vendredi 28 août 2020

Le chef de cabinet d’Orban, le vice-ministre en quarantaine pour exposition au virus

"Le chef de cabinet du Premier ministre hongrois Viktor Orban, Gergely Gulyas, a été mis en quarantaine jusqu’à ce qu’il soit testé négatif pour le COVID-19, a déclaré le bureau du Premier ministre jeudi, alors que Gulyas a assisté samedi dernier à un événement privé où un participant a été testé positif pour le virus.
Dans une déclaration sur l’agence de presse d’Etat MTI jeudi, le bureau d’Orban a déclaré que Gulyas avait passé un test COVID-19, qui s’est avéré négatif, a rapporté Reuters.
La déclaration a ajouté que Gulyas ne serait autorisé à sortir de la quarantaine et à assister à une réunion gouvernementale prévue pour vendredi, que s’il produit un deuxième test COVID-19 négatif." La suite sur yourtopia.fr

Les chiens se tournent systématiquement vers leurs maîtres face à un problème insoluble

"Selon leur espèce, les animaux de compagnie affichent différents niveaux de dépendance vis-à-vis de l’Homme. Le chat, par exemple, ne se tourne quasiment jamais vers lui. Le chien, en revanche, a tendance à s’adresser à son maître en cas d’insolubilité. L’animal peut notamment fixer son propriétaire ou alterner les regards entre ce dernier et la source du problème.
Les personnes projetant d'adopter un chien veillent généralement à tout préparer pour assurer le bien-être de l'animal. Aménagement du couchage, achat de jouets, souscription d'une assurance chien, sécurisation de la maison… elles s'assurent que leur protégé ne manque de rien et ne court aucun risque. Après l'arrivée de leur chien, les maîtres constateront rapidement qu'il se tourne souvent vers eux en cas de problème.
Pour déterminer la dépendance de ce canidé envers l'être humain, des chercheurs de l'université de Budapest ont comparé son comportement avec celui du cochon nain. Tout comme le chien, cet animal de compagnie est connu pour être sociable. De ce fait, il est aussi énormément plébiscité." La suite sur lecomparateurassurance.com

La Hongrie revoit sa politique étrangère

"Désormais, la politique étrangère hongroise mettra en avant les intérêts économiques du pays, a déclaré le ministre des Affaires étrangères Péter Szijjártó lors d’une réunion des ambassadeurs hongrois au cours de laquelle il a également qualifié sa politique d’« équilibrée et patriotique ».
L’objectif du pays, a-t-il ajouté, est d’attirer les investissements technologiques de l’Est et de l’Ouest vers le pays. Bien que la Hongrie soit un allié loyal de l’UE et de l’OTAN, la politique étrangère du pays « ne sera pas limitée à un domaine étroit », a-t-il ajouté. (Željko Trkanjec, Euractiv Croatie)" Source : euractiv.fr

jeudi 27 août 2020

Le Premier ministre hongrois Orban signale des réductions d’impôts, des temps difficiles pour l’économie

"© B.M. Le Premier ministre hongrois Orban s’adresse aux médias avant de s’entretenir avec la chancelière allemande Merkel à la chancellerie de Berlin
Par Krisztina Than BUDAPEST (B.M) – La Hongrie réduira les impôts sur le travail et pour les petites entreprises, a déclaré dimanche le Premier ministre Viktor Orban alors qu’il prévenait des temps difficiles à venir pour une économie domestique entravée par la stagnation dans la zone euro. L’économie hongroise a progressé de 4,9% l’an dernier, mais vendredi, le gouvernement a réduit ses prévisions pour 2020 de 4% à 3,5%, ce qui serait le taux de croissance le plus lent en quatre ans. « Je vois des années dangereuses à venir … Nous devons prendre des mesures sérieuses pour défendre ce que nous avons accompli jusqu’à présent », a déclaré Orban dans un discours annuel sur l’état de la nation qui a passé en revue sa décennie au pouvoir." La suite sur bruxelles.marketing

Livres - Bestsellers Les meilleures ventes en Hongrie – Passage aux aveux

"Homosexualité, collaboration avec la police politique ou enfance difficile : les confessions fascinent.

À Budapest, la Librairie des écrivains, longtemps adossée à l’Union des écrivains, est une institution. Sa liste des meilleures ventes reflète essentiellement les lectures de l’intelligentsia budapestoise.
Au sein d’un palmarès éclectique apparaît d’abord une prédilection pour le récit de soi. Les lecteurs se passionnent ainsi pour les Mémoires de Péter Molnár Gál (1936-2011), dont la parution posthume a suscité une grande effervescence médiatique. Le redou­table critique littéraire de la période communiste avoue son passé de mouchard : pendant une bonne décennie, il a fait le compte rendu exhaustif de la vie théâtrale hongroise à la police politique. Il révèle dans son livre que son recrutement a été motivé par son homosexualité." La suite sur books.fr

Covid-19 : Le prix des respirateurs artificiels acquis par la Hongrie fait polémique

"Le gouvernement hongrois a fait l'acquisition de milliers de respirateurs artificiels au printemps, quand l'épidémie causée par le coronavirus s'est déclenchée. Elle a payé pour cela le prix fort, et cela suscite les soupçons du média 444.hu . . ." La suite sur courrierdeuropecentrale.fr (article payant)

Le cinéma hongrois à l'honneur au festival Filmpiknik de Veszprém-Balaton

"Initialement prévu pour mi-juin, le festival Veszprém-Balaton Filmpiknik aura finalement lieu du 3 au 5 septembre suite aux mesures de restriction engendrées par la pandémie mondiale. Malgré ce retard, le festival orchestré par le réalisateur et auteur Péter Muszatics et le réalisateur, poète, producteur et diplomate culturel Can Togay promet un programme soigné mettant la Hongrie à l'honneur. Cet événement, organisé dans le cadre du programme Capitale Européenne de la Culture, est le fruit d'une étroite collaboration entre le programme EKF Veszprém-Balaton 2023, l'Institut National du film et l'Académie hongroise du cinéma et compte bien redonner au triangle Veszprém – Balaton Füred – Balaton Almádi son titre de région culturelle, 30 ans après son dernier festival dédié aux films du petit écran." La suite sur jfb.hu

Foot-ball - Derrière Puskas Akadémia, l’œuvre d’Orban

"Rien ne prédestinait l’équipe de Felcsút, village hongrois de 1500 habitants, à disputer un tour de Ligue Europa contre les Suédois de l’IF Hammarby. Rien, sauf la volonté toute-puissante du premier ministre.
Quand Viktor Orban franchit le seuil de sa résidence secondaire à Felcsút, un stade démesuré trône sur sa droite. La Pancho Aréna compte 4000 places assises dans ce village de 1500 habitants. C’est ici que joue le club de Puskas Akadémia. Ferenc Puskas, capitaine du mythique «Onze d’or» hongrois finaliste de la Coupe du monde 1954 et surnommé «Pancho» lors de ses années au Real Madrid, n’a jamais mis les pieds à Felcsút. Le club et le stade sont nés de la volonté de Viktor Orban, l’homme qui dirige la Hongrie d’une main de fer depuis 2010." La suite sur letemps.ch

Les eurodéputés veulent conditionner l'octroi de fonds européens au respect de l'État de droit

"Sans les citer, les députés visent la Hongrie et la Pologne, dans une lettre adressée à l'Allemagne et à la Commission.
Les dirigeants des principaux groupes politiques du Parlement européen ont affirmé mercredi vouloir conditionner l'octroi de fonds européens au respect de l'État de droit par les pays qui en bénéficieront. Dans le collimateur des eurodéputés, même s'ils ne les nomment pas, la Hongrie et la Pologne, qui touchent des subventions massives provenant du budget de l'UE mais font la sourde oreille quand Bruxelles les appelle à respecter l'indépendance de la justice, la liberté des médias et les droits des minorités." La suite sur lefigaro.fr

Hongrie : le ministre en vacances sur un yacht dans l'Adriatique publie des photos de lui au bureau

"Le ministre hongrois des Affaires étrangères Péter Szijjártó se met en scène sur Facebook. En plein week-end du 15 août, il se trouvait sur un yacht de luxe dans l’Adriatique tout en publiant des photos de lui au travail dans ses bureaux à Budapest. Aujourd’hui, il se justifie : c’est sa vie privée. Cela tombe mal, surtout au moment où la Hongrie appelle ses citoyens à ne pas voyager à partir de septembre hors des frontières du pays, surtout dans les pays du sud, et ce en raison du rebond de l’épidémie de coronavirus.
En grand amateur des réseaux sociaux, Péter Szijjártó a voulu montrer qu’il travaillait dur sur le dossier biélorusse. Le dimanche 16 août, il poste sur Facebook une photo de lui en costume cravate dans son bureau pour faire état de sa préoccupation quant aux événements à Minsk qui commencent à prendre une tournure révolutionnaire. Il précise qu’il a appelé son homologue allemand Heiko Maas ainsi que le haut représentant européen pour les Affaires étrangères Josep Borell. Le Courrier d’Europe centrale qui rapporte ces faits observe que la diplomatie hongroise est plutôt inconsistante sur ce dossier, tortillant entre solidarité avec ses partenaires polonais, tchèques et slovaques du groupe de Visegrad, très proches de l’opposition en Biélorussie et une sympathie dissimulée pour le pouvoir biélorusse et son soutien russe Vladimir Poutine." La suite sur rtbf.be

mercredi 26 août 2020

Barnabás Tóth - Ceux qui sont restés - le 23 septembre 2020 à 19h30 Institut hongrois

2019, 83 minutes, sous-titré en français
La rencontre émouvante d’un homme et d’une adolescente après la Deuxième Guerre mondiale. Les deux ont beaucoup souffert et aspirent à une nouvelle vie dans le contexte de la dictature Rákosi en train de se mettre en place. Est-il possible de survivre aux tragédies passées et à venir si ceux qui restent se serrent les coudes ?
Entrée libre
Barnabás Tóth : Ceux qui sont restés
Institut Hongrois 92 rue Bonaparte

Source : unidivers.fr

Comment travailler… en Hongrie?

"Avec un taux de chômage relativement faible, la Hongrie reste un pays dynamique. Le Journal des Français à l’étranger vous donne les conseils clés pour y réussir votre installation.
Selon les dernières estimations, le nombre de Français en Hongrie avoisinerait les 4 500 personnes. Ces Français sont principalement regroupés dans sa capitale, Budapest.
Pays d’Europe centrale, la Hongrie, dont la capitale Budapest est traversée par le Danube; a subi quelques remous politiques ces dernières années. En effet, le Premier ministre hongrois Viktor Orbán mène une politique conservatrice qui crée notamment des tensions avec la Commission européenne.
Malgré tout, la Hongrie connaît ces dernières années une croissance au-delà de la moyenne européenne et le chômage est en baisse." La suite sur francaisaletranger.fr

Le lac Balaton, beauté hongroise chargée d'histoire(s)

Le lac Balaton, vu depuis la péninsule de Tihany. | Susulyka via Wikimedia Commons
"Quel est le point commun entre Michel Jonasz, les oligarques pro-Orbán et l'Allemagne de l'Est? Leur attrait pour la «mer magyare», courtisée sans répit depuis les Romains.
La chanson est méconnue dans le répertoire de l'interprète de «La Boîte de Jazz», «Joueurs de blues» ou «Super Nana». Lorsque Michel Jonasz ne suçait pas des glaces à l'eau en regardant les bateaux pendant ses vacances au bord de la mer, ce fils de parents juifs hongrois dédiait une élégie lyrico-mélancolique au plus vaste lac d'Europe centrale, long d'environ 77 kilomètres. Un «rendez-vous des madones» où, décrit-il, «quand même les dieux vous abandonnent», le sable est «doux comme une pomme» et «comme un oiseau qu'on assomme».
Ma découverte du «géant silencieux» (Jonasz toujours) coïncide avec celle de la Hongrie en juin 2012. Parti de la gare budapestoise de Kelenföld, j'ai aperçu sa rive nord après un changement de train à Székesfehérvár derrière les vitres sales d'un Bzmot, micheline magyare vieillotte crachotant du gazoil. Deux heures de voyage et 120 kilomètres plus tard, je gagnais Balatonfüred, capitale de la façade septentrionale, puis fonçais vers la plage d'Arács. De l'herbe, des paillottes pour s'enfiler un lángos ou du merlu frit, vedettes du Balcsi comme on le baptise ici. Impression Languedoc en Transdanubie." La suite sur slate.fr

Une nouvelle menace pour la liberté de la presse: les poursuites

"Misha Glenny est une journaliste britannique. Alexandra Borchardt est directrice des programmes de leadership à l’Institut Reuters pour l’étude du journalisme à l’Université d’Oxford. Václav Štětka est maître de conférences à l’Université de Loughborough. Aleksander Kaczorowski est rédacteur en chef d’Aspen Review Central Europe. Tous les quatre sont membres du Comité pour l’indépendance éditoriale du groupe de médias tchèque Economia.
PRAGUE – La liberté de la presse est menacée, et pas seulement dans des endroits comme Hong Kong et la Biélorussie.
Elle est également sous pression dans l’Union européenne – en particulier en Hongrie et en Pologne, où des manœuvres juridiques et des litiges sont utilisés pour faire taire ce qui reste des médias indépendants.
En février, la société de boissons hongroise Hell Energy Drink a intenté une action en justice contre Forbes Hongrie après avoir publié une liste des Hongrois les plus riches. Forbes était forcé de se rappeler la question des kiosques à journaux parce que la société de boissons familiale privée a fait valoir que le magazine avait violé leur vie privée en vertu du règlement général sur la protection des données de l’UE." La suite sur news-24.fr

CHINE> Le découplage de la coopération existante entre les pays est voué au boomerang (Wang Yi)

"Toute tentative par un pays de découpler la coopération existante avec d'autres pays va à l'encontre des lois de l'économie de marché et des souhaits des entreprises, elle est condamnée à se blesser tel un boomerang, a déclaré lundi Wang Yi, conseiller d'Etat et ministre des Affaires étrangères de la Chine.
M. Wang a fait ces remarques lors d'une rencontre avec la presse, à l'issue de son entretien avec Peter Szijjarto, ministre hongrois des Affaires étrangères et du Commerce, à Beihai, dans la région autonome Zhuang du Guangxi.
En réponse à une question sur les sanctions américaines contre les entreprises chinoises et la rhétorique du "découplage complet" avec la Chine, M. Wang a indiqué que le soi-disant "découplage" n'était ni faisable ni raisonnable, ajoutant que le fait de s'engager dans une manipulation politique ne fera qu'ignorer ses propres besoins de développement et portera préjudice au bien-être de son peuple. "C'est voué à l'échec", a-t-il réaffirmé." La suite sur china.org.cn

Foot Supercoupe d'Europe : l'UEFA autorise le retour du public à Budapest

"Si la Ligue des champions et la Ligue Europa se sont conclues à huis clos, la Supercoupe d'Europe se tiendra en partie en public, le 24 septembre à Budapest, a annoncé l'UEFA ce mardi.
L'UEFA a annoncé ce mardi que le public sera à nouveau autorisé à revenir au stade pour assister à la Supercoupe d'Europe programmée le 24 septembre à Budapest, entre le Bayern Munich, vainqueur de la Ligue des champions, et le Séville FC, vainqueur de la Ligue Europa. 30 % de la capacité totale de la Puskas Arena (67 215 places) pourra être remplie. Ce qui représente un peu plus de 20 000 spectateurs." La suite sur lequipe.fr

mardi 25 août 2020

Hongrie: convocation de l'ambassadeur d'Allemagne après des accusations d'antisémitisme

"Peter Szijjarto a affirmé que la communauté juive était en sécurité en Hongrie
Le ministère hongrois des Affaires étrangères a convoqué l'ambassadeur d'Allemagne ce lundi pour explication, après des propos du ministre fédéral allemand des Affaires européennes accusant la Hongrie d'antisémitisme, a indiqué dans un communiqué lapidaire le ministre Peter Szijjarto. 
Selon les éclaircissements du porte-parole du ministère hongrois des Affaires étrangères à l'agence Reuters, Peter Szijjarto faisait référence à une interview publiée sur le site le site t-online.de vendredi soir, dans laquelle le ministre allemand Michael Roth critiquait la Hongrie et la Pologne pour l'érosion de leur culture démocratique. 
Il affirmait également que "ce qui avait conduit à  l'adoption de l'article 7 contre Budapest était l'antisémitisme endémique qui régnait dans le pays"." La suite sur i24news.tv

La low-cost hongroise Wizz Air progresse à la faveur de la crise

"La compagnie à bas coûts, déjà numéro un en Europe centrale, profite du recul de ses principaux concurrents pour ouvrir de nouvelles bases à l'Ouest et prendre des parts de marché.
De l'audace, beaucoup d'opportunisme et une gestion des dépenses à rendre fier un Harpagon : telle semble être la recette du remède anti-crise selon Wizz Air. Alors que ses principaux concurrents, y compris Ryanair, doivent revoir à la baisse leurs espoirs de reprise, la compagnie low cost hongroise a déjà retrouvé 70 % de son activité d'avant la crise et prévoit de revenir à 80 % cet hiver. Basée à Budapest, elle a même inauguré, au cours des quatre derniers mois, 200 nouvelles lignes et neuf nouvelles bases en Europe, dont la dernière à l'aéroport de Londres-Gatwick, fief d'Easyjet. Wizz Air a redéployé une partie de sa flotte sur les destinations les plus favorables, tandis que ses salariés n'ont pas été épargnés par les licenciements et les baisses de salaires." La suite sur lesechos.fr (article payant)

Visite en Chine du ministre hongrois des Affaires étrangères

"Le ministre des Affaires étrangères et du Commerce de Hongrie, Peter Szijjarto, a effectué une visite en Chine lundi à l'invitation du conseiller d'Etat et ministre des Affaires étrangères de la Chine, Wang Yi, a annoncé le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Zhao Lijian, lors d'un point de presse." Source : peopledaily.com.cn

lundi 24 août 2020

Sándor Ferenczi mis en lumière et récit par Benoît Peeters

"La fin du XIXe siècle et le début du XXe ont vu émerger une discipline inédite que quelques découvreurs éminents dotèrent d’une théorie bouleversante. La psychanalyse était née : elle connut alors une concentration forte de ses représentants les plus remarquables dans les capitales d’Europe centrale, Vienne prenant la tête autour de Sigmund Freud. Bien des noms devraient être cités ici même. Si l’une de ces figures demeura alors en retrait, ce fut par une sorte d’injustice. Nous parlons ici du Hongrois Sándor Ferenczi. Lui qui « tenait la place de Budapest » cultiva avec son aîné et maître viennois un durable partenariat allant parfois jusqu’à la plus étroite collaboration. Pourtant Ferenczi mit du temps à se faire connaître, encore que la France l’eût distingué assez tôt via Jacques Lacan par exemple.
C’est aujourd’hui l’éditeur franco-belge Benoît Peeters qui lui consacre une intelligente et fort belle biographie en langue française. Richement informé, le volume se partage en 33 chapitres distribués sur une grande quantité de photogrammes formant un superbe album dont une majorité sont « bleutés » au sein d’un volume de 350 pages particulièrement attrayant : le lecteur s’y promènera avec bonheur parmi ceux qui furent les « princes »  et fondateurs de la nouvelle discipline." La suite sur diacritik.com

Benoît Peeters, Sándor Ferenczi. L’enfant terrible de la psychanalyse, Flammarion, août 2020, 384 p., 23 € 90 

Mariage pour tous - « Nous ne sommes pas la Pologne ou la Hongrie, mais le danger que nous devenions comme eux existe bien »

"Adéla Horáková a quitté son métier d’avocate pour se dévouer à la campagne en faveur du mariage pour tous avec Jsme fér (We Are Fair). L’organisation a collecté pas moins de 100 000 signatures en faveur du mariage pour tous. Mais plus de deux ans après qu'un projet de loi ait été soumis aux députés, la chambre basse n'a eu pratiquement aucune discussion à ce sujet. Récemment s’est tenue la Prague Pride. L’occasion pour Adéla Horáková de faire le point sur la situation des LGBT en République tchèque.
Quand vous parlez avec des personnes LGBT plus âgées ici, quelle était leur situation avant 1989, lors des dernières années du communisme ?" La suite sur radio.cz

dimanche 23 août 2020

Centre universitaire de Mila: des étudiants bénéficient de bourses d'études supérieures en Hongrie

"MILA - Des étudiants du Centre universitaire Abdelhafid Boussouf de Mila ont bénéficié de bourses pour poursuivre leurs études supérieures en Hongrie au titre de l'année universitaire 2020-2021 dans le cadre d'un programme de coopération internationale entre l'Algérie et la Hongrie, a indiqué samedi le directeur de cet établissement d’enseignement supérieur, Amirouche Bouchlaghem.
"Cette coopération avec la Hongrie est la première du genre pour le Centre universitaire de Mila qui permettra à quatre étudiants, majors de promotions, dans une première phase, de poursuivre leurs études de master et doctorat dans plusieurs spécialités", a précisé le même responsable à l'APS." La suite sur aps.dz

samedi 22 août 2020

Hongrie - CLM - Barnabas Peak décroche son deuxième titre

"Après son sacre obtenu en 2018, Barnabas Peak (Mitchelton-SCOTT) est à nouveau devenu ce vendredi champion de Hongrie du contre-la-montre. Largement dominé l'an dernier à Bocskaikert par Attila Valter et Janos Pelikan, le coureur de la Mitchelton-Scott a pris sa revanche sur le parcours de 38 kilomètres tracé autour de la ville de Debrecen. Le natif de Budapest, qui s'est imposé devant Attila Valter, décroche ainsi le troisième succès de sa carrière. Chez les femmes, la victoire est revenue à Barbara Benko." Source : cyclismeactu.net

La Hongrie va renforcer les restrictions au passage des frontières à partir du 1er septembre

"Le Premier ministre Viktor Orban a déclaré que la Hongrie resserrerait les règles de passage des frontières à partir du 1er septembre pour freiner la propagation du coronavirus. Le nombre de nouvelles infections augmente dans les pays voisins.«Au début de l’année scolaire, nous ne pourrons plus travailler avec le système de passage des frontières qui était utilisé pendant l’été», dit Orban.
Actuellement, ceux qui reviennent de pays où les taux d’infection sont plus élevés doivent se mettre en quarantaine pendant 14 jours à moins qu’ils ne produisent deux tests viraux négatifs." La suite sur news-24.fr

Le Festival du film d’Ankara présentera 4 classiques dans la sélection « Visegrad Smiles »

"Le 31e Festival international du film d’Ankara présentera des classiques inoubliables dans le cadre de l’événement « Visegrad Smiles » de sa section World Cinema.
Le festival, qui rassemble des films nouveaux et classiques, est organisé par la World Mass Media Research Foundation avec le soutien du ministère de la Culture et du Tourisme.
La sélection rassemble des classiques de la comédie de République tchèque, de Hongrie, de Pologne et de Slovaquie, connus sous le nom de Visegrad Four (V4), l’une des plus anciennes collaborations internationales au monde datant des années 1300. Quatre films de cinq réalisateurs divertiront les spectateurs dans l’événement, tout au long du festival." La suite sur laminute.info

vendredi 21 août 2020

Critique : Her Mothers

"Ce documentaire d'Asia Dér et Sári Haragonics, qui trace un portrait cru d’un couple lesbien qui adopte un enfant dans la Hongrie homophobe d’Orbán, a fait sa première européenne à Sarajevo.

Her Mothers, the second feature documentary for Asia Dér and first for Sári Haragonics, which had its world premiere at Hot Docs and is now competing at Sarajevo, follows a lesbian couple as they struggle to adopt a child in Orbán's Hungary. Focusing more on the women's relationship and the way they are dealing with the new arrival in the family, rather than on complications caused by the country’s increasingly authoritarian and homophobic society, the film nevertheless shows quite directly how private life cannot be insular and cut off from the environment." La suite en anglais sur cineuropa.org 

Giuliani : Soros veut détruire le gouvernement en raison de son « passé tordu »

"L'avocat de Trump estime que Black Lives Matter devrait être qualifiée d'"organisation terroriste" ; George Soros est la cible régulière d'antisémitisme et de théories du complot.
Rudy Giuliani, l’avocat personnel du président américain Donald Trump, a affirmé dans une interview que George Soros cherche à détruire le gouvernement.
L’ancien maire de New York a fait référence au « passé tordu » du milliardaire juif et survivant de la Shoah en condamnant ses dons à Black Lives Matter.
« C’est une organisation illégale et leur intention est de renverser notre gouvernement », a déclaré lundi l’ancien maire de New York lors d’une apparition sur la chaîne d’information Fox, dans une interview sur « L’histoire avec Martha MacCallum ».
« Le président devrait les déclarer organisation terroriste nationale et alors peut-être que nous pourrons empêcher Soros de leur donner 150 millions de dollars. Soros a l’intention de détruire notre gouvernement pour une raison qui lui est étrangère et qui remonte à son passé tordu »." La suite su timesofisrael.com

Au bord du lac hongrois, le coronavirus et la politique sont des nuages ​​lointains

"BUDAPEST – Comme la plupart des pays à l’été du coronavirus, la Hongrie n’est pas à court de troubles. Mais aucun n’a semblé tempérer l’ambiance des vacances sur les rives du lac de Velence, où des centaines de baigneurs se sont entassés un matin récent.
Tentant d’échapper au soleil brûlant, certaines familles étalent leurs serviettes dans un endroit ombragé – ne gardant presque aucune distance des étrangers.
Le gouvernement hongrois a encouragé les citoyens à visiter des destinations nationales cet été, le Premier ministre Viktor Orbán adoptant en plaisantant des slogans faisant la promotion du plus grand lac de Hongrie: «Plus de Balaton, moins de Bruxelles» et «Plus de Balaton, moins de mer Adriatique».
Mais si certains Hongrois se détendent au bord du lac, beaucoup s’inquiètent également des conséquences économiques de la pandémie: les prix des denrées alimentaires ont augmenté, le tourisme est en baisse et de nombreuses entreprises sont en difficulté." La suite sur news-24.fr

« Ce mémorial nous unit ». Le mémorial de Trianon a été inauguré à Budapest

"Viktor Orbán a inauguré, avec un discours aux accents messianiques, le "Mémorial de la cohésion nationale", à l'occasion de la fête nationale du 20 août . . ." La suite sur courrierdeuropecentrale.fr (article payant)

Hongrie – Politique et élections – Toute l’Europe

"Tout savoir sur la Hongrie : son régime politique et ses dirigeants, ses relations avec l’Union européenne, sa géographie, son économie, son histoire, son drapeau et son hymne.
Politique
La Hongrie (Magyarorszag) est une république parlementaire monocamérale.
Le régime parlementaire hongrois a évolué depuis une décennie vers un système marqué par la prépondérance du Premier ministre. Le Parlement, pour le renverser, doit désigner simultanément son successeur. Le Président joue avant tout un rôle d’arbitre et le Parlement monocaméral doit partager certaines prérogatives (comme l’initiative des lois) avec l’exécutif.
Gouvernement
Le 29 mai 2010, Viktor Orbán, président du Fidesz (conservateur), est redevenu Premier ministre de la Hongrie après un premier passage à cette fonction de 1998 à 2002. Après une victoire écrasante de la coalition Fidesz – KDNP (démocrates chrétiens), il a ainsi succédé au Premier ministre indépendant Gordon Bajnai, élu un an plus tôt pour mettre en place un programme d’austérité visant à sortir le pays de la profonde crise économique qu’il traversait. Auparavant, Ferenc Gyurcsány (MSzP, parti socialiste) dirigeait le pays depuis 2004." La suite sur actudaily.com

jeudi 20 août 2020

Le ministre des Affaires étrangères hongrois gère la crise au Bélarus depuis un yacht de luxe dans l’Adriatique

"Contrairement à ce que montre sa page facebook, le ministre hongrois des Affaires étrangères ne travaille pas dur à résoudre la crise au Bélarus mais trempe dans l'Adriatique à bord du yacht d'un milliardaire. La diplomatie hongroise n'a de toute façon rien à dire sur la répression brutale des manifestants par le régime de Loukachenko . . ." La suite sur courrierdeuropecentrale.fr (article payant)

Martin Scorsese produit “Pieces Of A Woman” avec Vanessa Kirby et Shia LaBeouf

"Le réalisateur Martin Scorsese sera producteur exécutif du film, exprimant ainsi son soutien au premier film anglophone de Kornél Mundruczó.
Repéré à Cannes en 2005 avec son film Johanna, le cinéaste hongrois a ensuite concouru dans la catégorie Un Certain Regard avec White God (qui remporte le Prix en 2014) puis dans la sélection officielle en 2017 avec La Lune de Jupiter. Il est actuellement à la tête d'un projet américain avec des acteurs connus du grand public et qui compte maintenant comme parrain, Martin Scorsese.
Pieces Of A Woman [Morceaux de femme/Femme en morceaux] raconte l'histoire d'un couple marié (Kirby et LaBeouf) endeuillé par la mort de leur nourrisson. Le long-métrage fera sa première au festival de Venise en septembre avant d'être présenté en projection spéciale à Toronto." La suite sur lesinrocks.com

Plan de relance de l'UE : le respect de l'Etat de droit parmi les "critères pour libérer les sommes", prévient Thierry Breton

"Le respect de l’Etat de droit fait partie de nos valeurs fondamentales, on y est extrêmement attentifs et attachés", a rappelé  Thierry Breton, commissaire européen au marché intérieur, invité de la matinale d'Europe 1 mercredi matin. Le gigantesque plan de relance de l'Union européenne de 750 milliards d'euros, organisé par les 27 pour faire repartir l'économie après le choc du coronavirus et en partie financé par un endettement commun, pourrait y être conditionné dans le cadre du "semestre européen", a-t-il expliqué." La suite sur europe1.fr

Les taux d'inflation dans l'UE et la zone euro continuent de grimper en juillet 2020

"Le taux d'inflation de la zone euro a continué d'augmenter en juillet, atteignant 0,4% contre 0,3% en juin, et il restait inférieur au taux d'inflation annuel de 1% enregistré en juillet 2019, selon les chiffres publiés mercredi par Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne.
Par ailleurs, le taux d'inflation annuel dans l'ensemble de l'Union européenne (UE) s'est établi à 0,9% en juillet, contre 0,8% le mois précédent. En juin 2019, ce taux s'élevait à 1,4%, selon Eurostat.
Les taux annuels les plus faibles ont été observés en Grèce (-2,1%), à Chypre (-2,0%) et en Estonie (-1,3%). Les taux annuels les plus élevés ont été enregistrés en Hongrie (3,9%), en Pologne (3,7%) et en République tchèque (3,6%)." La suite sur china.org.cn

Biélorussie: Le groupe de Visegrad appelle à une nouvelle élection

"PRAGUE (Reuters) - Les présidents du groupe de Visegrad - Hongrie, Pologne, République tchèque et Slovaquie - ont appelé mercredi dans un communiqué commun à l'organisation d'une nouvelle élection présidentielle en Biélorussie.
Ils ont également appelé à un retour au calme et à éviter la violence dans le pays." La suite sur challenges.fr

L’UEFA annonce qu’il n’y aura pas de public dans les stades en septembre, sauf pour la Supercoupe d’Europe à Budapest

"Le match opposant le gagnant de l’Europa League au gagnant de la Ligue des Champions pourrait servir de « match pilote » pour le retour des fans dans les stades.
Le retour des supporters aux matches dans le contexte de la pandémie de coronavirus a été discuté par les 55 nations membres de l’UEFA lors d’une vidéoconférence, selon l’instance dirigeante du football européen. Toutefois, l’UEFA a déclaré qu’il serait trop tôt pour permettre aux fans d’entrer lors des prochains matches de la Ligue des Nations en septembre et «ce(s) match(s) test(s) devrait avoir lieu pour étudier précisément l’impact des spectateurs sur les protocoles médicaux actuels»." La suite sur lesoir.be

Comment Soros est devenu l’ennemi public numéro un d’Orbán

"1984, comme le roman dystopique. 1984, l’année de l’implantation en Hongrie de la Fondation de George Soros, traité aujourd’hui dans son pays de naissance en ennemi du peuple, comme Emmanuel Goldstein dans l’État d’Océania imaginé par George Orwell.
George Soros est un homme complexe : Hongrois, Américain, juif, financier, milliardaire et, comme il le revendique, « philanthrope politique ». Il a fait fortune par la spéculation la plus brutale et mis la majeure partie de ses gains au service de son idéal politique d’une « société ouverte » en finançant des groupes politiques engagés dans des combats démocratiques et des causes progressistes de par le monde. Et cette histoire remonte au début des années 1980 dans la capitale hongroise.
Un jour d’automne de l’année 1983, Judit Geszti, 33 ans à l’époque, employée dans une société de commerce international, se rend, sur les conseils de son ancien patron de l’Académie des sciences, à un entretien d’embauche. Un certain Soros cherche du personnel. « J’y suis allée avec nonchalance, j’étais jeune et je n’avais rien à perdre. Mais quand je suis entrée dans cet hôtel de luxe, avec tous ces gens qui me regardaient, je me suis sentie un peu mal à l’aise. Je n’étais pas riche, ce n’était pas mon monde, raconte-t-elle. Il m’a juste dit de parler de moi. Il écoutait très attentivement et après un moment il m’a demandé pourquoi je voulais le job. Le problème c’est que je n'avais pas la moindre idée de qui il était, ni de quoi il s’agissait. J’ai dit que j’aimais les nouveaux projets et il a répondu : “C’est tout ce qu’il me faut !” Il avait un sourire bienveillant et un côté paternel avec moi. Je n’ai su qu’après que c’était un homme très riche… » La voilà recrutée au secrétariat de ce qui devient quelques mois plus tard la Fondation Soros.
Quand, à cette époque, George Soros revient dans sa ville natale de Budapest, il est un riche homme d’affaires new-yorkais qui, à la tête du Soros Fund Management, gère le fonds d’investissement Quantum. En Hongrie, c’est un parfait inconnu. Il y est né en 1930, mais il l’a quittée à l’adolescence peu après la Seconde Guerre mondiale." La suite sur mediapart.fr (article payant)

mercredi 19 août 2020

Sátántangó, l'adaptation du roman de László Krasznahorkai par Béla Tarr

"Les éditions Carlotta Films annoncent la sortie, le 16 septembre prochain, d'une nouvelle édition Blu-Ray et DVD, version restaurée 4K, du film Sátántangó, ou Le Tango de Satan, de Béla Tarr. Le film est une adaptation du roman homonyme de l'écrivain hongrois László Krasznahorkai.

Publié en français sous le titre Tango de Satan dans une traduction de Joëlle Dufeuilly par les éditions Gallimard, le roman de László Krasznahorkai a été adapté par ses soins pour son portage à l'écran. Le film de Béla Tarr est sorti à l'origine en 1994.

Dans un village perdu au cœur de la plaine hongroise, les habitants luttent quotidiennement contre le vent et l’incessante pluie d’automne. Dans la ferme collective démantelée et livrée à l’abandon, les complots vont bon train lorsqu’une rumeur annonce le retour de deux hommes passés pour morts. Bouleversés par cette nouvelle, certains habitants y voient l’arrivée d’un messie, d’autres celle de Satan…" Source : actualitte.com

 

SARAJEVO 2020 Compétition Documentaires Critique : Return to Epipo

"Ce documentaire semi-autobiographique par Judit Oláh enquête sur les abus sur enfants dans un camp de vacances peu orthodoxe de la Hongrie communiste.
Cet article est disponible en anglais.
Return to Epipo, the second feature-length documentary from Hungarian director Judit Oláh, screens in the documentary competition of the Sarajevo Film Festival after its world premiere at CPH:DOX, and tells the fascinating and engrossing story of a summer camp in socialist Hungary that feels more like a cult than a place where kids spend their vacations." La suite sur cineuropa.org (en anglais)

Art Nouveau - Paul Greveillac - critique du livre

"D’une plume alerte et plus ciselée que jamais, Paul Greveillac bâtit le Budapest de la fin XIXème siècle, érige églises et usines, soulignant le tout par la lumière – tantôt les rayons éblouissants de l’été, tantôt le soleil timide et doux de l’hiver, réverbéré par la neige.
Résumé : Fin du XIXème siècle, Autriche-Hongrie. Lajos Ligeti a quitté Vienne et sa famille pour Budapest et l’inconnu. Il a des bâtisses plein la tête, des plans naissent de ses songes. Il est visionnaire dans une ville où tout est à faire et veut même construire l’Europe. {Art Nouveau} retrace son parcours, ses défaites et ses réussites et mentionne sa judéité qui se confronte à une époque qui voit l’étoile de David d’un mauvais œil, évoquant ainsi en filigrane l’histoire du continent.
Critique  : Paul Greveillac invente un nouvel artiste, s’intéresse à un nouvel art. Cette fois, point de peinture, mais toujours des croquis. Ce ne sont plus les tableaux de Tian Kewei, sur lesquels s’attarde l’auteur, mais sur les plans d’un architecte : Lajos Ligeti a l’esprit prolifique et crée même en songes." La suite sur avoir-alire.com

Paul Greveillac - Art Nouveau
Gallimard
288 pages - 20 €
140 x 205 mm

Covid-19 - Football : la Supercoupe d'Europe avec du public?

"Le match de la Supercoupe d'Europe 2020, prévu le 24 septembre à Budapest, pourrait avoir lieu avec du public dans le stade, en fonction de l'évolution de la pandémie de Covid-19. Cette hypothèse est étudiée par l'UEFA, selon Sky Sport Italia.
Si le "Final 8" de la C1 se conclut cette semaine à huis clos, à Lisbonne, la Supercoupe d'Europe de l'UEFA pourrait avoir lieu avec du public. Le match, qui opposera le vainqueur de la Ligue des champions à celui de la Ligue Europa, est prévu le 24 septembre à la Puskás Aréna de Budapest." La suite sur bfmtv.com

mardi 18 août 2020

Le retour aux sources de Julien Papp


"Cette fois, l’écrivain-historien éminent a un peu brouillé les pistes de ses lecteurs. Des lecteurs qui étaient habitués jusqu’alors à des livres et documents historiques sur la Résistance et la collaboration dans l’Eure, sur la Commune de Paris ou encore sur l’éveil du socialisme en Touraine ou sur « sa » Hongrie libérée. Pour ce livre, Julien Papp retourne au fin fond de sa jeunesse, dans sa Hongrie natale mais aussi dans sa vie en France, depuis son arrivée en 1960. Les Chants de ma forêt, souvenirs de Hongrie et de France est un parcours autobiographique. Le travail d’introspection révèle « le témoignage sur la vie d’une famille paysanne dans la Hongrie orientale de l’après-guerre ». Mais l’historien n’est jamais très loin avec Julien Papp, qui donne notamment « un aperçu de la débâcle de l’armée germano-hongroise au printemps de 1945 »." La suite sur lanouvellerepublique.fr

« Les Chants de ma forêt, souvenir de Hongrie et de France », de Julien Papp, aux éditions du Petit Pavé.

Le premier satellite commercial hongrois pourrait démarrer en 2024

"En coopération avec les secteurs public et privé, la Hongrie enverrait un satellite commercial en orbite géostationnaire en 2024. Le propriétaire majoritaire de CarpathiaSat Magyar Űrtávközlési Zrt. Les obstacles juridiques au lancement de son propre satellite seront levés dans quatre ans, le tronçon en question étant actuellement utilisé par une société privée étrangère dans le cadre d’un bail.
Le contrat expire en 2024, après quoi la Hongrie aura à nouveau la possibilité de contrôler sa propre carrière et sa fréquence. Pour profiter de cette opportunité, CarpathiaSat Zrt. Sera créé, qui, sur la base d’exemples internationaux, lancera, en étroite coopération entre l’État et le secteur privé, une orbite fixe et exploitera le premier satellite de communication hongrois. De plus, à partir de 2024, la société aura le droit d’exploiter la section orbitale géostationnaire pendant vingt ans." La suite sur rapidesnouvelles.com

La mise au secret de la ligne ferroviaire Budapest-Belgrade

"Ce mardi 18 août, dans sa chronique, Benaouda Abdeddaïm est revenu sur les raisons pour lesquelles le Parlement hongrois a voté la mise au secret pendant 10 ans du contrat de financement de la ligne ferroviaire Budapest-Belgrade." A voir et écouter sur bfmtv.com

Ramona HORVATH Trio “Hommage à Billy Strayhorn” Dimanche 23 août 2020 / 20h00 / Sunside / gratuit/free

Ramona HORVATH Trio “Hommage à Billy Strayhorn”
Pianissimo New Talent au Sunside-Sunset, 60 rue des Lombards 75001 Paris
Dimanche 23 août 2020 / 20h00 / Sunside / gratuit/free
Pianissimo New Talent
Entrée libre, se présenter 30mn avant le début du concert au lieu annoncé.
Ramona Horvath – piano ; Nicolas Rageau - c.basse ; Germain Cornet - batterie

Ramona Horvath est une pianiste virtuose avec un univers musical très varié. Née à Bucarest dans une famille de musiciens et installée à Paris depuis quelques années, Ramona est très active sur la scène jazz internationale. Voici le troisième volet de la collaboration entre la pianiste Ramona Horvath et le contrebassiste Nicolas Rageau. Il émane une recherche constante de musicalité et une joie évidente de jouer ensemble. On se laisse happer par le discours joyeux et le swing élégant qui en jaillit. On adore.
Ramona Horvath is a virtuoso pianist with a very varied musical universe. Born in Bucharest into a family of musicians and settled in Paris for a few years, Ramona is very active on the international jazz scene. Here is the third part of the collaboration between pianist Ramona Horvath and double bass player Nicolas Rageau. It comes from a constant search for musicality and an obvious joy of playing together. We let ourselves be taken in by the joyful speech and the elegant swing that springs from it. We love.
https://www.sunset-sunside.com/2020/8/artiste/3587/7033/

lundi 17 août 2020

Samsung: c’est ainsi que les Hongrois regardent la télévision – technokrata.hu

"Au cours des semaines de printemps passées à la maison, l’un des plus grands fournisseurs de streaming a enregistré un nombre record de nouvelles inscriptions, mais Forbes affirme que la popularité de presque toutes les plates-formes de nouvelle génération augmente. Les interfaces de streaming et de VOD gagnent également de plus en plus de place en Hongrie. Dans ses dernières recherches, Samsung a également examiné les genres et programmes préférés des Hongrois.
Sur la base des résultats de l’enquête, les téléviseurs sont également de plus en plus utilisés dans les foyers hongrois, et un glissement peut être observé des émissions traditionnelles basées sur des programmes vers des offres personnalisées. Dans la recherche de printemps de Samsung, en plus de la numérisation et des habitudes d’utilisation de la télévision, il était également curieux de connaître les goûts des téléspectateurs hongrois, et en plus des classiques bien connus, plusieurs émissions intéressantes ont été ajoutées à la liste des Hongrois. En plus des préférences des utilisateurs, des recherches représentatives ont précédemment montré que les appareils grand écran sont plus populaires en Hongrie et que la co-télévision peut avoir un effet positif sur les relations sociales." La suite sur rapidesnouvelles.com

Le drapeau arc-en-ciel flotte sur la mairie de Budapest

"Le maire de Budapest Gergely Karácsony a fait accrocher le drapeau arc-en-ciel sur sa mairie pour marquer le début du festival annuel de la communauté LGBTQ . . ." La suite sur courrierdeuropecentrale.fr (article payant)

dimanche 16 août 2020

Russell Kirsch, inventeur du pixel, est mort à l'âge de 91 ans

"Russell Kirsch, l'informaticien et ingénieur qui inventa le pixel en 1957, est mort à l'âge de 91 ans le 11 août dernier. Parallèlement, ses recherches sur l'imagerie numérique dans les années 1950 l'ont conduit à l'invention du premier scanner numérique.
La toute première image numérique ayant été scannée sur cette machine est un portrait en noir et blanc de son fils, Walden Kirsch, en 5x5 et d'une résolution de 176 sur 176 pixels de côtés.
Le premier scanner pour la première image en pixels
Né de parents immigrés russes et hongrois en 1929, Russell Kirsch fit ses études universitaires au NYU, à Harvard et au MIT, avant de trouver un poste au National Bureau of Standarts, devenu depuis le National Institute of Science and Technology. Il y passa l'ensemble de sa vie professionnelle." La suite sur clubic.com

samedi 15 août 2020

Wizz Air : base anglaise et AOC européen

"La compagnie aérienne low cost Wizz Air UK ouvrira à l’automne une nouvelle base à l’aéroport de Doncaster-Sheffield, sa deuxième en Grande Bretagne après Londres-Luton. Elle est d’autre part le premier transporteur du continent à recevoir un certificat d’opérateur aérien (AOC) européen plutôt que simplement hongrois.
A partir d’octobre 2020, la filiale britannique de la spécialiste hongroise du vol pas cher basera un Airbus A320 à l’aéroport de Doncaster-Sheffield, où elle est présente depuis 14 ans et opère actuellement dix routes accueillant plus d’un million de passagers par an. Sept nouvelles liaisons seront alors lancées, vers Alicante et Malaga en Espagne, Faro au Portugal, Larnaca à Chypre, Lublin en Pologne, Kosice en Slovaquie et Suceava en Roumanie. Wizz Air proposera au total 16 vols par semaine sur ces lignes désormais ouvertes à la réservation ; seules celles vers le pourtour méditerranéen sont en concurrence avec TUI Airways, deuxième opérateur à Doncaster." La suite sur air-journal.fr

La Hongrie et le Royaume-Uni font la Une de la presse internationale

"En Hongrie, le "Puskás Musical", la légende du ballon rond Ferenc Puskás, vice-champion du monde avec les Magyars en 1954 et icône sportive, sera le personnage principal d'une comédie musicale racontant sa vie de ses premiers dribbles pour le Kispest AC au quadruplé inscrit en finale de Ligue des Champions 1960 avec le Real Madrid." La suite et à écouter sur europe1.fr

Hongrie et Roumanie enregistrent leur pire croissance trimestrielle depuis 1989

"La Hongrie, la Bulgarie et la Roumanie, des pays qui habituellement affichent des taux de croissance élevés, ont vu leurs économies plonger à cause de la crise du Covid-19. En Roumanie et en Bulgarie, les exportations ont respectivement chuté de 18% et de 23,4% au deuxième trimestre.
La Hongrie, la Bulgarie et la Roumanie ont subi un recul historique de leur produit intérieur brut (PIB) d'avril à juin comparé au trimestre précédent, en raison de l'impact du nouveau coronavirus, selon des premières estimations vendredi des instituts de référence.
La Hongrie a enregistré une contraction de 14,5%, la Roumanie de 12,3% et la Bulgarie de 9,8% en données corrigées, selon les Instituts de statistiques de ces pays d'Europe centrale et orientale. Il s'agit des plus mauvais résultats économiques constatés en Hongrie et en Roumanie depuis la transition vers l'économie de marché, après 1989." La suite sur latribune.fr

Dracula Comic ramènera Bela Lugosi

"Bela Lugosi se lèvera de la tombe pour jouer à nouveau Dracula – sous forme de bande dessinée. Legendary Comics sortira une nouvelle adaptation comique de Bram Stoker Dracula avec le comte dessiné pour ressembler exactement à Lugosi, avec la coopération de la famille Lugosi. L’adaptation du roman de Stoker vient de Robert Napton, avec des œuvres d’El Garing et Kerry Gammill en tant que directeur artistique.
La bande dessinée légendaire de Dracula a en fait été annoncée en 2019, mais nous savons maintenant quand elle sera sur les tablettes: 6 octobre. La bande dessinée promet d’être une adaptation fidèle du roman de Stoker qui présente également la ressemblance de Lugosi. Lugosi a rendu Dracula célèbre dans le film Universal de 1931, et s’il reste l’une des interprétations les plus emblématiques du légendaire suceur de sang, c’est une adaptation très vague du livre de Stoker." La suite sur marseillenews.net

vendredi 14 août 2020

Hongrie - L’opposition promet une coalition anti-Orban pour 2022

"Les partis d’opposition hongrois comptent passer outre leurs divisions afin de faire front contre le Premier ministre nationaliste en vue des prochaines élections.
Les six principaux partis hongrois de l’opposition se sont engagés jeudi, malgré leurs divergences, à former une alliance inédite pour défier le Premier ministre Viktor Orban aux prochaines élections législatives en 2022.
La nouvelle coalition doit inclure des partis très disparates, allant de l’extrême gauche à la droite, qui ont promis dans une déclaration commune qu’ils avaient «entendu la voix de leurs électeurs» et étaient prêts désormais à surmonter leurs divisions." La suite sur tdg.ch

La Hongrie exhorte l’UE à poursuivre le dialogue avec la Biélorussie au milieu de violentes manifestations

"La Hongrie a appelé l’Union européenne à poursuivre le dialogue avec la Biélorussie et à éviter de brûler des ponts avec ce pays d’Europe orientale.
Le ministre hongrois des Affaires étrangères, Peter Szijjarto, a lancé cet appel jeudi, malgré des affrontements généralisés à travers la Biélorussie à la suite de la réélection contestée du président Alexander Lukashenko.
« Nous sommes intéressés par les décisions de l’UE fondées sur un dialogue qui ne rendent pas impossible la construction de futures relations entre la Biélorussie et l’Union européenne, ni ne rejettent le programme du partenariat oriental », a déclaré Szijjarto sur Facebook." La suite sur news-24.fr

Hongrie : exclusion d’un rabbin, pour qui, le sionisme causera une seconde Shoah

"Gabor Finali a accusé Israël de s’être approprié l’argent des victimes de la Shoah et de mettre en danger les Juifs de la Diaspora.
La principale organisation juive de Hongrie a décidé d’exclure un rabbin qui a accusé Israël de s’être approprié l’argent des victimes de la Shoah et de mettre en danger les Juifs de la Diaspora.
Le conseil rabbinique de l’organisation Mazsihisz a annoncé dans une lettre adressée à l’ambassadeur d’Israël Yacov Hadas-Handelsma, qu’il « mettait fin à sa relation » avec le rabbin Gabor Finali. La lettre précise qu’il s’agit d’une « suspension définitive » de Finali, 43 ans, qui, depuis 2017 servait de rabbin résident d’une congrégation affiliée à Mazsihisz, la Synagogue Ohel Avraham de Budapest." La suite sur timesofisrael.com

jeudi 13 août 2020

« Rêve de Hongrie » : Barbara Hannigan, sculptrice du silence

"La soprano canadienne a chanté et dirigé, en 2019, un programme de musique hongroise du XXe siècle.
On la savait dotée d’un gosier agile, de suraigus planants, d’une oreille absolue et de capacités de lecture et de compréhension hors du commun des textes musicaux les plus ardus. Mais Barbara Hannigan s’est un jour révélée chef d’orchestre, dirigeant d’abord un répertoire où elle s’accompagnait elle-même, dos à l’orchestre, puis se lançant dans le domaine du symphonique pur.
Ce n’est pas (encore) une reconversion : la soprano canadienne, installée en France, où elle partage la vie de l’acteur et cinéaste Mathieu Amalric (qui lui a consacré d’intéressants documentaires), chante toujours, et bien. Ce qu’on constatera au mitan de ce concert, donné en 2019 avec l’Orchestre philharmonique de Radio France, avec ces deux courts cycles vocaux du compositeur hongrois György Kurtag, avec cymbalum, cet instrument étrange et poétique." La suite sur lemonde.fr

Hongrie: face à Orban, des «petits» médias font de la résistance

"Malgré une décennie de pouvoir autoritaire notamment marqué par le muselage de la presse critique, des voix dissonantes continuent d’émerger dans un univers médiatique profondément sinistré.
Le déclic s’est produit aux législatives du printemps 2002. Battu de justesse à la surprise générale après son premier mandat à la tête de la Hongrie, le jeune Premier ministre déchu Viktor Orban attribua sa défaite aux médias accusés d’avoir soutenu son adversaire socialiste Péter Medgyessy. Dès son retour aux affaires en 2010 après deux législatures de purgatoire, le conservateur mit un point d’honneur à domestiquer ou museler ses critiques afin d’éviter que son pire cauchemar politique ne se reproduise." La suite sur lesoir.be (article payant)

La Hongrie signe un achat massif de missiles aux Etats-Unis

"La Hongrie a acheté des missiles air-air de moyenne portée au géant américain de la défense Raytheon Technologies. De quoi moderniser ses capacités de défense aérienne.
La Hongrie de Viktor Orban se fournit en missiles américains. Les Etats-Unis ont fait part d'une lettre d'intention pour l'achat le "plus important jamais effectué" par Budapest de missiles américains, à hauteur de 850.000 euros. L'acquisition de ces missiles air-air de moyenne portée à la société Raytheon Technologies va "moderniser les capacités de défense aérienne de la Hongrie et lui permettre de s'éloigner de son système soviétique actuel", a déclaré l'ambassadeur américain dans ce pays d'Europe centrale, David Cornstein, dans un communiqué." La suite sur capital.fr

Malgré la pandémie, les cinémas de l’Europe Centrale s’exportent dans les festivals

"Festivals annulés, événements en ligne, sorties repoussées, tournages suspendus, nouveaux formats expérimentés. Paralysé par la pandémie de Covid-19, le cinéma européen se réinvente en ces heures difficiles. Malgré les annulations successives, les cinémas des pays de Visegrád se baladeront tout de même en août et septembre dans certains des plus importants festivals dédiés au Septième art . . ." La suite sur courrierdeuropecentrale.fr

mercredi 12 août 2020

La Hongrie veut " démarrer " son marché des obligations vertes

"(NEWSManagers.com) - La Hongrie a rejoint, début juin, la cohorte des gouvernements émetteurs d'obligations vertes. Son " green bond " inaugural de 1,5 milliard d'euros à 15 ans et au taux d'intérêt d'1,75% a été souscrit à plus de 7,5 milliards d' euros par 345 investisseurs. Le pays est-européen n'entend pas s'arrêter là.
La MNB, banque centrale hongroise - par ailleurs autorité de régulation des marchés financiers locaux - vient en effet d'initier une réflexion qui doit durer 14 mois et vise à planifier une stratégie de durabilité pour les marchés de capitaux hongrois. Cette initiative est soutenue par le service de soutien des réformes structurelles de la Commission européenne et inclut la participation de la banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD)." La suite sur boursorama.com

Jonas Kaufmann inaugurera le Studio d'Art Eiffel pour l'Opéra d'État hongrois

"L'événement culturel avait dû être reporté en raison de la pandémie, il y gagne un riche gala avec le chanteur super-star qui poursuit son calendrier chargé.
Comme nous vous l'annoncions dans notre présentation de sa prochaine saison, l'Opéra d'État hongrois avait prévu d'inaugurer une nouvelle salle : l'Eiffel Art Studios, nouvelle destination artistique d'un complexe historique qui n'a pas été bâti par Gustave Eiffel mais dont l'architecte Samu Petz a emprunté et rendu hommage à la technique du rivetage à chaud en fer forgé utilisé pour la Tour Eiffel. L'Eiffel Art Studios prend ainsi place dans le plus grand complexe couvert de l'histoire ferroviaire hongroise, bâti entre 1884 et 1886 (assez vaste pour y réparer 96 locomotives en même temps).
L'inauguration était prévue au printemps 2020, elle a dû être reportée en raison du Covid-19 mais elle y gagne au change le chanteur super-star du monde lyrique. Le ténor Jonas Kaufmann viendra en effet le 19 août prochain avec une ribambelle d'artistes attachés à la maison lyrique nationale hongroise, tous déjà présents sur nos pages (Gabriella Balga, Éva Bátori, Gergely Boncsér, Bernadett Fodor, Péter Fried, Zsolt Haja, Mihály Kálmándy, Bori Keszei, István Kovácsházi, Boldizsár László, Andrea Meláth, András Palerdi, Szilvia Rálik, Atala Schöck, Tünde Szabóki, Andrea Szántó, Csaba Szegedi, Zita Szemere, László Szvétek et Bernadett Wiedemann). Pour emmener ces 20 solistes lyriques, pas moins de 4 chefs d'orchestre se passeront la baguette : le directeur musical Balázs Kocsár, son prédécesseur Ádám Medveczky, le jeune Martin Rajna (25 ans) avant que Jochen Rieder ne mène la partie finale avec Jonas Kaufmann." La suite sur olyrix.com

mardi 11 août 2020

Maurice Krishaber, pionnier de la laryngologie

"Il n’a certainement été que de passage à Mulhouse, où vivait sa belle-famille. En effet, le père de son épouse y était négociant. Médecin renommé à Paris, Maurice Krishaber y meurt le 10 avril 1883, à 47 ans. Il est enterré au cimetière central, dans le carré protestant.
Malheureusement, aucun portrait de lui ne nous est parvenu. Issu d’une famille israélite hongroise, Mór dit Maurice Krishaber est né le 3 avril 1836 à Feketehegy en Voïvodine (alors en Hongrie, aujourd’hui en Serbie).
Il est le fils de Leonore et Guillaume Krishaber. Il fait ses études de médecine à Vienne et Prague, puis les termine à Paris y soutenant le 31 août 1864 une thèse intitulée «  Considérations sur l’historique et le développement de l’encéphale  »." La suite sur dna.fr

14 ans après, Luxair est de retour en Hongrie

"La compagnie aérienne Luxair a inauguré une nouvelle liaison saisonnière entre Luxembourg et Budapest, après 14 ans d’absence en Hongrie.
Depuis le 10 aout 2020, la compagnie nationale luxembourgeoise propose deux vols par semaine entre sa base à Luxembourg-Findel et l’aéroport de Budapest-Ferenc Liszt, opérés en De Havilland Dash-8 Q400 de 76 sièges. Les départs sont programmés lundi à 11h00 (arrivée à 13h10) et vendredi à 12h25 (arrivée à 14h35), les vols retour quittant la Hongrie lundi à 13h55 (arrivée à 17h05) et vendredi à 15h05 (arrivée à 17h25)." La suite sur air-journal.fr

Rien de nouveau sous le soleil

"De nos jours, en France comme à l’étranger, il ne se passe pas un mois sans que les médias n’évoquent tel scandale politico-financier, tel cas de corruption, de ploutocratie, de népotisme. On s’en offusque dans les chaumières, comme si ces affaires étaient propres à notre époque. Pourtant, le passé plus ou moins lointain n’en était pas exempt.
Pour illustrer le propos et faire le lien entre France et Hongrie, voici deux frères, figures emblématiques de magnats hongrois du début du 20ème siècle, László et Pál Szapáry, fils d’un grand-maître de la cour, impliqué très jeune dans les événements révolutionnaires de 1848. Ils étaient aussi petits-fils d’un couple dont le divorce, en 1846, fit scandale dans une Hongrie soumise à l’hégémonie catholique ; l’épouse en perdit la nationalité hongroise et la religion catholique. László et Pál étaient aussi cousins d’un ministre et premier-ministre de Hongrie, mais encore d’un ambassadeur à Saint-Pétersbourg en 1914. C’est dire combien cette famille fut engagée dans la vie de la Hongrie." La suite sur jfb.hu

Un mort et trois blessés graves, dont un enfant, dans un accident de bus touristique en Hongrie

"Un homme est mort et trois personnes, dont un jeune enfant, ont été grièvement blessées dans l’accident d’un bus touristique en Hongrie. Le véhicule s’est écrasé dans un fossé sur le bord d’une autoroute, ont déclaré dimanche la police et les responsables des secours. L’incident s’est produit sur l’autoroute M5 dans la ville de Kiskunfelegyhaza, à environ 115 kilomètres à l’est de Budapest, la capitale." Source : 7sur7.be

lundi 10 août 2020

Les Roms de Hongrie face à une catastrophe économique alors que les restrictions COVID sont levées

"Robert Filep regarde son compteur d’électricité prépayé avec inquiétude: il reste 28,9 kilowattheures. Quand il n’y en aura plus, la nourriture qui reste dans son réfrigérateur commencera à pourrir. Le père de quatre enfants a perdu son emploi dans la construction la semaine dernière alors que la pandémie de coronavirus continuait de frapper les entreprises. Comme de nombreux Roms hongrois, Filep était employé au quotidien et ces travailleurs sont souvent les premiers à être licenciés. Ils ne sont généralement pas non plus éligibles aux prestations de l’État parce qu’ils ont été employés dans l’économie souterraine. « Je n’ai aucune réserve », a déclaré Filep, 41 ans, à B.M à son domicile, une cabane branlante dans un bidonville à l’extérieur de la ville industrielle de Miskolc, dans l’est de la Hongrie. « Je ne reçois aucune allocation sociale ou de chômage, ni aucune sorte de soutien. Je n’ai absolument aucun revenu. »" La suite sur bruxelles.marketing

Water-Polo - Coupe de Hongrie 2020 : OSC Budapest – Honved (Les buts)

La peintre abstraite Judit Reigl est morte

"L’artiste avait fui son pays natal, la Hongrie, pour s’installer à Paris en 1950.
Comme le mouvement, la peinture se démontre parfois en marchant. C’était le cas pour l’artiste Judit Reigl, morte jeudi 6 août, à Marcoussis (Essonne), à l’âge de 97 ans. Née le 1er mai 1923 à Kapuvar (Hongrie), elle a suivi l’enseignement de l’Académie des beaux-arts de Budapest, où elle avait notamment pour condisciple le peintre Simon Hantaï.
Après un voyage d’étude en Italie entre 1946 et 1948, les autorités hongroises lui confisquent son passeport. « Le système politique [prônait] le réalisme socialiste (…), les portraits de Staline… », se souvenait-elle en 2009, dans un entretien accordé à l’ancien conservateur du MNAM-Centre Pompidou Jean-Paul Ameline, l’un des meilleurs connaisseurs de son œuvre, pour le magazine Art in America.

« Automatisme total, global »


Judit Reigl commence donc sa longue marche, en fuyant son pays à pied. Elle échoue huit fois, la neuvième tentative est la bonne. Judit Reigl était obstinée. Elle arrive à Paris en 1950. Hantaï, qui l’a précédée, la présente à André Breton : il l’expose en 1954 dans la galerie L’Etoile scellée, qu’il anime. Elle fréquente les réunions du groupe surréaliste, mais se sent en porte-à-faux : la plupart des artistes privilégient la figure, quand l’écriture automatique, qu’elle a découverte avec eux, la conduit vers l’abstraction. « L’automatisme que j’ai pratiqué était total, global. Mais les surréalistes, dans leur majorité, étaient revenus vers l’imagerie », confiait-elle à Jean-Paul Ameline.
Sa pratique est alors dans la mouvance de l’abstraction lyrique, ou gestuelle. Elle expose dans certaines des galeries les plus en vue de l’époque, comme René Drouin, puis Jean Fournier, ou encore Van Loo à Munich. Chez le premier, elle rencontre Georges Mathieu, dont la technique correspond à ce qu’elle-même cherche : « Il s’agissait de peindre sur des grands formats avec tout le corps, en privilégiant la vitesse d’exécution et sans avoir une conception préalable de l’œuvre à peindre. »
Judit Reigl travaille alors « sans aucun dessin préparatoire ni pinceau : avec les deux mains, en marchant vers la toile, parfois en jetant la peinture à distance ». La série, sa première, est intitulée « Eclatements ». « Cela correspondait aussi à l’éclatement du surréalisme et coïncidait étrangement avec le début de l’insurrection hongroise d’octobre 1956 à Budapest », remarquait-elle." La suite sur lemonde.fr (article payant)

Décès d’une survivante de la Shoah qui a lutté pour retrouver ses biens spoliés

"Martha Nierenberg, une ancienne biochimiste et conceptrice de mobilier qui a lutté pour récupérer les biens spoliés à sa famille pendant la Shoah en Hongrie, s'est éteinte à 96 ans.
JTA — Martha Nierenberg, ancienne biochimiste et conceptrice de mobilier qui a survécu à la Shoah en Hongrie et lutté pour les restitutions de biens spoliés dans le pays, est décédée à l’âge de 96 ans.
Nierenberg s’est éteinte dans son sommeil le 27 juin dans une maison de retraite de New York, a rapporté le New York Times à la fin du mois dernier." La suite sur timesofisrael.com

dimanche 9 août 2020

Les vins, bières, cidres et spiritueux en Hongrie

"Description
La Hongrie est classée 14ème producteur de vin mondial avec une production annuelle de 3,6 M hl, soit 1,2 % de la production mondiale en 2019.Les Hongrois sont les 7èmes plus grands consommateurs européens de boissons alcoolisées, avec une consommation annuelle de 24,8 litres/habitant.La France est le 2ème pays fournisseur de vin en 2019 en valeur, avec 16,4 % de part de marché et 5ème en volume. La France est aussi le 13ème fournisseur de bière de la Hongrie, avec une valeur de 0,4 M EUR en 2019. Télécharger le PDF"
 

Le moment est-il venu d’investir en Hongrie? Les prix des appartements ont commencé à baisser même à Budapest

"Ingatlan.com indique que les prix des appartements en Hongrie ont baissé de 1 million HUF (3 000 EUR) au cours de la dernière année. Selon hvg, le prix médian des appartements à Budapest a baissé à 27 millions HUF (78300 EUR), ce qui signifie que la moitié des appartements d’une chambre est au-dessus tandis que l’autre moitié est en dessous de ce niveau dans l’offre d’ingatlan.com. Dans le district 5 de Budapest (le centre-ville), un appartement coûte deux fois plus cher qu’à Pesterzsébet (district 20).
László Balogh, un expert de ingatlan.com, a déclaré que dans le district 5, le prix médian d’un appartement est de 44 millions HUF (127 642 EUR) alors que vous pouvez trouver les prix les plus bas à cet égard dans les districts 20 et 23. Là, la médiane est de 20,8 millions HUF (60 340 EUR) et 20,3 millions HUF (58 889 EUR)." La suite sur ecopeco.org

Conditions d’entrée en Hongrie (7 août 2020)

"En raison de l’évolution du COVID-19 dans les pays frontaliers, le gouvernement hongrois a annoncé de nouvelles règles d’entrée sur le territoire hongrois qui sont entrées en vigueur le 14 juillet 2020 à minuit.
Ces nouvelles règles définissent les modalités d’entrée des personnes en fonction du pays de provenance des voyageurs au moment de l’entrée en Hongrie." La suite sur hu.ambafrance.org

En Hongrie, le gouvernement prolonge l'interdiction des grands rassemblements, sauf pour le football

"De nombreux festivals, d'abord reportés à fin août, sont annulés avec le prolongement de l'interdiction des rassemblements de plus de 500 personnes en raison de l'épidémie de coronavirus. Une interdiction qui ne concerne pas les matchs de football.
La Hongrie a été relativement moins touchée que d’autre pays par le Covid-19. Il a fait 600 morts dans le pays et contaminé 3 600 personnes. Pas de deuxième vague à l’horizon pour l’instant mais le nombre de cas augmente chez les voisins, comme en Roumanie ou en Serbie. Le gouvernement de Viktor Orban a donc décidé de prolonger l’interdiction des rassemblements de plus de 500 personnes. Résultat, de nombreux festivals sont annulés mais pas les matchs de football." La suite sur francetvinfo.fr

« Ma vie a été conditionnée autour de la moto »

"Ce mois-ci, motogp.com vous propose de faire la connaissance d’une femme à la fois pilote, photographe et journaliste : Nikolett Kovacs.
Les femmes du MotoGP™ sont unies autour de points communs que sont notamment, la détermination à poursuivre dans ce domaine et la capacité à réinventer de nouvelles professions pour devenir des piliers de ce paddock. Ce mois-ci, nous vous faisons découvrir Nikolett Kovacs qui, outre le fait d’avoir été pilote professionnelle, exerce les métiers de journaliste, photographe et press officer.
Tout est en fait venu de ses parents, qui étaient champions nationaux de rallye en 1978 : « J’ai toujours baigné dans les sports mécaniques, déclare-t-elle - tout en précisant avoir obtenu sa première moto électrique à 1 an et demi. Aujourd’hui, c’est quelque chose de ‘normal’, mais dans les années 80, il faut savoir que j’étais une vraie privilégiée. Et puis à quatre ans, j’ai eu ma première minimoto. » La petite Niki ne l’a dès lors plus jamais lâchée… « Ma mère a commencé à organiser des courses destinées aux enfants. Il y avait bien quelques filles, mais on n’était pas très nombreuses. On n’avait donc pas d’autres choix que de se confronter aux garçons, » ajoute-t-elle.
Nikolett continuera ainsi plusieurs années jusqu’à atteindre le championnat hongrois de 125cc, une catégorie mixte où elle signera son premier podium en 2005. Mieux encore, elle allait disputer deux ans plus tard sa toute première wildcard en mondial, dans le cadre du GP de Turquie. À ce jour, celle reste d’ailleurs la seule Hongroise à avoir eu une telle opportunité." La suite sur motogp.com

samedi 8 août 2020

Cyclisme Tour de Hongrie 2020

"Le Tour de Hongrie 2020 est la 5ème édition de cette épreuve.
La compétition a lieu du 29 Août au 2 Septembre 2020 en Hongrie." Source : les-sports.info

En Hongrie, les artistes manifestent contre l'interdiction des grands rassemblements

"Les grands festivals de musique avaient été annulés jusqu’à la mi-août. Avec 600 morts et 3 600 cas, la Hongrie a été moins touchée par la pandémie que d’autres pays, mais comme le nombre de cas augmente dans les pays voisins, en Roumanie et en Serbie, le gouvernement de Viktor Orban a décidé de prolonger au-delà du 15 août l’interdiction des rassemblements de plus de 500 personnes. Or les matches de football sont autorisés devant des milliers de spectateurs. D’où la grogne des festivaliers et amateurs de musique qui ont manifesté ce vendredi 7 août à Budapest.
Cheveux longs et bottines noires, Szilvester est un grand amateur de rock. Il est venu manifester contre la décision d’interdire les festivals accueillant plus de 500 personnes, alors que les matches de foot sont autorisés." La suite et à écouter sur rfi.fr

« Ça devait être la tournée de nos 15 ans ». En Hongrie, la scène musicale désemparée après l’annulation des festivals d’été

"Pas d’intermittence pour les musiciens en Hongrie. La scène musicale prend la crise du Covid-19 de plein fouet et les aides gouvernementales ne sont pas à la hauteur. Témoignages de ceux qui font vivre un secteur qui risque de souffrir longtemps . . ." La suite sur courrierdeuropecentrale.fr (article payant)

Orban dit que TOUS les immigrants illégaux posent un risque potentiel pour la santé de la Hongrie au milieu de la pandémie de Covid-19

"Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a déclaré que si les partisans de l’immigration peuvent être en désaccord, tous les immigrants illégaux qui tentent d’entrer en Hongrie pendant la pandémie de Covid-19 constituent une menace pour la santé et doivent être traités comme tels.

Le Premier ministre, connu pour son approche dure envers les sans-papiers, a fait ces commentaires lors d’un entretien avec la radio hongroise Kossuth vendredi. Il a dit que tous ceux qui tentaient d’entrer dans le pays «Posent un risque biologique et sanitaire pour la Hongrie» en raison de la pandémie de Covid-19 en cours." La suite sur news-24.fr

Le Sziget Festival est annulé à cause de la pandémie de coronavirus

"Depuis 28 ans, impossible d'imaginer un été à Budapest sans le festival Sziget. Mais cette année, les tentes et les scènes n'ont pas fait leur apparition sur l'île qui accueille l'événement.
Au lieu de la foule de festivaliers, seules quelques personnes se promenaient en ce chaud vendredi matin. "Je suis à la fois heureux et malheureux. Je suis heureux parce que je peux promener mon chien, alors qu'en période de festival, ils ferment l'île deux semaines avant l’événement et ils font le ménage pendant un mois après. Mais ça ne me dérange pas trop non plus, j'habite tout près alors je l'entends de chez moi mais ça va ce n'est pas trop fort." explique un passant." La suite sur euronews.com

Judit Reigl est décédée le 7 août 2020

"Judit Reigl suit les cours de l'Académie des beaux-arts de Budapest de 1941 à 1946. Bénéficiant d'une bourse d'études, elle quitte Budapest au mois de décembre 1946 pour Rome où elle réside jusqu'en octobre 1948.
Après huit tentatives, elle réussit à quitter la Hongrie le 10 mars 1950. Arrêtée en Autriche, dans la zone occupée par les Britanniques, elle est emprisonnée deux semaines dans un camp d'où elle s'enfuit. Après un voyage le plus souvent effectué à pied, en passant par Munich, Bruxelles et Lille, elle arrive à Paris le 25 juin 1950, où elle est accueillie par son compatriote Simon Hantaï, qui lui présente André Breton.
Elle rencontre ainsi le groupe surréaliste parisien en 1950. En 1954, sa première exposition est organisée à la galerie L'Étoile scellée. La préface du catalogue est écrite par André Breton, qui la reprendra dans l'édition de 1965 de son ouvrage Le Surréalisme et la peinture. En 1956, elle fait partie, avec Jean Degottex, Simon Hantaï et Claude Viseux, de l'exposition Tensions à la galerie René Drouin." Extrait de wikipedia

vendredi 7 août 2020

Serbie : le parti des Hongrois de Voïvodine, relais d’influence pour Viktor Orbán

"Le soutien de Viktor Orbán et du Fidesz à l’Alliance des Hongrois de Voïvodine (SVM) semble payer : le parti de la minorité hongroise de Serbie a fait un résultat « historique » aux dernières élections. Et le SVM le lui rend bien : il est le principal relais du soft power hongrois en Serbie.
Traduit par Milica Čubrilo Filipović (article original) L’Alliance des Hongrois de Voïvodine (Vajdasági Magyar Szövetség/Savez vojvođanskih Mađara, VMSZ/SVM) a doublé son nombre de représentants au Parlement de Voïvodine, la province autonome du nord de la Serbie. Le SVM, parti frère de l’Alliance civique hongroise (Fidesz) du Premier ministre Viktor Orbán, est devenu le troisième parti de la province. « Nous sommes les vainqueurs de ces élections. C’est le meilleur résultat du SVM depuis trois décennies », s’était exclamé Bálint Pásztor, un cadre du parti, dès le soir du scrutin, le 21 juin dernier, qualifiant le moment d’« historique »." La suite sur  courrierdesbalkans.fr (article payant)

Hongrie : les enfants roms discriminés obtiennent réparation

"À Gyöngyöspata, dans le nord de la Hongrie, la communauté rom a enfin obtenu réparation, après des années de lutte. En mai dernier, la Cour suprême a confirmé la décision du tribunal de Debrecen, qui avait condamné l'Etat hongrois à verser des dédommagements à des jeunes roms, victimes de ségrégation à l'école.
La moitié de la somme (99 millions de forints, soit 281 000 euros) vient d'être versée aux 60 parties civiles, soit 800 000 forints par personne.

Séparer les enfants roms et les non-roms
L'affaire avait commencé en 2004. L'ancien directeur de l'école primaire du village avait alors décidé de séparer les enfants roms et les non-roms, justifiant que les enfants tziganes avaient "un mauvais comportement et des capacités intellectuelles limitées"." La suite sur euronews.com

Ce soir à la télé. La ballade hongroise de Queen

"Arte diffuse l’un des derniers concerts du groupe au complet, pour lequel ils ont traversé le rideau de fer. Hungarian Rhapsody dévoile une prestation entraînante et réjouissante.
27 juillet 1986 : trois ans avant la chute du mur de Berlin, Queen pose ses valises à Budapest pour un concert mémorable au stade Népstadion, devant 80 000 fans. Dans des jeux de lumière multicolores, le groupe britannique enchaîne les tubes, de Under pressure à A kind of magic en passant par I want to break free et bien sûr Bohemian rhapsody.
Brian May, Roger Taylor, John Deacon et Freddie Mercury entonnent même une reprise énergique de Tutti frutti et d’un chant hongrois." La suite sur ouest-france.fr