jeudi 28 février 2019

Pour la première fois, la droite européenne envisage une exclusion du Hongrois Orban

"Le premier ministre populiste multiplie les attaques contre Bruxelles sur le thème de l’immigration. Au Parti populaire européen (PPE), on commence à réfléchir sérieusement à se séparer de ce membre encombrant.
Est-ce la provocation de trop ? Mardi 26 février, des dirigeants des partis membres du Parti populaire européen (PPE), la famille des droites européennes, ont reçu un courriel officiel du gouvernement hongrois, diffusant la dernière campagne « anti-Bruxelles », anti-Juncker et anti-George Soros, du premier ministre Viktor Orban. Le premier ministre est pourtant un membre de parti paneuropéen, le plus puissant de l’Union.
Le courrier, que Le Monde a pu consulter, comporte à la fois la lettre que M. Orban a massivement envoyée aux Hongrois en début de semaine pour exprimer sa démarche, accompagnée d’un argumentaire, intitulé « Vous avez le droit de savoir ce que prépare Bruxelles ». Traduit en quatre langues – français, espagnol, anglais, allemand –, il est censé démontrer que « Bruxelles » veut « faciliter la migration grâce aux visas migratoires », « donner encore plus d’argent aux organisations favorisant la migration », « lancer des programmes de migration expérimentaux avec les pays africains » ou encore « mettre en œuvre les quotas de relocalisation obligatoires »…" La suite sur lemonde.fr (article payant)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire