mercredi 30 mai 2018

Mondial 1954 : l'injustice hongroise

"La Hongrie emmenée par Puskás est l'une des plus belles équipes de l'histoire. Elle échoue pourtant face à la RFA, dans une finale dantesque.
Pour cette cinquième édition, la Fifa ramène la Coupe sur le Vieux Continent après un Mondial 1950 brésilien un peu trop riche en émotions. Et quoi de mieux que la sobriété et l'ambiance feutrée de la Suisse pour canaliser cette passion. Désormais, la phase finale comprend 16 équipes (contre 12 quatre ans plus tôt). Un schéma qui restera jusqu'en 1982 et fixera dans le temps les règles d'une compétition qui commence à prendre un essor planétaire. Fini, les balbutiements logistiques. Place aux choses sérieuses : l'événement est diffusé à la télévision pour la toute première fois. Cette édition 1954 est la plus prolifique de l'histoire avec des matches aux scores improbables (9 à 2, 8 à 3 ou encore 7 à 5). Au total, pas moins de 140 ballons finiront au fond des filets lors des 26 rencontres, soit plus de 5 buts par match !" La suite sur lepoint.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire