samedi 1 avril 2006

Histoire de bouche, d'oreille et de langue

Il y a des films qui ne marchent que parce qu'ils bénéficient d'un excellent "bouche-à-oreille". Il y a aussi des films qui s'adressent à des gens qui ont quelque chose entre les deux oreilles*. Il y a en ce moment à Paris, (mais pour combien de jours?) un film qui sera très parlant aux "infortunés" qui disposent d'au moins deux langues, l'une maternelle, l'autre adoptée.
C'est le bouche-à-oreille qui me l'a fait connaître (merci Zsuzsa et Matthieu) alors j'essaie d'en faire bénéficier d'autres qui, comme moi, seront passionnés par les réflexions de poètes, écrivains, chanteurs confrontés au multilinguisme. Un très beau film intelligent, émouvant et ouvert.
Le titre de ce film documentaire israélien : "D'une langue à l'autre". Il a été réalisé par Nurith Aviv. Il ne passe que dans une seule salle de cinéma "Les 3 Luxembourg" 67, rue Monsieur le Prince 75006 Paris.
"A partir de leur propre histoire, neuf personnes - poètes, écrivains, chanteurs - évoquent leur vécu particulier du passage d'une langue à l'autre. Le film décrit ce lien intime, souvent ambivalent et conflictuel, tissé entre l'hébreu, langue apprise et adoptée, et la langue de l'enfance, celle qui est "comme du lait maternel".
"Je me souviens, quand mon père est mort, j'ai senti que l'hébreu ne me portait plus, je m'écroulais dans le hongrois, je me lamentais en hongrois. " dit Agi Mishol.
Le site du film "D'une langue à l'autre"


*Allusion à un vieux slogan publicitaire au profit d'une station de radio

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire