lundi 19 juin 2017

André Kertész, Le double d’une vie, exposé en Corée

"Le Sungkok Art Museum de Séoul présente l’œuvre de l’un des plus grands maîtres de la photographie.
Né en 1894 à Budapest (Hongrie), André Kertész réalise son premier cliché en 1912. Il photographie ses amis, sa famille et la campagne hongroise. En 1925, après la guerre, en quittant sa Hongrie natale, André Kertész choisit Paris. Il découvre le plaisir d’arpenter les rues, de flâner le long des quais de la Seine, d’errer dans les jardins publics, il parcourt inlassablement la ville. À Montparnasse, il fréquente le Dôme, où il retrouve des artistes hongrois et rencontre de nombreuses personnalités littéraires et artistiques qu’il photographie (Mondrian, Eisenstein, Chagall, Calder, Zadkine, Tzara, Colette).
En 1928, il est l’un des premiers photographes à utiliser le Leica. Chroniqueur du quotidien, il décrit avec profondeur les moments les plus anodins de la vie. Il réalise également des œuvres de commande pour des magazines, ses photographies sont fréquemment publiées dans la presse française (Vu, Art et Médecine) et allemande (Frankfurter Illustrierte, Uhu…). Au début des années trente, André Kertész est un photographe reconnu, publié, vivant de sa photographie, constamment sollicité pour présenter son art dans les expositions internationales." La suite sur loeildelaphotographie.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire