samedi 13 janvier 2018

Cinquante années dans un village


"Avec une plume riche et colorée, la romancière québécoise d’origine hongroise Éva Böröcz raconte cinquante années dans la vie d’un petit village hongrois, avec ses espoirs et ses tourments, ses personnages plus grands que nature et son folklore, dans son nouveau roman, Rozmaring.
Allant d’une guerre à l’autre, le petit village et ses habitants s’accrochent à la vie : Lydia, la femme forte, tient tête à tous les hommes des alentours, Zoltan le nain, Günter l’errant venu d’Allemagne avec son chien pour fuir le nazisme, Viléz l’orphelin, Vilma la géante." La suite sur journaldequebec.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire