dimanche 7 février 2016

Fête nationale 15 mars 2016 à 19h Institut hongrois

Institut hongrois 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Informations : accueil@instituthongrois.fr
+33 1 43 26 06 44

Son Excellence Monsieur Georges Károlyi, Ambassadeur de Hongrie en France et Monsieur János Havasi, Directeur de l’Institut hongrois, conseiller culturel de l’Ambassade de Hongrie vous prient de bien vouloir leur faire l’honneur d’assister à la commémoration de la révolution et de la guerre d’indépendance de 1848-1849 qui se tiendra le 15 mars 2016 à 19h à l’Institut hongrois (92 rue Bonaparte 75006 Paris).
Ces évènements historiques seront célébrés à travers la conférence d’Anna Fábri, historienne de la littérature, qui évoquera le rôle joué par les femmes et les fonctions qu’elles exerçaient pendant la révolution et la guerre d’indépendance ; un spectacle musical intitulé « Szabadság, szerelem » [Liberté, amour] sera également offert par le Groupe Szélkiáltó, fondé en 1974, dont les membres : Béla Fenyvesi, Tamás Lakner et Tamás Rozs interprèteront des poèmes hongrois mis en musique.
Programme en langue hongroise
Tenue correcte exigée
Entrée libre dans la limite des places disponibles

Le temps des asiles Exposition 11 mars - 21 mai 2016 Institut hongrois

Institut hongrois 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Informations : accueil@instituthongrois.fr
+33 1 43 26 06 44
Vernissage le 10 mars à 19h 


Plongeur dans l’aquarium et gendarme au grand chapeau, 1935-37, encre et lavis d’encre sur papier

L’exposition propose une sélection d’œuvres et de documents provenant de la collection d’art psychiatrique de l’Académie hongroise des sciences. Conçue dans le souci de respecter l’historique de la collection, celle-ci nous plonge dans ces lieux de thérapie, si longtemps actifs et pourtant isolés sur le plan socio-culturel, qu’étaient jadis les asiles d’aliénés hongrois.
La Clinique neuropsychiatrique de Budapest, construite en 1908 après une longue période de travaux préparatoires avait pour mission principale, outre la médecine, la recherche et l’enseignement ; les soins qu’il fallait souvent prodiguer aux aliénés toute leur vie durant incombaient donc aux médecins des asiles. Fondés plus tardivement que leurs équivalents européens (Nagyszeben en 1865 en Transylvanie, Lipótmező à Buda en 1868, Angyalföld dans les faubourgs de la capitale en 1884, Nagykálló, un département de Lipótmező, dans les années 1880), les asiles hongrois ont été rapidement surpeuplés ; ce sont les psychiatres de ces établissements qui ont dû affronter les difficultés de « la chose psychiatrique » intimement liée aux questions sociales. Dans ce cadre institutionnel obsolète évoluaient des médecins, avides de réformes, prêts à effectuer des voyages d’étude en Europe sur leurs propres deniers. Riches de l’expérience qu’ils acquéraient au travers de ces voyages, ils revenaient motivés par le désir de créer des ponts entre l’univers marginalisé, stigmatisé, des asiles et le monde extérieur ; dès lors, poussés par cet idéal d’une « psychiatrie de la vie », ces médecins s’attachaient à présenter les œuvres réalisées par les patients des asiles sous l’angle non seulement de leur importance dans le diagnostic clinique, mais aussi de leur valeur esthétique.
Le premier et unique musée psychiatrique de Hongrie a ouvert ses portes en 1931 dans l’asile d’Angyalföld, l’établissement suscitant la plus d’aversion dans l’imaginaire collectif de la capitale. Dans la collection qui ne manque pas d’évoquer l’univers des cabinets de curiosités, les œuvres visuelles et textuelles créées par les patients jouaient un rôle aussi important que les objets anatomiques et anthropologiques. Outre les dessins, peintures, œuvres à base de mie de pain, maquettes en papier, broderies, poèmes ou encore armes bricolées et confisquées, les psychiatres avaient élargi la collection à « l’auto-documentation de la discipline », faisant de celle-ci une particularité locale unique en son genre. La collection, inscrite sur la liste nationale des musées, a ainsi été enrichie de bibliographies psychiatriques et d’histoire de la médecine, de revues de presse réunies dans des albums (des nouvelles psychiatriques tirées de chroniques jusqu’aux récits de faits divers, de la folie amoureuse à l’eugénisme). Des essais prônant la réforme du système, des sources visuelles portant sur certains sujets de recherche (corrélation entre images publicitaires et phénomènes de suggestion de masse), des clichés photographiques illustrant ces recherches (tableaux de photos), ainsi que des albums-photos montrant la vie quotidienne dans les asiles lui ont également été adjoints. À la suite d’un changement de directeur, la collection d’Angyalföld sera transférée à Lipótmező, en 1936. Le cabinet de curiosités qui sera enrichi de pièces ajoutées par les médecins de Lipótmező à la fin des années 1930 n’est pas compatible avec le projet de modernisation souhaité par le nouveau directeur de l’asile d’Angyalföld. La collection subit des pertes importantes pendant la Seconde Guerre mondiale et n’est répertoriée de nouveau qu’à la fin des années 1950. En dépit de ses modestes ressources, la collection continue de se développer, selon des priorités changeantes mais sur des bases théoriques plus progressistes, jusqu’à la fermeture de Lipótmező, en 2007.
La pièce la plus ancienne de la collection date de 1901, la plus récente de 2006. La collection d’art psychiatrique qui entre en possession de l’Académie hongroise des sciences (Institut d’art, Centre de recherche en lettres) en 2008, conserve des objets matériels évoquant l’histoire des hôpitaux psychiatriques au 20ème siècle marquée par une solide tradition asilaire. La sélection effectuée pour notre exposition parisienne reflète bien le caractère ambigu des « Maisons jaunes » hongroises : ces établissements dirigés par des psychiatres paternalistes, à la fois protecteurs et sévères, représentaient un refuge pour beaucoup de patients. Entourés de craintes et de préjugés, les asiles d’aliénés constituaient parfois et d’une façon paradoxale, des îlots d’humanité par rapport à l’oppression politique qui régnait sur le monde extérieur. Tandis que les représentations de moyens de transport (bateaux, trains, zeppelins, vaisseaux spatiaux), récurrents dans l’univers pictural des patients de long séjour, traduisent un désir d’évasion, de fuite, les nombreux portraits peints ou dessinés rendent hommage à certains membres de cette communauté, patients, médecins et autres employés. La collection contient également des images et objets fantaisistes exécutés avec une minutie maniaque et qui traduisent le repli des patients sur leur univers intérieur, ainsi que des témoignages visuels qui reflètent les bouleversements, les traumatismes de l’hospitalisation, et les luttes acharnées de « l’âme enfermée dans le corps ».
Entrée libre

Mercredi des bouquins Littérature 2 mars 2016 à 19h

Institut hongrois 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Informations : accueil@instituthongrois.fr
+33 1 43 26 06 44

Dans le cadre de nos rencontres mensuelles, l’Institut hongrois vous invite à redécouvrir la poésie des Lumières françaises, aujourd’hui assez injustement oubliée. A l’occasion de la présentation du livre de M. Alexis Leonas, Muse étrangère, anthologie poétique de l’Europe française du XVIIIe siècle (Éditions Éoliennes et Editions Solivagus, 2015), la soirée mêlera la présentation des auteurs hongrois, allemands ou russes ayant choisi de rimer en français et l’écoute des sonates d’Isabelle de Charrière, interprétées par M. Soma Dinyés, professeur au Conservatoire de Budapest. La table ronde prévue, regroupant Sylvain Menant professeur émérite à l'Université Paris-Sorbonne, président de la Société d'Histoire littéraire de la France, Guillaume Métayer, chercheur du CNRS et traducteur littéraire, Robert Vigneau, poète, et Alexis Léonas, auteur du recueil, permettra de mieux resituer les enjeux esthétiques de cette Europe poétique, à la française.
Entrée libre

Le Folklore dans la musique savante 18 mars 2016 à 20h30 Conservatoire de Clamart

Concert classique 2 pianos et percussions
Pianos : Gohar Zorikian, Matthieu Ané
Percussions : François-Marie Juskowiak, David Outtier
Au programme :
Béla Bartók
Arno Babadjanian
Alexandre Haroutunian
Leonard Bernstein
Entrée : 12€ / 8€
Réservation conseillée
Autour de ce concert : Exposition Béla Bartók
En collaboration avec l’Institut hongrois de Paris
du mardi 15 au samedi 26 mars
Hall du Conservatoire, entrée libre
92 - Clamart Place Hunebelle
01 55 95 92 72

Budapest üzlet Pop-up store du design budapestois du 10 au 30 mars 2016 de 11h à 19h

132, rue de Turenne 75003 Paris
Informations : www.budapest-uzlet.com

Budapest üzlet s’installe à Paris dans le Marais du 10 au 31 Mars 2016. Le pop-up store réunira les jeunes créateurs et les nouveaux talents de la mode et du design de Budapest.
On pourra ainsi retrouver la marque de sneakers Tisza, la collection de lunettes excentriques Battila, les chaussettes ultra-colorées de la marque Nebouxxi ou encore la collection de sacs à dos Kag. Au total une vingtaine de marques mises en scène par leurs créateurs.
De quoi recréer à Paris un peu de l'atmosphère de Budapest. Alors, à vos agendas ! 

L'Autriche veut ériger les Balkans en rempart contre les migrants

"L'Autriche a appuyé samedi une demande de longue date de la Hongrie qui veut "une ligne de défense" dans les Balkans, en premier lieu en Macédoine, pour stopper l'afflux de migrants face à l'incapacité de la Grèce à "protéger l'espace Schengen".
"Il nous faudra bien une solution pour les frontières extérieures", a souligné le chef de la diplomatie autrichienne, Sebastian Kurz, à l'issue d'une réunion de l'UE à Amsterdam où étaient également conviés les pays des Balkans et la Turquie." La suite sur information.tv5monde.com

samedi 6 février 2016

Soirée des Mardis hongrois le 16 février 2016 - Rencontre avec Ágens et Szandra Deáky autour de leur spectacle « Les furies du temps »

Bistrot Marguerite 1, place de l'Hôtel de Ville 75004 Paris Métro Châtelet-Les Halles ou Hôtel de Ville
Ágens et Szandra Deáky seront les invitées des Mardis hongrois pour présenter leur spectacle « Les furies du temps » qui sera donné au Centre Culturel Bertin Poirée les 19 et 20 février 2016.

Les Furies du Temps
création franco-hongroise

La France et la Hongrie se réunissent à Paris pour une création tragi-comique, mêlant théâtre, musique et danse. C'est vous, c'est nous qui entrons sur scène. Depuis longtemps nous voyageons, poussés par une Voix. Ágens chante et nous partons. Il faut aller quelque part, mais quand ? Prendre un bagage, mais lequel ? Prendre la route, le train, prendre de l'âge… Ágens chante, le Temps nous mène. Sa furie nous violente, sa douceur nous endort. Nous passons ainsi d'un moment à l'autre, d'une forme à l'autre, et du jour à la nuit, où tous les chats sont gris.
La musique parle, le geste chante …

Conception et mise en scène ÁGENS et Sylvaine HINGLAIS
Chant ÁGENS
avec ÁGENS, GÁL Éva et DEÁKY Szandra
Costumes et scénographie TÓTH Bianka

vendredi 19 février et samedi 20 février à 20h30

Centre Culturel Bertin Poirée
8-12 rue Bertin Poirée
Paris 75001
M° Châtelet
Réservations : 01 44 76 06 06
Réductions sur Billetreduc.com
Tarif 15 € / Tarif réduit 12 €

Miklós Fehér, étoile filante

"La Hongrie l’imaginait en néo-Puskás des années 2000. Prêt à ramener des Magyars bas de plafond dans le Who’s Who du football mondial. S’il a accumulé les déceptions avec le Nemzeti 11, Miklós Fehér s’est en revanche bâti une stature au Portugal entre Porto, Braga, Salgueiros et le Benfica après trois saisons de chauffe à Győr. Jusqu’à ce qu’un infarctus le tue non loin d’un rond central en janvier 2004.
D’ordinaire, les gars de Trollfoci.hu sortent le sniper quand ils jactent sur le foot hongrois. Collectionnant les perles d’István B. Hajdú (le Christian Jeanpierre danubien) ou taclant la cupidité de l’attaquant Krisztián Németh désertant Kansas City et la MLS pour les pétrodollars qataris d’Al-Gharafa. Mais le 25 janvier dernier, les Kleenex remplaçaient les scuds en souvenir d’un dénommé Miklós Fehér. Logique : «  Miki  » décédait subitement sur le gazon il y a douze piges, précédé d’un semestre par Foé." La suite sur sofoot.com

Si après avoir vu ces photos vous ne voulez pas aller à Budapest, il y a un problème

"Le photographe Mark Mervai a pris sans doute les plus beaux clichés de Budapest. Des photos éblouissantes qui vous donneront envie de faire vos valises.
Mark aura eu besoin de 5 ans pour trouver les meilleures expositions qui feront de ses photos de véritables chefs-d'oeuvre !
Des photos rares où les mots ne suffisent pas à décrire ce que l'on voit." Les photos sur minutebuzz.com

Rallye Budapest Bamako : Un enjeu pour l’accroissement de notre tourisme [malien]

"Le rallye Budapest-Bamako a été accueilli au CICB le Dimanche 31 janvier dernier. Il a été lancé de chez nous il y a dix ans par un groupe hongrois. Cette année, c’était la 11ème édition qui regroupait 300 participants issus de diverses nationalités. Sportive, culturelle et humanitaire, ce rallye avait plus de 80 véhicules, 8 motos et beaucoup d’autres choses. La cérémonie d’accueil était présidée par Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo, ministre de l’Artisanat, du Tourisme et de la Culture.
Au moment ou le rallye Paris-Dakar a emprunté un autre chemin, celui de Budapest-Bamako fait honneur au Mali. Pour prouver au monde entier que le Mali est une destination sûre et enviée. C’est un véritable enjeu pour le développement de notre tourisme.
En effet, la cérémonie d’accueil de cette 11ème édition du rallye Budapest -Bamako a été effectuée par le ministère de la Culture en présence du consul honoraire de la Hongrie au Mali, Dr Mamadou Sidibé et du promoteur du rallye Andréas Szabó." La suite sur maliweb.net

vendredi 5 février 2016

Destination Hongrie sur TV5Monde

Destination Hongrie où de jeunes professeurs français et belges dynamisent la langue française dans les écoles bilingues grâce à la Fondation franco-hongroise pour la jeunesse
Émission du samedi 6 Février 2016 sur TV5Monde

"Capa l'étoile filante", la vie d'une légende de la photo en BD

"La vie du célèbre reporter de guerre Robert est retracée dans la nouvelle bande dessinée de Florent Silloray. L'auteur signe un biopic hollywoodien couleur sépia sur les 20 dernières années de la vie du photographe. "Capa, l'étoile filante" sort ces jours-ci aux éditions Casterman.
Figure incontournable des débuts du photojournalisme, Robert Capa retrouve, grâce au trait et aux recherches documentées de Florent Silloray, sa notoriété de photographe engagé. "Capa, l'étoile filante" en bande dessinée embarque le lecteur dans un biopic haletant au coeur de la vie de la légende argentique du XXe siècle. Au terme de trois ans et demi de travail, le livre sort le 10 février 2016 chez Casterman." La suite sur culturebox.francetvinfo.fr

La Hongrie promeut une coopération étroite avec l’ASEAN

"Jakarta (VNA) – La Hongrie souhaite dynamiser ses relations avec la région de l’Asie du Sud-Est, a annoncé le 3 février le secrétariat de l’ASEAN à Jakarta (Indonésie).
Cette volonté a été affirmée par le Premier ministre hongrois Viktor Orban lors d’une rencontre avec le secrétaire général de l’ASEAN, M. Le Luong Minh, à Jakarta.
Le chef du gouvernement hongrois a souligné que son pays souhaite renforcer sa coopération avec l’ASEAN dans les ​secteurs de la culture et de l’éducation, affirmant par ailleurs l’octroi de bourses d’étude en Hongrie aux jeunes des pays membres de l’ASEAN." La suite sur vietnam.vn

100 bourses d’étude accordées chaque année par la Hongrie à des étudiants algériens

"BLIDA- Une centaine de bourses d’étude sont accordées chaque année par la Hongrie aux étudiants algériens désirant poursuivre leurs cursus dans des universités hongroises, a indiqué jeudi à Blida l’ambassadrice de Hongrie en Algérie, Helga Katalin Pritz.
Des bourses d’étude en post graduation de longue durée sont accordées à des étudiants issus des universités algériennes, à la faveur d’une convention de coopération signée, en 2014, entre l’Algérie et la Hongrie, a précisé cette diplomate, lors d’un atelier organisé à l’université Saad Dahlab de Blida sur le thème de l’échange d’expérience, la formation universitaire et la recherche scientifique entre l’Algérie et la Hongrie." La suite sur aps.dz

jeudi 4 février 2016

La Compagnie fruitière s’installe en Hongrie

"Producteur de fruits de la zone Afrique, Caraïbes, Pacifique, La Compagnie fruitière vient d’annoncer la création d’une filiale en Hongrie pour renforcer son réseau de distribution. « Commercialisant déjà ses produits dans une majorité de pays d’Europe de l’Est et Centrale via des partenaires locaux, la Compagnie Fruitière se rapproche de ses clients de la grande distribution et des réseaux de grossistes en Hongrie grâce à cette nouvelle murisserie », indique l’entreprise dans un communiqué publié hier." La suite sur lequotidienlesmarches.fr

Les pays de l’Est rejettent tout frein à l’immigration

"Londres et Bruxelles devraient revoir le projet d’accord qui vise à éviter le Brexit. L’idée de limiter la libre circulation des personnes est jugée discriminatoire.
Le projet d’accord négocié entre Bruxelles et Londres pour éviter le Brexit – la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne (UE) –, plus particulièrement la partie concernant la libre circulation des personnes, ne satisfait pas les pays membres d’Europe de l’Est. De Varsovie à Budapest en passant par Prague, Vilnius et Sofia, l’idée du «frein d’urgence» pour limiter l’immigration en suspendant les allocations sociales est jugé discriminatoire." La suite sur letemps.ch

Hongrie : fronde des enseignants contre des réformes de l'éducation

"Les manifestants ont dénoncé un système devenu "insupportable" au fil des mesures prises par le gouvernement Orban.
Plusieurs milliers de personnes, dont de nombreux enseignants ont manifesté mercredi dans le nord du pays contre les réformes éducatives du gouvernement conservateur de Viktor Orban. Quelque 5.000 personnes, selon les médias locaux, ont marché, bougies à la main, dans le centre de Miskolc (nord-est), ville située à une centaine de kilomètres de Budapest d'où est partie une contestation qui prend de l'ampleur contre la politique éducative de l'exécutif." La suite sur europe1.fr

Axa cède ses activités bancaires en Hongrie

"Axa va céder ses activités bancaires en Hongrie moyennant une perte exceptionnelle d'environ 80 millions d'euros qui a été provisionnée, a indiqué mercredi le géant français de la banque et de l'assurance." La suite sur lefigaro.fr

mercredi 3 février 2016

Vera Molnar à la Galerie TORRI du 6 février au 12 mars 2016

La galerie TORRI est heureuse de vous convier au vernissage de l'exposition "Vera Molnar, Love Story, Paper works from 1974", le samedi 6 février 2016 à partir de 17h. L'exposition durera jusqu'au 12 mars 2016.

TORRI gallery would be delighted to welcome you for the openning of "Vera Molnar, Love Story, Paper works from 1974" on Saturday the 6th of February from 5pm. The exhibition will be on show till Saturday the 12th of March 2016.

 
TORRI 7, rue Saint-Claude 75003 Paris
T. +33 (0)1 40 27 00 32
contact@galerietorri.com
The gallery is open Tuesday to Saturday
from 11 am to 7 pm
galerietorri.com
 
Vera Molnár sur Wikipédia

En Hongrie, les profs fulminent contre Orbán

"La reprise en main de l’Éducation nationale par le gouvernement de droite extrême perturbe le bon fonctionnement des écoles du pays. Les enseignants dénoncent bureaucratisation et autoritarisme.
Ruban blanc à la boutonnière en signe de ralliement, portant une grande pancarte clamant «On en a assez !» («Elég !»), les professeurs du lycée Ferenc Kölcsey de Budapest rallient la place de la Liberté vers 17 heures. A la même heure, professeurs de collège et de lycée protestent dans une dizaine de villes. Un événement spontané et parti, pour la première fois, d’un établissement de province, le lycée Otto Hermann à Miskolc (170 km à l’est de Budapest). Objet de la colère : la nationalisation des écoles et lycées menée depuis trois ans par le gouvernement du Premier ministre populiste et nationaliste, Viktor Orbán." La suite sur liberation.fr

Soirée des Mardis hongrois du 2 février 2016 - Quelques images














Les opérateurs internet ne sont pas responsables de propos injurieux

"L'opérateur d'un forum internet ne peut pas être tenu responsable devant les tribunaux de commentaires "injurieux ou grossiers" si ceux-ci ne contiennent pas de "discours de haine ou d'appel à la violence", a jugé mardi la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH).
Dans un arrêt portant sur un litige porté devant la justice hongroise, les juges européens ont précisé leur jurisprudence établie en juin dernier à propos de la responsabilité des sites internet par rapport aux commentaires postés sur leurs forums." La suite sur notretemps.com

Hongrie. La charge des humoristes pour rendre fou Viktor Orbán

"Un collectif de journalistes satiriques est entré en résistance contre la politique anti-immigration du Premier ministre hongrois. Pour ce faire, ils ont créé un parti qui prend pour emblème un canidé mutant.
Et si la résistance à la politique du Premier ministre hongrois Viktor Orbán passait par le rire ? “Lorsque Orbán a pris le pouvoir, la première contestation contre les barbelés aux frontières avec la Serbie et la Croatie est venue d’un collectif de militants et de satiristes rassemblés autour de Gergely Kovacs, un graphiste et ancien étudiant en sociologie”, écrit le quotidien de Zagreb Jutarnji List." La suite sur courrierinternational.com

mardi 2 février 2016

Pensée et Cinéma II : Béla Tarr au cinéma Le Cratère les 25, 26 et 27 février 2016 à Toulouse

Cinéma Le Cratère, (95 Grand rue Saint Michel, 31400 Toulouse) :

Trois journées-événement consacrées à Béla Tarr, cinéaste hongrois contemporain « majeur et pourtant trop méconnu ». C’est l’occasion pour tous de découvrir cette rétrospective de son œuvre, avec l’accompagnement de Corinne Maury, Maitre de conférences en Audiovisuel à l’Université Toulouse Jean-Jaurès Le Mirail. A son initiative, une passionnante journée d’études s’était tenue au Mirail en 2014. Le 26 février, elle présentera à Ombres Blanches la première monographie française consacrée à Béla Tarr, ouvrage collectif dont elle est co-auteur avec Sylvie Rollet, (professeure en études cinématographiques à l’Université de Poitiers), intitulé « Béla Tarr, de la colère au tourment ».

Voici le programme de ces Journées, élaborées par Le Cratère, que vous trouvez aussi en pièce-jointe, avec des projections de films inédits à Toulouse. Je vous recommande d’ouvrir le lien joint sous ce programme, pour avoir le détails des rencontres et la présentation des films :

LE CRATÈRE présente : Pensée et cinéma #2 BÉLA TARR
Les films sont accompagnés par Corinne Maury
co-auteure avec Sylvie Rollet de Béla Tarr - De la colère au tourment (Edition Yellow Now, 2016)
25, 26, 27 Février 2016
Jeudi 25 février
18h30 / I USED TO BE A FILMMAKER
+ rencontre avec Corinne Maury
Séance gratuite
20h30 / LE CHEVAL DE TURIN
Vendredi 26 février
18h / Librairie Ombres Blanches présentation du livre Béla Tarr, De la colère au tourment avec Corinne Maury
20h30 / RAPPORTS PRÉFABRIQUÉS précédé du court-métrage VISIONS D’EUROPE
Samedi 27 février
14h / SATANTANGO
En partenariat avec l’Association Franco-Hongroise de Midi-Pyrénées + REPAS (5€)


“Je déteste les histoires, parce que les histoires font croire qu’il s’est passé quelque chose. Or, il ne se passe rien, on fuit une situation pour une autre.
De nos jours, il n’y a que des situations, toutes les histoires sont dépassées, elles sont devenues lieux communs, elles sont dissoutes en elles-mêmes.
il ne reste que le temps. la seule chose qui soit réelle, c’est probablement le temps.”
Béla Tarr
Le cratère en partenariat avec : Numéro 7 / Association franco-hongroise de Midi-Pyrénées / Ombres Blanches / ESAV / Corinne Maury
 

cinemalecratere.com

Prochaine soirée des Mardis hongrois de Paris le 2 février 2016 à partir de 20 h au Bistrot Marguerite

©photo peter gabor
Le mardi 2 février 2016
 à partir de 20 h
au Bistrot Marguerite
1, place de l'Hôtel de Ville 75004 Paris
Métro Châtelet-Les Halles ou Hôtel de Ville
Accessible facilement à pied, à vélo,
à vespa, à moto, par RER, métro et bus
Kedves Mardis Hongrois-látogatók,
A legközelebbi összejövetel február 2. este 8 órakor kezdődik
A Bistrot Marguerite kávéházban
1, place de l'Hôtel de Ville 75004 Paris
Métro Châtelet-Les Halles ou Hôtel de Ville

 

Personne n’est responsable de la catastrophe de la boue rouge en Hongrie !

"Selon le Tribunal de Veszprém qui a rendu son verdict jeudi, c’est une catastrophe naturelle qui a coûté la vie à dix personnes en 2010. Pas un accident industriel engendré par des erreurs et des négligences humaines.
Un million de mètres cubes de boue rouge toxique échappés d’un réservoir de l’entreprise d’alumine Mal, inondant les villages voisins de Kolontár et Somlóvásárhely, et la ville de Devecser le 16 octobre 2010 ; dix personnes tuées, deux cent autres blessées ; 358 maisons détruites ; toute vie anéantie dans deux petits cours d’eau et mille hectares de terre pollués ; quinze accusés parmi  les dirigeants de l’entreprise… mais zéro condamné ! C’est le bilan de la pire catastrophe environnementale qu’ait connue la Hongrie." La suite sur hu-lala.org

Euro foot 2016 : la Hongrie ne viendra pas à Pau

"Pau ne goûtera pas à l'Euro de football 2016 qui se déroule en France au mois de juin.  La Hongrie, qui envisageait de faire de la cité d'Henri IV son camp de base, a changé d'avis. Et a renoncé à sa candidature paloise la semaine dernière.
La piste s'était en effet refroidie, comme nous l'écrivions samedi, après des demandes un peu trop exigeantes de la sélection hongroise, " en particulier de son entraîneur " note l'adjoint aux sport Eric Saubatte qui se dit aujourd'hui " très amer. " Lui qui a porté le dossier avec son collègue jean-Paul Brin et le patron de l'Hôtel du Parc Beaumont Nicolas Prince , ne mâche pas ses mots. " Ils ont eu un comportement regrettable. " La suite sur larepubliquedespyrenees.fr

lundi 1 février 2016

MONUMENT 0 : hanté par la guerre (1913-2013) Du 4 au 7 février 2016 - Théâtre Nanterre Amandiers

Photo Ursula Kaufmann
Direction artistique  Eszter Salamon

MONUMENT 0 : hanté par la guerre (1913‑2013) donne le coup d’envoi d’une série de pièces que la chorégraphe consacre à l’Histoire du XXe siècle. Une Histoire réécrite à partir des documents peut‑être les plus volatiles qui soient : des danses tribales et ethniques pratiquées dans différents pays, toutes liées aux guerres qui ont déchiré les cinq continents au cours du siècle dernier. Grâce à un colossal travail de recherche puis de montage, Eszter Salamon exhume deux impensés de la conscience occidentale : les danses rituelles et folkloriques que la danse moderne a bannies de son canon esthétique et les guerres postcoloniales que l’Europe a chassées de son histoire officielle. Solos, duos, trios et danses collectives dessinent une radiographie de ces corps tour à tour menaçants et affaiblis, intimidants et magiques. Les six danseurs de cette performance s’immergent dans des états physiques en perpétuelle métamorphose, ne cessant d’interroger notre propre rapport à ce matériau documentaire. Les spectateurs et spectatrices de ces danses en viennent à questionner leurs propres fantasmes, affronter leur désir d’exotisme, prendre de la distance, puis se trouvent à nouveau brutalement plongés dans le matériau troublant de ces archives mouvantes. Dans MONUMENT 0, la scène devient la surface sensible de notre rétine, sur laquelle s’impriment des visions refoulées, des corps oubliés, des silhouettes qui, telles des fantômes, semblent émerger du noir de la mémoire.

Marion Siéfert

Informations et billetterie sur nanterre-amandiers.com

Budapest 2024 dévoile ses stades et arenas d'accueil !

"Après Paris et Rome, c'est au tour du comité d'organisation "Budapest 2024" de proposer les sites qui seraient susceptibles d'accueillir les Jeux Olympiques 2024.
Un total de 9 stades et arenas, existants ou en projet de construction, seront utilisés pour le football, le handball et le basketball, en plus de la construction d'un stade olympique de 60 000 places.
D'autres projets seront présentés ultérieurement, notamment pour les tournois de tennis et de natation." La suite sur stadesandco.wix.com

dimanche 31 janvier 2016

Georges Walter - Le Livre interdit Le Silence de Joseph Kessel

Les derniers feux de Kessel.

Un livre d’amour fou. Un coup de foudre d’amitié entre deux grands écrivains, Kessel, géant brûlant sa vie et son œuvre, tout à sa démesure, et Georges Walter, le compagnon des dernières années, dont on mesurera ici à quel point il était son fils spirituel. Et le récit d’une course de vitesse contre le déclin et la mort, doublé d’une méditation, au bord de l’abîme, sur le sens même de l’œuvre du vieux lion – l’un poussant l’autre, pour le tenir debout, à écrire le livre qu’il portait en lui sur sa mère, Raïssa, à partir des carnets intimes de celle-ci, l’autre s’y refusant obstinément, trichant, rusant pour l’éviter, sans doute parce qu’il savait que ce serait son livre ultime…
Le récit d’un amour fou, aussi, entre le vieux lion et Michèle O’Brien, son épouse irlandaise, sur laquelle est livré ici, au-delà de l’émotion, un témoignage unique, qui lui rend enfin justice.
Et un document exceptionnel sur les dernières années de Kessel, par celui qui en fut souvent le seul témoin, où passent les figures de Louis Nucéra, d’Alphonse Boudard et du neveu, Maurice Druon.
Un livre inspiré, drôle, émouvant, porté de bout en bout par une écriture somptueuse, comme en apesanteur, gagné contre la mort, à la différence du « livre interdit », puisque l’auteur devait décéder à peine posé le mot « fin ».
Une merveille.
Michel Le Bris

ISBN: 9782749147932
ISBN numérique: 9782749149288
Date parution: 14/01/2016
Dimensions: 140 x 220 mm
Nombre de pages: 208
Prix : 15,80 € 
Éditeur : Le Cherche-Midi 

Budapest: Mendelssohn et Schumann réunis dans une Folle journée (marathon musical)

Par Pierre Waline
"Depuis 2008, sous l’impulsion de son chef Iván Fischer, l’orchestre du Festival de Budapest organise chaque année en liaison avec le Palais des Arts de Budapest (Müpa) un „marathon” musical, journée de concerts non stop entièrement consacrés à un compositeur donné. Après Tchaïkovski, Dvořák, Beethoven, Schubert, Mozart, Bartók, Bach et Stravinsky, le choix s’est porté cette année non sur un, mais sur deux compositeurs: Robert Schumann et Félix Mendelssohn.
Voilà une idée fort bien venue. Schumann et Mendelssohn: deux compositeurs contemporains, au demeurant amis, qui marquèrent tous deux profondément la vie musicale allemande de leur époque et disparurent tous deux prématurément. Les associer était donc une excellente idée." La suite sur francianyelv.hu

Le soldat oublié. 56 ans de captivité Un film documentaire de Balázs Ravasz 26 février 2016 à 20h Institut hongrois

Institut hongrois 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Information : accueil@instituthongrois.fr
+33 1 43 26 06 44
Documentaire, VOSTF
András Toma a vécu presque 56 ans de sa vie en captivité en Russie, avant de pouvoir retourner dans son pays natal, la Hongrie. Recruté de force et envoyé sur le front par les troupes allemandes en automne 1944, il disparait et va être déclaré mort. Le documentaire de Balázs Ravasz raconte son histoire, histoire du dernier prisonnier de la Seconde Guerre Mondiale.
« Il me raconte tant d'histoires sur la guerre et sur la période pendant laquelle il était prisonnier de guerre. Pourtant, il refuse de parler des années passées dans cet asile. Quand va-t-il enfin briser ce silence ? » - Pannika, la soeur d’Andras
Entrée libre

Tourisme : des agents de voyage hongrois et des journalistes allemands en Tunisie

"Une centaine d’agents de voyages hongrois et vingt journalistes allemands séjournent en Tunisie, du 28 au 31 janvier, dans le cadre de la promotion de la destination tunisienne sur les marchés émetteurs d’Europe a indiqué samedi, le Ministère du tourisme et de l’artisanat, dans un communiqué.
Les agents de voyages hongrois sont réunis dans le cadre d’un éductour pour découvrir l’offre touristique tunisienne à Sousse, Hammamet et Tunis et ce à l’initiative du ministère et du tour-opérateur hongrois Taurus Reisen." La suite sur maghrebemergent.com

samedi 30 janvier 2016

Hongrie: le terrorisme, une aubaine pour Viktor Orbán?

Par Pierre Waline
"Alors qu’en Allemagne, Angela Merkel voit sa cote tomber en chute libre dans les sondages, son homologue hongrois Viktor Orbán, connaît un mouvement inverse, sa cote remontant de façon, certes moins spectaculaire, mais malgré tout significative.
Et pourtant, les problèmes ne manquent pas: malaise et grogne chez les enseignants et le personnel hospitalier, conflits ouverts entre le Premier ministre et certains de ses proches, tels le maire de Budapest István Tarlos ou encore son ancien ami Lajos Simicska, avec qui est engagée une guerre sans merci. Dans un pays où la fuite  des jeunes à l’étranger prend une ampleur préoccupante (un demi million partis définitivement en moins de 5 ans sur un population de 10 millions)." La suite sur francianyelv.hu

Carnaval pour enfants 2016 le 10 février 2016 à 15h30 Institut hongrois

Institut hongrois 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Information : accueil@instituthongrois.fr
+33 1 43 26 06 44

photo : Franciska Dede
Comme les années précédentes, nous invitons les plus jeunes à participer à notre bal masqué qui verra défiler des princesses, des Zorros et des Petites chaperons rouges, ainsi qu’à un concours de déguisement où les masques les plus drôles, les plus sophistiqués et les plus beaux sont récompensés. Programme en langue hongroise.
Entrée libre

Catastrophe des boues rouges en Hongrie: relaxe générale

"En Hongrie, après plus de trois ans de procès, les responsables d’une usine d’aluminium dont une digue avait cédé en 2010, provoquant la mort de dix personnes, ont tous été acquittés ce jeudi 28 janvier.
Le 4 octobre 2010, la digue d'un réservoir de déchets toxiques s'effondrait en Hongrie, à 160 km à l'ouest de Budapest. Une gigantesque vague de boue rouge haute de 2 mètres frappait de plein fouet quatre villages. Bilan : 10 morts, 200 blessés brûlés par les boues, des centaines de maisons ravagées et des champs dévastés. L'état d'urgence avait même été décrété dans trois départements de l'ouest du pays." La suite sur rfi.fr

La migration devient le premier problème de sécurité publique de l'UE, selon le PM hongrois

"Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a déclaré vendredi à Sofia que la migration est devenue le premier problème de sécurité publique de l'Union Européenne (UE) et que le peuple doit être protégé.
A ce jour, la crise migratoire est gérée comme un problème économique et culturel, a déclaré M. Orban lors d'une conférence de presse conjointe après sa rencontre avec son homologue bulgare Boyko Borissov." La suite sur china.org.cn

Les dentistes hongrois débarquent en ville

"Santé - Des praticiens se déplacent de Budapest pour des préconsultations gratuites. Agacement chez les dentistes genevois.
Consultation complète ce week-end. Mais une place est encore disponible samedi prochain à Thônex, annonce la téléphoniste à l’autre bout de l’Europe. Venus tout droit de Budapest à bord de leur vol à bas coût, les dentistes hongrois reçoivent désormais gratuitement à Genève. Au terme de la consultation, le patient reçoit son devis. S’il l’accepte, son traitement se poursuivra dans une clinique de la capitale hongroise. Le billet d’avion et une nuit d’hôtel sont offerts." La suite sur tdg.ch

Migrants : pas de clôture avec la Roumanie

"La Hongrie n'exclut pas de construire une clôture à sa frontière avec la Roumanie pour stopper la vague migratoire si la situation l'imposait, mais n'en a pas l'intention pour le moment, a déclaré aujourd'hui le ministre des Affaires étrangères Peter Szijjarto. «Nous n'érigeons pas de clôture en ce moment sur la frontière avec la Roumanie. Cela sera possible à l'avenir, mais nous espérons que la situation ne l'imposera pas», a indiqué Peter Szijjarto au cours d'une conférence de presse à Bucarest." La suite sur lefigaro.fr

jeudi 28 janvier 2016

Pourquoi la Hongrie est-elle devenue le nouveau Benidorm, la nouvelle terre promise de nombreux Belges ?

"Une langue incompréhensible, un passé plombé par la grisaille communiste et Viktor Orban comme premier ministre: la Hongrie n'a pas vraiment l'image d'un paradis. Et pourtant, de plus en plus de Belges s'y installent. Mais qu'espèrent-ils trouver ?
En 2011, 463 Belges étaient inscrits à l'ambassade belge en Hongrie. En 2015, ce nombre a presque doublé. Mais leur nombre exact reste en réalité un mystère, car les Belges ne sont pas obligés de se signaler à l'ambassade. On remarque tout de même que de plus en plus de pensions sont versées par l'état belge à des compatriotes qui vivent en Hongrie. Tout comme le boom des pages Facebook de Belges partageant des informations sur leur expérience de la Hongrie.
Un tel engouement n'a rien de surprenant pour l'agent immobilier Evert Brons : "Les pensionnés et invalides ne payent pas d'impôts en Hongrie. Une règle qui vaut aussi pour les étrangers qui sont inscrits dans notre pays et y vivent une grande partie de l'année. À la fin du mois, ça fait quand même une sacrée différence." La suite sur levif.be

Catastrophe des boues rouges en Hongrie: relaxe générale au pénal

"Un tribunal hongrois a relaxé jeudi au pénal les responsables d'une usine d'aluminium de l'ouest de la Hongrie à l'origine d'une gigantesque coulée de boue rouge qui avait fait dix morts et occasionné une pollution majeure dans la région danubienne en 2010.
Quinze personnes, dont le patron de la société de bauxite-aluminium MAL, répondaient d'homicide par négligence, d'atteinte aux biens publics, de violation des processus de gestion de déchets et de d'atteinte à l'environnement.
Le parquet avait requis des peines de prison ferme contre tous les prévenus, dans ce procès-fleuve débuté en 2012. Le tribunal de Veszprém a toutefois estimé jeudi que leur responsabilité pénale n'était pas engagée." La suite sur swissinfo.ch

Azerbaïdjan - Un député hongrois accuse l’Arménie de l’occupation

"Budapest, 27 janvier, AZERTAC
Lors de la discussion des articles sur l’Azerbaïdjan en marge de la session d‘hiver de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, le député hongrois de l’APCE Márton Gyöngyösi a fait une déclaration soutenant la position juste de l’Azerbaïdjan.
M. Gyöngyösi a abordé la politique d’agression des forces armées arméniennes au Haut-Karabagh et dans les régions avoisinantes, leurs férocités contre la population civile et a souligné que l’Azerbaïdjan avait subi une perte de territoire et était confronté à une catastrophe humanitaire suite à ce conflit." La suite sur azertag.az

CFT ajoute le forint hongrois à sa plateforme de négoce ParFX

"Lausanne (awp) - Le broker lausannois Compagnie Financière Tradition (CFT) a ajouté le forint hongrois (HUF) à sa plateforme de négociation électronique pour professionnels ParFX. Selon le communiqué diffusé mercredi, cette devise connaît un succès croissant auprès des acteurs du marché mondial des changes, environ 90% des transactions en forints étant exécutées hors du territoire hongrois. La Banque des Règlements Internationaux estime que le forint est devenu une des 25 monnaies les plus négociées au monde, a ajouté CFT." La suite sur romandie.com

Budapest, entre ombres et lumières

(photo: REUTERS/Laszlo Balogh)
Le pont des Chaînes dans le centre de Budapest plongé dans le brouillard, mardi 26 janvier.
Source : euronews.com

JO 2024: Le conseil municipal de Budapest approuve la construction de bâtiments

"BUDAPEST, Hongrie — Le conseil municipal de Budapest a approuvé la construction d’une série de bâtiments qui seront inclus dans sa candidature pour les Jeux olympiques d’été de 2024.
Ce projet inclut l’érection d’un stade de 60 000 personnes pour l’athlétisme, un vélodrome, un stade de tennis de 10 000 sièges, ainsi que des bâtiments temporaires au centre-ville pour des épreuves telles que le volleyball de plage et le tir à l’arc." La suite sur journalmetro.com

Uber n’est pas le bienvenu en Hongrie non plus

"Il n’y a pas qu’en France qu’on manifeste ces jours-ci contre la société de chauffeurs privés.
La semaine dernière, les taximen de Budapest ont bloqué le trafic à plusieurs reprises au niveau de la place Deák, dans le centre-ville de Budapest. Comme en France et ailleurs, ils protestent contre la concurrence jugée « déloyale » des chauffeurs de Uber." La suite sur hu-lala.org

La Hongrie à la dérive…sécuritaire

"L’« état de menace terroriste » voulu par le gouvernement hongrois fait froid dans le dos.
La Hongrie est déjà dotée de cinq types d’état d’urgence adaptés à différentes situations. Son gouvernement veut maintenant la doter d’un nouvel état d’urgence, spécifique aux menaces terroristes.
Le projet élaboré par le Ministère de la Défense – qu’a fait fuiter il y a quelques jours dans la presse un député du parti Jobbik (extrême-droite) – définit un régime d’exception particulièrement dur qui donnerait au gouvernement des pouvoirs très larges en cas de menace terroriste :" La suite sur hu-lala.org

Transparency International juge la corruption en Hongrie « très préoccupante »

"Transparency International a diffusé son rapport annuel sur la corruption dans le monde. L’ONG juge « très préoccupante » la corruption en Hongrie.
La Hongrie a obtenu un score de 54 points sur 100, en recul par rapport aux deux années précédentes (54 points). Elle se situe à la 50e place du classement, aux côtés de deux de ses voisines, la Slovaquie et la Croatie. La Pologne est en revanche loin devant, à la 30e place des pays les moins corrompus, tandis que la Roumanie est 58e." La suite sur hu-lala.org

mercredi 27 janvier 2016

Budapest üzlet du 10 au 31 mars 2016 à Paris

La marque de street wear BP en POP-UP dans le Budapest üzlet du 10 au 31 mars 2016 au 132, rue de Turenne 75003 Paris

Night circus Recirquel / Bence Vági 28 au 30 janvier 2016 - Théâtre de Saint-Quentin en Yvelines


Première compagnie hongroise de cirque contemporain, le collectif Recirquel renouvelle la grande tradition du cirque d'Europe Centrale.
Animé par un souffle d'étrangeté et d'extravagance, il conjugue prouesses, beauté et élégance. Vous en aurez le souffle coupé !
Night Circus est né de la rencontre entre le talentueux metteur en scène, Vági Bence, issu du Liverpool Institute for Performing Arts, et les neuf jeunes acrobates hongrois du collectif Recirquel, formés au prestigieux Institut hongrois du cirque Baross.

Le metteur en scène exploite avec brio les multiples talents de la troupe hongroise, en traversant toutes les disciplines des cirques d'Europe Centrale : trapèze, contorsion, clown, corde lisse, mât chinois, roue cyr ou encore funambulisme. Dans l'atmosphère sombre et enfumée, décalée et tapageuse des cabarets berlinois, les acrobates, accompagnés par une chanteuse et un pianiste, offrent au spectateur émerveillé une illustration du mythe d'Icare. La poésie de la voltige s'accorde au burlesque du clown, les prouesses d'équilibre, exécutées avec une maestria confondante, se succèdent en un chant doux et suave. Dans ce monde fait de symboles et de références mythiques, la musique originale du compositeur et pianiste de jazz Péter Sárik vient rehausser la performance virtuose et lyrique des artistes.
Informations et réservations sur theatresqy.org

Les femmes de Budapest arrivent à Paris Chefs-d'œuvre de Budapest. Dürer, Greco, Tiepolo, Manet, Rippl-Rónai...

"Le musée des beaux-arts de Budapest se refait une beauté, le Musée du Luxembourg va lui servir d’écrin pour accueillir ses grands chefs-d’œuvre. Dès le 9 mars 2016 et jusqu’au 10 juillet 2016 découvrez ou redécouvrez ces tableaux de grands maîtres du Moyen Âge à nos jours."
Toute l'information sur museeduluxembourg.fr


Le Hungarian Press Photo marqué par la crise des migrants

"La 34e édition du concours Hungarian Press Photo a rendu son verdict lundi 25 janvier. Plus de 7 000 clichés de 240 photographes ont été passés en revue par le jury.
Le Grand Prix a été remis à un photographe de l’hebdomadaire HVG, István Fazekas, qui a réalisé une superbe série intitulée « Tranzitország » (pays de transit) et qui est axée sur le passage des réfugiés en Hongrie cet été." La suite sur hu-lala.org

Réunion du groupe de Visegrad avant le sommet européen de février

"PRAGUE, 26 janvier (Reuters) - Le groupe de Visegrad, composé de la République tchèque, la Pologne, la Hongrie et la Slovaquie, a prévu de se réunir pour un sommet le 15 février avant celui de l'Union européenne des 18 et 19 février consacré à la crise des réfugiés." La suite sur boursorama.com

mardi 26 janvier 2016

Chefs-d’œuvre de Budapest Musée du Luxembourg du 9 mars au 10 juillet 2016

Chefs-d’œuvre des musées de Budapest. Le Musée du Luxembourg accueille les chefs-d’oeuvre des musées de Budapest. Le célèbre Szépmuvészeti Múzeum, en cours de rénovation, se joint à la Galerie Nationale Hongroise pour présenter à Paris les fleurons de leurs collections, depuis la sculpture médiévale jusqu’au symbolisme et à l’expressionnisme. L’exposition rassemble quatre-vingt peintures, dessins et sculptures de Dürer, Cranach, Greco, Goya, Manet, Gauguin, Kokoschka (…) et une dizaine d’oeuvres emblématiques de l’art hongrois offrant une perspective inattendue sur l’art européen.
Plus d'informations et réservations sur :
Musée du Luxembourg
19 rue Vaugirard 75006 Paris

lundi 25 janvier 2016

Akos Verboczy: Montrer l’immigration de l’intérieur


"Akos Verboczy est parti de sa Hongrie natale, en Europe de l’Est, à l’âge de 11 ans, avec sa mère et sa sœur. Il a atterri à Montréal en 1986, dans le très multiethnique quartier de Côtes-des-Neiges, «à une époque où la contestation de la Loi 101 battait son plein».
Il se définit aujourd’hui, à la manière de notre Elvis Gratton national, comme un «Hongro-Québécois, judéo-chrétien, d’expression française, Est-Européen d’Amérique du Nord». Dans un récit humoristique qui traite du très complexe sujet de l’immigration, Akos Verboczy, en expliquant d’où il vient, se demande finalement où nous allons." La suite sur journalmetro.com
Voir aussi : editionsboreal.qc.ca

dimanche 24 janvier 2016

Hongrie: des centaines de manifestants contre des projets antiterroristes du gouvernement

"Plusieurs centaines de personnes ont manifesté dimanche à Budapest contre un projet de mesures antiterroristes du gouvernement prévoyant notamment des restrictions sur internet et le couvre-feu."Ce plan sonnerait la fin de la démocratie, une fois pour toute", a lancé l'organisateur de la manifestation, Lajos Bokros, à la foule estimée à quelque 800 personnes par un journaliste de l'AFP, rassemblées devant le parlement. Selon un projet qui a fuité dans les médias la semaine dernière, le gouvernement veut amender la constitution en créant une nouvelle catégorie d'urgence --"la situation de menace terroriste"-- qui, si elle était instaurée, autoriserait la prise de décrets d'exception, suspendrait certaines lois et en modifierait d'autres. Parmi la trentaine de propositions figurent le contrôle d'internet, le déploiement de l'armée dans le pays, et l'imposition d'un couvre-feu dans les zones concernées par une menace terroriste." La suite sur rtl.be

Chaire tournante - Lukács et Guy Debord : réification et société du spectacle - Conférence 9 février 2016 à 19h30 Institut hongrois

Institut hongrois 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Informations : accueil@instituthongrois.fr
+33 1 43 26 06 44
 Afin d’ouvrir leur formation en langue, littérature et civilisation hongroises à des expériences et pratiques variées, l'Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO), l’Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3, l’Université Sorbonne-Paris 4 et l’Institut hongrois ont pris l’initiative de créer une chaire tournante. Elle accueille des personnalités francophones connues pour la qualité de leurs travaux et l'originalité de leurs activités pour une conférence-débat ouverte au grand public.
 
Lukács et Guy Debord : réification et société du spectacle
La réification, concept élaboré par Georg Lukács dans son recueil publié en 1923, Histoire et conscience de classe, désigne une pathologie sociale déterminante des sociétés capitalistes modernes : l’abstraction de l’échange marchand et la rationalisation du travail engendrent, non seulement dans l’économie mais dans toutes les sphères de la vie sociale, une attitude contemplative qui nous incite à percevoir nous-mêmes et les autres, en les réduisant à l’état de choses. La conférence montrera, d’abord, que le concept du spectacle, ainsi que certains thèmes développés par Guy Debord dans La société du spectacle (1967), sont des réélaborations de la théorie de la réification (et de leur source commune : l’analyse marxienne du fétichisme de la marchandise) et finira par quelques arguments en faveur de l’actualité de ces concepts pour la critique sociale contemporaine.
Intervenant : Attila Szigeti,  maître-assistant de philosophie à l'Université Babeș-Bolyai de Cluj/Kolozsvár
Soirée animée par András Kányádi, maître de conférences à l’INALCO
Entrée libre

Conférence - Les relations entre les historiens français et hongrois dans les années 1960. - 2 février 2016 à 19h30 Institut hongrois

L’accueil réservé à « l’école des Annales » en Hongrie
Institut hongrois 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Informations : accueil@instituthongrois.fr
+33 1 43 26 06 44
La France et la Hongrie ont pu reprendre leurs relations scientifiques et culturelles au début des années 1960. La conférence analyse l’importance de ces contacts renoués et le contexte dans lequel se déroulait cette coopération entre l’historiographie hongroise et les historiens français, autour de Fernand Braudel, héritier de « l’école des Annales » qui avait déjà conquis une réputation mondiale.
Intervenant : Gábor Czoch, historien
Soirée animée par Gergely Fejérdy, historien
Entrée libre

Conférence - Budapest est autant la ville des cafés que Paris… 12 février à 20h Institut hongrois

Institut hongrois 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Informations : accueil@instituthongrois.fr
+33 1 43 26 06 44

La conférence sera donnée par Dr. Noémi Saly, muséologue, historienne de la littérature et du patrimoine, et écrivain. Dans une présentation plein d’entrain elle parlera - et illustrera par des projections - l’évolution et la vocation des cafés de Budapest jusqu’à nos jours.
La conférence est proposée par l’Association des Amis de l’Institut hongrois.
Entrée libre

Sur scène à guichets fermés, une rescapée d'Auschwitz danse pour la vie

"Budapest - Eva Fahidi est de ces rescapés d'Auschwitz qui témoignent, écrivent, transmettent, inlassablement. Au soir de sa vie, cette Hongroise de 90 ans monte également sur scène pour danser, "parce qu'il n'est jamais trop tard".
"Au début, je ne sentais que mes limites, tout ce que je n'arrivais pas à faire", raconte la fine nonagénaire dans une salle de Budapest, où elle a répété son duo avec la danseuse Emese Cuhorka, d'un demi-siècle plus jeune qu'elle.
"Puis lentement, j'ai appris à m'échauffer, c'est fantastique de sentir de nouvelles envies dans mon vieux corps", confie Eva en s'étirant sur le sol du studio." La suite sur lexpress.fr 

samedi 23 janvier 2016

Water polo Championnat d'Europe (Femmes)

"La Hongrie est devenue championne d'Europe après sa victoire, vendredi à Belgrade, en finale contre les Pays-Bas (9-7), et décroche son billet pour les Jeux Olympiques. C'est le troisième titre européen des Hongroises après 1991 et 2001. Pour les Néerlandaises, quatre fois championnes d'Europe (1985, 1987, 1989 et 1993) et championnes olympiques en 2008, la longue période de vingt-trois ans de disette se poursuit, après une précédent échec en 2014." La suite sur lequipe.fr

Voici le Rubik’s Cube le plus gros au monde, et il fonctionne !

"Un Rubik’s Cube géant a été créé par une équipe de fans du célèbre casse-tête inventé en 1974 par Ernő Rubik, un architecte et professeur de design hongrois. Après un premier échec, le second essai est un succès !
En novembre 2015, un fan de Rubik’s Cube avait posté une vidéo (visible ci-dessous) d’1h30 dans laquelle il dévoilait son projet baptisé Cerberus project. Le fan, faisant partie du collectif Coren Puzzle, avait mis 7 mois pour fabriquer un Rubik’s Cube 22X22 !" La suite sur sciencepost.fr

jeudi 21 janvier 2016

Csaba Palotaï – Joseph Lavandier : « The Manivelle Project » Samedi 19 mars 20h30 Ciné-concert au Paul B à Massy

Né de la rencontre entre le guitariste Csaba Palotaï et le projectionniste Joseph Lavandier, le « Manivelle Project » croise un format cinématographique rare, datant de l’entre-deux guerres, le  Pathé Baby (9,5mm) et un univers sonore contemporain. Mêlées à quelques voix parlées ou enregistrées in situ, et aux bruits mécaniques du projecteur, des créations musicales inédites forment la partition sonore électrique d’un cinéma étonnant, proche et distant à la fois. Au travers d’un subtil montage d’images diverses (actualités, films amateurs, vulgarisation scientifique), ce sont des visages et des silhouettes captées au présent d’une époque passée qui défilent devant nous. Des moments de vies qui témoignent de la complexité d’une époque, celle de l’entre-deux-guerre, qui semble parfois faire écho à la nôtre…
Paul B
01 69 75 12 80
contact@paul-b.fr
6 Allée de Québec, 91300 Massy
Informations et réservations : Paul B

Coffret DVD Miklós Jancsó chez Clavis Films !

Après le succès de la rétrospective des films de MIKLÓS JANCSÓ à La Cinémathèque française et la ressortie des Sans-Espoir dans les salles en novembre dernier, CLAVIS FILMS édite le Grand coffret DVD collector de Miklós Jancsó !
Date de sortie : 15 février 2016
Le coffret contient : 
  • - 10 longs-métrages en version restaurée (Cantate, Mon Chemin, Les Sans-Espoir, Rouges et Blancs, Silence et Cri, Sirocco d'hiver, Psaume Rouge, Pour Electre, Le Coeur du Tyran, La Saison des Monstres)
  • 6 courts-métrages inédits, réalisés par Miklós Jancsó
  • Livret Jancsó par lui même (et par ses amis) (44 pages) 
  • Entretiens avec Miklós Jancsó, Martin Scorsese, Marina Vlady, Noël Simosolo, Gérard Mordillat, János Kende, Yvette Biro, Tamás Banovich (chef décorateur de Miklós Jancsó) 
  • Cinéastes de notre temps : Miklós Jancsó (52’) documentaire de Jean-Louis Comolli (15/12/1969 © INA) 
  • Deux making of : Etude de Georg Pintér (Sirocco d’hiver), Avec une caméra à Kostroma de Zsolt Kézdi-Kovács (Rouges et Blancs
  • Une coproduction hungaro-soviétique (52’) documentaire d’Iván Forgách sur la censure soviétique du film Rouges et Blancs 
  • « Qui êtes-vous Miklós Jancsó, en dix minutes, par Emilie Cauquy » réalisé par La Cinémathèque française 
  • János Kende visite les collections d'appareils de La Cinémathèque française (9') 
  • Rencontre du public avec Marina Vlady et János Kende à La Cinémathèque française (41')
Profitez de l'offre spéciale "Mardis Hongrois" chez Clavis Films jusqu’au 15 février :
- Prix de lancement du coffret à 65 euros (frais d'envoi compris) pour les suiveurs des Mardis Hongrois
- Pour 15 euros supplémentaires vous pouvez commander une affiche de cinéma (40x60 ou 60x80) des Sans-Espoir (2015) avec la signature imprimée de Miklós Jancsó dessus (série limitée à 100 pièces)

Vous pouvez faire la réservation de votre coffret en écrivant à l'adresse clavisfilms@gmail.com 

VICTOR VASARELY MultipliCITE 2 juin - 2 octobre 2016

Une exposition triptyque pour célébrer les 40 ans
de la Fondation Vasarely et les 110 ans
de la naissance de l’artiste Victor Vasarely.
MARZAN-2   I  acrylique / toile  I  195 x 114  I  Budapest, Musée Vasarely
Un parcours en 3 lieux au coeur de la Provence

Avignon - Fondation Vouland
De nombreuses oeuvres inédites de
1929 aux années 1980 seront présentées
essentiellement grâce à une collection







Gordes - Château Renaissance L'invention d'un alphabet plastique ouvre la voie à l'élaboration de nouvelles recherches et à des Multiples présentés au Château de Gordes. Ce second volet évoque le musée didactique installé par Vasarely au Château de Gordes en 1970.



Aix-en-Provence - Fondation Vasarely

Une synthèse des arts plastiques à la dimension architecturale et urbaine conduit Vasarely à la vision utopique de la cité polychrome du bonheur, dans le rêve d'un environnement urbain transfiguré.
Des nombreuses oeuvres originales inédites issues des deux musées Vasarely hongrois (Pécs et Budapest) seront présentées pour l'exposition MultipliCITE.

Participez activement à cet événement majeur en devenant mécène : suivez le guide en cliquant sur le lien ci-après ! Fondation Vasarely

Pas besoin de référendum, dit la Cour suprême de Hongrie

"Le plus haut tribunal de Hongrie a rejeté l'idée d'organiser un référendum au sujet de la candidature de Budapest pour l'obtention des Jeux de 2024.
Le tribunal a indiqué mercredi que la question proposée était invalide puisque le scrutin serait tenu après le 17 février, date butoir afin de soumettre les documents de candidature au Comité international olympique." La suite sur radio-canada.ca

Surveillance : la Hongrie condamnée… avant la France ?

"La loi hongroise sur les opérations de surveillance antiterroriste bafoue le droit au respect de la vie privée, selon la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH).
Dans un arrêt rendu le 12 janvier 2016, la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a condamné la Hongrie pour violation de l’article 8 de la Convention européenne des droits de l’homme relatif au droit au respect de la vie privée et familiale, du domicile et de la correspondance." La suite sur silicon.fr

Que se passe-t-il en Pologne et en Hongrie? "Ils souhaitent devenir les leaders de l'Europe de demain"

"La Hongrie et la Pologne mènent de plus en plus une politique de confrontation par rapport à l'UE. "Elles partent du principe qu'en 2020 l'Union européenne n'existera plus sous sa forme actuelle" explique le politologue hongrois Péter Krekó.
Ce mardi, le parlement européen a débattu sur l'enquête de la Commission européenne à propos de l'état de droit polonais. Le politologue hongrois Péter Krekó explique à nos confrères de Knack.be pourquoi la démocratie y est en perte de vitesse et quels sont les motifs de l'écart entre l'Europe de l'Est et l'Europe de l'Ouest. "Les pays de l'Europe de l'Est basent leur stratégie politique sur l'idée que l'Union européenne n'existera plus sous sa forme actuelle en 2020." Le budget de l'UE pour les nouveaux états membres, tels que la Pologne, est fixé jusqu'en 2020. "Ces pays profitent un maximum de ce budget, car ils estiment qu'après ils n'auront plus d'argent." La suite sur levif.be

En Hongrie, les limites du travail d’intérêt public pour les Roms

"Dans les villages de Hongrie comme sur les grands chantiers de la capitale, il est difficile de les manquer : vêtus d’uniformes et de gilets jaune fluo, ils balaient les rues, arrachent des broussailles, retapent des bâtiments. Ce sont les « Közmunkas », les travailleurs communaux, payés en dessous du smic : ils gagnent 50 000 forints nets (158 euros) par mois pour accomplir des tâches d’intérêt public. S’ils refusent, ils n’ont plus droit pendant trois ans aux allocations sociales." La suite sur lemonde.fr (version abonnés)

Handball - Euro : le Danemark domine la Hongrie (30-22), les deux équipes qualifiées au 2e tour

"Le Danemark a pris le meilleur sur la Hongrie (30-22), mercredi pour la 3e journée de la première phase de l'Euro, à Gdansk. Les Danois obtiennent ainsi leur billet pour le tour principal en tant que vainqueurs du groupe D, et la Hongrie, 3e, se qualifie également. La Russie, vainqueur du Monténégro plus tôt dans la journée, était déjà qualifiée." Source : lequipe.fr

mercredi 20 janvier 2016

Handball En direct/Live. Danemark - Hongrie Championnat d'Europe - 20 janvier 2016

"Championnat d'Europe - Suivez en live la rencontre de Handball opposant Danemark et Hongrie. Ce match se déroule le 20 janvier 2016 et débute à 20:00. Eurosport propose pour cette rencontre un suivi en direct permettant de connaître l'évolution du score et les actions importantes.
Vous avez également la possibilité de donner votre avis sur le match en votant ci-dessous: qui va gagner la rencontre entre Danemark et Hongrie ?" La suite et vote sur eurosport.fr

mardi 19 janvier 2016

Concert Hélène Grimaud à Budapest: les Hongrois sous le charme.

"Par Pierre Waline
S’il est une artiste dont la personnalité sort du commun, c’est bien elle. Hélène Grimaud est connue pour des traits de son caractère parfois surprenants - telle cette phobie de l’asymétrie - et son fort tempérament. D’aucuns la comparent à Glenn Gould dont on sait les caprices. Même s’il lui est arrivé d’annuler des concerts suite à des différends avec un chef, la comparaison me semble outrée. Ne serait-ce qu’en raison de son physique, ainsi que du charme et du charisme qui émanent de sa personne. Mais aussi et surtout pour son jeu infiniment plus respectueux de l’oeuvre, exempt de ces fantaisies et sautes d’humeur par lesquelles, malgré son génie, le pianiste canadien avait parfois le don d’agacer..." La suite sur francianyelv.hu

Táncház február 5.-én 20:00-tól - Táncház le 5 février 2016 à partir de 20 h à Paris