mardi 9 août 2011

Orgueil et préjugés : Fin de la fondation Emmi Pikler

"Le gouvernement dissout l’atelier connu au niveau international pour sa méthode alternative de soin auprès des jeunes enfants.

"Je ne savais pas où la Hongrie se trouvait avant d'entendre le nom d’Emmi Pikler" - écrit, dans une lettre adressée au premier ministre Viktor Orbán, un expert américain. Il est l'un des nombreux anciens étudiants de l'Institut Pikler à avoir protesté contre la fermeture de la fondation Pikler. Il y a quelques mois, l’eurodéputé belge Frédéric Daerden a également sollicité le maintien de ce centre de formation, qui est aussi une pouponnière, une crèche et un lieu de rencontre entre parents et enfants connu pour son approche novatrice du développement de l’enfant." La suite sur le Journal francophone de Budapest

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire