mardi 18 septembre 2007

Les inattendus d'Eva Kristina Mindszenti

Paru aux éditions Stock, 92 p., 11 €.
Résumé :
C'est le roman d'une femme, Eva Kristina Mindszenti, qui nous écrit d'un village de Hongrie, tout près de la frontière slovaque. Seule, ayant pour tout horizon le verger de ses parents, elle se résout à travailler à l'hôpital où demeurent les enfants handicapés, estropiés, mutilés par les suites de Tchernobyl. Elle les aime très vite, ces enfants qui n'auront pas le temps d'être malheureux, qui meurent à dix ans, ces enfants qui pleurent, parfois, parce qu'on ne leur rend plus visite. Elle les aime, car elle sait que ce sont eux qui vont la soigner et la soulager.
"Le titre de ce petit livre indique bien la distance que l'auteur prend avec son terrible sujet : ces Inattendus sont les enfants nés après Tchernobyl, avec des malformations qui les condamnent à vivre cachés, en marge de la société. Le petit village d'Hoferer, à la lisière de la Hongrie, séparé de la Slovaquie par une rivière au nom chantant, l'Ipoly, accueille ces invisibles dans son hôpital...

Dans son premier roman, Eva Kristina Mindszenti, née en 1974 d'un père hongrois et d'une mère norvégienne, fait entendre avec force et lucidité la Hongrie d'aujourd'hui. Et quel talent d'ironie à décrire le mépris que l'Europe actuelle lui témoigne - avec ses envois de médicaments périmés ! Autre qualité rare : la poésie." Source Le Monde du 17 septembre 2007

Voir également critique sur e-litterature.net et le Blog des Mardis hongrois

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire