jeudi 28 décembre 2017

Autriche-Hongrie: les cicatrices de l’empire se réveillent

"Unies par les mêmes angoisses, les nations d’Europe centrale et orientale se donnent des gouvernements nationalistes et populistes. Avec des premières tensions aux frontières qui inquiètent l’Union européenne.
Les faits - La Hongrie considère la Pologne comme une composante essentielle du groupe centre-européen au sein de l’Union européenne, et s’opposera à toute sanction visant à priver Varsovie de ses droits de vote au sein de l’UE, a prévenu vendredi le Premier ministre hongrois, Viktor Orban. Par ailleurs, le nouveau chancelier autrichien, Sebastian Kurz, qui gouverne avec l’extrême droite, a appelé à mettre fin au système de quotas de répartition des demandeurs d’asile dans les différents pays de l’UE, demandant que les réfugiés soient aidés dans leur pays d’origine, « peut-être militairement »." La suite sur lopinion.fr (Article payant)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire