vendredi 30 mars 2007

"Poétique du regard" - peinture, sculpture, collage exposition du 23 avril au 19 mai 2007 Galerie La Capitale

LA CAPITALE
GALERIE
18, rue du Roule 75001 Paris Tél. : 01 42 21 19 31
Métro Pont Neuf/Louvre - Rivoli/Les Halles
du lundi au samedi de 11 h à 13 h et de 14h à 19 h 30
www.lacapitalegalerie.com
e-mail : info@lacapitalegalerie.com

Vernissage de l'exposition le mardi 24 avril 2007 à partir de 18 heures

Eszter Forrai
Nancy Vuylsteke De Laps
Ewa Rzeznik

"Depuis quelques années, le monde lyrique d'Eszter Forrai est habité par de belles images construites à la fois avec des mots et des couleurs. Pendant plus de trente ans elle a écrit des poèmes, que des artistes comme Alain Kleinmann, Frans Schuursma, Károly Dorosz, Slomo selinger, János Biró, séduits par leur sensibilité, ont illustrés. Mais un jour elle remplace son stylo par un pinceau et commence à peindre et à dessiner, reprenant son activité préférée de sa jeunesse qu'ele avait abandonnée pour la littérature. En 2003, à la sortie de son livre intitulé La troisième (Harmadik), elle a surpris ses lecteurs avec son texte enrichi par ses propres dessins.

Eszter Forrai, née à Budapest, est arrivée à Paris en 1962 avec un diplôme de lettres en poche. Elle a commencé à travailler comme journaliste, pigiste pour plusieurs revues hongroises, Uj Kelt, Szivárvány, Uj Látohatár, Radio Free Europa et parallèlement elle écrit des poèmes. Son premier recueil publié à Londres en 1969 marque le début d'une longue série de livres.

Employée au Musée d'Arts Moderne de Paris pendant plusieurs années, Eszter Forrai a passé la plus grande partie de ses journées parmi les oeuvres de Matisse, Arp, Delaunay, Raoul Dufy, magritte, Miro et beaucoup d'autres. Avec son esprit de poète, réceptive à la beauté et sensible aux messages artistiques, elle a établi un lien particulier avec les peintures et les sculptures qui l'ont entourée dans les salles du musée. Ainsi est né son livre de poèmes Collection privée dans lequel elle exprime ses pensées, ses sentiments, ses impressions suscités par ces oeuvres : les sensations captées se sont transformées en mots.

Les poèmes d'Eszter Forrai parlent également de ses souvenirs d'enfance, de l'amour, de la joie et de la trsitesse, jusqu'au moment où un jour quelque chose l'a conduit vers la nécessité de dessiner. Il y a quatre ans, pour perfectionner sa technique elle s'est inscrite au cours d'arts plastiques. Depuis elle ne lache pas son pinceau. Elle participe régulièrement aux expositions collectives et en 2005 elle présente sa première exposition personnelle à la Galerie Calligraphis."

Julia Cserba

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire