jeudi 16 août 2012

Viktor Orbán cherche un berceau et le salut en Asie

"Ostracisé en Europe pour ses dérives autoritaires, le gouvernement hongrois s'engage dans une politique “d'ouverture à l'Est”. En quête de nouveaux alliés en Orient, il invoque à présent la supposée descendance des Hongrois des tribus d’Asie centrale, un autre mythe entretenu par l’extrême droite magyare.
L’Europe, les marchés financiers et les investisseurs s'étaient, d'une certaine manière, déjà habitués à la politique économique peu orthodoxe du gouvernement de Viktor Orbán.
Mais voilà qu'au beau milieu de l'été, alors que les Bourses elles-mêmes semblent s'être mises en congé, le parti hongrois au pouvoir a décidé de créer la surprise en allant soutenir un obscur festival qui favorise les liens entre la nation hongroise et les tribus d'Asie centrale dans le cadre du touranisme [courant idéologique prônant l'union des descendants des tribus turcophones d'Asie centrale]. Ce mouvement est par ailleurs lié à l'actuelle et à l'ancienne extrême droite hongroise. Assurément, un nouveau sujet explosif entre Budapest et le reste de l'Europe." La suite sur presseurop.eu

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire