samedi 3 février 2007

Budapest et le Patrimoine mondial de l'UNESCO : pourquoi faut-il sauvegarder Erzsébetváros ?

Le patrimoine mondial est défini sur le site de l'UNESCO de la manière suivante :
"Le patrimoine est l’héritage du passé dont nous profitons aujourd’hui et que nous transmettons aux générations à venir. Nos patrimoines culturel et naturel sont deux sources irremplaçables de vie et d’inspiration. Des lieux aussi extraordinaires et divers que les étendues sauvages du parc national de Serengeti en Afrique orientale, les Pyramides d’Egypte, la Grande Barrière d’Australie et les cathédrales baroques d’Amérique latine constituent le patrimoine de notre monde.
Ce qui rend exceptionnel le concept de patrimoine mondial est son application universelle. Les sites du patrimoine mondial appartiennent à tous les peuples du monde, sans tenir compte du territoire sur lequel ils sont situés.
L’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) encourage l’identification, la protection et la préservation du patrimoine culturel et naturel à travers le monde considéré comme ayant une valeur exceptionnelle pour l’humanité. Cela fait l’objet d’un traité international intitulé Convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel, adopté par l’UNESCO en 1972."
Toujours sur le site de l'UNESCO on peut lire ceci :
La Liste du patrimoine mondial comporte 830 biens constituant le patrimoine culturel et naturel que le Comité du patrimoine mondial considère comme ayant une valeur universelle exceptionnelle.
Ces biens comprennent 644 biens culturels, 162 naturels et 24 mixtes situés dans 138 Etats parties.
En Hongrie on trouve 8 sites inscrits au Patrimoine mondial dont Budapest, avec les rives du Danube, le quartier du château de Buda et l’avenue Andrássy (1987, 2002)
Erzsébetváros est un des quartiers contigus de l'avenue Andrássy. Laisser Erzsébetváros aux appétits des promoteurs et de la spéculation qui sont en train de le défigurer et défigurer par la même occasion les abords de l'avenue Andrássy, c'est donc laisser porter une atteinte grave au Patrimoine mondial culturel.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire