mardi 13 juin 2006

Il fallait agir vite pour répondre aux inquiétudes de Bruxelles et des milieux économiques

Dans un article titré "La Hongrie décide d'une cure d'austérité pour rejoindre la zone euro au plus tard en 2011", le quotidien Le Monde du 12 juin 2006 rappelle les mesures annoncées par Gyurcsány au lendemain de sa réelection : "Samedi, il a annoncé une véritable cure de rigueur : baisse de 23 % des effectifs des ministères et la suppression de 12 500 emplois de fonctionnaires d'ici à 2008, ainsi que la vente d'immeubles du centre de Budapest." Commentaire du journal sur ces mesures : "Il fallait agir vite pour répondre aux inquiétudes de Bruxelles et des milieux économiques".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire