mercredi 12 décembre 2007

Prochaine soirée des Mardis hongrois de Paris le 11 décembre 2007 : Invité Sylvain Jouty

Les Mardis hongrois invitent

Sylvain Jouty

le mardi 11 décembre 2007 à 20 h

Brasserie A Saint Jacques, 10 rue Saint Martin 75004 Paris - Métro Châtelet ou Hôtel de Ville

pour son roman

"Celui qui vivait comme un rhinocéros - Alexandre Csoma de Kőrös (1784-1842) le vagabond de l'Himalaya"

Roman géographique, ethnologique, linguistique ou Odyssée invraisemblable ? Sándor (Alexandre), cet Ulysse du XIXème siècle poursuit avec un acharnement insensé un rêve qui le conduira de sa Transylvanie natale aux confins d’un Orient mythique autant qu’inexploré. Lequel est le plus fou ? Alexandre Csoma ou Sylvain Jouty qui nous entraîne avec force détails érudits dans cette aventure palpitante ?

La présentation de l'éditeur

C'est l'histoire véridique d'un personnage extraordinaire, au destin ironique et à la gloire involontaire. Parti sans un sou pour trouver en Asie centrale les origines de la langue hongroise, Alexandre Csoma de Kőrös (1784-1842) a fondé la tibétologie, par le hasard d'une rencontre avec un vétérinaire-explorateur, qui le charge d'établir un dictionnaire tibétain. Son université ? Une cellule sans chauffage du Zanksar, la région la plus sauvage de l'Himalaya, où Csoma de Kőrös est le premier Occidental à pénétrer.

Son travail presque achevé, il rejoint l'Inde anglaise, où on le prend d'abord pour un espion. Mais rapidement l'Asiatic Society, soucieuse de profiter de son savoir, se décide à l'engager, à le rétribuer. Csoma répond avec hauteur : «Si j'étais riche, j'aurais considéré comme un honneur de payer pour accomplir une tâche aussi agréable. Ne l'étant pas, je ne puis accepter aucune somme pour cela.»Alors qu'il se décide à reprendre sa quête linguistique avec, enfin, une chance d'aboutir, le savant obstiné meurt aux portes du Tibet.

Des Carpates à l'Himalaya, le parcours singulier de cet ascète est aussi un fabuleux voyage à travers les langues, les civilisations, les religions, à la rencontre d'autres individus hors du commun, et à l'orée du «Great Game» pour la maîtrise de l'Asie.Nul doute, Alexandre Csoma de Kőrös n'est pas un homme de notre temps. Mais il est peut-être celui de l'avenir.

Sylvain Jouty, né en 1949, a publié cinq romans et trois recueils de nouvelles, la plupart chez Fayard.

Auteur : Sylvain Jouty
Genre : Romans et nouvelles - français
Editeur : Fayard, Paris, France
Collection : Littérature française
Prix : 20.00 €


3 commentaires:

  1. jo éjsét Jean-Pierre
    Dans cette page, il y a de nombreuses fois le mot "dictionnaire", et je choisis le post le plus ancien, pour discrètement vous indiquer un dictionnaire online qui pourrait, selon mon expérience, utilement complété celui que vous indiquez déjà à la fin de vos listes par thèmes:
    http://dictzone.com/magyar-francia-szotar/historique
    C'est un Hongrois qui de Hongrie me l'a signalé il y a peu et qu'il utilise pour écrire les bons signes fr et comprendre nos sens - comme nous pouvons écrire les bons signes hongrois, et obtenir une assez large palette de mots traduits dont on peut aussi écouter le son. Il offre la même chose en d'autres langues, y compris le latin (ce qui appréciable quand on lit des oeuvres anciennes incluant des expressions latines, pas toujours faciles à comprendre même par le web fr!)
    à vous de juger
    bien à vous

    RépondreSupprimer
  2. correction d'une faute ci-dessus: utilement compléter

    RépondreSupprimer
  3. Jo napot michartpoesho et merci pour cette information qui m'a permis d'enrichir les liens utiles du blog où figure désormais ce dictionnaire

    RépondreSupprimer