vendredi 13 octobre 2017

Ukraine. Kiev opte pour une école en ukrainien, et fâche ses voisins

"Désormais, en Ukraine, l’ensemble de la scolarité se fera en ukrainien. Pour les autorités, déjà aux prises avec un mouvement sécessionniste dans le Donbass, il s’agit de promouvoir l’unité du pays et de favoriser l’intégration des minorités polonaise, hongroise, roumaine, etc. Mais dans les pays voisins la nouvelle loi a suscité un tollé.
La loi sur l’éducation, votée le 5 septembre, a avant tout pour but de “mettre en place des réformes plus que nécessaires” dans ce domaine, rappelle le site d’information ukrainien  Euromaidanpress.com
Entre autres choses, elle prévoit d’augmenter le salaire minimum des enseignants de 161 à 296 euros, et de faire passer la durée de la scolarité de 11 à 12 ans”.
“Censée entrer en vigueur en 2020, elle a été saluée par des représentants de la classe politique ukrainienne, qui la jugent révolutionnaire. Mais un article a fait l’objet de vives critiques chez les voisins de l’Ukraine.” Au point que les ministres des Affaires étrangères de Hongrie, de Grèce, de Roumanie et de Bulgarie ont dénoncé, auprès du Conseil de l’Europe et de l’OSCE, ce qui constitue à leurs yeux une “violation des droits des minorités”." La suite sur courrierinternational.com

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire