jeudi 30 juin 2016

Le beau parcours hongrois à l’Euro est le meilleur allié de Viktor Orbán

"Pour sa première participation depuis 1972, la Hongrie a réussi à atteindre le stade des huitièmes de finale. Une performance qui pourrait profiter à son fan numéro 1...
Viktor Orbán a deux amours: le foot et sa famille. Apprenant la naissance de sa petite-fille Alizt, il a laissé tomber ses vacances en tribunes à l’Euro 2016 et s’est précipité dans le premier avion à destination de Budapest. Puis il s’est redirigé vers la France, où il a assisté à la colère homérique de Cristiano Ronaldo, dégoûté par des Magyars combatifs qui ont poussé ses troupes à un nul fou (3-3) qui les a qualifiés pour les huitièmes de finale, où ils se sont lourdement inclinés contre la Belgique (0-4). Orbán, l’habitué des travées, a donné de la voix pour son loisir préféré. Et mobilisé le budget national." La suite sur slate.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire