lundi 6 août 2018

Pour Viktor Orban, l’avenir de l’Europe, c’est lui

" Nous vous avons dit qu’il se passait des choses graves devant le siège de la télévision, j’espère que mes collègues pourront vous tenir informés de la situation mais, pour le moment, nous allons bien. Nous vous souhaitons une bonne soirée." Quelques minutes après que le présentateur György Balo a conclu son talk-show, la télévision publique a été prise d’assaut par des centaines d’émeutiers. C’était le 19 septembre 2006 et la Hongrie venait d’entrer dans une longue période d’instabilité politique et d’agitation sociale. Une coalition socialiste-libérale s’était fait réélire quelques mois plus tôt, mais ses mensonges sur l’état des finances du pays ont mis le feu aux poudres." La suite sur lalibre.be (article payant)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire