vendredi 8 décembre 2017

La Hongrie d’Orban, une «démocratie vide» selon Arpad Schilling

"Homme de théâtre acclamé à l’étranger et figure de proue de l’opposition civique à Viktor Orban, le metteur en scène hongrois Arpad Schilling s’inquiète de voir son pays être devenu «une démocratie vide» après sept ans de pouvoir du dirigeant souverainiste.
«Devenir un activiste n’était pas ma décision», confie dans un entretien à l’AFP cet artiste de 43 ans, qui s’était fait connaître sur la scène européenne avec sa version de «Baal» de Brecht, en 2000.
«Mais à partir de l’arrivée d’Orban, nos activités éducatives et pédagogiques ont été visées et il a fallu réagir», souligne celui qui refuse de faire du théâtre en Hongrie depuis qu’en septembre un proche du dirigeant l’a publiquement accusé de poser «un risque sérieux» à la sécurité du pays." La suite sur liberation.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire