mardi 11 août 2015

Natation : que retenir des championnats du monde?

Par Grégory Sabadel
La délégation hongroise repart avec dix médailles dont trois en or des mondiaux de Kazan. Les prochains championnats du monde auront lieu à Budapest en 2017. 
Au rayon déceptions, Zsuzsanna Jakabos n'a pas atteint les finales. 
Les équipes de water-polo ont aussi déçu. Les hommes ont fini premiers de leur groupe mais ont perdu d'un but en quarts de finale face à l'Italie. Les femmes ont terminé troisièmes d'un groupe de quatre nations avant de s'incliner lourdement en huitièmes de finale face aux Etats-Unis. 
Dániel Gyurta, l'homme qui avait remporté trois fois de suite l'or sur 200 mètres brasse a cette fois dû se contenter du bronze. 
Boglárka Kapás a, elle aussi, décroché une breloque de bronze en 200 mètres dos. 
Chez les Hongrois aussi, il y a des fratries en natation, comme les Verrasztó Dávid a fini deuxième du 400 mètres 4 nages. 
En ce qui concerne la nage en eau libreAnna Olasz a remporté la première médaille hongroise des championnats, à savoir l'argent sur 25 kilomètres.
Au rayon bonnes surprises, saluons le magnifique retour de László Cseh : il s'adjuge trois médailles en papillon: bronze sur 50 mètres, argent sur 100 mètres, et or sur 200 mètres. 
Enfin, l'inépuisable Katinka Hosszú, surnommée "Iron lady" a eu une médaille de bronze  en 200 mètres dos et surtout est montée deux fois sur la plus haute marche du podium en 400 mètres 4 nages et 200 mètres 4 nages. Sur cette distance, elle a même battu le record du monde. Elle est sur le point de dépasser Krisztina Egerszegi en nombre de titres. 
A un an des jeux de Rio, la Hongrie semble bien armée pour décrocher à nouveau de nombreuses médailles.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire