jeudi 13 avril 2017

Après 1990 en Hongrie, du salaire en liquide à la carte de crédit

par
"Quand j’ai commencé à comprendre le hongrois, j’écoutais attentivement mes voisins dans les transports en commun ou mes étudiants lors des pauses et je m’amusais à compter le nombre de fois où ils prononçaient le mot « pénz » qui signifie argent.
Le changement de régime s’accompagna en effet de bouleversements phénoménaux. Le premier d’entre eux eut des conséquences redoutables sur la vie courante des gens : il s’agit de l’inflation galopante qui régna en Hongrie durant les années 1990 pour atteindre un rythme annuel avoisinant les 40%. Les prix – y compris ceux des produits de première nécessité – augmentaient jour après jour alors même que le chômage faisait des ravages et que les salaires de ceux qui avaient un travail ne suivaient pas. Les Tziganes et les personnes âgées étaient les premières victimes de cette inflation et, chose impensable sous l’ancien régime, on vit apparaître dans les rues de Budapest des mendiants ou des stands de soupe populaire." La suite sur hu-lala.org

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire