mercredi 5 août 2015

Leó Szilárd, l'un des concepteurs de la bombe atomique opposé à son utilisation.

Physicist Leo Szilard. Probably circa 1960. DOE Digital Archive Image 2017774. "Credit: DOE Photo"
Le 6 août, on commémorera le 70ème anniversaire du bombardement atomique d'Hiroshima. Souvenons-nous de Léo Szilárd, l'un des concepteurs de la bombe.

"Szilárd participe aux débuts du projet mais il est exclu de l’équipe de recherche après de multiples désaccords avec le général Leslie Richard Groves chargé de la direction du projet. Pacifiste convaincu marqué par les massacres civils de la Terreur blanche de la contre-révolution hongroise de 1919, Szilárd défend une utilisation strictement dissuasive de la bombe atomique. Il rassemble autour de lui des scientifiques dont beaucoup participent au projet Manhattan pour leur faire signer la pétition Szilárd qui demande à ce que les États-Unis fassent état de la puissance de la bombe atomique afin de permettre au Japon de se rendre sans avoir recours à son usage contre des populations de ce pays. Bien qu'elle eût été destinée au président Harry Truman, il n'est pas certain que le pouvoir militaire lui ait fait parvenir ce texte.
Après l'échec de la pétition et les bombardements atomiques de Hiroshima et Nagasaki des 6 et 9 août 1945, Szilárd crée avec Albert Einstein, le Comité d'urgence des scientifiques atomistes en 1946 auquel participe Linus Pauling, dont l'action contre les armes nucléaires lui vaut le prix Nobel de la paix en 1962." Source : Wikipédia.

Il semble assez vraisemblable que le 6 août 1945 le Japon était proche de la reddition et que l'usage de la bombe sur Hiroshima puis sur Nagasaki faisant plusieurs centaines de milliers de morts étaient inutiles pour l'achèvement de la guerre. En revanche sa finalité géopolitique marquant la puissance des USA vis-à-vis des autres nations paraît aujourd'hui, avec le recul historique, assez évident.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire