vendredi 11 juillet 2014

La Hongrie œuvre contre «le complot viking»

"La chasse aux sorcières est ouverte. Comme Vladimir Poutine en Russie, le Premier ministre hongrois, Viktor Orbán, s’attaque aux défenseurs des libertés publiques. Pas moins de 58 ONG ont été sommées de livrer tous leurs dossiers et les noms de leurs bénéficiaires au tout puissant Office de contrôle du gouvernement (Kehi). Les ONG russes des droits de l’homme étaient soupçonnées d’être des agents anglo-saxons. Leurs homologues hongroises - Transparency International Hongrie, des associations de soutien aux minorités, aux roms, aux LGBT… - seraient des espions venus… de Norvège. D’ailleurs, l’Office de contrôle gouvernemental l’évoque déjà alors ..." La suite sur liberation.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire