mercredi 19 avril 2017

L'Université Soros de Budapest et les libertés académiques menacées

"Par Jean-François Balaudé, président de l’université Paris-Nanterre, président de l’Alliance nationale ATHENA
Le gouvernement de Victor Orban vient de faire adopter une loi qui impose des règles très contraignantes pour des universités étrangères implantées en Hongrie. Cette loi devrait conduire à la fermeture de la Central European University (CEU). Une Marche internationale pour les sciences organisée le 22 avril sera l'occasion de la soutenir.En tant que président de l’Alliance nationale de recherche Athéna (1), attachée à promouvoir le développement des sciences humaines et sociales et leurs contributions à l’analyse des enjeux politiques et sociétaux, en tant également que président de l’université Paris-Nanterre connue pour ses engagements depuis cinquante ans, j’en appelle à une réaction publique vigoureuse de nos élus nationaux et européens, en vue de condamner avec la plus grande fermeté les graves remises en cause des libertés académiques observées actuellement en Hongrie." La suite sur liberation.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire