mercredi 9 mai 2012

Prix de consolation par Flora


Avec le temps, on a tendance à recenser les avantages de l'âge mûr, tels des prix de consolation... On n'est plus dans la course effrénée vers l'avenir, les yeux fixés sur la ligne d'horizon à atteindre. Le cliché dit - et en l'occurrence, il n'a pas tort - que notre avenir est plutôt derrière nous... C'est la saison des bilans, des enseignements à tirer de nos expériences, du moins pour nous-mêmes, au pire, en abreuvant de notre sagesse les autres, les plus jeunes surtout, qui n'en demandent pas tant !
Vers la fin, la vie passe à l'accéléré, c'est bien connu. L'emballement de la machine à défiler le temps nous effraie. Alors, nous essayons, avec des efforts touchants mais désespérés, de fixer l'instant, afin que les années derrière nous semblent pleines et riches, et que nous puissions quitter la vie avec le sentiment de n'avoir pas raté toutes les opportunités pour la rendre encore plus accomplie.
Nous savons bien que notre parcours est unique et qu'il est inutile de placer nos espoirs dans la résurrection ou la métempsychose qui nous ouvriraient des perspectives infinies - et sûrement très ennuyeuses - de vie éternelle, à rallonge !
Alors, est-ce le hasard ou le destin qui nous placent sur la trajectoire unique et parfois originale qui sera la nôtre ? Je ne cesse de me poser cette question à laquelle je ne connaîtrai jamais la réponse. Il y a des vies bien plus aventureuses que la mienne, même si j'ai toujours aimé saisir une opportunité qui m'amenait vers des situations inattendues, vers des contrées inconnues. Découvrir des pays, si possible en y résidant, et surtout des gens, sources inépuisables de ma curiosité envers l'humain. Apprendre des bribes de leur langue, pour tenter de communiquer, pour jeter cette fameuse passerelle entre les âmes...
Mon grand-père au sourire infiniment bon, presque illettré, qui regrettait toute sa vie d'avoir été exclu du paradis du savoir, aurait-il imaginé sa petite-fille pratiquer l'art d'être grand-mère à l'autre bout de l'Europe, dans une langue étrangère, dans un pays comptant parmi les ennemis sur lesquels on l'obligeait à tirer il y a cent ans ?...
Flora

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire