jeudi 31 janvier 2013

Sondage Metro - Ifop : nazisme, la peur des vieux démons

"EXCLUSIF - Il y a 80 ans, Hitler devenait chancelier en Allemagne. Les Français sont 34% à croire possible l'arrivée au pouvoir, un jour, d'un parti se réclamant du nazisme dans un pays européen.
Il y a tout juste 80 ans, Adolf Hitler était nommé chancelier en Allemagne, ouvrant l'une des périodes les plus sombres de l'Humanité. A l'occasion de cet anniversaire douloureux, Metro et l'Ifop ont posé aux Français une question radicale, inscrite dans cette perspective historique : "Croyez-vous possible qu'un mouvement politique se réclamant du nazisme arrive un jour au pouvoir dans un pays européen, comme Hitler en Allemagne en 1933 ?" Le résultat interpelle : un tiers des personnes interrogées (34%) répond par l'affirmative. "Qu'ils expriment du pessimisme, de l'inquiétude ou de la vigilance par rapport aux mouvements d'extrême-droite, c'est une part non négligeable qui juge que le ventre dont est sorti la Bête pourrait encore être fécond", estime Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l'Ifop." La suite sur metrofrance.com

"Seuls deux partis politiques, autres que groupusculaires, peuvent se faire accoler le qualificatif de "néo-nazi" en Europe : Jobbik en Hongrie et Aube dorée en Grèce. Le premier, qui se distingue par son racisme anti-Roms, et dont l'organisation paramilitaire a été interdite en 2009, a fait son entrée au parlement hongrois en 2010 avec plus de 16% des voix. Il y dispose actuellement de 46 sièges sur 386. Ce mouvement, qui plaide pour le retour des valeurs chrétiennes, de la famille et de l'autorité, se référant parfois aux symboles d'une formation fasciste pronazie des années 1930, a aussi envoyé trois députés européens à Strasbourg." Source : metrofrance.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire