vendredi 22 décembre 2017

Vu de Hongrie. Kurz à la chancellerie autrichienne: du pain bénit pour Orbán ?

"Après la nomination du jeune conservateur à la tête du gouvernement autrichien, la presse hongroise est partagée entre la crainte d’une “orbánisation” de Vienne et l’enthousiasme de voir arriver un gouvernement qui défend une ligne politique proche de Budapest.
Comme après l’élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis, Viktor Orbán fut l’un des premiers à féliciter le nouveau chancelier autrichien Sebastian Kurz, investi lundi 18 décembre. Les médias magyars ont attentivement scruté les négociations menant à l’émergence de la coalition bleue-noire entre conservateurs et l’extrême droite [ÖVP-FPÖ] dans l’ancienne capitale de l’empire habsbourgeois commun, démantelé au sortir de la Première Guerre mondiale." La suite sur courrierinternational.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire