vendredi 10 juin 2016

Les chefs d’œuvre de Budapest ne sont pas tout à fait ceux que l’on croit

"Des « Chefs d’œuvre de Budapest », on ne connaissait rien avant d’arriver au musée du Luxembourg, à Paris. D’où le défi lancé à Cécile Maisonneuve, co-commissaire de l’exposition, de nous les faire découvrir. Elle nous les a même fait aimer.
On peine à se faire une place au milieu de la première salle consacrée à la fin du Moyen-Âge. On arrive, quand même, à apercevoir Sainte Dorothée, sculptée aux alentours de 1 410 par un Hongrois dont on a depuis oublié le nom et perdu la trace. « Elle est le témoignage de l’essor de la Hongrie sous le règne de Sigismond de Luxembourg, nous explique Cécile Maisonneuve, passionnante docteur en histoire de l’art. Au Moyen-Âge, le pays est en pleine effervescence grâce à une politique artistique très dynamique. »" La suite sur lavoixdunord.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire