lundi 28 juillet 2014

Exposition de Kamill Major 18 septembre – 25 octobre 2014 Institut hongrois

Vernissage : 18 septembre à 19h
Visite guidée de l’exposition pendant la Nuit Blanche à 21 et à 23 heures.
Institut hongrois 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Informations : accueil@instituthongrois.fr +33 1 43 26 06 44
Kamill Major : Ecriture, 2013, relief en bois, 1
 
 Plasticien d’origine hongroise, Kamill Major s’est établi en France il y a plus de quarante ans, d’abord à Paris où il a vécu de nombreuses années, puis plus récemment dans le sud de la France dans un petit village du Gard. A son arrivée à Paris, Major habite tout près du Père-Lachaise. Il s’y promène souvent. Ce lieu mélancolique devient vite une formidable source d’inspiration.
Pendant que dans son atelier, sa peinture géométrique est inspirée par la trame, il réalise au Père Lachaise nombre de photos, et manifeste un intérêt croissant pour les cimetières, toujours à l’affût de traces laissées par le temps, les intempéries, le hasard ou les actes de vandalisme. Traces et effacements qui donnent une nouvelle vie, étrange et intense, à ces lieux de repos éternel. Ainsi naît sa « double vie artistique » qui n’est en réalité que deux facettes d’une même problématique : la destruction est réellement un acte de création.
En effet lorsque dans sa peinture il travaille sur la simplification des formes jusqu’au vide, et les superpositions de trames jusqu’à total recouvrement, c’est bien de cette même « destruction créatrice» qu’il s’agit. Au cours des innombrables combinaisons de superpositions de trames, apparaissent accidentellement des formes d’écriture, « messages venus de très loin ». Il s’en saisit et sous forme de toiles ou de reliefs sur bois, celles-ci deviennent l’axe principal de sa création artistique.
Entrée libre

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire