mercredi 1 août 2012

L’affaire Csatary - Viktor Orban a « brisé l’échine de la démocratie hongroise »

"L’État hongrois fait preuve d’ amnésie vis-à-vis de son histoire dans la déportation juive pendant la Seconde Guerre mondiale. L’arrestation tardive de Laszlo Csatary, ancien chef de police du ghetto de Kosice, en témoigne.
L’affaire Laszlo Csatary, criminel nazi hongrois arrêté le 18 juillet à Budapest, révèle la gêne du gouvernement hongrois sur le passé de son pays dans le génocide des juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. L’audition de Ladislaus Csizsik-Csatary, initialement prévue jeudi dernier, a été reportée d’une semaine sans explication. Assigné à résidence, celui qui plaide non coupable ne sera peut-être pas jugé. Il est pourtant accusé de crimes de guerre et d’avoir été commandant de police dans le ghetto de Kosice. Le Centre Simon-Wiesenthal le considère comme responsable de la mort de 15 700 juifs." La suite sur humanite.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire