mercredi 18 mars 2015

Rencontre avec Joëlle Dufeuilly et Sophie Képès, traductrices littéraires, toutes deux récemment récompensées par de prestigieux prix de traduction

" « László Krasznahorkai et ses longues et belles phrases ont été un peu mon école de traduction. » avez vous déclaré, Joëlle Dufeuilly, lors d’une soirée consacrée au romancier hongrois. Une école jugée excellente par la Société des gens de lettres (SGDL) qui vous a remis son Grand Prix de traduction pour l’ensemble de votre oeuvre de traductrice en 2014. Vous avez reçu cette distinction à l’occasion de la parution de Guerre et guerre (Ed. Cambourakis, 2013), votre cinquième traduction d’un livre de Krasznahorkai. Comment devient-on « un vieux couple » avec un écrivain qui éprouve une aversion notoire à l’égard du point ?" La suite sur litteraturehongroise.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire