vendredi 6 octobre 2006

"Cinquante ans après, François Fejtö se souvient" un article du Nouvel Observateur

"Quand la Hongrie s'est révoltée
Le 23 octobre 1956, l'insurrection de Budapest ouvrait une première brèche dans le bloc communiste. Le grand historien d'origine hongroise revient sur cet événement capital
Le Nouvel Observateur. - Pourquoi qualifiez-vous l'insurrection de Budapest de première révolution antitotalitaire?
François Fejtö. -Parce que je le crois profondément. Certes il y a eu d'autres mouvements comme celui de Potsdam après la mort de Staline mais aucun de cette ampleur et avec de telles conséquences. Pour la première fois depuis l'instauration du communisme en Europe de l'Est, nous avons assisté à une rébellion qui a exprimé le mécontentement de toutes les classes sociales dans un pays. C'était unique et improvisé."
La suite dans Le Nouvel Observateur

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire