mercredi 14 janvier 2009

"La passion à l’œuvre, Rodin et Freud collectionneurs" - une visite commentée par Michelle Moreau Ricaud le samedi 31 janvier 2009 à 11 h 30

"Un autre regard sur ….
une visite de l'exposition "La passion à l’œuvre, Rodin et Freud collectionneurs " menée par des personnalités d’horizons différents,

Le samedi 31 janvier à 11h30 avec Michelle Moreau Ricaud, psychanalyste

Michelle Moreau Ricaud*, psychanalyste, est membre du « IVème groupe OPLF » (Organisation Psychanalytique de Langue française), secrétaire scientifique de l’AIHP (Association Internationale d’Histoire de la Psychanalyse), Maître de Conférences et chercheuse associée au CRPM, (Centre de Recherche Psychanalyse et Médecine) de l’Université Paris - Diderot. Elle a publié notamment : Cure d’ennui. Ecrivains hongrois autour de Sandor Ferenczi, éd. Gallimard, 1992 ; Michael Balint. Le renouveau de l’école de Budapest, éd. érès, 2000, rééd. 2007 ; et, touchant à la thématique de l’exposition : « Freud griego ? L’addiction de Freud para los objetos mythologicos », Clinicà y analysis grupal, n°97 juil /dec 2006, vol. 28 (2). À paraître en 2009 : La collection de Freud : un Cabinet de curiosités ? aux éditions Campagne - Première.

Argumentaire de la visite :
Si l’on connaît l’intérêt de Freud pour l’esthétique et les objets d’art, on ignore souvent qu’il était également un collectionneur passionné d’antiques. Sa collection d’amateur, exposée aujourd’hui en regard de celle de Rodin, intriguera, et touchera à la fois le grand public et les psychanalystes. On verra l’avantage qu’il tirait de cette passion, pour lui-même, sa théorie et ses patients.

Musée Rodin - 79, rue de Varenne - 75007 Paris
Téléphone : 01 44 18 61 10
Métro (ligne 13) : Varenne ou Invalides
R.E.R (ligne C) : Invalides
Bus : 69, 82, 87, 92
Stationnement : Bd des Invalides

Visiter le site du Musée Rodin

Il faut prendre un billet pour le musée et s’inscrire pour réserver une place avec “audiophone” pour la visite commentée qui est gratuite.

*Michelle Moreau Ricaud est également présidente de l'association Maison Sándor Ferenczi

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire