mardi 19 août 2014

La démocratie antilibérale et infâme de Viktor Orban

Nóra Kébel
"Dans un discours prononcé le 26 juillet à Tusvanyos, en Roumanie, le premier ministre hongrois a déclaré qu’il était prêt à faire de son pays un monde nouveau, basé sur le travail et la communauté. Vigilante, la presse internationale, a relevé ses mots outrageux. En somme, rien de nouveau sous le soleil d’Orbanistan.
J’aimerais écrire au sujet du succès des nouvelles entreprises hongroises dans le monde, des films primés et des écrivains du  génial Sziget Festival – mais notre politique semble provoquer plus de remous que les sujets mentionnés. Cela n’est pas nouveau pour moi, puisque cela fait quatre ans que le gouvernement de mon pays se dirige vers l’autocratie." La suite sur cafebabel.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire