vendredi 5 mai 2006

«Etre sans destin», un succès en Hongrie - Un article de Libération

"Les écoles notamment se sont déplacées dans les salles pour accomplir un devoir de mémoire et voir ce film difficile qui traite de la responsabilité de l'Etat et des institutions hongroises dans l'holocauste.
De nombreux professeurs d'écoles et de lycées ont emmené leurs élèves voir le film, non pas tant en raison de sa qualité artistique mais par volonté d'accomplir un devoir de mémoire. Une tâche encore difficile car une partie de la société refuse de reconnaître la responsabilité de l'Etat et des institutions dans l'holocauste, dans lequel ont péri près de 650.000 Juifs hongrois sur une communauté de 900 000." La suite de l'article dans Libération du 4 mai 2006

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire