vendredi 23 février 2018

Budapest à la tête d'une alliance contre les quotas de migrants

"Viktor Orban, premier ministre hongrois, avec le soutien de certains gouvernements d'Europe de l'Est s'oppose au mécanisme préventif et permanent de répartition des réfugiés que Bruxelles a prévenu d'instaurer à la fin du mois de juin.
Au plus fort de l'exil syrien en 2015, Hongrois, Tchèques, Slovaques et Polonais ont massivement rejeté les «quotas» temporaires votés sans eux par une majorité de capitales, sous la houlette de Berlin. Cette polémique empoisonnée va s'enflammer à nouveau d'ici à l'été: fin juin est la date-butoir que l'UE s'est fixée pour installer un mécanisme préventif et permanent de répartition des réfugiés, avec l'espoir de prévenir la sordide défausse d'il y a trente mois." La suite sur lefigaro.fr (article payant)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire