vendredi 11 septembre 2009

Ils étaient arméniens, hongrois, juifs et communistes.

Ceux de l'Affiche rouge

Tous sont morts pour la France, dont la police les livrait aux nazis. Avec «l'Armée du crime», Robert Guédiguian rend un bel hommage à ces combattants de la liberté. Entretien

La rencontre de Robert Guédiguian, Arménien d'origine, né d'une mère allemande, communiste de sensibilité, passionné d'histoire, et du groupe de jeunes juifs européens lancés dans une lutte armée pour libérer la France de l'oppression nazie ne constitue pas forcément une surprise. Mais «l'Armée du crime», du nom donné par les nazis aux vingt-deux «terroristes» qu'ils exposèrent sur l'Affiche rouge et exécutèrent en février 1944, film très maîtrisé, souvent inspiré, servi par un groupe de jeunes comédiens exceptionnels, dépasse toutes les attentes." La suite de l'article sur nouvelobs.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire