samedi 3 février 2007

Viviane Chocas pour son livre Bazar Magyar sera à l'Institut hongrois le mardi 6 février

Viviane Chocas sera le mardi 6 février 2007 de 20h à 21h à l'Institut Hongrois rue Bonaparte, pour une présentation-discussion à bâtons rompus, .
Ne lui répétez surtout pas, mais avant de le lire, allez savoir pourquoi, ce livre ne me disait rien qui vaille, je pensais à un petit ouvrage anecdotique. Quand je l'ai pris en main, je ne l'ai plus lâché. J'ai été très agréablement surpris tout d'abord par une belle écriture. Viviane Chocas dispose d'un vrai talent d'écrivain. J'espère que d'autres livres suivront. Ensuite, ce livre raconte mon histoire, enfin l'histoire de beaucoup d'entre nous... Je ne détaillerai pas, je vous laisse découvrir, mais ces quelques lignes au début du livre permettront à certains de comprendre : "A proximité de la Bastille, sur le flanc gauche de la rue de Sévigné à Paris, se trouvait dans les années 1970 une petite boutique à la vitrine sombre, à l'enseigne plate, dépourvue de tout signe de richesse. De la rue, on ne percevait ni odeur, ni couleur, juste une neutralité de surface propre et polie, qui tenait ses marques sur le trottoir étroit. Poussant la porte du bazar, faite de verre et de bois vermoulu, j'entrais avec confiance, parce que j'y avais été initiée. Conduite par une main paternelle, mais sans explication, comme on se rend chez une vieille tante, qui fait partie de la famille depuis toujours, même si on n'a jamais su de quelle alliance. La porte râpait la clochette de circonstance, et le visage de Mme Suba apparaissait derrière les saucissons en suspension. Une boule de Noël, accrochée en plein coeur des guirlandes de cochon."
Comment exprimer mieux que Viviane, le fait qu'elle et moi sommes de la même famille ?
Ajoutons à cela que ce livre est en résonnance avec certains évènement politiques qui nous touchent et notamment les évènements de l'année 1989. L'auteur est envoyée à Budapest comme correspondante de presse. La description des manifestations y est toute en finesse, en touches légères, en observations riches de toutes les réalités. Aucune haine, aucune charge politique grossière, aucune idéologie de circonstance. Un livre intelligent qui prend ses lecteurs pour des adultes.
Enfin, ce livre m'a beaucoup touché pour beaucoup d'autres raisons qui me sont très personnelles, mais cela est une autre histoire...
Je n'ai qu'un grand regret..., celui de ne pas avoir écrit cela directement à Viviane Chocas, par timidité sans doute. Ne lui répétez surtout pas, ce que je viens d'écrire. Mais lisez vite ce très joli bouquin.
JPF
Institut Hongrois de Paris - 92, rue Bonaparte 75006 Paris • Tél. : 01 43 26 06 44 Métro : Saint-Sulpice • Mabillon Bus : 58, 84, 89 instituthongrois@wanadoo.frhttp://www.instituthongrois.org/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire