique de Budapest. A peine annoncée, la candidature de la capitale hongroise pour les Jeux d’été en 2024 doit déjà faire face aux foudres de la Coalition démocratique, l’un des principaux partis d’opposition. Cette organisation politique de centre-gauche, créée en 2011 en dissidence du Parti socialiste hongrois, demande purement et simplement au gouvernement d’arrêter immédiatement les frais." La suite sur francsjeux.com

vendredi 24 juillet 2015

A la découverte du Tokaj hongrois

Le Tokaji Aszú est mentionné dans un document officiel dès 1571 et fut décrit pas Louis XIV comme "le vin des rois et le roi des vins".
C’est sous la domination turque que la région de Tokaj commença à être connue pour ses vins de dessert, vendangés tardivement, après le développement du passerillage et de la pourriture noble. La suite sur lefigaro.fr

Vietnam - Hongrie : de grands projets de coopération lancés cette année

"Dans le but d'approfondir les relations de coopération entre le Vietnam et la Hongrie, de nombreux grands projets communs dans plusieurs secteurs : économie, culture, éducation, environnement, santé... devraient être lancés d’ici à la fin de cette année.
C’est ce qu’a annoncé Csaba Ory, le nouvel ambassadeur de Hongrie au Vietnam, lors d’une récente interview accordée au journal Công Thuong (Industrie et Commerce)." La suite sur lecourrier.vn

jeudi 23 juillet 2015

Stand hongrois au Marché en l'honneur du 126ème anniversaire de la Tour Eiffel à partir du 24 juillet 2015

Nos produits principaux seront disponibles au Marché du Quai Branly, organisé pour fêter le 126ème anniversaire de la Tour Eiffel.

On ouvre le vendredi 24 juillet 2015 !

Notre stand sera toujours ouvert de 11 h à 23 h, du lundi au dimanche. C’est exactement au même endroit qu’en hiver : si l’on est en face de la Tour Eiffel, à gauche du pont d’Iéna. Ce n’est pas possible de le rater car il sera au milieu du marché, et le plus grand emplacement du site.

Voici un aperçu de notre menu, cette liste n’est toutefois pas exhaustive :

Házi parasztkolbász - Saucisse rôtie maison
Házi füstölt főtt csülök roston sütve - Jarret de porc fumé cuit sur le gril
Csülök pékné módra - Jarret de porc fumé maison, grillé avec oignons et pommes de terre
LÁNGOS – Beignet salé hongrois / avec fromage et crème fraîche / avec saucisse / avec jarret de porc
Mustáros, fokhagymás, fűszeres pácban érlelt csirkemell steak – Blanc de poulet grillé, affiné dans une marinade d’épices, d’ail et de moutarde
Rost lapon sült magyaros burgonya - Pommes de terre à la hongroise, cuites sur le gril
Rost lapon sült zöldségek – Légumes grillés
« Hun-dog »- házi parasztkolbász, frissen sült baguetteben (csalamádé/mustár/kethcup/majonéz) –
“Hun-dog” – Saucisse maison en baguette fraîchement cuite (avec légumes variés au vinaigre/ moutarde, ketchup / mayonnaise)
Erdélyi töltött káposzta tejföllel – Chou farci à la crème fraîche
Töltött paprika – Poivrons farcis à la hongroise

Szilvapálinkában érlelt, szilvás, konfitált kacsacomb – Confit de canard à la prune, affiné au palinka de prune
Différentes salades (César, grecque, etc.)

Nous vendrons de la bière hongroise en canette (Borsodi) et des bières internationales à la pression. Nous proposerons de bons vins hongrois que ce soit du blanc, du rosé ou du rouge et différents palinkas de qualité, de 50% !

Rapport joue le style romantique

"Partie spectaculaire entre Richard Rapport et Michael Adams, découvrez le classement après les deux premières rondes.
La partie la plus spectaculaire de la deuxième journée du Tournoi des grands maîtres du Festival international d’échecs de Bienne a opposé Richard Rapport au leader Michael Adams. Le junior hongrois a joué le fameux Gambit du Roi dans le plus pur style romantique du 19e siècle! Mais on ne renverse pas Michael Adams si facilement." La suite sur journaldujura.ch

L’art consommé d’András Schiff

"Le pianiste hongrois a donné un très beau récital mardi soir à l’église de Verbier. Il a joué la «Première Partita» de Bach en bis.
Avec András Schiff, un concert prend l’allure d’un rituel. Il fallait voir le pianiste hongrois se recueillir un instant et croiser les bras en fermant les yeux avant d’entamer la Sonate Opus 111 de Beethoven et la Sonate D 960 de Schubert mardi soir, à l’église de Verbier. Il y a une dimension métaphysique – si ce n’est mystique – dans son jeu. Il dépasse le pur exercice de virtuosité pour sonder les lumières et les ombres des œuvres qu’il joue." La suite sur letemps.ch

La triste fin de Sándor Kocsis

"Avec Ferenc Puskás, Sándor Kocsis a formé la paire d'attaquants axiaux la plus prolifique de l'histoire du football de sélection. C'était pour la Hongrie dans les années 50, avant l'exil à Barcelone, où il a d'abord fait briller son exceptionnel jeu de tête, avant de se jeter du quatrième étage de l'hôpital où il avait été admis pour soigner un cancer. C'était à la veille de ses 50 ans, le 22 juillet 1979, il y a 36 ans jour pour jour." La suite sur sofoot.com

Rémi Maréval : « Quand je dis où je joue à mes amis, ils rigolent un peu »

"Footballeur nomade, Rémi Maréval a actuellement posé ses valises en Hongrie, au Videoton, avec qui il espère jouer la prochaine Ligue des champions. Le moment pour l'ancien Nantais de faire le point sur ses différentes expériences. Et de prouver qu'il n'est pas seulement l'homme qui a martyrisé la lucarne de Steve Mandanda un soir d'octobre 2008.
Salut Rémi, tu disputes ce soir le match retour de ton deuxième tour de qualifications pour la Ligue des champions, comment ça se présente ?
Bien, on a gagné à l'aller 1-0, contre les New Saints, et ce soir on joue à la maison. Notre objectif, c'est d'essayer d'atteindre les phases de poules, ou sinon d'aller au moins en Ligue Europa. Ça, c'est pour l'Europe. Après, le vrai objectif numéro 1 pour nous, à Videoton, c'est de remporter à nouveau le championnat." La suite sur sofoot.com

mercredi 22 juillet 2015

Le ventre de Budapest - Les halles centrales jeudi 23 juillet à 19h00 sur Arte

"La vaste structure d’acier, de verre et de briques multicolores des halles centrales de Budapest accueille chaque dimanche quelque 30 000 visiteurs, touristes ou habitués. Les deux cents étals répartis sur trois étages sont garnis de marinades traditionnelles, de poivrons, légume national incontesté, ou de pots de miel, sans oublier de savoureux foies gras, car l’oie est un mets de choix dans la cuisine hongroise. En guise d’en-cas, les plus pressés savourent un lángos, beignet plat traditionnel que les Budapestois accompagnent de crème, d’ail et éventuellement de fromage râpé. Au détour d’une allée, rencontre avec des membres de Based on Pigi, une association qui enquête sur les habitudes alimentaires des Hongrois." Source : arte.tv

Soirée des Mardis hongrois de Paris le 21 juillet 2015 - Les images















Médias slovaques: des forces armées US participeront aux exercices militaires en Hongrie

"Des militaires et des matériels américains seront déployés dans la ville hongroise de Varpalota (ouest).
Des personnels et des matériels des forces armées US participeront aux exercices qui se tiendront en Hongrie en 2016, a rapporté le quotidien slovaque SME en se référant à une source à Budapest.
"Des blindés américains Bradley ainsi que des chars M1 Abrams doivent être transférés en Hongrie dans un proche avenir. Les unités américaines organiseront des exercices militaires sur le territoire de ce pays, ce qui sera une réaction au conflit armé se déroulant dans l'est de l'Ukraine", a fait savoir le journal." La suite sur sputniknews.com

Demandeurs d'asile : l'Europe entrouvre sa porte

"A Bruxelles, un compromis a été trouvé pour répartir 32 000 réfugiés au sein de l'Union. Un chiffre dérisoire au regard de l’afflux de migrants, selon certains députés.
Après la division, le compromis. Réunis lundi à Bruxelles, les ministres de la Justice et des Affaires intérieures européens se sont entendus sur la répartition de 32 256 demandeurs d’asile au sein de leurs frontières respectives." La suite sur liberation.fr

Afflux de migrants à la frontière serbo-hongroise, bientôt clôturée

"En l’espace de quelques mois, la Hongrie est devenue l’une des principales portes d’entrée dans l’Union européenne. Le gouvernement hongrois veut construire une clôture sur la frontière et renvoyer vers la Serbie les migrants.
Les migrants sont syriens, afghans, ou irakiens. Ils ont traversé auparavant les Balkans.
La nuit tombe sur la briqueterie abandonnée de Subotica, au nord de la Serbie, à dix kilomètres de la frontière hongroise. Hassan, un migrant pakistanais de 27 ans, répartit ses pairs en deux groupes : ceux qui passeront ce soir en Hongrie – et entreront ainsi dans l’espace Schengen en toute illégalité – et ceux qui resteront une nuit de plus dans ce camp informel." La suite sur la-croix.com

Festival off d’Avignon : Du sexe de la femme comme champ de bataille

"Des cubes disposés sur une scène dans la pénombre. Des petites pierres suspendues par un fil. C’est un univers de sépultures, de blocs anguleux et de terre fangeuse, duquel le verbe va devoir s’extirper, pour qu’une étincelle d’humanité puisse continuer à briller dans les ténèbres.
Dorra, jeune femme bosniaque, victime de la stratégie du viol pratiquée pendant le dernier conflit des Balkans, à seule fin de terroriser les populations, est soignée par Kate, psychologue américaine, venue soutenir les équipes qui exhument les charniers.
Arme suprême, le viol révèle comment la femme est encore aujourd‘hui réduite à une marchandise, un enjeu de guerre, dont le sort peut s’avérer pire que la mort. Les séquelles physiques et morales sont irrémédiablement gravées dans la chair et l’esprit, ensevelissant les quelques espoirs de résurrection du moindre enchantement. Pendant une heure, une déflagration verbale va nous emporter dans les méandres de l’âme humaine, où subsiste encore la haine viscérale de la femme, pour qui, la guerre n’est jamais vraiment terminée. Plus redoutable qu’un impact de balle, la plaie béante du sexe meurtri reste à jamais ouverte." La suite sur theatrorama.com

Du sexe de la femme comme champ de bataille
De Matéi Visniec
Mise en scène de Bea Gerzsenyi
Avec Vasiliki Georgikopoulou, Krisztina Goztola
Chanteuse : Anett Slarku
Lumières : Péter Fazekas
Durée : 1h15

Jusqu’au 26 juillet au Pandora à 10h50

Budapest tente de freiner le flux de migrants

"La frontière serbo-hongroise est une des portes d’entrée de l’Union européenne pour les réfugiés, notamment syriens. Reportage sur la frontière serbo-hongroise où affluent chaque jour des centaines d’entre eux.
Abdulhamid est parti il y a quinze jours d’Idlib, une ville âprement disputée du nord-ouest de la Syrie. Ce soir, il va franchir la frontière hongroise, et il espère bien arriver d’ici à deux jours en Allemagne. Pour l’instant, il reprend des forces au café Venezia de Kanjiza, un gros bourg du nord de la Voïvodine, en Serbie." La suite sur letemps.ch

Découvrez les vins de Zoltán Demeter, vigneron hongrois

"Zoltan était l'adjoint d'Ivan Sepzi, le vigneron fer de lance de la région, avant de prendre son envol, en créant son chai dans une ancienne boulangerie. Il est en train de devenir la star du Tokaj et de dépasser son maître.
Ses vins rares sont de plus en plus recherchés dans le monde. Zoltán Demeter est sans doute aujourd’hui le plus grand vinificateur de vins de Tokaj. Il participe activement depuis de nombreuses années, à la redécouverte des terroirs de Hongrie, soit en tant que viticulteur, soit en tant que consultant et propriétaire de domaine. Il a comme objectif de redéfinir les grands terroirs viticoles de Tokaj, dénaturés pendant plus de 50 ans par le productivisme communiste. Après avoir suivi une formation d’horticulture à l’université de Budapest, il a complété sa formation aux Etats Unis, en France et en Grande Bretagne." La suite sur lefigaro.fr

La banque centrale hongroise abaisse de nouveau son taux, le forint décroche

"La banque centrale hongroise a annoncé mardi après-midi avoir abaissé, pour le cinquième mois consécutif, son taux directeur à 1,35%, contre 1,50% précédemment, afin de freiner la hausse du forint hongrois et maintenir un taux de change stable par rapport à l'euro." La suite sur boursorama.com

mardi 21 juillet 2015

L’Union européenne échoue à relocaliser 40 000 demandeurs d’asile en deux ans

"La Hongrie n’accueillera aucun demandeur d’asile et aucun réfugié : le premier ministre Viktor Orban, qui avait qualifié de « folle » l’idée d’une répartition obligatoire lancée il y a quelques mois par la Commission de Bruxelles, a gagné la partie. Il n’est pas le seul et l’on comprend mieux pourquoi certains pays ont exigé que la répartition de quelque 40 000 demandeurs d’asile arrivés en Italie et en Grèce, ainsi que celle de 20 000 réfugiés reconnus par l’ONU et séjournant dans des camps, s’opère uniquement sur une base volontaire." La suite sur lemonde.fr (version abonnés)

Cornouaille 2015. La culture bretonne s’expose en photos à la mairie

"A l'occasion du Cornouaille, le photographe hongrois Bálint Thuróczy, expose dans le hall de l'hôtel de ville ses clichés de fêtes bretonnes.
« Il y a souvent un sourire, une tendresse qui se dégagent des photos de Bálint Thuróczy », affirme Jean-Pierre Boulic, l’un des visiteurs de l’exposition Rencontres. Elle vient d’ouvrir à l'occasion du festival de Cornouaille dans le hall d’entrée de la mairie." La suite sur ouest-france.fr

András Schiff, entre classicisme et dissidence

"Le pianiste hongrois joue ce soir son répertoire fétiche au Verbier Festival. Né en 1953, il est l’un des orfèvres du clavier, versé dans Bach et le classicisme.
C’est un homme délicieux. Il parle d’une voix douce, ce qui ne l’empêche pas de se positionner avec fermeté. András Schiff n’a plus mis les pieds en Hongrie depuis plusieurs années et ne veut plus y jouer, tant que le premier ministre conservateur, Viktor Orban, sera au pouvoir. «Je ne peux pas approuver la situation politique actuelle en Hongrie. Certes, ce n’est pas une dictature. Il y a la liberté de mouvement et, rien que dans le secteur littéraire, l’activité est florissante avec d’excellents écrivains. Mais les médias, TV et radio, sont sous contrôle. Ça me préoccupe beaucoup.»" La suite sur letemps.ch

lundi 20 juillet 2015

Football : Dardai contraint de quitter la sélection hongroise

Par Grégory Sabadel
Le Hongrois Pál Dardai cumulait les fonctions : il entrainait le club du Herta Berlin qui s'est maintenu en Bundesliga et parallèlement était sélectionneur de la Hongrie.
Or, le Herta Berlin lui a demandé l'exclusivité. Dardai renonce ainsi à ses fonctions de sélectionneur. Il est remplacé par l'Allemand Bernd Storck. Ce dernier est un ancien joueur du Borussia Dortmund et a aussi été sélectionneur du Kazakhstan. 
Le dernier Allemand à avoir été sélectionneur de la Hongrie est Lothar Matthäus. Il avait connu un certain succès dans ce rôle.
Ceci dit, on regrettera tout de même Dardai et son bilan satisfaisant. Il n'a pas perdu en match officiel avec la Hongrie qui est toujours en course pour une qualification à l'Euro 2016. Après Attila Pintér et Pál Dardai, Bernd Storck est le troisième sélectionneur hongrois en moins d'un an. Souhaitons lui bonne chance.

Un afflux de migrants en route vers l’UE en Serbie

"La Serbie est confrontée à une crise migratoire majeure. Elle accueille de plus en plus de migrants, surtout syriens, qui cherchent à rejoindre les pays de l’Union européenne, notamment par la Hongrie.
Depuis quelques semaines, la Serbie doit faire face à un flot continu de migrants qui font étape dans ce pays de l’ex-Yougoslavie avant de poursuivre leur long périple vers l’Union européenne. La plupart tenteront d’entrer dans l’espace Schengen en franchissant la frontière avec la Hongrie. Ils arrivent quasiment tous de Grèce, après avoir traversé la Macédoine ou bien l’Albanie et le Monténégro." La suite sur lalsace.fr

La viticulture en Hongrie

"Si lorsque l'on parle de vin Hongrois, c'est le Tokaj qui vient à l'esprit, il existe une multitude de vins blancs et rouges à découvrir.
L’histoire viticole de la Hongrie remonte au moins à l’époque de l’Empire romain. Ils amenèrent la culture de la vigne à Pannomia au Vème siècle. Il existe des documents attestant l’existence de nombreux vignobles à cette époque. Après l’invasion des Magyar en 896, Arpad récompensa ses fidèles avec des vignobles de Tokaj-Hegyalja." La suite sur lefigaro.fr

dimanche 19 juillet 2015

Deux médailles hongroises aux mondiaux d'escrime

Par Grégory Sabadel
Deux Hongrois ont décroché des médailles lors du championnat du monde 2015 d'escrime.
Géza Imre est monté sur la plus haute marche du podium en battant en finale le numéro un mondial Gauthier Grumier. Il s'agissait de l'épreuve d'épée.
Anna Márton a, elle, eu une médaille de bronze en sabre.
La Hongrie finit ainsi cinquième de ce championnat.

Tensions à Moukatchevo: Budapest prêt à protéger les Hongrois ukrainiens

"Jusqu'à 150.000 Hongrois ethniques résident aujourd'hui en Transcarpatie, dans l'ouest de l'Ukraine.
Budapest suit attentivement l'évolution de la situation dans la région ukrainienne de Transcarpatie frontalière avec la Hongrie, a déclaré le chef du cabinet du premier ministre hongrois Janos Lazar.
Selon le responsable, la Hongrie est disposée à accueillir ses ressortissants résidant en Transcarpatie si la situation s'aggrave davantage à Moukatchevo, théâtre de confrontation entre les autorités locales et les ultranationalistes de Pravy Sektor (Secteur droit)." La suite sur sputniknews.com

La banque centrale hongroise dépense 16 millions de dollars pour ce tableau

"Dans le cadre d’un programme artistique, l’institut monétaire a fait l’acquisition d’une toile Renaissance peinte par Titien. Facture : 15,8 millions de dollars.
Oubliez les taux d’intérêt, pensez Art... Et c’est la banque centrale de Hongrie qui vous y invite. En effet, l’institut monétaire vient d’annoncer l’acquisition d’un tableau du peintre italien Titien pour 4,5 milliards de forints, soit près de 16 millions de dollars." La suite sur lesechos.fr

samedi 18 juillet 2015

Tennis : Fanny Stollár et Dalma Gálfi s'imposent en junior à Wimbledon

Par Grégory Sabadel
Le tournoi de Bucarest a remplacé celui de Budapest au mois de juillet. Mais deux Hongroises, toutes deux nées en 1998, Fanny Stollár et Dalma Gálfi  ont tout de même trouvé le moyen de s'illustrer. Elles ont en effet remporté le tournoi de Wimbledon double filles.
Cela n'est pas sans rappeler la numéro un Hongroise, Babos, vainqueur elle aussi à Wimbledon en junior, mais en simple.
C'est d'autant plus intéressant que les jeunes filles avaient déjà remporté le championnat d'Europe des moins de seize ans.

Le Master MAE Franco-Hongrois fête ses 20 ans : cérémonie de remise de diplômes

"Déployé par l’IAE Lyon, le Master MAE Management Général Franco-Hongrois a accueilli sa 1ère promotion à Budapest en 1995. La première remise de diplômes a été parrainée par M. Raymond BARRE, Maire de Lyon à l’époque. 20 ans après, et fidèle aux traditions, c’est dans la même salle de l’Université des Sciences Techniques et Economiques de Budapest, que la cérémonie a été organisée le 26 juin 2015, parrainée par M. TARLOS Istvan, Maire de Budapest." La suite sur iae.univ-lyon3.fr

vendredi 17 juillet 2015

La douane russe saisit une tonne de Rubik’s Cube de contrebande

"Environ une tonne de Rubik’s Cube de contrebande en provenance de Chine a été saisie par la douane russe dans l’Extrême-Orient russe.
"Environ 12.000 casse-têtes en trois dimensions, pesant près d'une tonne, ont été importés de Chine dans le port russe Vostochny à destination d'une société de Saint-Pétersbourg." La suite sur sputniknews.com

Commande de 125 millions d'euros pour Stadler Rail en Hongrie

"Stadler Rail a décroché une nouvelle commande. Le fabricant de matériel ferroviaire thurgovien va livrer d'ici à décembre 2016 21 rames de son modèle phare FLIRT à la compagnie de chemins de fer nationale hongroise MAV-START. L'ordre se monte à 125 millions d'euros.
Les six premières rames seront livrées d'ici à octobre prochain, le solde devant être remis jusqu'en décembre 2016, a précisé l'entreprise établie à Bussnang dans un communiqué. Le nouveau matériel roulant sera mis en service dans le trafic d'agglomération de la capitale, Budapest." La suite sur romandie.com

"J'achète (ou pas)" : mi-vélo, mi drone, le Flike débarque tout droit du futur !

"High-tech - Chaque semaine, Estelle Denis et Benoît Gallerey vous donnent rendez-vous pour "J'achète (ou pas)", l'émission conso de LCI. Une équipe d'ingénieurs hongrois a conçu le Flike, un nouveau moyen de locomotion révolutionnaire mi-drone, mi-vélo." Vidéo sur lci.tf1.fr

Algérie-Hongrie: pour une "nouvelle dynamique" de la coopération dans le domaine de l'enseignement supérieur

"ALGER- L'Algérie et la Hongrie ont exprimé leur volonté de donner une "nouvelle dynamique" à leur coopération bilatérale, notamment dans le domaine de l'enseignement supérieur et la recherche scientifique.
Les deux parties ont fait part de cette volonté lors de l'audience qu'a accordée, jeudi, le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Tahar Hadjar, à l'ambassadeur de Hongrie en Algérie, Mme Helga Katalina Pritz." La suite sur aps.dz

À Budapest, Mariani invite la droite à «mieux observer» la Hongrie d'Orbán

"LE SCAN POLITIQUE - Le député Les Républicains a entamé ce jeudi un voyage de deux jours dans la capitale hongroise, où il rencontrera notamment quelques ministres du gouvernement du leader populiste, qu'il dit «diabolisé».
C'est un habitué des voyages polémiques. Le député les Républicains (LR) des Français de l'étranger, Thierry Mariani, a annoncé ce jeudi sur Twitter qu'il entamait un voyage de deux jours à Budapest. L'occasion pour le leader de la Droite populaire de «rencontrer quatre ou cinq ministres du gouvernement de Viktor Orbán», chef du gouvernement populiste et ultraconservateur hongrois depuis 2010." La suite sur lefigaro.fr

La Hongrie va fermer ses camps de réfugiés situés en zone urbaine

"La Hongrie, confrontée à un important afflux de migrants, a décidé de fermer ses quatre camps de réfugiés permanents situés en zone urbaine. En lieu et place, Budapest prévoit de mettre en place des camps de tentes provisoires en dehors des agglomérations, a annoncé le gouvernement jeudi 16 juillet.
L’un de ces camps provisoires sera situé près de la frontière avec la Serbie, « de manière à ce que les habitants ne soient pas perturbés par les masses de réfugiés », a précisé le chef de cabinet du premier ministre hongrois, Viktor Orban." La suite sur lemonde.fr

jeudi 16 juillet 2015

Hongrie: clôture prête le 30 novembre


"MORAHALOM, Hungary – Le ministre de la Défense nationale de la Hongrie, Csaba Hende, affirme que la construction de la clôture le long de la frontière avec la Serbie pour contrer l’influx sans précédent de migrants sera terminée le 30 novembre prochain.
Jeudi, le ministre Hende a affirmé que 900 personnes oeuvraient à l’érection de la clôture de 14 pieds de hauteur qui s’étendra sur quelque 175 kilomètres. Les travaux ont débuté lundi dernier avec la construction d’une section de 150 mètres en périphérie de la ville de Morahalom." La suite sur journalmetro.com

Quelques livres pour l’été (et l’automne) selon le blog Passage à l'Est!

"Presque quatre mois depuis mon dernier passage par ici, presque six mois depuis mon dernier recensement des nouvelles parutions… Comme d’habitude, j’ai beau scruter les catalogues, il y a toujours des livres qui m’ont échappé en début d’année, mais allons quand même d’abord voir du côté des parutions à venir." La suite sur passagealest.wordpress.com

La sélection des livres de l’été du Monde : Sous le coup de la grâce (Kegyelmi viszonyok),de László Krasznahorkai

Sous le coup de la grâce (Kegyelmi viszonyok),de László Krasznahorkai,
traduit du hongrois par Marc Martin, Vagabonde, 192 p., 17,50 euros.
"Pour buller ou pour voyager, la rédaction vous offre sa sélection de livres de la semaine.
DES NOUVELLES : « Sous le coup de la grâce », de László Krasznahorkai
En mai, le hongrois László Krasznahorkai a reçu le Man Booker Prize International, l’une des plus prestigieuses distinctions littéraires mondiales. Une récompense amplement méritée, même si l’écrivain est encore méconnu en France malgré la publication de cinq de ses livres depuis 2000. L’occasion d’entrer dans son œuvre est toute trouvée avec la parution du sixième, Sous le coup de la grâce, un recueil de huit nouvelles. Dans chaque histoire, on a l’impression qu’une énigme existentielle est à résoudre. On ne sait pas très bien où l’on est. Près du Danube certes, dans une ville à l’abandon. Mais les lieux ne sont pas nommés, les personnages ne sont que silhouettes « vagues et incertaines ». La phrase longue, longue, longue s’étire rigoureuse et pourtant voluptueuse, sinueuse, voyageuse, explorant tous les registres. Peur, mort et folie rôdent partout, mais toujours accompagnées d’un sens de l’absurde et d’une drôlerie irrésistibles. Florence Noiville
La suite sur lemonde.fr

Le méconnu festival hongrois du Dragon Ailé

"Nous sommes à Nyirbator, une petite de l’Est de la Hongrie qui accueille chaque année, en juillet, un festival de théâtre de rue baptisé “Winged Dragon“ http://kemeri.wix.com/sarkany , le festival du Dragon Ailé.
Le public est parfois un peu étrange, pas très nombreux, mais toujours de bonne humeur et les artistes s’en réjouissent." La suite et vidéo sur euronews.com

Un migrant trouve la mort dans le sud de la Hongrie

"Ce mercredi matin, un jeune migrant a trouvé la mort dans le sud de la Hongrie, proche de la frontière avec la Serbie.
Le jeune homme a été percuté par une voiture alors qu’il traversait en courant l’autoroute M5, à proximité du passage frontalier de Röszke, vraisemblablement pour échapper à une patrouille de police, selon les informations du site Index.hu." La suite sur hu-lala.org

mercredi 15 juillet 2015

Le puzzle Krasznahorkai

"C’était à Londres, en mai, au Victoria and Albert Museum. Après Alice Munro (2009), Philip Roth (2011) et Lydia Davis (2013), László Kraszna­horkai recevait l’une des plus prestigieuses distinctions littéraires, le Man Booker Prize International, attribué tous les deux ans à un auteur majeur de la scène mondiale.
« László who ? », demandait-on ça et là dans la foule incrédule. Krasznahorkai… : un écrivain hongrois, né en 1954 à Gyula, au sud-est de la Hongrie, et talentueux au point que oui, décidément, il allait falloir mémoriser son nom.
Cheveux dans la nuque, moustache et petit bouc méphistophélique… Ce soir-là, devant une colonne de marbre, Krasznahorkai László – comme on dit en Hongrie, où le nom précède le prénom – délivra un discours qui n’en était pas un mais ressemblait plutôt à une longue liste en forme de remerciements sans fin. Il y saluait des morts et des vivants, Tacite et Thomas Pynchon, Attila József et Franz Kafka, Jean-Sébastien Bach et Natalie Dessay… Et dans cette curieuse énumération – que l’on peut voir sur YouTube – on trouve absolument tous les ingrédients, tout ce qui fait la matière si caractéristique de l’imaginaire et du phrasé « krasznahorkiens ». La suite sur lemonde.fr (version abonnés)

Deux mille manifestants à Budapest contre la clôture anti-migrants

"Tous les Budapestois n’étaient pas au lac Balaton mardi ! Environ deux mille d’entre eux étaient même en train de protester contre le projet du gouvernement Fidesz-Kdnp de clôturer la frontière hungaro-serbe." La suite sur hu-lala.org

Zsuzsanna Varkonyi & Csaba Palotaï 18 juillet 2015 Farniente Festival à Saint-Nazaire

http://farniente-festival.org/programme/

Plage de Monsieur Hulot avenue du Cdt Charcot Saint Marc 44600 Saint Nazaire – France


mardi 14 juillet 2015

Budapest reconnaît avoir envoyé des espions en Ukraine

"La Hongrie cherche à garantir sa sécurité sur fond de montée des tensions en Europe de l'Est.
Des espions hongrois sont en mission en Ukraine, pays voisin qui traverse une crise grave, a annoncé mardi l'édition The Budapest Beacon se référant au secrétaire d'Etat hongrois Janos Lazar, directeur de cabinet du premier ministre Viktor Orban." La suite sur sputniknews.com

Fabrik’ Théâtre La famille Tot (****) Festival d'Avignon (off)

"Il y a, de l’aveu même du dramaturge hongrois Istvan Orkeny, un peu de Ionesco dans sa pièce « La famille Tot ». Théâtre de dénonciation de la notion d’occupant, et acte de résistance à la manipulation mentale, l’univers de l’auteur développe des situations absurdes chargées d’interpeller le spectateur sur la brutalité du monde en lui proposant un humour noir corrosif. Les époux Tot et leur fille Agnès attendent, inquiets, le retour du front de leur fils engagé dans les combats." La suite sur laprovence.com

lundi 13 juillet 2015

Tennis : Une paire austro-hongroise royale

Par Grégory Sabadel
Déjà associés à Roland Garros, la Hongroise Tímea Babos et l'Autrichien Alexander Peya, ont encore fait des étincelles. S'ils avaient été quarts de finaliste sur l'ocre parisienne, cette fois, ils sont allés en finale. La jeune Hongroise et l'expérimenté Autrichien ont battu Sania Mirza et Bruno Soares, paire tête de série numéro 2 en quarts de finale lors d'un match de 2 heures 24. En finale, la paire austro-hongroise s'est inclinée face à Hingis et Paes. Babos a eu plus de réussite avec le natif de Vienne qu'avec l'Américain Eric Butorac, avec lequel elle avait pris part quatre fois à des tournois du Grand Chelem.
De plus, associée à sa partenaire habituelle en double dames, la Française Kristina Mladenovic, Babos a atteint les demi-finales du tournoi. Babos et Mladenovic ont été stoppées par les Russes Vesnina et Makarova et ne sont pas allées en finale comme l'année dernière.

La Hongrie entame la construction de son mur à la frontière serbe

"L'armée hongroise a commencé lundi à ériger une clôture de quatre mètres de haut destinée à courir sur les 175 km de la frontière entre la Hongrie et la Serbie pour endiguer le flux des réfugiés.
"Les travaux ont commencé sur une section d'essai" de 150 mètres de long, près de Morahalom, à 180 km au sud de Budapest, ont indiqué les ministères de l'Intérieur et de la Défense." La suite sur rts.ch

La majorité des Hongrois opposée à la clôture contre les migrants

"C’est en tout cas ce qu’il ressort d’un sondage effectué du 7 au 9 juin par l’Institut Publicus. 56% des Hongrois interrogés se disent effectivement opposés à la construction d’une clôture contre les migrants sur la frontière avec la Serbie. A l’opposé, 34% soutiennent ce projet du gouvernement." La suite sur hu-lala.org

samedi 11 juillet 2015

Hongrie : Les petites entreprises confiantes dans l’avenir

"Deux tiers des micro- et petites entreprises hongroises escomptent de la croissance pour les trois prochaines années.
Un sondage financé par la banque d’investissement Garantiqa Hitelgarancia montre que 65-67% des micro-entreprises et 76-82% des petites entreprises hongroises s’attendent à croître dans les années à venir." La suite sur partenaire-europe.com

Un fabricant de locomotives russe va rénover les wagons du métro de Budapest

"Six sociétés avaient participé à l’appel d’offres aux côtés de TMH.
Le principal fabricant de matériel ferroviaire en Russie, la société TMH (Transmashholding), a remporté l’appel d’offres du métro de Budapest concernant la rénovation de 222 wagons, pour une somme de 220 millions d’euros, rapporte le quotidien économique Vedomosti, qui cite une source proche du dossier." La suite sur lecourrierderussie.com

L’hôtellerie hongroise entame la saison estivale avec entrain

"En ce début d’été, les professionnels du tourisme hongrois sont plutôt sereins pour leur activité. Il faut dire que la progression des résultats du secteur, parmi les meilleures en Europe, enregistrée depuis plusieurs mois est de bon augure pour l’avenir.
Après avoir enregistré une bonne année 2014, le tourisme hongrois ne cesse de progresser depuis janvier 2015. Le secteur profite pleinement d'une conjoncture économique nationale favorable et de la reprise européenne, qui encourage la venue des touristes étrangers." La suite sur hospitality-on.com

vendredi 10 juillet 2015

Cinéma : Accord de coproduction entre la Hongrie et la France

"Signé par les deux pays le 6 juillet, le nouvel accord diminue la part minimale de coproduction à 20% contre 30% précédemment.
Un accord de coproduction cinématographique a été signé le 6 juillet à Budapest entre les gouvernements hongrois et français. Il remplace le précédent accord qui datait de 1970. Les œuvres réalisées en vertu de ce nouvel accord seront considérées comme des œuvres nationales et auront accès aux avantages de chaque pays." La suite sur cineuropa.org

Leur amour a bravé les frontières

"Un couple impossible est né au Mondial des cultures il y a près de 30 ans.
DRUMMONDVILLE | En 1986, tout séparait une danseuse québécoise et un danseur hongrois. Mais leur amour a été plus fort que le mur de fer et la barrière de la langue.
Le Mondial des cultures, qui débutait jeudi, a comme mission de rapprocher les différents peuples. L’histoire d’amour entre le danseur hongrois Arpad Bocz, et la danseuse québécoise, Caroline Saint-Martin, est sans doute l’exemple parfait pour illustrer que la danse folklorique peut être plus rassembleuse que la politique." La suite sur journaldemontreal.com

La Hongrie : une étape difficile pour les demandeurs d’asile

"Bicske, 9 juillet 2015 (IRIN) - Récemment, la Hongrie est devenue une porte d’entrée dans l’Union européenne (UE) pour les dizaines de milliers de migrants et de demandeurs d’asile qui traversent la Turquie, la Grèce et les Balkans pour bénéficier d’une protection internationale et trouver une vie meilleure. Les autorités hongroises font cependant tout leur possible pour fermer cette route de plus en plus empruntée.
Lundi, les députés hongrois ont adopté une nouvelle loi ouvrant la voie à l’expulsion accélérée des « migrants économiques » et à la construction d’une clôture sur les 175 km de la frontière entre la Hongrie et la Serbie - le principal point d’entrée des migrants sans papier et des demandeurs d’asile." La suite sur irinnews.org

jeudi 9 juillet 2015

Images d'un début de soirée des Mardis hongrois le 7 juillet 2015 par Grégory Sabadel



Le Man Booker International Prize récompensera les traducteurs

"Lorsqu'il a reçu le Man Booker International Prize en mai dernier, l'écrivain hongrois László Krasznahorkai a souhaité que 15.000 £, sur les 60.000 qu'il a reçus, soient distribués à deux des traducteurs de son oeuvre. Le geste du dernier lauréat en date semble avoir convaincu les organisateurs : désormais, les traducteurs seront directement pris en considération par le jury." La suite sur actualitte.com

En Hongrie, l’humour contre le message xénophobe du pouvoir

"Le gouvernement hongrois a voulu récemment asséner, à coup de panneaux publicitaires géants dans tout le pays, ces messages aux migrants et candidats migrants :
« Si tu viens en Hongrie, ne prends pas le travail des Hongrois. »
« Si tu viens en Hongrie, respecte notre culture. »
« Respecte nos lois. »
Une campagne d’affichage s’inscrivant dans le prolongement de la consultation nationale sur l’immigration et le terrorisme, par laquelle le premier ministre Viktor Orban et son parti au pouvoir Fidesz promeuvent, aux frais du contribuable, l’hostilité aux non-Hongrois." La suite sur rue89.nouvelobs.com

La société d’espionnage Hacking Team fournissait des pays européens

"- La société italienne Hacking Team, qui fournit des logiciels espions utilisés par les gouvernements pour pister les conversations téléphoniques, les messages ou données sur internet, a été piratée le 5 juillet dernier. Depuis, plus de 400 Gigaoctets de données de l’entreprise se baladent dans la nature, l‘équivalent de 570 CD de données.
- Le Mexique est le principal client de Hacking Team, suivi de l’Italie, du “Maroc” et de l’Arabie Saoudite. Selon Privacy International, l’entreprise aurait donc une liste de clients bien fournie, une quarantaine au total, parmi lesquels l’Egypte, l’Ethiopie, le Nigeria, le Soudan, le Chili, le Panama, la Colombie, l’Equateur, le Honduras, les Etats-Unis, l’Azerbaïdjan, le Kazakhstan, la Malaisie, la Mongolie, Singapour, la Corée du Sud, la Thaïlande, l’Ouzbékistan l’Australie, Chypre, la République tchèque, l’Allemagne, la Hongrie, le Luxembourg, la Pologne, l’Espagne." La suite sur euronews.com

L'UE va aider les Balkans et la Hongrie à faire face au flux des migrants, assure Merkel

"(Belga) L'Union européenne va aider les pays des Balkans et la Hongrie à faire face au flux de migrants, a déclaré mercredi à Belgrade la chancelière allemande Angela Merkel, qui effectue une tournée dans la région.
"L'Italie et la Grèce étaient les premiers choix des migrants (...) mais en juin et en juillet la situation a beaucoup changé, les immigrés cherchent de plus en plus à passer par les pays des Balkans, nous allons donc aider ces pays", a déclaré Mme Merkel à l'issue d'un entretien avec le Premier ministre serbe Aleksandar Vucic. La chancelière allemande a constaté que la Hongrie et la Serbie étaient affectées par le système actuel de demande d'asile qui "ne fonctionne pas"." La suite sur rtl.be

JO 2024 : Budapest se lance dans la course

"Cinq villes sont désormais candidates à l’organisation des Jeux olympiques et paralympiques. La capitale hongroise mise, comme Paris, sur un budget restreint.
Elle sont désormais cinq. Cinq villes désireuses d’accueillir les Jeux olympiques et paralympiques de 2024 : ce mercredi, Budapest et le comité olympique hongrois ont officiellement annoncé la candidature de la capitale hongroise à l’organisation des 33è JO d’été." La suite sur lesechos.fr

Alerte enlèvement : on a perdu Dzsudzsák

"BA-LAZ DSU-DSAK. C'est un peu compliqué à prononcer, mais c'est le nom du footballeur hongrois le plus cher de l'histoire. Annoncé il y a quatre ans comme LA future star européenne, l'ancien pensionnaire du PSV Eindhoven tarde pourtant à confirmer son statut.
Il a un talent incroyable. Il est rapide, fait de bonnes combinaisons, il peut passer son adversaire et finir sur un bon centre. On ne voit pas souvent des joueurs comme lui. Il a tout d'un ailier moderne. » Piet de Visser, le recruteur du PSV qui est venu le chercher dans le championnat hongrois, se souvient de la pépite qu'était Balázs Dzsudzsák. En 2007, le profil de ce gaucher avait totalement séduit le club hollandais. Passeur et buteur, les Hongrois espèraient grâce à lui revivre les plus belles heures de leur football national. On le disait même héritier d'un certain Ferenc Puskás..." La suite sur sofoot.com

mercredi 8 juillet 2015

J’ai toujours su parler aux femmes de Adam Biro

« Ce livre a trois origines, toutes trois littéraires. D’abord, j’ai été très impressionné par les « romans miniatures » de l’extraordinaire écrivain japonais Kawabata Yasunari. Chacune de ses histoires contient un roman en puissance. L’autre influence que j’ai subie est le petit livre délicieux de J.-B. Pontalis, Elles. Et le troisième auteur qui m’a profondément ému est Krúdy Gyula. J’aimerais parler de femmes, de sentiments, de souvenirs aussi délicatement qu’a su faire, dans ses textes sur les voyages de Sindbad, ce très grand Hongrois, maître ès nostalgie. »
Projet merveilleusement abouti ! J’ai toujours su parler aux femmes est un autoportrait : en creux ? non ! plutôt en volutes, en courbes, en ellipses, d’un homme plein de tendresse, de malice et d’esprit qui crut ne pouvoir exister pleinement que dans le regard des femmes, leurs rires, leur gravité ou leur amour.
Prix :15 euros
112 pages, mai 2015, EAN : 9782363080868