jeudi 24 juillet 2014

Pourquoi Bruxelles et Budapest jouent un jeu dangereux

".Bruxelles a menacé de ramener la Hongrie sous surveillance budgétaire. Budapest réplique par une accélération dangereuse de son projet de conversion des prêts en devises.
Une fois n'est pas coutume, Viktor Orban, le très contesté premier ministre hongrois, tente de s'attirer les bonnes grâces de Bruxelles. Fin juin, la Commission avait prévenu qu'elle pouvait placer à nouveau la Hongrie  sous surveillance budgétaire si le pays ne parvenait pas à maintenir son déficit public sous la barre des 3% du PIB comme il s'y est engagé (il prévoit 2,9 % cette année). La Commission s'était également émue de la persistance d'une dette publique élevée (83,4 % du PIB environ). 
Coupe dans les dépenses
La menace a porté puisque la semaine dernière, le ministre des Finances hongrois Mihaly Varga a annoncé des coupes budgétaires de près de 110 milliards de forints, soit environ 360 millions." La suite sur latribune.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire