jeudi 4 décembre 2008

Mardis hongrois de Paris : prochaine soirée le 9 décembre 2008 à la brasserie Flam's


Soirée des Mardis hongrois dédiée aux "Fauves hongrois" le 9 décembre 2008

Présentation par les directrices des musées de Cateau-Cambrésis et Dijon et par les éditeurs du catalogue de l'exposition Fauves hongrois 1904 – 1914, exposition très importante, avec plus de 200 oeuvres.

"Fauves hongrois 1904-1914" (ouvrage collectif éditions Biro éditeur)
Biro éditeur, 11 rue des Arquebusiers, F 75003 Paris
florence@biroediteur.com
http://www.biroediteur.com/
+33 (0)1 49 96 43 92 fax + 33 (0)1 49 96 09 20
Lors de la soirée l'ouvrage sera disponible au prix public de 39 €.

En 2006 a eu lieu une exposition à la Galerie Nationale Hongroise de Budapest, sous le titre Fauves hongrois, de Paris à Nagybánya, 1904-1914. Il s'agissait de poursuivre, sept ans après la grande exposition parisienne Le Fauvisme ou l'Épreuve du feu, la réflexion sur la diffusion du fauvisme français en Europe centrale, et plus particulièrement en Hongrie. Bien que centrée sur ses artistes nationaux, l'exposition de Budapest s'était aussi intéressée à cette confrontation entre l'art de Matisse et de son cercle (Derain, Braque, Friesz, Vlaminck, Dufy, Van Dongen, Camoin, Manguin, Marquet…) et l'expression hongroise du fauvisme.

Les trois étapes de l'exposition, Céret (du 21 juin au 12 octobre 2008), Cateau-Cambrésis (du 25 octobre 2008 au 22 février 2009) et Dijon (du 13 mars au 15 juin 2009) sont accompagnées par un catalogue, publié par Biro éditeur. Cette publication qui réunit des contributions scientifiques de spécialistes des deux pays — universitaires et conservateurs — est l'occasion d'appréhender la perception et la réception du fauvisme hongrois en France et celles du fauvisme français en Hongrie.

Outre la présentation chronologique et thématique de cette révolution artistique majeure du modernisme hongrois, l'exposition et le catalogue ont pour objectifs de dégager et de comparer les caractéristiques des lieux emblématiques du fauvisme hongrois (Paris, Nagybánya, Nyergesújfalu, Budapest). Ils permettent, en outre, d'attirer l'attention des visiteurs sur les affinités et les disparités entre ces deux tendances du fauvisme européen, en mettant en évidence les spécificités du fauvisme hongrois dont les racines sont à rechercher dans la tradition nationale et la peinture française. À côté des genres picturaux traditionnels, tels que le paysage, la nature morte, le nu et le portrait, avec une prédilection caractéristique du fauvisme pour l'autoportrait et le portrait d'artiste, sont évoqués des thèmes caractéristiques de l'époque, comme l'exotisme, illustré en Hongrie par le motif des tziganes, emprunté autant à la vie paysanne qu'à la thématique de la gitane, si chère à Matisse et à Van Dongen.




La prochaine soirée des Mardis hongrois de Paris aura lieu le 9 décembre 2008, à partir de 20 heures à la Brasserie Flam's, 62, rue des Lombards 75001 Paris - Métro Châtelet

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire