jeudi 12 mars 2015

En attendant les anges de Hongrie

"Décédé il y a un an, le Hongrois Szilárd Borbély a laissé une œuvre forte composée de poésie, théâtre et essais, et un roman unique, chronique de la Hongrie d’après-guerre, vue par un jeune garçon.
La miséricorde des coeurs
Szilárd Borbély Christian Bourgois Éditeur , 334 pages , 20 €

On garde en mémoire les images d’enfances misérables du XIXe  siècle français, la lutte des familles désargentées de la série des Rougon-Macquart, les souffrances des orphelins d’Hector Malot et d’Eugène Le Roy… La réalité crue montrée par ces fictions ne disparaîtra pas partout, et surtout pas à l’Est, dans la Hongrie étouffant un siècle plus tard sous le communisme goulash de Kádár.
À ces ancêtres peintres de la misère sociale, l’écrivain hongrois Szilárd Borbély a emboîté le pas pour décrire, dans ce livre de 2013, l’âpreté de son pays dans la fin des années 1960. Son inventivité stylistique le démarque de ses aînés, puisqu’il ajoute aux dimensions naturalistes et sociales une originalité narrative qui rend son texte hypnotique." La suite sur la-croix.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire