lundi 20 juin 2016

A nous la victoire - Un film de John Huston à la Cinémathèque française 27 juin 2016 à 22h Salle Jardins de Bercy en plein air

L'histoire du film "A Nous la Victoire", tourné entièrement en Hongrie, a été inspiré du film "Deux mi-temps en enfer*" de Zoltán Fábri, qui quant à lui a été inspiré de l'histoire tragique de 1942 de l'équipe FC Start de Kiev.

- FC Start était une équipe composée des joueurs des équipes Dynamo et Locomotive Kiev après l'occupation allemande de Kiev. Selon la version officielle soviétique, le match entre FC Start et l'équipe allemande a été organisée sous la menace des soldats armés et à l'issu du match, emporté par FC Start à 8-0, toute l'équipe a été fusillée. Les recherches menées après 1989 ont prouvée que de nombreux match ont été organisé entre les allemands et FC Start, qui ont pratiquement toujours été gagnés par les ukrainiens. Selon la version la plus vraisemblable, les allemands auraient soupçonnés que certains joueurs du FC Start collaboraient avec les partisans et ils en ont arrêté six quelques jours après la victoire de FC Start à 8-0. Trois joueurs ont été exécutés dans les camps de concentration et plusieurs tués après les interrogatoires. Certaines joueurs qui ont été réellement agents de la police secrète soviétique (NKVD) ont été arrêtés; déportés ou bien tués. En quelques mois pratiquement toute l'équipe a été tuée ou bien déportée. La légende, fabriquée par la propagande soviétique, de l'équipe fusillée à l'issu du match est entrée dans l'histoire sous le nom de "match de la mort".

- "Deux mi-temps en enfer" de Fábri reste un chef d'oeuvre. "Beaucoup plus classique dans sa mise en scène que le Petit carrousel de fête, mais de remarquable facture, on ne s'ennuie pas une seconde en regardant ces prisonniers monter une équipe de foot. Un divertissement intelligent, de grande qualité comme toujours chez ce réalisateur." commentaire sur senscritique.com


Petit clin d’œil à Fàbri dans "A Nous la Victoire" la présence de Zoltan Gera, comédien hongrois, qui a joué un des joueurs prisonniers juifs chez Fàbri. Chez John Huston, il incarnait le rôle d'un prisonnier français. - "A Nous la Victoire" été tourné dans le stade MTK de Budapest pour servir comme décors du stade Yves du Manoir de Colombes où se déroule l'histoire du film. C'est dans le stade de Colombes que la finale du coup du monde de 1938 entre la Hongrie et l'Italie a eu lieu. (C'est aussi dans ce même stade que le "duel" des deux athlètes britanniques, Harold Abrahams et Eric Lidell, a eu lieu lors des JO de 1924. Cette histoire a été mise en scène par Hugh Hudson dans son film 4 fois oscarisé, Les Charriots du feu). Intéressant de mentionner que parmi les vedettes du cinéma (Michael Caine, Max von Sydow, John Huston, Sylvester Stallone) la vedette mondiale du football Pelé a fait partie aussi de l'équipe du film.

Pelé était un grand ami de Ferenc Puskàs, joueur légendaire du Réal Madrid ayant émigré de la Hongrie après la défaite de la révolution de 1956. C'est dans l'année de la sortie du film (1981) que Puskàs, considéré comme déserteur puisqu'il avait joué dans l'équipe de l'armée avant 1956, a été autorisée pour la première fois de rentrer en Hongrie.

György Ráduly


* Deux mi-temps en enfer sortira en DVD fin septembre chez Clavis films

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire