dimanche 6 septembre 2009

« Pique-nique paneuropéen » Rideau de fer au Jardin de Luxembourg le 12 septembre 2009

Programme du « Pique-nique Paneuropéen »
11h30 Début du «Pique-nique Paneuropéen» à la Mairie du 6e arrondissement de Paris
12h30 Inauguration de l’exposition « La Hongrie, de la démolition du rideau de fer jusqu’à l’adhésion à l’accord de Schengen» Centre des Impôts, Place Saint-Sulpice
13h – 17h30 Défilé de Trabants dans les rues de Paris
17h30 Inauguration de l’exposition « Le rideau de fer » Jardin du Luxembourg, Jeu de Longue Paume
19h30 Inauguration des expositions « Camarades, c’est fini », affiches politiques chroniqueurs d’une ère nouvelle et «20 / 21» vingt et un artistes hongrois vingt ans après le changement de régime Institut hongrois de Paris, 92 rue Bonaparte
20h30 Cocktail à l’Institut hongrois de Paris
********************

Un segment du Rideau de fer et un mirador seront exposés sur le Jeu de Longue Paume du Jardin du Luxembourg. L’exposition aura trois parties : deux sections de rideau de fer encadrées par une zone de « mines », avec des photos et explications accrochés sur les poteaux. L’objectif serait de présenter à travers les photos, l’histoire de la création et de la démolition du rideau de fer.
L’essentiel de l’exposition est de montrer au public l’aspect physique d’une institution qui semble aujourd’hui inimaginable mais qui a réellement existé. En effet, le public parisien actuel peut connaître le mur de Berlin, qui par sa portée symbolique a profondément marqué les esprits au moment de sa chute. Le caractère infranchissable du mur, le béton armé, cette construction citadine était effectivement un monument spectaculaire et en même temps efficace. Le rideau de fer est quelque peu différent : sa fonction était la division de non seulement une ville mais d’un continent entier. L’enclave de Berlin de l’Ouest était un îlot, une création singulière du 20e siècle, un phénomène sans précédent dans l’histoire. Le rideau de fer était en même temps une réalité pour des dizaines de millions de personnes, mais il reste encore très peu connu devant le grand public. L’objectif du projet est donc la visualisation et l’explication d’une barrière, d’un « limes » moderne qui a coupé l’Europe en deux. L’installation viendra d’un musée hongrois privé, établi spécialement pour la présentation du rideau de fer, musée unique dans son genre en Hongrie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire