samedi 16 août 2014

Portables volés aux noces de la fille d’Orbán : un serveur ne goûte guère les tests ADN

"VU DE BUDAPEST
Le NNI (Nemzeti Nyomozo Iroda), le Bureau national d’investigation, le FBI hongrois, ne recule devant rien pour mener à bien sa tâche. Une soixantaine de tests ADN sont en cours pour retrouver… deux téléphones volés. Deux portables disparus en septembre, lors du mariage de la fille du Premier ministre, Viktor Orbán. Un mariage somptueux à la campagne, avec 300 invités et une soixantaine de serveurs employés par un traiteur.
Deux mois plus tard, ces derniers sont tous convoqués à la police. Le voleur a laissé les étuis de téléphones portables sur la table - étuis sur lesquels il y a un peu d’ADN. La police entend procéder à des prélèvements génétiques sur les 60 employés du traiteur. Seul László Csókási, un barman de 32 ans, refuse. Sur son blog, il écrit : «S’agit-il d’un triple assassinat ? D’un tueur en série qui a pris la fuite ? Non, on parle de simples téléphones portables !»" La suite sur liberation.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire