mardi 19 février 2019

Benyamin Netanyahou pris au piège de la réécriture de l’histoire

"Un sommet réunissant quatre pays d’Europe centrale à Jérusalem a été annulé.
En cause, des propos du premier ministre israélien sur le rôle de la Pologne dans la Shoah.
L’histoire ne se revisite pas sans frais. Depuis près d’une semaine, Benyamin Netanyahou éprouve cette évidence à la faveur de la résurgence d’un différend avec la Pologne sur son rôle dans la Shoah. La tension a culminé lundi 18 février, lorsque Varsovie a refusé de participer au sommet du « groupe de Visegrad », le jour même de son ouverture. Un camouflet pour le premier ministre israélien, qui avait invité les dirigeants des quatre pays formant cette instance – Pologne, Hongrie, République tchèque, Slovaquie – à se réunir à ses côtés à Jérusalem jusqu’à ce mardi 19 février.Échanger des poignées de main avec les mauvais élèves de l’UE devait permettre à Benyamin Netanyahou de creuser les fissures d’un Vieux Continent trop sévère, à son goût, sur sa politique de colonisation de..." La suite sur la-croix.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire