mercredi 8 juin 2016

Soirée des Mardis hongrois de Paris le 7 juin 2016 - Les images










4 commentaires:

  1. Si c'est laïque alors pourquoi citer uniquement le quartier juive à Budapest ?
    Il n'y a pas d'autre aussi belle et fascinant ?

    RépondreSupprimer
  2. La voix du "Népszava" le journal communiste totalement anti hongrois pourquoi est important dans un cercle soit disant hongrois.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Unknown,
    Merci pour votre examen attentif du blog des Mardis hongrois et merci pour votre observation concernant le Quartier juif de Budapest. L'association des Mardis hongrois est effectivement laïque. Le Quartier juif de Budapest est dénommé ainsi dans tous les guides touristiques. Ce n'est pas son caractère religieux qui nous intéresse mais son architecture et son urbanisme remarquables. Ce quartier était et reste sans doute menacé de disparition par la spéculation immobilière et la corruption des politiques. Nous avons donc participé à sa défense en tant que patrimoine architectural et urbanistique hongrois et pas en raison de la religion. Notre motivation était donc culturelle. D'autres quartiers sont aujourd'hui également menacés comme le Városliget et il est possible que nous aidions les associations hongroises qui défendent le Városliget si elles nous le demandent.
    J'espère avoir répondu à votre question et je conclus de votre observation que tout le reste du blog vous a apporté satisfaction.
    Bien cordialement

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Carex Holding,
    Merci pour votre examen attentif du blog des Mardis hongrois et merci pour votre observation concernant le lien vers Népszava version américaine.
    Tout d'abord je vous précise que nous n'acceptons pas de publicité pour des sociétés comme la vôtre vendant des automobiles.
    Pour ce qui concerne Népszava, à ma connaissance ce n'est pas un quotidien communiste ou alors nous n'avons pas la même idée de ce courant politique. Nous avons placé un lien vers ce journal à un moment où sa version hongroise était menacée par des lois restreignant la liberté de la presse en Hongrie. J'admets aujourd'hui que ce lien vers un quotidien spécifique de caractère libéral n'a plus vraiment de raison d'être mentionné.
    Merci en tout cas encore une fois pour votre vérification attentive de tout ce qui pourrait avoir un caractère partisan et surtout spécifiquement "communiste".
    Bien cordialement

    RépondreSupprimer