mercredi 25 juin 2008

"François Fejtö, passager du siècle" par Pierre Kende

"Décédé 15 mois avant son centenaire, François Fejtö faisait partie de ces rares parmi nos contemporains qui non seulement avaient vécu la guerre de 14 mais en avaient retenu quelques souvenirs marquants. Il a partagé ses presque 100 ans entre plusieurs patries : la monarchie austro-hongroise dont il était l’enfant, la Hongrie de l’entre-deux-guerres où il est «entré en littérature», la France qu’il avait élue comme domicile en 1938 et où il est mort soixante-dix ans plus tard, enfin l’Italie où il comptait de nombreux amis et qu’il aimait d’un amour presque charnel." La suite de l'article de Pierre Kende sociologue, politologue hongrois dans Libération du 25 juin 2008

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire