jeudi 15 octobre 2009

Liliom (ou la vie et la mort d’un vaurien) Texte Ferenc Molnar au Théâtre de la Tempête du 13 novembre au 13 décembre 2009

Traduction Kristina Rady, Alexis Moati et Stratis Vouyoucas
Mise en scène Marie Ballet
Assistée de Nelson Rafaëll Madel
Avec Naidra Ayadi (Julie)
Olivier Bernaux (Secrétaire du ciel / Musicien)
Noémie Develay-Ressiguier (Détective 2 / Louise)
Boutaïna Elfekkak (Marie)
Matthieu Fayette (Balthazar)
Jean-Christophe Folly (Liliom)
Nelson Rafaëll Madel (Détective 1)
Emmanuelle Ramu (Madame Muscat / Tante Hollunder)
Geoffroy Rondeau (Dandy)
Scénographie et costumes Marie La Rocca, assistée de Peggy Sturm
Création lumières Emmanuel Jarousse

Lors d’une fête foraine, Julie tombe amoureuse de Liliom, le bonimenteur. Ils se mettent en ménage, mais Liliom, maintenant au chômage, se montre de plus en plus violent et se laisse entraîner dans un braquage qui tourne mal : il se suicide plutôt que d’être arrêté et se retrouve au ciel. Après seize ans dans l’au-delà, il est autorisé à revenir sur terre pour accomplir une bonne action… Légende du théâtre populaire hongrois, la pièce, qui date de 1909, a été portée à l’écran par Fritz Lang. L’écriture à la fois violente, aride et poétique traduit aussi un drame du langage : les personnages comme en exil d’eux-mêmes, incapables de se dire, tentent de trouver dans le rêve et dans l’imaginaire une issue à leur détresse. Le réalisme du début de la pièce, son contexte social à forte résonance contemporaine, laisse place à une féerie qui n'est pas seulement naïve et joyeuse : c'est aussi une "une histoire de banlieue" brutale et désespérée.

Théâtre de la Tempête
http://www.la-tempete.fr/
Route du Champ de Manoeuvre 75012 Paris

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire