samedi 1 avril 2017

Festival international du film policier de Beaune 2017 : projection de "Strangled", en présence de son réalisateur, le Hongrois Árpád Sopsits

"Le Festival international du film policer de Beaune continue. Retour sur "Strangled", film hongrois projeté hier à Beaune, en présence de son réalisateur, le Hongrois Árpád Sopsits.
« International », le Festival du film policier de Beaune l’est, assurément. Cette année, par exemple, les films projetés viennent de tous les continents, y compris d’Afrique qui, avec Wùlu, de Daouda Coulibaly, est en compétition pour obtenir le "Prix du Sang Neuf".  Bien sûr, l’Europe est peut-être un plus présente que d’autres. Toutefois, les films européens programmés ne viennent pas uniquement de ce que le Secrétaire de la Défense des États-Unis de Georges W. Bush, Donlad Rumsfeld, avait qualifié en janvier 2003  de « vieille Europe » : l’Europe de l’Ouest, celle qui, du temps de la « Guerre froide », se rangeait derrière le pays leader du « monde libre », c’est-à-dire les Etats-Unis d’Amérique. Certes, parmi ces derniers, les films français, belges, britanniques, allemands, autrichiens, espagnols, italiens, suédois, ne manquent pas. Cependant, l’Europe de l’Est, avec la Hongrie, est également présente, avec Strangled*, un film consacré à un tueur en série qui a terrorisé la petite bourgade de Martfű dans les années 1960, c’est-à-dire lorsque le pays était communiste, inféodé à l’Union soviétique. Un film auquel le Festival de Beaune a fait toute sa place en conviant son réalisateur Árpád Sopsits, venu le présenter ce vendredi à Beaune." La suite sur info-chalon.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire